Le cul sec de Chabal pour finir une belle aventure

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Simon Maillard, joueur français de l'équipe de Petersham, a pu vivre l'aventure de Sébastien Chabal de près. Avant de partir à l'apéro à Sydney, notre reporter d'un jour partage son expérience.
Simon Maillard, joueur français de l'équipe de Petersham, a pu vivre l'aventure de Sébastien Chabal de près. Avant de partir à l'apéro à Sydney, notre reporter d'un jour partage son expérience.

Qui suis-je ? : Simon, un français parmi les milliers d'autres à Sydney. La différence avec les autres, j'ai joué à Petersham l'année dernière. Je suis arrivé en cours de saison et j'ai joué avec l'équipe 5 (sur 5) à un niveau qui correspond à celui que je connais en France... la 3ème division de corpo.

Le cul sec de Chabal pour finir une belle aventure

Petersham RUFC : club historique de Sydney, existant depuis 1883 autrement appelé Shammies.

Balmain Rugby : ce club n'était rien il y a une dizaine d'années avant que Livingston ne se décide à le faire revivre grâce à sa fortune personnelle, ce qui a amené le club au niveau de Petersham aujourd'hui, en faisant par la même occasion l'ennemi juré de ce dernier.

Tous les ans ces 2 clubs doivent s'affronter à plusieurs reprises lors du championnat et des play-offs. A chaque fois c'est le match à ne pas perdre. L'année dernière, Petersham a gagné tous ses matchs contre Balmain.

Un peu comme beaucoup, j'ai suivi les annonces successives de Chabal, depuis son éviction du Racing, puis l'annonce de son départ / passage par l'Australie dans le Moscato Show et enfin son arrivée à Balmain pour un seul et unique match. Décision qui peut surprendre un peu quand on sait que Balmain évolue au niveau de la 4ème ou 5ème division française et que le match en question n'est qu'un lever de rideau de la première journée du Super XV joué en 2 fois 22 minutes ne comptant pour rien, si ce n'est un match de préparation...

Le cul sec de Chabal pour finir une belle aventure

Dans tous les cas l'effet escompté a bien eu lieu. On a parlé de Balmain jusqu'en France. La presse australienne s'est également fait écho de cette annonce et a enchainé les interviews du président de Balmain et des joueurs de Petersham. Ce qui en ressort de tout ça : Warren Livington voulait un gros coup de projecteur sur son club, Chabal voulait passer du bon temps downunder et les joueurs de Petersham étaient flattés, excités, remontés, mais pas intimidés par cette arrivée.

Le match en lui même n'a pas été d'un niveau retentissant. Comme dit plus tôt, ce n'était qu'un match de pré-saison, Petersham n'ayant même pas encore commencé l'entrainement avec ballon, préférant se concentrer sur le physique depuis 3 semaines. Le moins que l'on puisse dire c'est que ça s'est ressenti sur le terrain. Balmain a eu la possession du ballon la plupart du temps et a joué majoritairement dans la moitié des Shammies. Loin du niveau auquel j'ai pu les voir jouer l'année passée.

Le score final reflète assez bien le cours match 19 – 5 (5 – 0 à la mi-temps). Le public a été ravi de voir Chabal marquer un essai (sur les 3 de Balmain), servi sur un plateau par un de ses coéquipiers. Caveman n'avait plus qu'à faire un léger cad-deb pour effacer le dernier défenseur et aplatir un peu plus loin entre les poteaux !

Le cul sec de Chabal pour finir une belle aventure

Dans le jeu de Balmain, Sébastien Chabal n'a pas été utilisé à outrance mais sa présence suffisait à fixer plusieurs joueurs en défense. Il a également été premier sauteur sur toutes les touches et a même fait office de numéro de 9 sur une introduction en mêlée avec sortie éclair du ballon pour une 89 qui n'a pas aboutie. Dommage ça aurait pu être le plus bel essai du match.

De son côté Chabal n'a pas non plus tout donné et a joué sérieusement mais en tirant sur le frein à main. Il faut dire qu'en face les joueurs ne sont que des amateurs ne s'entrainant que 2 fois par semaine. Il a été plus que fairplay, et a joué son rôle jusqu'au bout en allant poser sur les photos et signer des autographes pendant 30 minutes après le match. A noter l'énorme présence française dans le stade pour ce match et pour les sollicitations d'après match, Chabal ne faisant presque plus l'effort de parler anglais.

Dans les réactions d'après-match, Petersham est déçu de ne pas avoir joué à son réel niveau et Balmain a célébré la victoire comme s'il s'agissait de leur montée en division supérieure. La prochaine confrontation des 2 équipes promet d'être animée. Sébastien Chabal a fait une belle bringue avec les Australiens en commençant par un joli cul-sec dans le vestiaire !





Un grand merci à Simon pour cet article et les photos !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Wanasport
  • il y a 8 ans

C'est typiquement français d'adorer quelqu'un et de le détester tout autant à la moindre baisse de régime.
Malgré toutes les polémiques c'est un grand monsieur, très disponible et qui s'est beaucoup donné sur les terrains.
Certains lui reprochent d'avoir parlé de façon cru sur des sujets sensibles, mais l'âme de notre sport réside aussi dans notre façon à s'indigner et se battre pour ses valeurs.
Je vous souhaite de trouver un club qui vous permette de vous épanouir pour vos dernière années M. Chabal, Ciao l'Artiste !

  • Agenez
  • il y a 8 ans

Vraiment un bel esprit, j'espère vraiment qu'il va vite retrouver un club, certes en baissant un peu le salaire peut être, mais il te reste 2 ans, joue les à fond et fais nous rêver encore !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos