La transformation de Nathan Sharpe face au Pays de Galles
Nathan Sharpe n'imaginait pas pareil fin de carrière internationale

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le deuxième ligne australien s'est lui-même chargé de tenter l'ultime transformation de sa carrière de joueur international.
Ce n’est certainement pas comme ça qu’il pensait terminer son incroyable carrière sous le maillot des Wallabies. Nathan Sharpe, leader de combat, maître de la touche et dur au mal comme on n’en fait plus, a rendu son tablier après 16 ans de bons et loyaux services et 116 sélections. Son dernier match international il l’a joué face au Pays de Galles et sort par la grande porte après une victoire étriquée 14 à 12.

Son crâne chauve bien poli et sa carcasse épaisse de deuxième barre un peu à l’ancienne vont désormais faire défaut à l’équipe australienne et au public. Jamais mauvais, toujours constant le joueur se retire et laisse place à la jeune génération emmenée par Horwill et Timani. Il n’aurait pourtant jamais cru s’en aller sur une dernière transformation... tentée par ses soins ! On joue la 87ème minute, Kurtley Beale vient de crucifier les Diables Rouges. Deux points d’avance, la sirène a sonné et le match est terminé. C’est alors que le grand Nathan se dirige vers le tee et prend quelques pas de recul après avoir soigneusement placé le ballon. Comme une autre légende australienne, John Eales buteur régulier, Sharpe prend le but, le premier et l’ultime de sa riche carrière internationale. Bien frappé le ballon échouera à quelques mètres seulement des poteaux mais là n’est pas l’essentiel...

Un geste so rugby pour saluer la retraite d’un grand monsieur de ce sport :



Concernant le match, le Pays de Galles s’incline à la dernière minute et au bout du suspens face à une laborieuse mais accrocheuse équipe australienne qui termine sa tournée automnale sur une bonne note :

Arthur Bourdeau
Arthur Bourdeau
Cet article est rédigé par Arthur Bourdeau, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • LMELB
  • il y a 7 ans

Pelous révait de passer....un drop! 😉

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 7 ans

Oui, ce n'est pas la 1ere fois qu'un joueur qui quitte la selection fait cela. C'est "a la mode".

Matfield avait tenté la même chose pour son dernier match, il avait complètement loupé. Mais l'essentiel n'était pas là. C'était avec les Barbarians britanniques contre les... gallois!!

  • CedricH
    15270 points
  • il y a 7 ans

Serait-ce la dernière fantaisie du deuxième ligne?
Pelous aussi rêvait d'en passer une 🙂

  • Dim42
    711 points
  • il y a 7 ans

dommage qu'il manque un peut de puissance mais le geste et genial

  • gautier
  • il y a 7 ans

Il me semble que Collins avait fait de même dans un club avant de le quitter.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
News
Sponsorisé News
News