L'énorme arrêt buffet de Linda Itunu à VII
La Néo-Zélandaise n'a laissé aucune chance à son adversaire.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Lors de l’étape américaine à Houston des Women's World Sevens Series, la joueuse néo-zélandaise s'est illustrée avec un plaquage destructeur sur la capitaine canadienne, Mandy Marchak.
Le rugby à VII féminin, encore peu connu aujourd’hui, connaîtra en juin prochain une formidable exposition lors de la coupe du monde qui aura lieu à Moscou. Et en attendant le mondial, les femmes, à l’instar de leurs homologues masculins, participent aux Women's World Sevens Series. Début février se tenait notamment l’étape américaine à Houston. Un tournoi remporté par l’Angleterre aux dépens des Américaines (29-12). La Nouvelle-Zélande, leader provisoire des World Series, jouait, elle, la troisième place face à l’Australie (défaite 12-17) après un parcours plutôt réussi en poule avec notamment un 50-0 infligé à Trinité-et-Tobago.

Lors des quarts de finale de la Cup, les Néo-Zélandaises ont croisé le chemin du Canada. L’occasion pour nous de découvrir, Linda Itunu. Avec ses 1m72 pour 82kg, elle n’est a priori pas du genre à faire du point de croix le dimanche après-midi devant Vivement dimanche en attendant que son thé ait refroidi. Non, la troisième ligne néo-zélandaise championne du monde en 2006 à XV est plus du style à coller un gros bouchon à l’épaule.



La capitaine canadienne, Mandy Marchak, aura sans doute été heureuse d’apprendre que la Nouvelle-Zélande et le Canada seront dans la même poule lors du prochain mondial russe.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

Vidéos
Réseaux Sociaux
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News