Ilai Tinai suspendu 5 matchs pour un plaquage dangereux en finale
Le joueur fidjien aurait pu définitivement quitter la pelouse.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Cité pour ce geste sur le Gallois Lee Williams, l’îlien a été logiquement suspendu par l'IRB. Il manquera la prochaine étape des Sevens World Series au Japon.
Très beau vainqueur du Tournoi de Hong Kong après leur victoire en finale contre le pays de de Galles (19-26), les Fidji devront néanmoins se passer de l’un de leurs joueurs cadres, Ilai Tinai, coupable d’un plaquage cathédrale lors de l’ultime rencontre de la compétition sur le Gallois Lee Williams en fin de première mi-temps. En effet la commission de discipline de l’IRB a décidé de suspendre l’îlien pour une durée de cinq matchs. Un geste qui lui avait d’ailleurs valu un carton jaune durant le match, mais qui aurait tout aussi bien pu être rouge.


De fait, avec quatre biscottes jaunes dans sa besace depuis le début de l’année, Tinai a également écopé automatiquement d’une semaine de suspension et ne pourra donc participer à l’étape nippone des Sevens World Series qui se tiendra à Tokyo les 30 et 31 mars prochain. Pour le remplacer, la Fédération fidjienne n’a pas encore décidé si un joueur devait se rendre sur place ou si elle allait faire appel à un ressortissant présent sur le sol japonais.

Désormais deuxième du classement provisoire avec 88 points derrière la Nouvelle-Zélande (113 points), qu’ils ont battu 33-14 en demi-finales de la Cup, les Fidjiens affronteront l’Afrique-du-Sud en match d’ouverture à Tokyo puis l’Espagne et enfin les surprenants Portugais. Pour sa part, Ilai Tinai sera à nouveau qualifié le 8 avril prochain.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Comme dans un cas récent avec Habana, on peut se poser la question sur l'attitude du plaqué, le plaquage n'aurait jamais du le faire basculer ainsi : j'ai vraiment le sentiment qu'il force sa rotation pour obtenir le carton pour le plaqueur. Ce dernier ne le fait pas monter et ne fait aucun mouvement pour le retourner et l'enfoncer, il chute au contraire avec lui, entrainé par la vitesse et le crochet de l'attaquant. De mon temps, un plaquage cathédrale, on prenait le gars, en restant debout, on le retournait et on le clouait dans l'herbe en lui tombant dessus. Ensuite, suivant où on jouait, on recevait ou non la marée, avec le reflux des copains. Ces simulations commencent vraiment à m'exaspérer.

dangereux certes mais c'est pas ce que j'appelle un plaquage cathédrale, le plaqueur ne lache jamais le plaqué ... mais le jaune est justifié

  • SAMPIERU
  • il y a 7 ans

Le problème c'est qu'un jour le plaquage cathédrale portera le nom d'un joueur qui sera para ou tétraplégique ....... nous voyons de plus en plus ce geste dans les championnats, et même le WE sur nos terrains.
La sanction de 5 match est totalement justifié, seul le jaune me dérange.

  • Bonobo
  • il y a 7 ans

ce plaquage est particulièrement dangereux ca aurait largement mérité un rouge...

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Chroniques
Vidéos