''Essayer de nous Arrêter'', la nouvelle campagne de World Rugby pour le rugby féminin [VIDÉO]
World Rugby soutient le rugby féminin.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
World Rugby a lancé une nouvelle campagne mondiale visant à amener plus de supporteurs, de joueuses et d'investisseurs dans le rugby féminin.

"Le rugby féminin est l’une des grandes réussites du sport, qui connaît une croissance sans précédent dans le monde entier", indique World Rugby. Et les chiffres sont là pour le prouver : 2,7 millions de joueuses dans le monde et augmentation de 28% du nombre de joueuses licenciées depuis 2017. L'instance mondiale ne compte pas s'arrêter-là. Elle a dévoilé ce mardi une nouvelle identité visuelle accompagnée d'un site internet dédié, une proposition de marque unique mais surtout elle a lancé une campagne en faveur du rugby féminin. "Essayer de nous Arrêter" (#TryAndStopUs), c'est son nom.

Bill Beaumont, président de World Rugby

Nous sommes fermement convaincus que le développement des femmes dans le rugby est la plus grande opportunité pour la croissance de notre sport au cours de la prochaine décennie. 

Afin d'amener plus de supporteurs, de joueuses et d'investisseurs dans le rugby féminin, quinze ambassadrices mondiales ont été désignées. On trouve Kiki Morgan (joueuse des USA Sevens), Deborah Griffin (pionnière du rugby féminin anglais), Leah Lyons (internationale irlandaise), des joueuses évoluant en Malaisie, en Iran, au Sénégal ou encore en Colombie. A leurs côtés, la Tricolore Maëlle Filopon, qui évolue à Toulouse. "Nous voulons affirmer aux femmes du monde entier que, lorsque vous choisissez de commencer à jouer au rugby, vous avez le pouvoir de vous rendre vous aussi inarrêtable", explique Brett Gosper, directeur général de World Rugby. Chacune des ambassadrices a une histoire et elle a montré que le rugby forgeait le caractère. 

Le centre de l'équipe de France Maëlle Filopon a surmonté l'adversité pour réaliser ses rêves. Au début, sa mère adoptive, qui craignait de la voir se casser le nez la tenait à l'écart du terrain. Mais après l'avoir convaincu de la laisser jouer, une maladie auditive héréditaire a menacé sa passion. Maëlle ne peut pas entendre le sifflet et a donc dû développer des repères visuels pour rester du côté droit de l’arbitre. Elle a progressé depuis, marquant un essai lors de la victoire historique des Bleues sur la Nouvelle-Zélande en 2018.

Comme les autres ambassadrices du rugby féminin, Maëlle dispose d'un profil sur le nouveau site internet. Vous pouvez découvrir son histoire ici ainsi que la très belle vidéo de la campagne.Crédit vidéo : World Rugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

La vidéo est pas mal mais il y a une autre vidéo disponible pour cette campagne que je trouve encore bien meilleure, question de goût

Ça bouge pour les filles ! Et vous le Rugbynistère, quand est ce que ça bouge de votre côté ?

Superbe campagne!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News