Durutalo, l'homme à tout faire d'USA Seven
Le troisième ligne surprend la défense australienne.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Face à l'Australie, le troisième ligne américain s'est illustré au grattage avant d’accélérer et de feinter la passe pour l'essai de Brett Thompson dès l'entame.
L’Américain Andrew Durutalo (25 ans, 1m87, 110 kilos) est ce qu’on appelle un troisième ligne moderne. Excellent gratteur, rapide et dur sur l’homme en défense, ce flanker, international espoir avec les Fidji aux trois sélections avec les USA, parcourt le monde depuis deux saisons maintenant avec l’équipe américaine de sept. Une formation qui progresse à chaque tournoi. En témoigne cette excellence fin de saison qui a vu les Américains prendre 10 points et plus lors des cinq dernières étapes des séries mondiales et terminer à une honorable 11ème place derrière l’Argentine et la France.

Des Français que Durutalo and co ont battu en match d’ouverture du tournoi de Londres le week-end dernier (19-17) avant de se payer le luxe de corriger les Sud-Africains, récents vainqueur de l’étape écossaise des World Series et surtout deuxième du général, non pas une mais deux fois ! Lors des matchs de poules (12-19) puis en demi-finale de la Plate (22-5). Un trophée qu’ils ont finalement laissé aux Fidjiens en finale (14-5). Il faut dire qu’ils avaient beaucoup donné tout au long du week-end.

USA 7 a particulièrement bataillé face au futur finaliste australien durant les matchs de poules ainsi qu’en demi-finale de la Cup. La petitesse des scores (15-19 et 24-19) laisse cependant présager un avenir radieux pour cette équipe composée de joueurs aux forts potentiels tels que Carlin Isles, l’ancien sprinter qui puni aujourd’hui les meilleures défenses mondiales, et Andrew Durutalo, dont les qualités athlétiques et sa très bonne passe font de lui une pièce essentielle du dispositif américain. On le retrouve ici face à l’Australie à la récupération du ballon. S’ensuit une feinte de passe et une accélération pour l’essai de Brett Thompson dès le début de la rencontre.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News