Dépression, tentative de suicide, le témoignage poignant de Nigel Owens [VIDÉO]
Nigel Owens se livre comme jamais.
L'arbitre international gallois Nigel Owens est revenu sur une période très sombre de sa vie à l'occasion de la Journée internationale des hommes.

Video. Champions Cup. Quand Nigel Owens apprend la politesse à Simon ZeboVideo. Champions Cup. Quand Nigel Owens apprend la politesse à Simon ZeboTout le monde connaît le Nigel Owens qui aime parler avec les joueurs, leur balancer des piques et jouer avec les caméras. Mais l'arbitre international gallois n'a pas été toujours aussi à l'aise, avec son corps et sa sexualité. "A 24, 25 ans, j'ai vécu la période la plus sombre de ma vie". À l'époque, Owens était en dépression. Boulimique, accroc aux stéroïdes, il n'arrivait pas à s'accepter. "J'ai lu un article quelque part qui disait que la castration chimique était une solution pour ne plus avoir de désirs sexuels. Alors j'ai pensé : "la voilà la solution". J'ai - et ce que je pensais à l'époque - un remède. Parce que je ne veux pas être homosexuel". C'est ce qu'il a dit au docteur, mais ce dernier lui a répondu que ça ne fonctionnait pas comme ça. Ce qui l'a placé d'un état bien pire qu'auparavant. 

Les semaines ont passé et il en est arrivé au point que sa seule issue était de mettre fin à ses jours "et j'ai fait quelque chose que je regretterai jusqu'à la fin de ma vie". Il a laissé un mot pour ses parents, a pris de l'alcool avec des médicaments avec la ferme intention de se suicider avec une arme à feu. "Je ne pourrais jamais me pardonner pour ce que j'ai fait subir à mes parents quand ils se sont levés ce matin-là, qu'ils ont lu la note et pensé qu'ils reverraient plus jamais leur seul enfant". Par chance, il est tombé dans le coma en raison du mélange et n'a ainsi jamais pu mettre son plan morbide à exécution. Prévenue par ses parents, la police a fini par le retrouver. Juste à temps. Quand il s'est réveillé après deux ou trois jours passés en soins intensifs, le médecin lui dit qu'il avait été extrêmement chanceux.

À 20 ou 30 minutes près, il aurait été trop tard pour le sauver. Il a ensuite passé plusieurs jours à l'hôpital, ne pouvant pas dire à ceux qui venaient lui rendre visite ce qu'il avait tenté de faire, par peur, par honte. "Un jour, ma mère est venue après les heures de visite et elle m'a dit : "si tu tentes à nouveau de t'ôter la vie, "tu ferais bien de nous emporter avec toi car nous ne voulons pas vivre sans toi." C'est tout ce qu'elle a dit avant de partir. Ce moment a changé ma vie. Il y a des choses qu'on peut contrôler mais pas sa sexualité. C'est ce que je suis. Je devais l'accepter et ça a été mon plus gros challenge". Il révèle le rugby l'a aidé en ce sens car les gens l'ont accepté et il a pu être lui-même et se concentrer pour devenir un meilleur arbitre. "Je ne pourrais dire à quel point je suis reconnaissant envers le rugby et ses acteurs car sans eux, je ne serai pas là aujourd'hui."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Selon moi, il a été nettement mieux "accepté par le monde du Rugby" parce qu'il a dit qu'il aurait vraiment préféré ne pas être homosexuel. Ceci étant dit, je vois mal un arbitre de rugby professionnel parader sa "fierté" en string avec une plume dans les fesses du haut d'un char.

  • breiz93
    46800 points
  • il y a 1 semaine
@Cote rotie

Ça c'est cliché...
J'ai des copains homos, j'ai mis longtemps à le découvrir.
Tous ne jouent pas aux folles.
Owens est une diva (sans rapport avec ce que j'ai écrit au dessus ) qui aime jouer, c'est vrai aussi pour certains joueurs.

Moi je déteste son côté comédien et la façon qu'il a de se mettre en avant pendant les matchs. Après j'admets volontiers que c'est un très bon arbitre qui fait peu d'erreur et qui peut servir d'exemple au monde de l'arbitrage.
Il a effectivement dû souffrir dans sa jeunesse et si le rugby lui a permis de s'accomplir dans la vie tant mieux.

J'ai effacé mon commentaire par erreur alors j'y remets.
J'ai le plus grand respect pour monsieur Owens d'abords parce qu'il est arbitre et ensuite parce qu'il est un très bon arbitre malgré sa propension à occuper le devant de la scène. Et quand il met en scène les malheurs de sa seule vie privée sans jamais étendre son discours aux problèmes et à la discrimination des homosexuels dans la société homophobe d'aujourd'hui, ça reste du seul domaine de sa vie privée et je ne pratique pas le voyeurisme.

  • to7
    12743 points
  • il y a 1 semaine

je l'ai toujours trouvé surcoté comme "meilleur arbitre du monde" (en même temps l'idée même qu'il y ait un meilleur arbitre du monde est en soi un peu absurde, dans la mesure où il ne peut y avoir de compétition entre eux) mais ce qu'il fait là est très positif, ça demande du courage de sa part, c'est terrible de se penser que l'homophobie est tellement intégrée qu'elle peut pousser quelqu'un à vouloir se renier

  • Pianto
    32806 points
  • il y a 1 semaine

Fake news, complot british !!

Ils tentent de nous faire croire qu'ils seraient humains alors qu'on sait bien qu'ils ne sont que de vils couards vivants dans leur sombre et humide cachot souillé d'immondices appelé "Grande Bretagne" par les ignorants ou les crédules, "Perfide Albion" par les plus lucides d'entre nous.

Ils voudraient nous abuser avec des théories fumeuses selon lesquelles ils auraient eux aussi des sentiments alors qu'il est de notoriété publique, et un simple regard, en réprimant le naturel haut-le-coeur qui nous assaillira fatalement, vers l'oeil chassieux, la face suffisante pleine de morgue, d'un représentant de ce sous-peuple suffit à nous confirmer l'évidence.

Ces êtres putrides dont les plus bas ressortissants sont placés, en fonction de leur gabarit honteux interrogeant sur les pratiques pharmaceutiques illicites inévitables des peuplades sans morale, de leur vilenie qui n'a d'égale que l'usage d'un idiome crasseux et vomitif imposé au monde par la félonie face aux accents chantants de notre belle langue sublimée par Voltaire, Hugo et Herrero, ou de leur âge emplissant de décrépitude les faciès repoussants aux bajoues tombantes et rougeaudes d'amateurs de mauvaise bière tiède, dans les rôles, au choix, de seconde ligne, d'arbitre ou de juge de la commission de discipline.

Ils ne vivent, que dis-je, ils ne grouillent, que mués par un unique objectif : nuire à nos glorieux représentants rugbystiques, sur le pré, en inventant des hors-jeu ou des en-avants imaginaires, en commettant des gestes que l'honneur cocardier réprouve et en manipulant les sanctions de la commission de discipline de la manière la plus grotesque possible là où il n'y avait qu'expression de l'engagement viril inhérent à la défense de la patrie.

Désolé, je ne suis pas si crédule, je ne suis pas de ces sous-membres de notre glorieux peuple, ni un footballeur, ni, pire, un lecteur de RR (Brrr, j'en tremble rien que de l'écrire...)

  • yandelug
    26821 points
  • il y a 1 semaine
@Pianto

Beau pamphlet contre nos ennemis héréditaires... ,merci d'y avoir intégré Herrero 👍

@Pianto

Ma journée démarre de la meilleure des façons qu'il soit . Merci .

@Pianto

Belle plume !

  • Yonolan
    56939 points
  • il y a 1 semaine

C'est bien qu'il témoigne de cette difficulté de vivre une différence quand elle est stigmatisée par des sociétés, des biens pensants ou des illuminés style Folau et qu'ils vous font penser que vous êtes du coté du mal
Au passage il se calme pas lui il a déclaré ce mois-ci que les incendies australiens étaient la vengeance de Dieu parce que l'Australie avait autorisé le mariage homosexuel..et qu'il fallait qu'elle fasse machine arrière; bon son conseiller divin lui a demandé de réclamer 8.5 ME à la fédération australienne aussi..
Et dire que pour certains il est du coté du bien....
Alors merci à Nigel d'avoir eu le courage de revenir sur ces moments douloureux de sa vie

  • Utilisateur anonyme
  • il y a 1 semaine

Le commentaire a été supprimé par son auteur.

@lelinzhou

Je me demandais si quelqu'un allait oser dire quelque chose de négatif sur cette interview... Et tu as osé.

Son interview est poignante, c'est une leçon de vie et un message d'espoir pour les gens traversant les mêmes difficultés
Bravo à lui d'avoir le courage de s'exprimer et de dévoiler sa vie personnelle afin de mettre en lumière la difficulté pour certains d’être homosexuel. Il profite de sa notoriété pour aider les gens, délivrer un message d'espoir, et il a bien raison.

Mais apparemment tu aurais préféré qu'il fasse une thèse sur la difficulté d’être homosexuel dans les sociétés occidentales au 20eme et 21eme siècle.

@Falsounet

Désolé, mais je suis abonné au Rugbynistère, pas aux Veillées des chaumières ou à Gala. Que Sir Owens parle du rugby et de l'arbitrage et je l'écouterai avec intérêt. Qu'il parle de la difficulté des homosexuels en général et de la façon dont ils sont considérés et discriminés et je serai un auditeur attentif. Mais quand il lui plait d'étaler et de mettre en scène sa seule vie privée ça ne m'intéresse plus. Qu'il prenne modèle sur l'attitude de Gareth Thomas

@lelinzhou

Alors pourquoi avoir lu cet article?

@Pommette Enflée

Au hasard : parce qu'il faut le lire pour savoir ce qu'il y a dedans.
J'ai bon, là ?

@lelinzhou

C'est vrai. Votre avis ne m’intéressait pas non plus, mais pourtant je l'ai lu. Sacré hasard quand même.

respect Mr Owens
mais ce n'est quand même pas une raison pour ne pas siffler les hors-jeux des adversaires des Français

  • papidol
    832 points
  • il y a 1 semaine

Je ne connaissais que l'arbitre mais en découvrant l'homme je ne le regarderais pas du même œil . Respect Mr Owens .

grand respect pour lui,rubystiquement et humainement parlant.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News