XV de France. Pour Daniel Herrero, le French Flair « relève de la mémoire et de la mélancolie »
Daniel Herrero parle du rugby d'aujourd'hui et du French Flair.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'ancien troisième-ligne du RCT est revenu sur l'évolution du rugby, le XV de France et la coupe du monde en préparation.
Si le rugby était une équation mathématique, alors le théorème de Daniel Herrero serait, quoiqu'il arrive, supérieur à l'infini. C'est qu'on l'aime Daniel. Sincèrement. Plus familièrement, l'ancien 3ème-ligne du RCT nous régale. Parce qu'Herrero, c'est un style. Un phrasé. Et une opinion fraîche et tranchée sur le ballon ovale qui fait plaisir à entendre. À un mois de la Coupe du monde, le JDD est allé à la rencontre pour lui demander ce qu'il pensait de l'évolution du rugby, qui fête cette année les vingt ans de son professionnalisme.

La dimension physique

Interrogé sur l'évolution du jeu et des corps, Herrero explique que pour lui, « les arguments techniques et physiques de 1987 (date de la 1ère coupe du monde) étaient relativement proches de ceux d'aujourd'hui », avançant que les préparations d'il y a quelques années étaient tout aussi solides et que la génération de 1995, au niveau du pack, était bien meilleure que celle d'aujourd'hui. Il prévient néanmoins : « Il est vrai que la charge colossale de travail physique imposée aux joueurs semble supérieure au temps de travail consacré au jeu lui-même. Plus de réflexion est apportée sur la santé des hommes que sur leurs qualités de rugbymen. On peut s'en inquiéter. »

Le French Flair

Ah, le French Flair... Interviewé sur le sujet, l'homme au bandeau a son avis. Selon lui, il « n'a plus cours, il relève de la mémoire et de la mélancolie. Aujourd'hui, le rugby se joue dans la défense et trop peu de joueurs en sont capables. Résultat, on prend une armée de bourricots. La psyché-sumo a enseveli le rugby contemporain. » Pas faux, quand il est difficile de se souvenir de la dernière fois qu'une équipe de France nous a fait rêver en attaquant au large... L'essai de Gaël Fickou face à l'Angleterre, peut-être ?

XV de France. Pour Daniel Herrero, le French Flair « relève de la mémoire et de la mélancolie »VIDEO. L'essai victorieux de Gaël Fickou face à l'Angleterre dans le Tournoi des 6 nations 2014

Son avis sur les mandales

Favorable à la technologie, le Toulonnais développe son opinion sur la mandale et tout ce qui s'ensuit. « À l'époque, le rugby français avait quelques considérations morales sur la mandale ou l'emplâtre, définissant simplement une petite irritation de caractère et pas véritablement un acte de violence délibéré. Aujourd'hui, il y a une mutation de la violence dans le défi et le duel. Quand je vois certains plaquages, je m'interroge : veut-il simplement l'arrêter ou le tuer ? » Là aussi, une image d'un Crunch nous revient en mémoire, celle du plaquage de Courtney Lawes sur Jules Plisson lors du dernier 6 Nations.

XV de France. Pour Daniel Herrero, le French Flair « relève de la mémoire et de la mélancolie »VIDEO. 6 nations. Angleterre - France. Le plaquage annihilateur de Courtney Lawes sur Jules Plisson

La Coupe du monde 2015

Gagner un Mondial là où le rugby a été inventé, plus qu'un rêve ? « Je ne suis pas convaincu de la symbolique d'une victoire en terre d'Albion, mais gagner la Coupe du monde est un rêve pour toute l'ovalie française. Et comme les Anglais ont inventé ce jeu et montrent une certaine suffisance quand ils le dominent, il est toujours intéressant de les faire couiner. » En espérant qu'il soit possible de le faire dès ce week-end !


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

son discours est toujours très perspicace intéressant et réaliste

  • VIKKING
    12905 points
  • il y a 5 ans

Trop bon ce Daniel 😉,un veritable poète de l'ovalie , et je suis d'accord avec lui pour le physique, ce n'est pas parce que tu fais 20h de muscu que tu es plus fort, sinon y a longtemps qu'il y aurait que des culturistes dans les equipes.

@ Ogoshiste
Si tu relis bien mon post, tu t'apercevras que je ne critique pas le RCT ni son jeu dont j'ai été supporter bien avant l'ère Boudjellal, sur son aspect guerrier comme sur son aspect créatif et offensif, avec, entre bien d'autres, mes amis Thierry Fournier, Jérôme Bianchi ou David Jaubert (tiens, d'ailleurs, ça me fait penser que je dois chercher le maillot de l'essai de la victoire contre les Blacks à Mayol en 90, qu'il m'avait donné après ce match héroïque). Je suis moi-même un pur produit de cette époque. Je n'encense à aucun moment non plus le phénomène musculation à outrance, et la pauvreté technique de nos joueurs me désespère, mais il faut remettre les choses à leur place : le décalage avec le Sud est aussi une résultante du conservatisme de nos cadres depuis l'an pèbre, quand je me rappelle qu'on se prenait 50 pompes assorties de 20 pointus dans les costiches si jamais on tentait une passe basket à la SBW, même réussie ! Et Herrero était de ceux-là, dont je critique effectivement l'ambiguïté du discours et l'auto-congratulation.

  • mirouchi
  • il y a 5 ans

Un peu de sérieux quand il dit:"l'évolution du jeu et des corps, Herrero explique que pour lui, « les arguments techniques etc..."il n'y a pas photo entre la densité physique du rugby de 2015 et celui de 1987.Je ne dis pas que le rugby y a gagné ou perdu.Quand au pack de 95 il était certainement meilleur que celui de 2015 mais les mêleés sont beaucoup plus puissantes dans l'impact maintenant.Quand au french flair les joueurs sont trop "formatés" dans des schémas de jeu.Pas de place à l'improvisation.C'est vrai que maintenant j'ai tout de même la faculté à "m'emmerder" devant un match des Bleus.D'ailleurs quand j'en râte un je ne fais plus une "vie" à ma femme comme dans le temps🙂))

  • Labrax
    29535 points
  • il y a 5 ans

le french flair c'est l'inspiration, la folie, la création, les joueur sont un peu trop formatés de nos jours, ils manquent de spontanéité quand ils se retrouvent dans des phases de jeu non travaillées à l'entrainement, c'est tellement visible en équipe de france mais aussi dans de nombreux clubs

  • AKA
    50021 points
  • il y a 5 ans

Séquence nostalgie: du temps où on coupait le son de la télé et on mettait Sud Radio où notre homme au bandeau nous enchantait par sa verve et ses analyses sans concessions; loin de notre politiquement correct et cirages de pompes...

Dans le registre c'était mieux avant il est pas mal Daniel. Après faut comparer ce qui est comparable.
Les défense n'ont plus rien a voir et maintenant, il faut reconnaître que c'est plutôt "cadrage-débordement dans ta gueule" que "cadrage-débordement je t'enrhume". Il faut aussi reconnaître qu'en ce moment, on est plutôt "french-chatte" que "french-flair" pour reprendre un terme d'un site "concurrent"

Quand j'écoute Herrero, c'est comme quand j'écoute un bon Gangstarr ou un bon Rakim : je fais pas trop attention aux paroles mais le timbre de voix et les intonations sont chouettes.

Par contre, les "arguments physiques" de 1987 relativement proches de ceux d'aujourd'hui... alors là... ça me fout bien sur le fion.

Il est sympa le Daniel mais c'est vrai qu'il abuse un chouïa. Je doute que les avant d'il y a 20 ans aient été du même niveau que les joueurs actuels. On voit la différence ne serait-ce que sur les physiques. Quant aux arrières, est-ce que techniquement ils étaient meilleurs, pas sûr. En tout cas, physiquement c'est sûr que non. Il n'y a qu'à voir comment ils galéraient à défendre sur un Lomu dont le gabarit était clairement atypique à cette époque, mais bien réel actuellement.
Quant au French Flair, ce terme me broute. On le ressort à toutes les sauces en permanence. Plus que mémoire et mélancolie, j'aurais envie de dire fantasme.Ce n'est pas quelques superbes essais (sur une période de 40 ans...) qui permettent de définir le french flair. Regardez les matchs d'il y a 20 ans, c'est à mourir d'ennui pour une bonne partie d'entre eux. De plus, on y voyait quasiment une faute à chaque action. Dans ces conditions, c'est sûr que c'est plus facile de planter un essai de 80m, il n'y avait pas de défense. De plus, les temps de jeux effectifs étaient moitié moindre (et encore plus en championnat). S'ils avaient été supérieurs techniquement, il n'y aurait pas un tel écart.
Des Nonu, Fofana, Folau transposés à cette époque aurait été purement et simplement inarrêtables.
Alors oui Herrero est sympa, il parle bien, il me fait bien marrer, mais il a tendance à trop s'écouter parler. heureusement, c'est pas pire que Villepreux et son "référentiel rebondissant" ! 😉)

PS : l'essai de Debaty était quand même pas dégueu lors du dernier 6 nations, non ?

@La Gérasse

Daniel HERRERRO tu écoutes et tu dis oui Monsieur

@La Gérasse

Ou anglais sorry...

@La Gérasse

@ AKA oui il y en a plein. Mais je parlais de beaux essais français récents (en équipe nationale). Dan Coles il est un peu néo-zéd'.😉

  • AKA
    50021 points
  • il y a 5 ans
@La Gérasse

Il va falloir arrêter avec" l' essai de Debaty" en Super 15 on Four Nations il en a beaucoup et souvent en mieux : voir l' essai de Dan Coles!

[email protected]
Je suis d'accord avec toi sur le côté poète et philosophe des médias poussé à l'extrême...
Mais il dénonce simplement la pauvreté de jeu de l'EDF, à qui on sert du French Flair dès qu'il y a eut un essai de nos chers bleus...
Je ne comprend pas ce jugement sur le jeu d'avant du RCT (QUID des autres équipes de cette époque que tu oublies dans ton propos à charge contre une équipe) d'un autre temps ???
C'était la part belle au première mêlée relevée systématiquement à la "maison", des gifles dans les regroupements, des coups de chaussons lorsque l'on était hors jeu...
Ce jeu était basé sur des avants guerriers et des trois-quarts virevoltants...l'ambivalance entre Charvet et Cadieu...
Comment peux-tu défendre le temps passée à soulever de la fonte, à faire du physique plutôt qu'à jouer au ballon ???
Pour être plus clair, je n'arrive pas à comprendre qu'un joueur "😜rofessionnel" (1996 bien après l'ère Herrero) avant ou arrière ne sache pas faire une passe, évaluer un surnombre...
ça c'est le lot quotidien de tous les matches que je regarde et valable pour toutes les équipes...

En dehors du fait que son côté un peu poético-mystique m'agace un peu, je reconnais que notre Daniel national est toujours dans le vrai. D'ailleurs si le french flair fait partie de la mémoire, c'est peut-être pour cela que notre JP Rives a parlé des rubans de la mémoire dans le col du maillot national...
Alors oui, faisons couiner les anglais, mais à la régulière, sans violence, juste par notre niveau de jeu.

  • Crazyrugby
  • il y a 5 ans

Il est dans le vrai quand il dit que le grenache flair appartient Au passé.

Tout le monde est la a réclamer le retours du french flair mais il n'a plus sa place dans le rugby d'aujourd'hui. Le jeux d'une équipe ne peut plus se baser uniquement sur des initiatives individuelles.. Il peut y en avoir par parcimonie, mais le french flair n'est plus qu'une pièce de musée.

Bien gentil Daniel de parler de virtuosité quand on a été joueur puis entraîneur d'une des équipes les plus sanguines de l'histoire du rugby français. Un entraîneur qui fait taper le coup d'envoi par Deylaud directement en touche afin de faire jouer une mêlée pour pouvoir la relever, lors du poétique quart de 1991 contre Bègles, qui faisait se motiver ses joueurs en éteignant la lumière des vestiaires et les incitant à s'ouvrir la gueule à l'aveugle, est-il le mieux placé pour traiter les joueurs de bourricots ? Quant aux références à l'évolution physique des joueurs, il faut arrêter de dire n'importe quoi ! Daniel tourne à la caricature de lui-même et du personnage médiatique qu'il a façonné. Sans vouloir faire de peine à mon pote de naguère Manu, je pense qu'il faut vraiment qu'il arrête de suivre le courant philosophique du rugbystiquement correct.

Indy : "Rien de plus beau qu'une victoire contre les rosbifs !"

... Oui, mais en finale de coupe du monde !!! Là ça confinerait à l'extase. Et "on ferait couiner" les anglais chez eux "en terre d'Albion"...

... On se prendrait à rêver !!!

« Les arguments techniques et physiques de 1987 étaient relativement proches de ceux d'aujourd'hui »

Soit il a fumé trop de pastis, soit il est sponsorisé par les laboratoires pharmaceutiques.
Prétendre qu'il n'y a pas eu de changement morphologique en 28 ans, c'est se foutre de la gueule des gens, il est fin prêt pour débuter une carrière politique !
Un Philippe Bernat Salles pourrait-il jouer aujourd'hui ? En Top14 ? En équipe de France ?

j'adore le personnage

Si Daniel devenai coach du RCT je serai presque près a les supporter !! Bon presque...

"Si le rugby était une équation mathématique, alors le théorème de Daniel Herrero serait, quoiqu'il arrive, supérieur à l'infini." ???????

Je m'adresse au rédacteur de l'article :
Je n'ai absolument pas compris le sens que vous avez voulu donner à cette phrase...
Vous évoquez une relation d'ordre qui aurait lieu autre part que sur R et vous définissez cela comme un théorème et bien dans ce cas, démontrez-le...
Je pense qu'il n'y a pas lieu d'utiliser les maths pour faire une quelconque blague ou un jeu d'esprit, les mathématiques restent une discipline sérieuse que bon nombre de gens ne maîtrisent pas mais qui est pourtant fondamental dans le bon fonctionnement d'une société humaine...

@Yves Rogne

Je suis d'accord sur le fait que les mathématiques sont utiles pour tous le monde, cependant je doute fort de l'utilité de la théorie des corps et des convergences dans plus de 99% des cas de la vie quotidienne.

Si le but était de faire le malin en parlant de ça, c'est mesquin et inutile, surtout que l'auteur se donne le mal de faire une introduction originale !

  • NicoG
    3951 points
  • il y a 5 ans
@Yves Rogne

Je trouve le commentaire bien sévère. Alors certes, il aurait été plus exact d écrire: "Si le rugby était un théorème, alors le résultat de l'équation Herrero tendrait toujours vers l'infini." Et encore, je ne suis pas que cela fasse plus de sens...

Mais l'idée n'est pas là. Je trouve raisonnablement délicat d'introduire un article sur notre ami le poète au bandeau avec une touche d'originalité: Devant la tâche ardue, je souligne l'effort et l'encourage. Dans notre intérêt.

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

"Et comme les Anglais ont inventé ce jeu et montrent une certaine suffisance quand ils le dominent, il est toujours intéressant de les faire couiner"
Pas mieux !!!
Rien de plus beau qu'une victoire contre les rosbifs !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos