XV de France - La Fédération Monégasque de Rugby est aux petits soins pour les Bleus
La Fédération Monégasque de Rugby est aux petits soins pour nos Français.
Nous sommes allés à la rencontre de Nicolas Bonnet, Directeur Technique National de la Fédération Monégasque de Rugby. Il a accueilli le XV de France cette semaine sur le rocher.

Nicolas Bonnet, Gersois d'origine, est devenu Directeur Technique National de la Fédération Monégasque de Rugby. Depuis une semaine, il est en charge de la bonne installation et de la logistique du staff et des joueurs du XV de France. Également entraîneur du Stade Niçois, il nous a expliqué comment se déroule cet échange entre l'une des plus petites fédérations du monde et la FFR. 

Comment es-tu arrivé à Monaco ?

C'est pour raison professionnelle, j'étais jeune prof, malheureusement, je ne le suis plus... Je suis du Gers à la base, mais on est parti en région parisienne puis après, on a essayé de redescendre dans le sud. Je n'ai pas eu Toulouse, ni Montpellier, ni le coin. Je suis arrivé à Nice où j'ai joué à Grasse dans l'arrière-pays niçois. En poche, j'avais un BE2 qui intéressait la Fédération Monégasque de Rugby. Ils m'ont donc recruté depuis 12 ans, je suis le DTN de la Fédération.

Vous êtes donc en charge du stage de préparation des Bleus ?

Oui, il y a quelques mois, la connexion s'est faite entre les hautes autorités monégasques et l'encadrement du XV de France puisque certaines personnes sont proches les unes des autres. On a donc annoncé que nous allions accueillir la Fédération Française de Rugby. Ça m'a permis de retrouver mon ancien capitaine du PUC, Lionel Rossigneux qui est un petit peu le manager/coordinateur de l'équipe. On a échangé pas mal, ils sont venus une ou deux fois reconnaître les lieux et depuis 8 jours, c'est assez intense.

Vous leur avez mis toutes les infrastructures à disposition ?

Il y a plusieurs temps, d'abord, ils sont au stade Louis II. Ce qui leur a plus était d'abord au niveau climatique pour retrouver de la chaleur et de l'humidité et là, ils sont servis cette semaine, je pense. Les séances sont dures et les conditions aussi, mais c'est ce qu'ils recherchaient. Il y a 3 ans, nous avions fait le tournoi qualificatif olympique de rugby à 7 et ce qui avait été en notre faveur, c'était le lieu. C'est-à-dire que le XV de France est à Cap d'Ail à l'hôtel Marriott, ils font 50 mètres et ils sont sur le terrain du stade Louis II. Ils font donc tout à pied et ils ne perdent pas de temps dans les transports, quand vous connaissez Monaco, les transports c'est coquin (rires). Sur le terrain, on a monté une salle de musculation sous chapiteau sur la piste d'athlétisme. Ça leur permet d'avoir une vue direct sur le stade, ils passent de la musculation au terrain, mais aussi de tout faire. Les blessés peuvent courir sur la piste, ils font du rugby et de la musculation. 

Quel est votre rôle dans ce stage ?

En amont, beaucoup de préparation, de relation et de communication avec les autorités locales puisque le stade est la propriété de l'État. Il y a des procédures et spécificités à respecter propres à Monaco. C'était donc pêcher les infos d'un côté et les retranscrire en essayant de les mettre en place de l'autre. Je travaillais en fonction des besoins de la FFR. Puis pendant le stage, en ce moment, toute la logistique dont ils ont besoin. Par exemple on leur prête des mini-bus quand ils vont faire la récupération aux thermes. Ils m'ont également demandé de trouver un endroit pas trop loin pour faire un stage de deux jours de cohésion. Comme j'entraîne à Nice, on a l'habitude de faire un stage de pré-saison dans l'arrière-pays, du coup on va au col de la Colmiane à 1h30 de route de Monaco. Le XV de France va donc faire 24h de cohésion avec une petite rando, tyrolienne, luge d'été, bivouac, etc, dans un lieu sympathique.

Comment ressentez-vous cette préparation ?

J'y suis pratiquement toute la journée pour être au plus proche de leurs besoins. J'essaye de rester au maximum discret, donc je suis beaucoup au téléphone avec Lionel (Rossigneux). L'encadrement est vraiment très sympa, staff, joueurs et équipe médicale. Ça bosse, ça bosse très dur et c'est agréable de voir que l'une des plus petites Fédération du monde essaye de bosser pour l'une des plus grandes. 

Ils font de bonnes journées de travail, surtout en matinée à partir de tôt le matin jusqu'à 13/14h. Après, c'est plus des soins, ils vont aux thermes puis l'équipe médicale prend le relais pour la récupération.

J'imagine que la Fédération Monégasque a pu prendre quelques conseils ?

Déjà, c'est une bonne expérience. Il y a eu un entraînement ouvert au public l'autre jour où près de 800 et 1000 personnes étaient là. On espère que ça ramènera aussi un peu de monde dans les équipes de jeunes pour le club de Monaco. C'est toujours bon à prendre, ça fait parler rugby dans la principauté et c'est quand même exceptionnel d'accueillir l'équipe de France. C'est une opportunité et une grande chance pour nous. Niveau rugby on n'a pas trop échangé parce qu'on n'a pas vraiment le même niveau, les mêmes attentes et les mêmes besoins (rires). Dans le cadre de World Rugby dont nous faisons partie, on fait souvent appel à la FFR pour avoir un formateur sur des stages. Donc évidemment qu'il y a des échanges, mais pas que sur ce stage de préparation à la Coupe du monde. Mais là, c'est l'occasion de bosser 8 jours ensemble et de les aider au maximum en répondant à leurs besoins pour éviter les soucis de logistique. On va dire, évacuer les soucis du quotidien.

Je suis de Mirande, et ce qui est marrant, il y a beaucoup de personnes du Sud-ouest : Gersois, Tarn-et-Garonnais, Basque. J'ai l'impression d'être au pays des fois dans les discussions.

Ils ont pu visiter Monaco ?

Le côté culturel et touristique est au grès de chacun... Nous on essaye de les aider sur tout ce qu'ils nous ont demandé. S'ils demandent, il n'y a pas de soucis, mais on axe sur le fonctionnement de travail et je pense qu'ils sont quand même assez focalisés sur la préparation.

Et du côté Niçois, quel est votre rôle cette année ?

J'étais entraîneur avec David Bolgashvili et je m'occupe du jeu au pied. La Fédération Monégasque me prend de plus en plus de temps donc c'est compliqué, du coup, je donne un coup de main le vendredi. 

En quoi consiste le partenariat entre le club de Nice et la Fédération écossaise ?

Oui, ils mettent à disposition des joueurs écossais à Nice. C'est souvent des jeunes qui s'aguerrissent puisque là-bas les joueurs sont sous contrat avec la Fédération, ils ont la main mise sur les joueurs internationaux. Ça marche pas trop mal, ils repartent ensuite à Glasgow ou Édimbourg pour jouer. Il y a 6 joueurs dans l'effectif, mais les méthodes de travail sont celles de David Bolgashvili. C'est enrichissant de confronter les expériences dans les discussions. Cette année, ils nous ont envoyé un préparateur physique également, c'est un soutien sportif et logistique. C'est un plus, ça permet d'échanger des méthodes de travail. Avoir des joueurs rugueux dans le Sud-est de la France, c'est pas de trop.

Quels sont donc les objectifs cette saison pour Nice ?

Je ne peux pas me prononcer, je n'ai pas encore vu les entraînements même si je suis au courant des recrutements. Je vais être très prudent. J'espère juste que la saison sera bonne même si la poule est coquine, avec Bourg-en-Bresse, Aubenas, Bourgoin, Narbonne, etc... Je m'abstiendrais de répondre sur les objectifs de Nice, même si je connais la réponse, ce n'est pas à moi de répondre... (rires)

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • WebDiv
    16546 points
  • il y a 4 mois

Monaco fait un tournoi des V nations contre Andorre, le Lichtenstein, san Marin et le Vatican ?

Même pas lu...

Les transports à Monaco ?! Ne-m'en-par-lez-pas ! Le temps qu'il m'a fallu pour aller de ma suite royale au casino...

@Paulo Quenelle

Tu ne te rends pas compte comme il est difficile de manœuvrer et garer une voiture de la taille d’une Rolls ou un Hummer

  • Ahma
    84371 points
  • il y a 4 mois
@Paulo Quenelle

J'ai du mal à te croire. La dernière fois que j'ai vu un documentaire sur Monaco ça circulait manifestement très bien, les gens roulaient au moins à 200 à l'heure.

@Ahma

Nan mais ça c'est dans le tunnel. Que veux-tu : gens roulent comme des fous. Note que les autorités laissent faire.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News