XIII - L'incroyable histoire de la Grèce, interdite de jouer au pays... mais qualifiée pour la Coupe du monde !
XIII - L'incroyable histoire de la Grèce, interdite de jouer au pays... mais qualifiée pour la Coupe du monde !
Une histoire complètement folle, où la politique se mêle au sport... Nous sommes bien en 2019, en Grèce.

Des nouvelles du rugby grec, vous en voulez ? Ici, on ne parle pas du XV où la sélection avait notamment été entraînée par Olivier Magne en 2009/2010. Mais bien de l'équipe nationale... à XIII, qui vient de se qualifier pour la Coupe du monde de la discipline. En prenant le meilleur sur la Serbie à Belgrade, les Grecs se sont adjugés le dernier ticket européen. Jusque-là, rien d'incroyable.

Sauf que cette qualification l'est, justement.

En Grèce, le rugby à XIII est illégal. La Rugby Football League d'expliquer que les matchs "doivent être joués en secret", que l'équipe nationale "joue à l'étranger pour ses rencontres à domicile" et qu'elle "ne reçoit aucune aide du gouvernement." Ainsi, lors de son parcours pour décrocher ce billet pour le Mondial, la Grèce a dû affronter l'Ecosse à Londres plutôt qu'à Athènes ! Voilà pour la mise en perspective. 

Deux Fédérations... dont une de pentathlon

Mais comment le rugby à XIII peut-il être illégal dans un pays comme la Grèce ? Là-bas, le XIII n'a pas d'instance indépendante reconnue. Le Gouvernement a ainsi désigné... la fédération de pentathlon pour gérer les treizistes. Rien à voir, pourtant, avec l'escrime, la natation, l'équitation, le tir au pistolet et la course à pied (les cinq disciplines du pentathlon). Sauf que la Rugby League International Federation (l'équivalent de World Rugby, ndlr) n'est pas d'accord avec cet arrangement, et reconnaît comme membre officiel la Greek Rugby League Association. 

Or la GRLA ne peut organiser de rencontres sur le sol grec sans l'autorisation du gouvernement. Cité par Inside the Gamesla Rugby League International Federation explique qu'une solution essaie d'être trouvé malgré "l'instransigeance de la fédération de pentathlon" et confirme que cette dernière n'est pas officiellement reconnue.

Des matchs joués en pleine nuit

L'histoire n'est pas finie. Car si la Fédération de pentathlon a été choisie à la base, c'est pour une bonne raison. Elle est dirigée par Anastasios Pantazidis, l'ancien président de l'Hellenic Rugby League Federation, remplacée par l'actuelle Greek Rugby League Association (GRLA). Nous sommes en 2015 quand quatre clubs majeurs décident de remettre en cause la politique de Pantazidis. Trois d'entre eux finiront pas créer leur propre championnat. Sauf que Pantazidis, influent auprès du ministère des sports, va faire en sorte d'interdire les équipes de jouer, rapporte Love Rugby League.

Ainsi, la rencontre entre les Attica Rhinos et les Rhodes Knights aura lieu en pleine nuit, et se terminera... à 1h47 du matin !

Après une enquête, l'Hellenic Rugby League Federation sera finalement suspendue pour "avoir délibérement agi contre l'intérêt du rugby à XIII" puis définitivement remplacée par la GRLA créée par les clubs rebelles. Mais fort de sa position politique, Pantazidis rebondit. Et emmène le XIII avec lui au sein de la Fédération de pentathlon, d'un point de vue officiel et politique... En 2017, il porte plainte contre la GRLA pour empêcher cette dernière de jouer en tant que nation grecque face à la Serbie, avec les couleurs ou l'hymne.

Si les tribunaux ne lui donnent pas raison, les plaintes continuent. La police a notamment interrompu un match de Balkan Super League entre les Attica Rhinos et les Serbes de Radnicki Nis et les joueurs ne sont parfois pas mis au courant des lieux d'une rencontre avant le jour-même, par peur de nouvelles interventions... Si le sport n'en sort pas grandi, il y a de quoi saluer les joueurs qui pourraient croiser l'Australie, l'Angleterre ou la Nouvelle-Zélande au Mondial 2021. Incroyable.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Nom de Zeus!

En fouillant un peu, on voit qu'Anastasios Pantazidis n'était pas que président de l'HRLF, mais en était aussi le fondateur. Après que cette fédération s'est fait bouler (entre autre pour tripatouillages financiers), les Grecs ont été jusqu'à créé la World Rugby League pour concurrencer l'International Rugby League. Ils ont réussi à recruter la LIRFL, fédération Italienne en guerre contre la FIRL, l'autre fédération italienne de XIII.

Le XIII a quand même l'air d'être un sacré bordel, et Pantazidis un bon ripou.

  • breiz93
    46908 points
  • il y a 4 semaines

Je ne savais pas que Ubu était Grec!

Quand on voit la situation du XIII en Grèce , il faut féliciter les joueurs qui ont réussi à qualifier leur équipe pour la coupe du Monde...Quelle passion ils ont pour ce sport !

Incroyable . On en aurait fait un film personne n'aurait cru au scénario

@Rchyères

Tu m'étonnes. Tu parles d'une histoire à coucher dehors !!

  • Jak3192
    51405 points
  • il y a 4 semaines

Allez,
Un petit coup d'immiscion ds la politique.... meme si mal vu ici et cest normal
Je comprends pourquoi avec de tel comportement de politicien meprisables la grece a souffert et souffre encore

  • Yonolan
    57006 points
  • il y a 4 semaines

Quand dans un pays vous avez un président de fédération qui utilise ses pouvoirs pour régler ses comptes c'est toujours au détriment du sport au final ; et pour peu que vous ayez un état qui ne limite pas son pouvoir , et bien vous arrivez à ce type aberrations
Edifiant

  • Ahma
    84411 points
  • il y a 1 mois

Quels ringards ces Grecs, 80 ans de retard sur Pétain.

Derniers articles

Blog
Transferts
News
News
Amateur
Transferts
News
News
News
News
Amateur