Tournoi des 6 Nations 2018 : les squads des adversaires des Bleus dévoilés
Qui va gagner le Tournoi des 6 Nations 2018 ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La France n’est pas la seule nation à avoir dévoilé son groupe de joueurs pour le 6 Nations. Découvrez ceux des futurs adversaires des Tricolores, avec des absents de marque.

Irlande

Calendrier : France (extérieur) / Italie (domicile) / Pays de Galles (domicile) / Ecosse (domicile) / Angleterre (extérieur)

Le premier adversaire des Bleus dans le Tournoi sera l’Irlande. Et le XV du Trèfle, performant à l’automne, sera amoindri. L’absence la plus importante ? Sans doute celle de Sean O’Brien, récemment opéré d’un côté. Rhys Ruddock et Tommy O’Donnell également touchés, le maillot floqué du n°7 devrait se jouer entre Dan Leavy, le polyvalent Jordi Murphy ou Josh van der Flier, tous du Leinster. L’expérimenté Jamie Heaslip est également forfait.

Au centre, Joe Schmidt doit composer avec les forfaits de Jared Payne, Garry Ringrose et Luke Marshall. Qui accompagnera Robbie Henshaw sur la pelouse du Stade de France ? L’ancien Grenoblois Chris Farrell est en concurrence avec le Néo-Zélandais d’origine Bundee Aki, qui pourrait découvrir le 6 Nations. Enfin, Craig Gilroy (Ulster) s’est blessé face au Stade Rochelais, lors de la 5ème journée de la Champions Cup. Ce qui n’a pas convaincu le sélectionneur de rappeler Simon Zebo, toujours écarté depuis l’annonce de sa signature au Racing 92… La nouveauté sur les lignes arrières se nomme Jordan Larmour.

VIDEO. Pro 14 - Leinster. Jordan fait Larmour à la défense du Munster sur 70m

Le groupe :

Avants :  Rory Best, Jack Conan, Sean Cronin, Ultan Dillane, Tadhg Furlong, Cian Healy, Iain Henderson, Rob Herring, Dave Kilcoyne, Dan Leavy, Jack McGrath, Jordi Murphy, Peter O’Mahony, Andrew Porter, Quinn Roux, James Ryan, John Ryan, CJ Stander, Devin Toner, Josh van der Flier

Arrières :  Bundee Aki, Joey Carbery, Andrew Conway, Keith Earls, Chris Farrell, Robbie Henshaw, Rob Kearney, Ian Keatley, Jordan Larmour, Kieran Marmion, Fergus McFadden, Luke McGrath, Conor Murray, Johnny Sexton, Rory Scannell, Jacob Stockdale


Ecosse

Calendrier : Pays de Galles (extérieur) / France (domicile) / Angleterre (domicile) / Irlande (extérieur) / Italie (extérieur)

Quatre, c’est le nombre de nouveaux appelés par Gregor Townsend, successeur de Vern Cotter à la tête de la sélection. Blair Kinghorn, Nathan Fowles et Murray McCallum d’Edimbourg pourraient connaître leur baptême de feu face aux Gallois, sans oublier D’arcy Rae (Glasgow). Ces deux derniers évoluent au poste de pilier, quelque peu sinistré en Ecosse puisque WP Nel (avant-bras) et Zander Fagerson (pied) ne sont pas là. Ce qui explique également la convocation de Jon Welsh, dont la dernière sélection remonte à… 2015.

Townsend a rappelé plusieurs anciens, absents des récentes campagnes : les “Français” Richie Gray et Greig Laidlaw sont là, comme Scott Lawson (qui pallie l’absence de Ross Ford, touché au torse), Mark Bennett, Duncan Taylor et David Denton.

Le groupe :

Arrières :  Mark Bennett, Alex Dunbar, Nick Grigg, Chris Harris, Stuart Hogg, Pete Horne, Ruaridh Jackson, Huw Jones, Lee Jones, Blair Kinghorn, Greig Laidlaw, Sean Maitland, Byron McGuigan, Ali Price, Henry Pyrgos, Finn Russell, Tommy Seymour, Duncan Taylor, Nathan Fowles

Avants : John Barclay (c), Simon Berghan, Jamie Bhatti, Magnus Bradbury, David Denton, Cornell Du Preez, Grant Gilchrist, Jonny Gray, Richie Gray, Luke Hamilton, Rob Harley, Scott Lawson, Murray McCallum, Stuart McInally, Gordon Reid, D’arcy Rae, Ben Toolis, George Turner, Hamish Watson, Jon Welsh, Ryan Wilson


Italie

Calendrier : Angleterre (domicile) / Irlande (extérieur) / France (extérieur) / Pays de Galles (extérieur) / Ecosse (domicile)

Après l’Irlande et l’Ecosse, les Bleus défieront l’Italie. Une rencontre qui aura lieu à l’Orange Vélodrome de Marseille. Avec quel visage la Squadra Azzurra se présentera-t-elle ? S’il est sans doute trop tôt pour le dire, le groupe convoqué par Conor O’Shea nous donne des premières indications. La première information, c’est le grand retour d’Alessandro Zanni en 3ème-ligne. La seconde, c’est la première convocation de Jake Polledri : né à Bristol, le 3ème-ligne évolue à Gloucester et a déjà représenté l’Italie chez les U20. Il est le seul nouveau de la liste : le Clermontois Charly Trussardi n’a donc pas été convié par le sélectionneur.

La troisième information, c’est la présence de Ian McKinley. Le demi d’ouverture d’origine irlandaise, international depuis cet automne, a perdu un oeil en 2011 et s’était relancé en Italie, où le port de lunettes de protection est autorisé. Enfin, on note les absences de Michele Campagnaro et Angelo Esposito, blessés.

Le groupe :

Avants : Simone Ferrari, Andrea Lovotti, Tiziano Pasquali, Nicola Quaglio, Luca Bigi, Leonardo Ghiraldini, Oliviero Fabiani, George Biagi, Dean Budd, Marco Fuser, Federico Ruzza, Alessandro Zanni, Renato Giammarioli, Giovanni Licata, Maxime Mata Mbanda’, Sebastian Negri Da Oleggio, Sergio Parisse (c), Jake Polledri, Abraham Steyn

Arrières : Edoardo Gori, Tito Tebaldi, Marcello Violi, Tommaso Allan, Carlo Canna, Ian McKinley, Mattia Bellini, Tommaso Benvenuti, Giulio Bisegni, Tommaso Boni, Tommaso Castello, Jayden Hayward, Matteo Minozzi, Edoardo Padovani, Leonardo Sarto


Angleterre

Calendrier : Italie (extérieur) / Pays de Galles (domicile) / Ecosse (extérieur) / France (extérieur) / Irlande (domicile)

À quoi ressemblera l’équipe d’Angleterre, le 10 mars prochain face au XV de France ? Sans doute pas à celle qui défiera un mois plus tôt l’Italie. C’est que le XV de la Rose est touché par plusieurs absences, à commencer par celles de Joe Marler et de James Haskell. Tous les deux sont suspendus pour le début du 6 Nations, le 3ème-ligne des Wasps étant notamment envoyé quatre semaines au frigo par l’EPCR.

VIDÉO. Champions Cup : James Haskell pose le cerveau et nous montre tout ce qu'il ne faut pas faire en défense

Tous les deux sont donc absents du squad dévoilé ce jeudi par Eddie Jones, désormais lié à la RFU jusqu’en 2021. Billy Vunipola (fracture de l’avant-bras) manque aussi à l’appel, comme son remplaçant désigné, Nathan Hughes. Sélectionnés avec les Lions cet été, Elliot Daly et Ben Te’o sont sur le flanc, à l’instar de Semesa Rokoduguni, touché à l’épaule…

Les bonnes nouvelles viennent de Jonathan Joseph (genou), Jack Nowell (quadriceps) et Sam Underhill, tous convoqués. Huit joueurs pourraient également faire leurs débuts avant le match face à la France : Lewis Boyce (Harlequins), Tom Dunn (Bath), Gary Graham (Newcastle), Alec Hepburn (Exeter) et Zach Mercer (Bath) chez les avants ; Nathan Earle (Saracens), Harry Mallinder (Northampton) et Marcus Smith (Harlequins) chez les arrières.

Le groupe :

Arrières : Mike Brown, Nathan Earle, Harry Mallinder, Jonny May, Denny Solomona, Anthony Watson, Danny Care, Owen Farrell, George Ford, Jonathan Joseph, Alex Lozowski, Jack Nowell, Henry Slade, Ben Te’o, Marcus Smith, Ben Youngs

Avants : Gary Graham, Nick Isiekwe, Maro Itoje, George Kruis, Courtney Lawes, Joe Launchbury, Zach Mercer, Chris Robshaw, Sam Simmonds, Sam Underhill, Lewis Boyce, Dan Cole, Tom Dunn, Jamie George, Dylan Hartley (c), Alec Hepburn, Kyle Sinckler, Mako Vunipola, Harry Williams


Pays de Galles

Calendrier : Ecosse (domicile) / Angleterre (extérieur) / Irlande (extérieur) / Italie (domicile) / France (domicile)

C’est au Pays de Galles que la France devra conclure son 6 Nations 2018 sur une note positive. Un Tournoi qui propose trois matchs à domicile pour les Diables Rouges… mais aussi deux gros déplacements en Angleterre, puis en Irlande. Le tout, sans plusieurs joueurs cadres, à commencer par Jonathan Davies (pied), si performant en 2017. Chez les avants, c’est en 3ème-ligne qu’il faut craindre le pire avec les défections de Sam Warburton (genou), Dan Lydiate (biceps) et Taulupe Faletau (genou). Ce dernier est tout de même convoqué dans le groupe élargi, et Warren Gatland espère le récupérer d’ici la fin de la compétition.

Avec tous ces absents, on se dirige vers un trio Tipuric - Moriarty - Navidi pour débuter le 6 Nations. Convoqués pour la première fois, James Davies (3e-ligne) et Josh Adams (ailier) seront-ils sur la feuille de match face à l’Ecosse ? Ce dernier a une carte à jouer : touché au genou, George North a finalement récupéré, mais Gatland a déclaré via Wales Online qu’il souhaitait l’utiliser… au centre.

Le groupe :

Avants : Rob Evans, Wyn Jones, Nicky Smith, Scott Baldwin, Elliot Dee, Ken Owens, Tomas Francis, Samson Lee, Dillon Lewis, Adam Beard, Bradley Davies, Seb Davies, Cory Hill, Alun Wyn Jones (c), James Davies, Taulupe Faletau, Ellis Jenkins, Ross Moriarty, Josh Navidi, Aaron Shingler, Justin Tipuric

Arrières : Aled Davies, Gareth Davies, Rhys Webb, Gareth Anscombe, Dan Biggar, Rhys Patchell, Rhys Priestland, Hadleigh Parkes, Owen Watkin, Owen Williams, Scott Williams, Josh Adams, Hallam Amos, Alex Cuthbert, Steff Evans, Leigh Halfpenny, George North, Liam Williams


Tournoi des 6 Nations 2018 - XV de France : la liste de Jacques Brunel

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Quel jeu ? Quels joueurs ?
Jusqu'à là tout paraît cohérent !
Pour les autres nations du moins on sélectionne les joueurs en fonction du jeu qu'on veut pratiquer ?
Mais nous !
On a sélectionné les joueurs mais pour pratiquer quel jeu ?
Aucun projet ! Une vision à court terme ! Il faut gagner
renouer rapidement avec la victoire ! Voilà les grandes lignes du projet !
Tout va reposer sur les joueurs ? sous prétexte de leurs laisser plus de libertés !!
Quelles belles manipulations !!
des idées et des hommes !
Qu'ont jettera s'ils ne sont pas performant de suite !
À quand un vrai projet ?
sur 4 ans pour préparer une coupe du monde avec des jeunes qu'ont va laisser grandir avec patience sans vouloir s'en servir pour des intérêts personnels à court terme sans se soucier de leurs santé psychologique et physique ?

  • spir
    17561 points
  • il y a 3 ans
@Reminane

...à un poste (au poste) où l'Ovalie française regorge de talent.

@spir

"À quand un vrai projet ?
sur 4 ans pour préparer une coupe du monde avec des jeunes qu'ont va laisser grandir avec patience sans vouloir s'en servir pour des intérêts personnels à court terme sans se soucier de leurs santé psychologique et physique ?".
Ben c'est pas ce que voulait faire Novès ?

  • spir
    17561 points
  • il y a 3 ans
@Reminane

Ouais, c'est ce que je pense aussi. Le retour de Parra sert à rien à part à très court terme...

Laidlaw est de retour pour jouer le tournoi avec l'Ecosse ? C'est l'ASM qui doit être heureux, surtout avec la sélection de Parra

  • marc65
    4295 points
  • il y a 3 ans

allez les britaniques et italien mettaient des grosses défaites a l'equipe de laporte

ça n'a pas grand chose à voir, mais on est obligé de dire squad à chaque fois maintenant ? Equipe c'est trop ringard ? Pardon... Has been ?

@Le Bourbonnais

Le squad fait des skills pour maîtriser les offloads au ras des rucks en vue de figurer dans les highlights de la dream team de la Champions Cup. Soumission partout, raison nulle part.

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Le Bourbonnais

Ce serait plutôt groupe en l'occurrence, mais sinon bien d'accord.

@Ahma

Ben la traduction renvoie plutôt à équipe d'après mon google.

Mais du coup si c'est groupe, peut-on dire "the squad lives well" ?

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Le Bourbonnais

Il y a plusieurs traductions possibles selon le contexte, Google n'en tient pas compte.

Par contre je ne sais pas si on dit the " the squad lives well ", mais de toute façon c'est une notion spécifiquement française.

@Ahma

Il faut bien que les SudAf du MHR soient au courant 😛

Et bien, à la lecture des équipes, si l'on gagne 1 match, on pourra s"estimer heureux, la réception de l'Irlande d'entrée avec à peine 8 jours pour le staff pour mettre en place quelques combinaisons (3 maxis ) vu la qualité de l'effectif, cela annonce une déculottée certaine, on va être dominé en mêlée, en touche et en retard sur les rucks, bref avec à peu près 30% de possession, il va falloir être très appliqué.
Des déplacements en Ecosse et au Pays de Galles, à part les valises pleines il ne faut rien espérer, leurs résultats vis-à-vis des nations du sud parlent d'elles mêmes.
Donc il ne reste que l'Angleterre et l'Italie à la maison pour sauver la cuillère de bois.
Dans le groupe français au niveau de la mêlée, on va leur rendre quelques kilos, et comme la tonicité n'est pas notre fort, ça va piquer, quand on regarde la qualité de jeu des clubs français en coupe d'Europe par rapport aux équipes britanniques, on est mal voir trés mal.
Ca va désosser vilain, j'attends de voir la liste des remplaçants pour sauver la patrie.
Bref finir 2ème ça va être compliqué!!!

@Pilard59

Avec trois mois de préparation, on aura pas plus de combinaisons..... À part un électrochoc dû à l'arrivée d'un nouveau staff, je ne vois pas très bien ce qu'on va faire.

@Vae Victis Brennos

On n'a qu'à hisser le drapeau blanc

@Pilard59

"quand on regarde la qualité de jeu des clubs français en coupe d'Europe par rapport aux équipes britanniques, on est mal voir trés mal".
En lisant cette phrase, j'ai failli mordre mon chien. Je te laisse regarder les classements.
Dis-moi, Madame Irma, tu nous vois marquer ne serait-ce qu'une pénalité durant ce tournoi ? Hein... ce serait bien quand même.

  • spir
    17561 points
  • il y a 3 ans
@artillon

oui, pour sauver l'honneur face à l'Italie...

@artillon

Ce n'est pas qu'une question de classement

@Vae Victis Brennos

C'est juste une question de club qu'on supporte, y'a pas Toulouse, on est donc nuls en coupe d'Europe

@Jonathan Sextoy

Bah tiens, prenons un exemple avec Toulon.
Lors des confrontations avec Bath, on voit que du coté anglais, Obana, Watson et Joseph ont marqué des essais. Or on retrouve les trois joueurs dans la sélection anglaise.
Coté toulonnais, on a eu Manoa, Nonu, Mathewson et Belleau. Soit un sélectionnable (qui ne sera d'ailleurs probablement pas titulaire).

Pour des résultats équivalents, finalement, on constate que les anglais en sont sortis grandis par rapport à la France.

Coté irlandais, au centre, le débat est plutôt porté sur Aki/Scannell que sur Aki/Farrell. L'absence de O'Brien est malgré tout assez problématique, car il est probablement le joueur de la troisième ligne qui est le plus difficile à remplacer.
Je trouve l'absence de Gilroy fort regrettable pour le XV du trèfle.

@Vae Victis Brennos

Avec stockdale et conway on est bien équipé, meme mieux qu'avec Gilroy

@irish47

Moi j'aime bien Gilroy, c'est un vrai finisseur, un joueur rapide et capable de dynamiter une défense en amenant de l'incertitude.
Je mettrai Gilroy-Stockdale aux ailes. C'est le feu ! 😉

@Vae Victis Brennos

Tant qu'à faire alors je préfère byrne à gilroy et conway, une ligne arrière stockdale byrne et larmour c'est le feu, avec au centre ringrose et henshaw on peut voir venir pour 10 ans 🙂

ATTENTION ! Dernière minute !
Suite aux critiques exprimées dans le rugbynistère, Brunel a largement remanié sa liste.
Voici les titulaires pour l'Irlande :

Première ligne J. Pussefekaka C. Palançay G. Fondre
2e ligne J. Kaptetu J-M Passautey
3e ligne M. Pagratet J. Fonce-Danlard J-V Partirora
Mêlée G. Demingoch Ouverture C. Claquemuret
Centres O. Lemulet C. Droydedant
Ailiers G. Padapuy I. Lamy-Piéhantouch
Arrière C. Passaint-Tercalet

  • Khris
    19611 points
  • il y a 3 ans
@lelinzhou

J’annonce J.Kaptetu sera dans la merde dès la 1er mêlée.

@lelinzhou

Il est où Yonel?

@lelinzhou

le pack me paraît un peu trop lourd

Et il est là, le fameux faggot rital mangeur de rigatoni (oups...) ?

@artillon

Le fagot je sais pas, mais le père Parisse s'il continue comme ça il va battre un record de sélections. Il en est à plus de 110 sauf erreur.
Et le jour où il part les Italiens vont souffrir... et les arbitres souffler 😉

  • breiz93
    62659 points
  • il y a 3 ans
@Flanquart St Lazare

Comme nous on souffre de son absence,..., même si la 3ème ligne du SF n'est pas mauvaise. Flanquart en capitaine apprend.

@breiz93

Exact. Et comme il n'est pas sélectionné, on pourra compter sur lui pendant les doublons.

  • Iyhel
    23429 points
  • il y a 3 ans

« L’expérimenté Jamie Heaslip est également forfait. » Pauvre Lartot, la moitié de ses jeux de mots pourris sont à l’eau pour le premier match.

Le grand absent du côté Français est le rugby...

@Amis à Laporte

Faudrait chercher du côté de Goze, peut-être qu'il l'a bouffé...

O’brien est opéré d’un côté ?

  • Ahma
    95797 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

C'est plus grave : il a été amputé d'un côté. Il était carré, il est triangle.

  • ced
    100447 points
  • il y a 3 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

il risque d'être replacé au centre

@Grand Sachem aux sages commentaires

oui...de l'autre côté ,il va mieux 😀

@Grand Sachem aux sages commentaires

côté ouvert

@Dormeur 15

En revanche, il a totalement cicatrisé de l’autre côté... fermé, donc.

Alors comme ça les Irish sont diminués ? Ben on va y aller en marchant alors!

Vraiment diminué l'Irlande ? Ils sont donnés grand favori par les anglo saxons. Le réservoir en 3eme ligne est juste énorme, certes il nous manque O'brien ruddock, O'donnel et Heaslip ( merci papé) mais il nous reste Stander, O'Mahony, Leavy, Van der Filer, Conan, Murphy... tous en tres grande forme.

@irish47

euh...que vient faire Papé dans l'absence de Heaslip..?

@pascalbulroland

Heaslip a fait toute sa carrière sans jamais être blessé pendant presque 10 ans. Mais depuis que Papé lui a remis en place quelques vertèbres, il ne s'en ai jamais vraiment remis. Ça fait presque 2 ans qu'il est blessé

@irish47

Faut pas déconner non plus, il a bien rejoué depuis, c'est peut être lié à l'âge tout simplement, moi je n'ai pas connu PAPE, mais je souffre du dos également 😉))

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News