Tournoi des 6 Nations : les statistiques qui prouvent que dominer n'est pas gagner
Tournoi des 6 Nations : un nouveau modèle pour gagner les matchs.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Graphiques à l'appui, voici la preuve que dominer ne suffit plus pour gagner dans le rugby moderne, et notamment dans le Tournoi des 6 Nations.
« Pas faire de fautes, pas faire de fautes ! ». Les années passent, mais la sortie de Bernard Laporte, lors d'un FranceItalie au cœur de l'hiver, reste en mémoire. Ce jour-là, le sélectionneur d'alors reprochait aux Bleus de ne pas respecter l'adversaire tout en compromettant leurs chances de victoire. La discipline, disait-il, n'était pas au rendez-vous. Et la Squadra Azzurra de Diego Dominguez se retrouvait en position de force. Alors, logique, ce coup de gueule ? Le constat semble établi : une équipe qui subit, se fait pénaliser et n'a pas le ballon ne peut gagner un match, sauf exception. Or, le rugby évolue. Il a suffi d'un tweet, posté par Thomas Lombard, pour ouvrir le débat.

Au sortir de la 3e journée du Tournoi des 6 Nations, il semblerait que la défense ait clairement pris le pas sur l'attaque. Vérifications en chiffres :

L'analyse est claire, les chiffres vérifiés : sur les trois rencontres, les trois vainqueurs (Pays de Galles, Angleterre, Écosse) ont laissé la balle à leurs adversaires, laissant même ces derniers jouer dans leur camp. Forcément, les trois perdants (France, Irlande, Italie) ont réalisé plus de passes, obligeant l'opposant à faire des fautes et à multiplier les plaquages. Pour gagner un match du 6 Nations, c'est donc d'abord la défense qui prédomine. Pas étonnant à ce qu'il y ait aussi peu de spectacle, et aussi peu d'essais... Si on regarde d'autres matchs de la compétition, comme le Pays de Galles – Écosse de la 2e journée (27-23, score final), la conclusion est exactement la même. Mais le XV de France n'aimant pas faire comme tout le monde, les statistiques s'inversent totalement lors du match des Bleus face à l'Irlande. Victorieux 10 à 9, les hommes de Guy Novès avait eu ce jour-là la main-mise sur le ballon, se faisant beaucoup de passes et obligeant le XV du Trèfle à beaucoup défendre. Paradoxalement, beaucoup ont pensé à un hold-up au moment de commenter le résultat.

Une exception du Nord ?

La dernière Coupe du monde de rugby a été marquée par la domination totale de l'hémisphère sud, en témoignent les demi-finalistes de la compétition : Nouvelle-Zélande, Australie, Afrique du Sud et Argentine. Alors, le Mondial 2015 a-t-il été « victime » de ce « New Deal », comme l'appelle Thomas Lombard ? Vérifications en chiffres, sur les deux derniers matchs de la compétition.

Ici, l'analyse est clairement intéressante. D'un côté, les All Blacks gagnent leur match – la finale ! - en ayant le ballon, tout en se faisant beaucoup de passes... et en se montrant plus solides en défense que l'Australie. Bref, on comprend tout de suite pourquoi la Nouvelle-Zélande est championne du monde, tout en pratiquant un jeu salué par l'ensemble de la planète. De l'autre côté, le profil de « perdant » de l'Argentine se rapproche plus du modèle actuellement en vigueur dans le 6 Nations. Les Pumas nous ont littéralement régalé, et le total de 245 passes face aux Boks en est la preuve, comme le fait de passer 63% du match dans le camp sud-africain. Au final, ce sont pourtant Habana et cie qui sont montés sur le podium avec une victoire 24-13. Avec un jeu – tiens, tiens... - considéré comme restrictif.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Vintom
    765 points
  • il y a 4 ans

Comme quoi, ce début d'étude statistique ne fait que confirmer qu'en rugby c'est le combat qui est premier ("l'opposition au corps" dirait Pierre C.) et que le 1er des "FONDAMENTAUX" (toujours Pierre C.), qui ne sont bien évidemment pas la touche et la mêlée, c'est AVANCER, avec ou sans ballon. L'attaquant, en rugby, c'est celui qui avance, pas celui qui a le ballon...et quand on lit, à 4 mois d'intervalle, dans deux éditoriaux d'un certain journal (plutôt jaune) que pour des journalistes, soi-disant spécialistes, "la passe est l'essence du jeu de rugby", on a compris qu'ils n'ont rien compris et qu'on n'est pas sorti de l'auberge....

Et jouer la Finale tous les ans, ce n'est pas gagner non plus ...

Si on veux du jeu alors il faut revoir un tio peu les phases "statiques" (rucks, mauls, etc...) afin d'empêcher la défense de pourrir/ralentir le jeu.

Perso quand je vois un mec se coucher sur le ballon pour empêcher l'adversaire de jouer et même si c'est dans la règle (ce que fait à merveille Armitage) , j'y vois de l'anti-jeu, au sens propre. Le jeu s'arrête.

Si le gars réussi à récupérer la gonfle et lance un turnover, alors là je dis oui (oui 9 même..)

Pareil pour le "coffrage" en l'air si cher aux irlandais. On coffre et on attend que l'arbitre siffle. Où est l'intérêt pour le jeu ? Le beau jeu ?

Il faudrait, et c'est juste une idée, empêcher ça tout en permettant tout de même à l'équipe de défendre, sans pénaliser le spectacle.

Gros boulot.

@Marc Lièvre Entremont

Le coffrage c'est vraiment le truc relou qui pourrit les actions. Les gallois en font bon usage aussi et c'est vraiment ce qui perturbe la fluidité du jeu plus que de ralentir les sorties de balles des rucks.

  • 7roll
    90 points
  • il y a 4 ans
@Marc Lièvre Entremont

oui assez d'accord, bon pour les mêlée faut voir....dans les 22 je pense qu'il faut garder la poussé
Après pour le "coffrage" ça prend 2 voir 3 défenseur quand mm, si y'a pas de soutiens en attaque ba tant pis c'est bien joué....si c'est mal fait ça peu crée un trou et donc du "jeu"

@Marc Lièvre Entremont

Entièrement d'accord Olim, une fois que la balle est talonnée les joueurs devraient la jouer rapidement, et pas continuer à pousser comme des boeufs pendant 10 minutes!

Sinon, une solution toute simple est de donner plus de coup francs à la place des mêlées, ça aiderait je pense

  • olim
    5207 points
  • il y a 4 ans
@Marc Lièvre Entremont

Sans parler de la mêlée qui est une machine à pénalités. Si la balle sort, elle devrait être jouée.

Une fois de plus on fait dire ce que l'on veut aux chiffres.
Ne pas confondre efficacité et domination (j'ai un peu l'impression qu'on fait ca la)

En boite si un type soule une gonzesse pendant deux heures en lui parlant, lui touchant le cul, les seins, essaye de l'embrasser , danse collé et se fait finalement sortir par le videur est ce qu'il peut vraiment dire "Putain c'est pas de bol.. j'étais si près et l'autre la il arrive avec sa gueule d'ange lui parle 5 secondes et pas il baise sur la parking...."
Si on analyse froidement les chiffres l'un a plus parlé a la fille, l'a plus frolé dans sa zone d'intimité mais les indicateurs ne sont pas pertinents...

C'est pas ca dominer.. Je pense que les indicateurs ne sont plus les bons, il faudrait celui des mètres gagnés balles en main, le taux de réussite entre nbre de fois dans les 22 et nbre d'essai ou de marque (Drop , penalité) etc etc..

@Stephane11400

Enfin prenez les chiffres AUS-NZ , il n'y que 10% d'écart dans les statistiques (parfois moins) pour au final un score double (34-17).
C'est aussi ca le très haut niveau ou le moindre ballon tombé dans les 22 adverses se transforme en essai 30 sec plus tard.
Si une équipe est capable de passer 15 mecs en revue sur une action est ce qu'elle est dominée ou dominante ?
Plaquer deux fois plus que son adversaire ne dit rien sur la domination ou pas , c'est un indicateur sur la possession de balle (éventuellement) rien de plus.

@Stephane11400

Alors deja c'est la journée internationale pour les droits de la femme.
Ceci fait , ma comparaison avait pour but de dire que l'efficacité n'est pas liée au temps passé a faire des choses (faire des passes devant la défense) ou parler a une fille.

Faire 300 passes dans un match pour gagner 50 metres parcourus balle en main c'est pas de la domination c'est de la passe a 10.
Une passe doit être faite si elle est utile si c'est pour donner la balle a son copain merci du cadeau ca sert a rien.
Une équipe qui choisit de défendre peut on dire qu'elle est dominée ? pour moi non, défendre est (normalement) moins usant physiquement que d'attaquer, si j'ai des joueurs lourds et massif je peux consciement laisser la balle aux adversaires et me contenter d'assener 50 placages d'affilée (surtout si ils ne sont pas dangereux balle en mains.) C'est le choix (Perdant) qu'a fait L'AFS contre le Japon en pensant qu'ils n'allaient rien faire du ballon manque de bol ils avaient un plan...

@Stephane11400

Allons, allons... messieurs... la journée internationale DES femmes !!!
Ce n'est quand même pas la fête à LA saucisse (quoique... parfois...) !!!
Aucun modérateur pour interdire ces commentaire misogynes alors que j'ai déjà été censuré pour avoir oser écrire "tafioles" ???
J'en conclus donc que les modérateurs du Rugbynistère sont des "tafioles" machistes, ou bien ???
(vous remarquerez que je n'ai pas dit "tafioles"...)

@Stephane11400

Drôle de comparaison, pour illustrer la "journée de la femme"....

  • Rougby
    3066 points
  • il y a 4 ans
@Stephane11400

Et vive la journée de la femme surtout haha !

  • tico74
    25444 points
  • il y a 4 ans
@Stephane11400

C'est normal le premier mec etait hors jeu sur toutes les phases de rucks!
Serieusement transposer la drague en boîte de nuit à un match de rugby t'es pas crédible dans ta démonstration mon ami!

@Stephane11400

Ainsi que d'autres stats comme les % de réussites de plaquage. On doit comprendre quoi à "L'équipe A a fait 120 plaquages et l'équipe B en a fait 90"? Est-ce que l'équipe A a plus défendu et a simplement plus plaqué par conséquent, ou est-ce que l'équipe A a fait un sans faute tout en attaquant plus, alors que l'équipe B a passé seulement 90 plaquages sur 130? C'est le soucis des chiffres, même si on ne peut pas reprocher l'initiative, il faut reconnaitre que certains chiffres manquent.

Cependant, je pense que le constat est quand même le même, on le voit tous les jours dans notre championnat: les équipes qui gagnent ne dominent pas toujours. On a meilleur temps d'avoir deux bons gratteurs (#Pocock+Hooper) et de gagner une pénalité dans ses 40, de taper la pénalité chez les autres, de faire un maul, récupérer une autre pénalité et mettre 3 points en ayant pas fait de jeu.
Le constat est différent chez les nations du Sud, car même l'Afrique du Sud, malgré son jeu plus restrictif que les autres sudistes, joue souvent avec ses arrières!

J'y vois plusieurs explications cumulables...
1/ L'évolution du Rugby qui fait qu'un Ballon récupéré dans son camp ce n'est plus forcément "coup de pompe pour se donner de l'air" mais, quand c'est jouable les mecs jouent peu importe la distance (à cet égard il serait bien de lire statistiquement à quelle distance moyenne les gonfles sont récupérées)...
2/L'Organisation défensive en 2 dimensions devenue universelle (fermer tous les espaces) plus facile à mettre en place qu'une Organisation Offensive qui nécessite souvent que les joueurs extérieurs dézonent (en cas de contre c'est souvent létal)...
3/La propension des Arbitres du Nord à siffler plus promptement les fautes Offensives que Défensives sur les cruciales Zones de Ruck (à quand un véritable avantage à l'attaquant producteur de Jeu ?)...
Concernant AB ils gagnent CDM 2015 avec possession, CDM 2011 sans possession peut-être ont-ils un train d'avance non ?

Médard.

@Johnny 420

Pejoine et Kamoulox !

Enfin bon, si les blacks ne jouent pas, ne font pas de passes ou ne dominent pas, ils gagnent quand même et rentrent dans le moule.

Je pense qu'il y a un effet pervers qui fait qu'une équipe qui a du mal à franchir ou à avancer en attaquant à des attaques qui durent plus longtemps et donc conserve plus longtemps le ballon quand elle est dominée. Il faudrait aller un peu plus loin dans l'analyse pour le constater en utilisant des stats comme les mètres gagnés ballon en main par l'équipe.
Concernant les pénalités je serait curieux de connaître les pénalités constatées, savoir si elles sont plus de types conquêtes (mêlées), offensive (ballon gardé) ou défensive (ballon enterré).

Effectivement dominer sans concrétiser n'est pas gagner. Ce n'est pas une découverte.
Si la domination est stérile...
Si en face il y a une défense hyper agressive.
Si la défense en face ne fait pas de faute.
Si la défense fait des fautes, mais qu'on ne prend pas les pénalités
Si il y a un risque de se faire contrer.
Effectivement dominer n'est pas gagner.
Bon merci tout de même pour les stats.

J'espère que le match de dimanche fera mentir ces stats et que celui qui l'emporte ait envoyé le plus de jeu!

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 4 ans

Dominer n'est pas gagner...mais je nuancerais en disant que se faire des passes n'est pas forcément dominer

Dominer n'est pas gagner mais tant qu'on prend les matchs les uns après les autres, que le groupe vit bien, qu'on accepte que l'arbitre fait partie du jeu au même titre que la météo et qu'on n'oublie pas qu'une pénalité est faite pour être tentée, il n'y a pas de raison de s'en faire.

Données inintéressantes...
Cela veut-il dire que seuls les All Blacks peuvent gagner en jouant ? Que les autres nations doivent se résigner à ne pas jouer pour l'emporter ?

@BriceYvan

Pour l'instant tu n'es pas loin de la vérité quoi qu'en 2011......
Après il y a l'enjeu, la période du match, la complexité de certains championnats, la volonté de mettre en avant l'équipe nationale.
La France reste malheureusement une somme d’individualité qui se soude (mais trop tard) pour fêter une belle performance.

@BriceYvan

Oups ! je voulais dire "Données intéressantes"...

Ce n'est pas etonnant, etant donne le niveau physique des joueurs a ce niveau, il devient de plus en plus difficile d'attaquer.
Il est donc souvent preferable de jouer en defense en cherchant a recuperer des ballons pour jouer en contre-attaque, le seul moment ou la defense n'est pas organisee vu que la meme equipe etait en attaque juste avant.
Je pense que le fait que les stats de la NZ soient differentes de celles des autres equipes demontrent simplement la superiorite technique de ce pays sur le reste du monde.
Ils ont tellement de qualites qu'ils peuvent jouer au rugby sans s'organiser (exlusivement) autour de leur defense, ce qui n'enleve rien a leurs qualites defensives

@Le Haut Landais

...les AB seraient-ils les seuls capables de battre tous les systèmes défensifs de la planète Ovalie?...bien sûr que oui ;il faut encourager Guy Novès qui(pour le moment) prône un JEU de mouvement,avec de l'alternance,de la prise d'initiatives,tout en respectant les fondamentaux.....mais vu notre" déficit culturel" le chantier sera éNORME!

Article intéressant. Mais ensuite, que faire alors?
Il nous faut plus de détails.
L'équipe qui gagne fait elle plus de fourchettes? L'équipe qui gagne boit elle de la Guiness ou de la Bière de la Plaine?

@pedronimo

Oui Roi Dodo dans le fond je suis d'accord avec toi.

La solution (confier le jeu de 3/4 à Richard Dourthe) ne se trouve pas dans les statistiques.

@pedronimo

Ben que faire ? Est-ce réellement à un journaliste d'apporter la solution ?
Sur ces données, les personnes payées pour doivent travailler et faire en sorte de contrer cet état de fait ou au contraire de faire en sorte d'appliquer le schéma !
Mais ce n'est pas au Rugbynistère de dire aux joueurs de l'EDF de jouer de telle ou telle manière.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News