Tournoi des 6 nations. Les 5 points à retenir du match entre l'Angleterre et l'Ecosse
Les 5 points à retenir du match entre l’Angleterre et l’Ecosse.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Les 5 points à retenir du match entre l'Angleterre et l'Ecosse dans le Tournoi des 6 nations avec la bonne prestation de Jack Nowell, auteur d'un essai.
Tournoi des 6 nations, Angleterre - Écosse (25-13) du 14-03-2015

L'Angleterre sans forcer

Le XV de la Rose n'a pas eu à forcer son talent pour l'emporter face à l'Écosse (25-13) ce samedi à Twickenham dans le cadre de la 4e journée du Tournoi des 6 nations. Face à une valeureuse équipe écossaise, les Anglais ont pu s'appuyer sur leurs différentes pépites pour prendre le score. La révélation Jonathan Joseph a frappé d'entrée (4e) mais il a ensuite fallu attendre la deuxième mi-temps pour voir le deuxième essai anglais par George Ford (43e). Deux entames qui ont sérieusement handicapé les hommes de Vern Cotter, punis en fin de partie par Jack Nowell (75e).

Jack Nowell fait mal à l'Écosse

Pour son deuxième match dans le tournoi, l'ailier d'Exeter a été l'un des joueurs les plus en vue ce samedi. Auteur de prises de balles tranchantes dès l'entame, puis au quart d'heure, et de relances inspirées, il a terminé la rencontre avec une feuille de statistiques impressionnantes : 161 mètres parcourus, trois franchissements, 4 offloads et sept défenseurs battus. Une énorme activité récompensée par un essai précieux en bout de ligne alors que la pénalité de Ford avait heurté le poteau.

Crédit vidéo : RBS 6 Nations

Une charnière anglaise supérieure

C'est notamment au niveau de la charnière que l'Angleterre a fait la différence. Avec un Ben Youngs, élu homme du match, parfait dans la distribution et un George Ford de plus en plus serein à l'ouverture, les Anglais ont pris le dessus sur leurs vis-à-vis. Ce dernier a donné le ton dès les premiers instants en perçant la défense avant de servir Burrell. Quelques instants plus tard, il se faisait à nouveau la malle. À l'inverse, Laidlaw et Russell ont souffert la comparaison. Ils n'ont pourtant pas démérité avec de bonnes intentions, mais se sont souvent débarrassé du ballon au pied.

L'Écosse rate le coche

Le Chardon est clairement passé à côté d'une victoire qui aurait fait beaucoup de bruit. Les Écossais ont en effet réalisé une première mi-temps parfaite. Malgré l'essai de Joseph, ils ont posé leur jeu et mis l'Angleterre sur le reculoir avec des choses simples. Et cela a fini par payer grâce à des joueurs en jambes comme Tommy Seymour et Mark Bennett, auteur d'un essai à la 21e. Une belle preuve de réalisme qui leur a permis de mener 13-10 à la pause. S'ils n'ont pas explosé comme souvent en deuxième mi-temps, ils n'ont cependant pas réussi à remettre à mal les Anglais sans doute par manque de puissance, et malgré une bonne conservation, alors qu'ils ne possédaient que 7 longueurs de retard après l'essai de Ford.

Trop d'occasions manquées par les Anglais

Grâce à cette victoire, l'Angleterre est plus que jamais en course pour la victoire dans le Tournoi. Elle devra cependant lutter au niveau comptable contre l'Irlande et le Pays de Galles. Lesquelles affronteront respectivement l'Écosse et l'Italie. Opposés aux Français à domicile, les hommes de Stuart Lancaster vont devoir améliorer leur finition s'ils veulent l'emporter. Il y a en effet eu énormément d'occasions d'essais manquées côté anglais avec Nowell à la 9e, Brown au quart d'heure ou encore la passe en-avant de Ford à la 32e qui a vu l'essai de Watson refusé, tout comme celui de Brown pour la même raison trente minutes plus tard. Ce qui fait dire que si la défense tricolore serre les rangs, tout est possible.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@Manu farrell peut en effet rentrer en fin de match mais en temps que centre, il joue les deux postes et ça devient encore plus intéressant... le tout etant de savoir qui il remplacera
un vrai casse tête avec cette comp anglaise 🙂

pour le match de ce week end, burrell a été en dessous vivement le retour du taulier Manu!

  • Pianto
    37442 points
  • il y a 5 ans

sauf blessure, on devrait avoir droit à ça effectivement...
ou l'inverse en fonction du profil des adversaires.

@Pianto après ça peut être utile d'avoir Ford et Farrell, Farrell en fin de match pour gérer ou au contraire Ford pour emballer. 2 profils différents, l'un avec un très bon jeu au pied et un profil de gestionnaire et l'autre dans un profil d'animateur.
Et Farrell a un impact physique que Ford n'a pas et est meilleur en défense. Pour moi Ford est un peu au-dessus mais les deux sont clairement les 2 meilleurs ouvreurs anglais.

  • Pianto
    37442 points
  • il y a 5 ans

Farrell, deux fois plus de cannes que Ford je ne suis pas sûr, une excellente vista, je n'ai jamais remarqué alors que chez Ford ça saute aux yeux qu'il voit les trous, qu'il sait les prendre et lancer des gens dedans, ce qui est sûr c'est pour moi c'est qu'Owen Farrell anime moins bien et qu'il vaut surtout pour sa gestion et son jeu au pied, qualité qui m'emmerdent profondément.
un comptable même avec les cannes d'Usain Bolt sera toujours moins bon qu'un mec qui sent le jeu.
Je suis plus Christophe Deylaud que Morney Stein.

@Jacouille, principe de base du rugbynistere: être PATIENT lorsqu'on post un commentaire.

  • Jacouille
  • il y a 5 ans

Ford est beaucoup plus attachant que Farrell. Il est humble, discret et à une plutot bonne vista. Mais objectivement, Farrell à son meilleur niveau est bien meilleur que Ford, il à deux fois plus de cannes et à une exellente vista quand il peut s'exprimer. Ca me fait du mal de dire ça car je trouve Farrell detestable, mais Farell reste un cran au dessus.

@ Isaak : Eh bé vraiment dur comme commentaire ! Certe tout n'est parfait mais jaimerais bien que les Bleus aient leurs fébrilité ... Chez nous ce n'est pas notre dernier geste qui est fébrile mais chaque geste :/


  • Pianto
    37442 points
  • il y a 5 ans

quand même ce Ford est bien meilleur que le blondinet sans imagination de l'an passé, le fils du coach dont le nom m'échappe, définitivement j'espère...

La vision de jeu de Ford est pas mal !!!

Après ce match on comprend mieux pourquoi les anglais se sont fait manger contre les irlandais. Certains d'entre eux surnagent mais quelle fébrilité dans le dernier geste.

2 essais casquettes en 2 matchs pour l'Écosse. Il va falloir être plus vigilant au pied des poteaux lors des pénalités.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News