Top 14 - Le Stade Français va-t-il devoir partager Jean-Bouin avec un club de football ?
Top 14 - Le Stade Français va-t-il devoir partager Jean-Bouin avec le football ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La saison prochaine, le Stade Français va peut-être partager Jean-Bouin avec le club de football du Red Star, évoluant en Ligue 2. Explications.
Le Stade Français n'a pas la réputation d'avoir le public le plus bouillant en Europe. Et pour cause, avec 12 822 spectateurs en moyenne lors de la saison 2014-2015, le Stade Jean-Bouin, dont la capacité a été portée à 20 000 places, fait rarement le plein en Top 14. Est-ce pour cette raison que les dirigeants du club parisien sont prêts à le partager avec le club de football du Red Star ? L'explication tient beaucoup plus de l'altruisme que des problèmes financiers.

Promu en Ligue 2 l'an passé, l’entité audonienne a été contrainte de rénover son enceinte principale, le stade Bauer, et de trouver un nouveau terrain de jeux. C'est à Beauvais (Oise) à Pierre-Brisson que le Red Star a trouvé refuge cette saison en attendant la fin des travaux en 2017. Mais ce ne sera plus possible pour le prochain exercice. L'étoile rouge se voit donc dans l'obligation de trouver un nouveau stade et souhaite se rapprocher de Paris. Les enceintes y sont légion, mais beaucoup sont occupées comme Charléty où évolue le Paris FC, ou Duvauchelle, propriété de Créteil.

Jean-Bouin priorité du Red Star

Aussi, les footballeurs ont jeté leur dévolu sur le Stade Jean-Bouin. Ce dernier avait déjà été envisagé lors de la montée au même titre que le Stade de France (trop grand), la MMArena du Mans (trop loin) et Marville à La Courneuve où ils avaient déjà évolué en 2000 lors de précédents travaux. Mais "le fait de pouvoir circuler librement d'une tribune à l'autre pose des problèmes de sécurité pour la Ligue", indiquait So Foot, ainsi que la situation de l'antre des Soldats Roses (XVIe arrondissement) "tranch[ait] avec Saint-Ouen, ville multiculturelle et prolétaire de la Seine-Saint-Denis."

Depuis les choses ont changé. Il reste en effet que 15 jours avant le passage du Red Star devant la DNCG. Ses dirigeants ont donc fait le forcing auprès du secrétaire d'État aux Sports Thierry Braillard pour convaincre la Marie de Paris. C'est en effet elle qui décide et non le Stade Français, qui porte "un regard bienveillant sur le dossier" d'après Le Parisien. Au Red Star, on estime qu'à "l’heure du Grand Paris, l’exil du Red Star est un mauvais signe envoyé à la banlieue qu’il représente."

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

A Bourg, le Stade Verchère partagé avec le Foot cette année...Au début cela a fait bcp jaser...A la fin aucun pblm....

  • Chams
    7093 points
  • il y a 4 ans

En espérant vivement qu'on ne se retrouve pas l'an prochain avec de la bière sans alcool comme au Stade de France et des barrières pour séparer les tribunes...
Après, si ils les enlèvent, et qu'on tape pas dans le même stock de bière, autant rentabiliser le stade, ça abime pas trop la pelouse les footeux.
Après, Jean Bouin n'étant pas rempli en même temps que le Parc, ça va un peu forcer les jours de matchs pour le Red Star

  • Manu
    8741 points
  • il y a 4 ans

Le stade Jean Bouin est un stade de la municipalité de Paris. Il a été refait récemment pour un coût exorbitant de 160 Millions d'Euros pour le contribuable parisien. Le Conseil de Paris alors présidé par M. Delanoé, un copain de Max Guazini, avait validé en 2007 ce projet pour permettre d'avoir 20.000 places (comme le stade Charléty du 13ème). Un projet de rénovation (40 Millions d'Euro) pour le porter de 9.000 à 15.000 places aurait suffit surtout que le Stade de France est là pour les grandes affiches.
Or, depuis que le nouveau (très beau) stade de 20.000 places est sorti de terre (2013), il n'a jamais été rempli, et cette saison encore moins que la précédente. Les 15.000 places auraient largement suffit.
La Mairie de Paris ne doit sûrement pas pouvoir amortir son investissement (emprunter 160M€ sur 30 ans à 0% coûte 5,3M€ par an) avec les 300.000€ que verse le Stade français à la Mairie au titre de la location du stade.

L'équation est donc simple. La Mairie doit accepter de nouvelles recettes et le Red Star a toute légitimité pour partager l'enceinte avec le Stade français, même si -évidement- ces nouvelles recettes ne permettront toujours pas de couvrir l'amortissement du stade.

Cela remet diablement en cause le choix de cet investissement pharaonique.

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 4 ans
@Manu

Tatatata, on l'a rempli Jean Bouin, en 2014, pour... la finale de la Coupe du Monde Féminine ! Et malgré l'anti-pub de la fédé.

(pour le reste, rien à ajouter)

Le futur Stade du Racing, il est prévu pour quand?
Mais surtout quand tu vois qu'à Turin, la Juventus et le Torino se partage le même stade, j'arrive pas à comprendre que le Parc des Princes ne soit pas disponible.

@Tomdiabolus

Septembre de 2017, mais il n'est pas prévu pour le football, d'autant plus que ce sera une pelouse synthétique.
Pour le Parc des Princes, je pense que le PSG en a l'exclusivité de part son contrat de location je pense.

Ils ont vraiment envisagé le stade de France ? Ça parait complètement fou... C'est vrai qu'il y a l'avantage d'être juste à côté de Saint-Ouen, mais déjà qu'il y a pas beaucoup d'ambiance quand le stade est plein, ça aurait vraiment été dur pour un petit club comme ça... Après ça aurait pu avoir un effet médiatique intéressant si c'était bien géré, mais le prix de location a dû briser leurs rêves.

Sinon je ne vois pas de côté négatif pour le SF à une telle cohabitation, tant qu'ils restent prioritaire au niveau du calendrier.

Oh nan ! On en veut pas du foot !!! Allez Charléty ! C'est occupé ? Jean-Bouin aussi ! Et d'ailleurs les clubs de foot de Rome se partagent bien le stade olympique, donc NON !!!

  • 6592
    31776 points
  • il y a 4 ans

Le Stade Français prêt à partager un stade et faisant soit-disant preuve, en la matière, "d'altruisme, voilà qui est p*tain d'ironique.

Pour ceux qui connaissent un peu l'histoire du rugby Francilien....

  • Mnry
    16321 points
  • il y a 4 ans
@6592

Ce que dit 6592 est exact. Mais, il faut aussi ajouter que le Saut du Loup appartenait à la Mairie de Paris et non de Boulogne.
Et je pense que la mairie de Boulogne avait tout à fait les moyens d'avoir un stade pour un club qui a l'époque était en Fédérale 3 (2009/10) et qui a ensuite monté tous les étages de la Fédérale.
Après, je suis d'accord pour dire que la méthode était limite (pour ne pas dire plus).

PS: cela a du faire plaisir à Plisson de revenir sur ses terrains de jeunesse.🙂

@6592

Je confirme les propos de 6592 pour avoir eu les infos de personnes internes au comité IDF.

  • 6592
    31776 points
  • il y a 4 ans
@6592

Et pour finir de te répondre (Lex) :
Pour le changement d'état d'esprit, il fut un temps espéré, en effet, que l'arrivée d'un nouveau président s'accompagnerait d'un changement de position du club, de nouvelles tentatives de négo ont été entamées, mais rien n'a changé au contraire.

@MarcLièvre :
No offense en effet, tu as raison de remettre en cause ce que tu lis sur des forums.
Les faits que j'indique sont véridiques, mais éclairé évidemment d'un point de vue que n'approuverait pas la direction du SF.
Eux te diraient que toute la faute revient à la Mairie de Boulogne (ACBB), qui n'a pas suffisamment anticipé ce sujet. Ce qui est certainement en partie vrai mais ne justifie pas, selon moi, l'attitude du SF qui préférait tuer un club que d'accepter des solutions plus arrangeantes et, objectivement, très décentes.

  • 6592
    31776 points
  • il y a 4 ans
@6592

Pas tout à fait exact.
L'affaire s'est finie (expulsion définitive de l'ACBB [dans des conditions assez troubles] du stade) en juin 2012.

  • Lex
    38505 points
  • il y a 4 ans
@6592

Petite erreur de frappe, c'est début de la saison 2009 que Mckenzie et Dominci se font sortir du staff.

  • Lex
    38505 points
  • il y a 4 ans
@6592

Juste pour se situer en terme de date, c'était en 2010.

C'est l'époque "noire" du Stade Français. Entre 1997 et 2009, ils n'ont pas fais pire qu'une 4ième place : 5 titres de Champions de France + 1 feu coupe de France + 1 finale TOP 16 perdue + 2 finales Coupe d'Europe, perdues aussi.

Mais à partir de 2010: la saison commence par le licenciement de McKenzie et Dominici, et de là 5 saisons sans titres, où ils oscillent entre la 7ième (au mieux) et la 11ième place (au pire). Bon avec 2 finales de Challenge Européen perdues (2011-2013)

Tout ça pour dire que c'est loin d'être la plus belle période pour le SF, qui se traduit avec un paquet de décisions discutables, comme pour l'affaire du Stade du Saut du Loup.

Maintenant, 6 ans après, est-ce qu'on peut pas considérer que les mentalités aient évolué ?

@6592

Je ne sais pas si ce que tu dis est vrai (pas d'offenses, nous restons seulement des pseudos derrière un ordi) mais si telle est la vérité, c'est encore un exemple parfait de ce que devient notre sport, avec à la tête de certains grands clubs, de très riches propriétaires qui n'aiment pas plus "leur" club que leur compte en banque.

Y'a pas que Altrad et le MHR qui sont détestables, et je n'occulte pas mon club de cœur da s cette analyse...

  • 6592
    31776 points
  • il y a 4 ans
@6592

Tu comprendras donc que lorsque je lis "Stade Français", "😜artage de stade" et "altruisme" dans le même article, je me marre un peu....

  • 6592
    31776 points
  • il y a 4 ans
@6592

Tout à fait.

Il y a quelques années, le Stade Français (qui a accès à 3 ou 4 terrains d'entrainements dans les hauts de Seine, sans compter celui, peu connu, sous-terrain sous le nouveau Jean Bouin), par le biais de ses présidents Guazzini puis Savare, ont exigé de récupérer, pour s'entrainer, le stade du "Saut du Loup", à la sortie du bois de Boulogne, qui était utilisé comme stade résident par l'ACBB, alors plus plus gros club amateur de France en nombre de licenciés (750, dont plus 350 gamins de 7 à 18ans).

Le tout, alors que l'ACBB (on peut critiquer la mairie de boulogne sur ce point, mais le fait est "que"😉 n'avait pas de plan B et se retrouvait sans stade, et donc menacé de disparition pure et simple.

Cela ne fit pas sourciller les pontes du SF ou ni de la Mairie de Paris qui n'ont pas voulu démordre : l'ACBB devrait vider les lieux pour laisser la place au SF.

Diverses propositions ont été faites, au rang desquelles :
- Réaménagement complet du Stade Marcel Becq à l'entrée de la forêt de Meudon (10min du stade Jean Bouin ou du Saut du Loup en voiture) au frais de la mairie de Boulogne pour une jouissance exclusive du SF.
- Réaménagement complet du Saut du Loup (terrain et vestiaires supplémentaires) aux frais de la Mairie de Boulogne pour PARTAGER le stade (SF l'aprem, ACBB le soir et les WE).

Le même fin de non-recevoir coté SF et Maire de Paris. ('pouvez toujours crever avec 350 gosses).

Au final, ils ont récupéré de le Stade, virant les 750 licenciés qui l'utilisaient tous les jours de la semaine et se retrouvant sans stade, sans terrain, sans club, pour que 30 pro s'y entrainent 6 h par semaine.

Voilà comment le SF traite le vivier amateur autour de lui.

Et ils s'étonnent de ne pas remplir leur petit stade à 160 millions.

  • Chams
    7093 points
  • il y a 4 ans
@6592

Tu fais allusion à la cession de 3 hectares de terrain par le stade Français pour créer Rolland Garros à la seule condition que le stade porte ce nom?

@6592

Tu peux détailler ?

Derniers articles

News
Transferts
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News