Super 18 : Le Japon aura bien une équipe en Super Rugby en 2016
Une franchise japonaise va intégrer le Super Rugby en 2016.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Super Rugby : Le Japon aura bien une équipe en Super Rugby en 2016. Une nouvelle franchise basée à Tokyo devrait rejoindre la conférence sud-africaine du futur Super 18.
C'est officiel, à partir de 2016, une franchise japonaise intégrera le Super Rugby. En concurrence avec Singapour sur le dossier, le pays du soleil levant a finalement eu gain de cause auprès de la SANZAR, et rejoindra donc la conférence sud-africaine, où figurera également une équipe basée en Argentine.

Une grande nouvelle pour le rugby nippon, en progrès constant depuis plusieurs années, à l'image des Brave Blossoms qui figurent actuellement à la 10ème place du classement IRB, devant des équipes comme l'Argentine, l'Italie ou les Fidji. Si le nom de cette nouvelle franchise reste encore à définir, il se murmure déjà que les meilleurs joueurs japonais comme Fumiaki Tanaka (Highlanders) Shota Horie ou Male Sau (Melbourne Rebels) pourraient intégrer l'équipe, accompagnés d'une grande partie de leurs partenaires en sélection nationale.

Une équipe qui ne devrait cependant pas être 100% japonaise, puisque des stars de l'hémisphère sud exilée en Top League pourraient également rejoindre ses rangs. Schalk Burger, JP Pietersen et autres Fourie du Preez pourraient ainsi faire leur grand retour en Super Rugby d'ici deux saisons. Gageons que cette nouvelle pourrait également intéresser certains joueurs évoluant en Europe et qui n'ont jamais caché leur intérêt pour le Japon, à l'image des Toulousains Patricio Albacete ou Thierry Dusautoir.

Cette province du futur « Super 18 » devrait être basée à Tokyo, et le Chichibunomiya Stadium (27 00 places) serait un choix logique pour héberger ses matchs. La fédération japonaise a également donné son accord pour disputer plusieurs matchs à domicile à Singapour, à la demande de la SARU. Cela permettra de réduire le temps de trajet des équipes sud-africaines, réticentes à l'idée de faire 24h d'avion pour aller jouer à Tokyo.

Soucres : couriermail.com.au et japonrugby.net
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Maubec
    4005 points
  • il y a 5 ans

@Tomdiabolus ça existe déjà : c'est la Pacific Rugby Cup (à ne pas confondre avec la Pacific Nations Cup qui oppose les équipes nationales)
La PRC oppose depuis 2006 2 équipes samoanes (une pour l'île de Savai'i et une pour celle d'Upolu), 2 équipes fidjiennes et deux équipes tongiennes (les Reds et les Gold si je ne dis pas de bêtises)
Depuis 2-3 ans, il y a aussi des matchs contre les équipes A des franchises néo-zélandaises et australiennes de SuperRugby qui sont intégrées.
Et je crois (je ne suis pas sûr que ce soit déjà le cas) que les Pampas qui représentait l'Argentine en Vodacom Cup (la ProD2 sud-af pour faire simple) devait quitter la compétition sud-africaine pour intégrer ce championnat avec une franchise japonaise.

Du coup, si ce Super18 est une bonne nouvelle pour le Japon (dont le niveau augmente de matchs en matchs depuis 2012 et qui possède une ossature 2-8-9-10-13 qui joue en SuperRugby) et l'Argentine, cela laisse les îles du Pacifique sur le côté encore une fois...
Le projet singapourien était une équipe ilienne basée à Singapour mais ça n'aurait pas aidé à aider les infrastructures et l'économie locales, ce dont ont le plus besoin les fédérations iliennes (avec un bon gros coup de balai politico-sportif [rappelons que les présidents des fédés concernées sont le premier ministre pour les Samoa, le Roi pour les Tonga et un colonel de la junte ayant pris le pouvoir en 2006 [auparavant, il s'agissait du président de la république...])

Mon rêve de Super18 ce serait plutôt .:
- une conférence avec 6 équipes sud-africaines + 1 argentine + 1 nord-américaine (USA-Canada)
- une conférence avec 5 équipes néo-zélandaises + 3 australiennes + 1 japonaise + 1 pacifique (Fidji-Tonga-Samoa)
Alors oui, ça réduirait à 3 seulement le nombre d'équipes australiennes mais au vu du réservoir local, ça serait plus intéressant d'avoir 3 franchises fortes où tous les talents seraient concentrées (les historiques Reds et Warathas plus les Brumbies.
Là, je pense qu'on aurait quelque chose d'encore plus sympa que ce qu'on a actuellement.

c'est clairement une histoire d'argent.
A ce rythme là, une équipe européenne pourra demandé à jouer avec eux...

Pour les Fidji,Samoa et Tonga, pourquoi n'organise-t-il pas un championnat de club entre c'est trois iles ?

A cette vitesse le sud aura plus de match que le nord !!!!!!!!!!!!!!!!! Mais on continuera a prendre des tôles !!!!!! Cherchez l'erreur !

  • lau1
    12456 points
  • il y a 5 ans

En gros les Samoa Fiji et Tonga sont mis à la benne.

L'ajout du japon est strictement bon financièrement pour les nations du Sanzar.

Au niveau sportif les Samoa sont sorti des poules les Tongas ont fait tombé les bleus.
Mais ils sont fauchés comme les blés. Le Japon en coupe du monde c'est
un nul en 2011
un nul en 2007
fanny en 2003
fanny en 1999
fanny en 1995

Sportivement ça permettra au Sanzar expatrié de jouer en super 16.

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 5 ans

Très bonne nouvelle pour le Japon. Idée astucieuse de la part de la Sanzar, autant sur le plan financier que sportif. De plus en plus intéressant à suivre le Super 15, 16, 18, dans deux saisons.

japonrugby.net est un site très agréable pour ceux, qui aiment le rugby et le japon, et pour ceux, qui ont envie de voir ailleurs de temps en temps, si le ballon de rugby est toujours ovale.


Derniers articles

News
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
News
News
News