6 Nations - L'Italie, sparring-partner ou véritable adversaire ? Que nous disent les stats ?
Romain Ntamack a fait le boulot contre l'Angleterre contrairement à Canna face aux Gallois.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Avant le deuxième match du XV de France face à l'Italie, on fait le point sur les stats importantes de la première journée.

L’Italie est le prochain adversaire de l’équipe de France. Battue sur un score sans appel (42-0), l’Italie ne devrait pas être l'adversaire le plus coriace des Bleus dans ce 6 Nations 2020. Attention à ne pas mettre la charrue avant les bœufs. Nos voisins italiens ciblent chaque année le match contre les Tricolores. Et parviennent parfois à se transcender. Alors oui, ils ne les ont jamais battus au Stade de France. Mais ils pourraient faire douter les hommes de Galthié si ces derniers ne les prennent pas au sérieux. À travers les chiffres de la première journée, tâchons de voir ce qui a fonctionné au sein de la Squadra Azzura, sur un plan collectif et individuel. Mais aussi les points où ils ont été à la rue.  Les Italiens les plus rapides dans les rucks ! Qui l'eut cru !Les Italiens les plus rapides dans les rucks ! Qui l'eut cru !

Sur le plan offensif, on voit nettement que les Italiens sont des dévoreurs d’espace… Hélas stériles. Alors que le XV de France pratique un jeu plus « fermé », mais efficace. La stratégie des Italiens passe beaucoup par l’axe Braley-Allan (120 passes). A l'inverse, les Bleus proposent plus de diversité puisque l’axe Dupont-Ntamack ne cumulant que 49 passes, dont seulement 6 pour l'ouvreur toulousain. Au niveau de la défense, trois statistiques ont retenu notre attention : le nombre de plaquages, le pourcentage réussi et les turnovers réussis. Les chiffres ne sont pas alarmants pour les Italiens, mais le score est là : 42-0.

Ainsi, la Squadra Azzura n’est pas dernière au niveau des plaquages. Elle en a manqué 19 sur 178 réalisés, ce qui la place à la quatrième place à hauteur de l’Irlande. Elle est dans le ventre mou en ce qui concerne les turnovers réussis (4) et le nombre de franchissements (3). Sur les fondamentaux, elle alterne le (très) bon (2e en touche avec 93,3 % de réussite) et le très mauvais : avant-dernière en mêlée avec 75 %, loin, très loin des autres.

Qui sort du lot individuellement ?

Pas de grandes révélations. Matteo Minozzi (142 mètres), Mattia Bellini (105 mètres) et Sebastian Negri (87 mètres) sont les trois points d’ancrage, les trois éléments qui ont parcouru le plus de mètres. Trois joueurs que les Bleus vont s’appliquer à mettre sous l’éteignoir. La surprise c’est de voir Carlo Canna diablement efficace en défense. Il se classe quatrième de la première journée du 6 Nations, avec 17 plaquages n’en manquant aucun. Tommaso Allan, titulaire, ne rend que 5 plaquages, très loin de son vis-à-vis, Romain Ntamack (15). C’est peut-être une zone à cibler pour les Bleus, même si son homologue de la charnière Callum Braley n’a manqué aucun de ses 11 plaquages.

Le jeune Niccolo Cannone, vu à son avantage, aura été aussi bon en défense, avec 15 plaquages réussis pour 1 de manqué, qu’en touche où il se partage la moisson avec Negri (3 prises chacun) et Steyn (5 prises). Bon match aussi de Jake Polledri. Il est le joueur qui a réussi le plus de turnovers (3) lors de la première journée, mais qui a concédé le plus de pénalités au sein de l’équipe italienne (3).

France - Italie, à qui l'avantage ?

Mètres parcourus :

Ballons joués à la main:

  • Matteo Minozzi (14), Sebastian Negri (13), Mattia Bellini (12)
  • Grégory Alldritt (11), Antoine Dupont (10), Vincent Rattez (7)

Passes :

  • Callum Braley (86), Tommaso Allan (34), Carlo Canna (15)
  • Antoine Dupont (43), Romain Ntamack (6), Teddy Thomas et Charles Ollivon (4)

Plaquages :

  • Carlo Canna 0/17 (100%)
  • Niccolo Cannone 1/15 (93%)
  • Luca Morisi 1/13 (86%)
  • Callum Braley 0/11 (100%)
  • Jake Polledri 0/9 (100%)
  • Luca Bigi 2/9 (81%)
  • Giosuè Zilocchi, Alessandro Zanni, Braam Steyn, Sebastian Negri 0/8 (100%)
  • Mattia Bellini 0/6 (100%)

Turnovers réussis :

  • Jake Polledri (3), Tommaso Allan (1)
  • Jefferson Poirot (2), Cyril Baille, François Cros, Charles Ollivon, Grégory Alldritt (1)

L’Italie a fait 18 fautes de main. Les plus coupables sont : Mattia Bellini (4), Callum Braley et Braam Steyn (3). Comparativement, les Bleus n’en ont fait que 13 dont 4 par Charles Ollivon. Antoine Dupont paraît bien plus sûr que son vis-à-vis Callum Braley. 

Pénalités concédées :

11 pour l’Italie, 8 pour la France.

Touches :

  • Braam Steyn (5), Cannone (3), Negri (2), Lovotti et Riccioni (1)
  • Charles Ollivon (7), François Cros (3), Paul Willemse (1)
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • gregi
    4743 points
  • il y a 5 mois

Comme d'habitude contre l'Italie cela dépend de l'attitude sérieuse ou non de nos petits coqs

Qu'on leur en passe 20, 30, 40, 50 n'est pas une grande préoccupation.

Par le passé on leur a déjà mit des branlées sans pour autant produire un jeux de qualité, en laissant filer le double de points qu'on aurait pu leur mettre.



Moi ce que j'attends, c'est une equipe qui score sur 80 voir 90% de ses occasions.

Et pas 50-60%.

C'est la marque des grandes equipes.



Si contre les meilleur tu n'as qu'une occasion, il faut la mettre. Si contre l'Italie t'es pas sur un rendement extrêmement haut, tu l'auras pas dans les grand rendez-vous non plus.



Mais j'ai confiance dans ce nouvel élan de fraîcheur !

Petite remarque, sur les stats du placage c'est assez bizarre de mettre le nombre de placages ratés puis le pourcentage de placages réussis, d'autant que le sous-titre "placages" laisse croire que ce sont les réussis dont on parle.
Sinon beau travail de compilation.

Y'a un endroit ou on peut trouver l'ensemble des stats du match contre l'angleterre ? pour tous les joueurs ?

@JeffersonRadis

https://www.espn.co.uk/rugby/playerstats?gameId=295494&league=180659

Voici ! 🙂

@Imanol votre idole

Merci Imanol mon idole

Personnellement je n'ai pas trouvé Minozzi terrible sur ce match. Il fait une saison honnête avec les Wasps et ses performances passées parlent pour lui, mais contre le pays de Galles il n'a rien fait de spécial.
La stat des mètres parcourus est trompeuse, en particulier pour les arrières comme lui car les remontées de balle comptent alors que la défense est encore loin.

Je n'ai pas le souvenir de l'avoir vu franchir la défense et même s'il a fait quelques offloads bien senti, il n'a pas apporté tant de danger que ça. A surveiller tout de même.

Pour moi c'est la 3e ligne qui sera la plus grande menace.
Polledri excelle chaque semaine avec Gloucester et l'Italie peut s'estimer heureuse qu'il n'ait pas choisi l'Angleterre. Excellent porteur de balle, bon dans les rucks, il crée constamment le danger.
Negri a 3 poumons et il est souvent le premier soutien quand il y a une percée. Féroce plaqueur également, il faudra s'assurer qu'on le fixe avant de déployer du jeu.
Steyn enfin est un joueur puissant et bon sauteur en touche. Il complète bien le trio et fait de gros dégâts en sortie de mêlée.

A part ça, la France, championne des offloads derrière la Nouvelle-Zélande au mondial, a le jeu pour mettre l'Italie à mal. Solide sur le premier rideau, ces pauvres italiens encaissent un essai presque à chaque franchissement tellement leur couverture est mauvaise, Minozzi n'est d'ailleurs pas innocent. Si nos offloads passent et que le soutien est bon, on peut faire un carton.

Attention à ne pas se voir plus beaux que nous sommes tout de même, ce ne serait pas la première fois qu'on perd un match "facile" après une grosse performance.

Il faut les respecter et s y filer. si on peut en passer 50 il faut le faire. Prendre ce match comme un entraînement serat une grossière erreur.

Ça va être l'occasion de travailler les automatismes, peaufiner certains réglages et faire tourner en seconde mi-temps.

  • breiz93
    55044 points
  • il y a 5 mois

Quand on sait d'où on vient, il serait judicieux d'être humble et respectueux !

@breiz93

eh, on descend pas tous des romains !

  • BoBoB
    7957 points
  • il y a 5 mois
@LaGuiguille

Surtout pas lui, il est breton. Il a résisté à l'envahisseur, lui!
Après on a aussi le droit de penser qu'il serait peut être temps d'arrêter de résister. C'était il y a plus de 2000 ans quand même

  • WebDiv
    17333 points
  • il y a 5 mois

Étonnante stat sur les passes françaises, quand même ! 6 pour ntamak c'est vraiment peu pour un ouvreur non?

@WebDiv

D'une part, peu de possession, mais aussi et surtout la pluie: jeu au ras ou au pied de Dupont.

@WebDiv

Il a pas mal joué au pied, et la charnière à souvent voulu fixer la défense en faisant intervenir les avant directement après le 9, débouchant sur un en avant et annihilant la continuité des action chez les 3/4.

Et puis à partir de la 35eme le ballon on l'a plus trop vu.

C'est à prendre avec des pincettes toutes ces stats.

@WebDiv

Il en a aussi beaucoup joué au pied. Mais ça tend à prouver une impression que j'ai eu pendant le match . Dupont ne cherche pas prioritairement NTamack , et leur fameuse entente/complémentarité n'est pas si évidente qu'on nous le dit. Pour moi la raison est que Dupont cherche en priorité des joueurs qui vont vite venir chercher la ligne d'avantage , NTamack devrait plus attaquer la ligne mais il est plus à l'aise un peu en retrait .

  • vrodi
    960 points
  • il y a 5 mois
@WebDiv

Oui je comprends pas trop, il y en a au moins une sur l'essai de Rattez 🙂
Après c'est vrai qu'on a beaucoup défendu au final et pas tant de possession que ça

  • Jak3192
    56603 points
  • il y a 5 mois

Oh non !
Pire !
On va paumer
Voire, faudra éviter la branlee

Et ça peux arriver si le match est traité par dessus la jambe.

Sinon,
Ces stats, c'est une pantalonnade.
De plus en plus j'ai des doutes sur leur utilité intrinsèque.
Certaines choses ne sont pas quantifiables:
le talent (ou pas),
le(s) coup(s) de bol (ou pas).
etc...

  • BoBoB
    7957 points
  • il y a 5 mois
@Jak3192

Je serais plus nuancé.
Les stats ont leur utilité ET leurs limites.
Effectivement les stats ne mesureront jamais le talent, le sens du jeu et du placement.
En plus les stats peuvent être mal faites ou mal construites sans même parler de la qualité de la source de donnée qui peut tout foutre en l'air en t'envoyer sur des conclusion farfelues.

Quand elles respecte certains critères elles donnent un éclairage pas inintéressant.
Regarde le commentaire de Webdiv qui s'étonne que N'Tamack ne joue que 6 ballons.
Son impression était différente. Et il n'est pas déconnant de penser qu'il n'était pas le seul à le penser.
La réalité, c'est qu'à partir de la 20eme mn (et la pluie) N'Tamack n'a plus joué un seul ballon et s'est contenté de taper. Consigne? analyse perso des situations de jeu? autre? Peu importe en fait. Ils (lui et les bleus avec lui) ont arrêté d'ouvrir.
Comme presque tout le monde, j'ai été emporté par l'émotion que cette équipe a su transmettre. Comment ne pas s'enthousiasmer devant leur courage et leur resistance. Comment rester insensible, froid et analytique devant cette solidarité et cet engagement total qui plus est face aux rosbifs? Difficile.
6 ballons ouverts, ça remet les chose en perspective et ramène les pieds sur terre.
Les bleus n'ont pas joué sur leurs propres ballons. Ils n'ont pas pu? su? voulu? C'est à approfondir. Mais la réalité elle est là et à l'image de la réaction de Webdiv, elle surprends parfois.

  • Jak3192
    56603 points
  • il y a 5 mois
@BoBoB

Merci mon gars
Tu explicites à merveille ce que j'ai dit en 1 phrase et en envoyant le cochonet un peu loin.
Les stats sont une chose,
la réalité du jeu est differente.
Le seul truc valable pour moi concernant les stats, c'est le pourcentage de.placage reussi, le nombre de ballons tombés, et accessoirement le nombre de défenseurs franchis (Parce que des fois, une passe aurait été plus efficiente).
Sans parler des conditions climatiques, des consignes coach, et du choix (le + important) du joueur.
(Ce que tu précises toi meme 👍😜😃)
C'est mon avis et je n'y connaîs rien au rugby. 😁

@Jak3192

Tu as raison les stats de plaquages sont intéressantes mais un peu aléatoires aussi : tous les plaquages ne présentant pas la même difficulté et les joueurs que l'on va comparer n'auront pas effectué les mêmes plaquages sur les mêmes adversaires. Toutes proportions gardées c'est un peu le même problème que les pourcentages de réussite des buteurs, qui ne tiennent pas compte de la distance, de l'angle, du vent etc...

  • Jak3192
    56603 points
  • il y a 5 mois
@lelinzhou

oui....
et tripoter la mouche devrait aussi etre pris en compte
😂

@BoBoB

Pour rappel, la bonne vieille citation de Mark Twain :
"Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques.”

  • BoBoB
    7957 points
  • il y a 5 mois
@lelinzhou

Les stats mentirait?
L'homme ment. L'homme se ment. Ca oui.
Mais un outils ça mentirait? J'ai du rater quelque chose en science ou en philo. C'est pas impossible.

@BoBoB

Pose la question "2+2"
Un mathématicien te repondra "4"
Un physicien "3,9999999999"
Et un statisticien te demandera quel résultat tu veux...

  • Kad Deb
    29793 points
  • il y a 5 mois
@BoBoB

Pour en rajouter une couche sur les limites des statistiques, d'après Aaaron Levenstein, universitaire new-yorkais décédé : "Les statistiques, c'est comme le bikini. Ce qu'elles révèlent est suggestif. Ce qu'elles dissimulent est essentiel."
Non, un outil ne ment pas. Mais c'est un humain qui l'utilise et lui fait faire ce qu'il décide. Un ordinateur ne ment pas, mais celui qui l'a paramétré oriente les données et les résultats.
Les Italiens ont fait plus de passes que les Français, parcouru plus de mètres balle en main, été plus efficaces en touche et sont plus rapides à sortir les ballons des rucks. Un statisticien ignorant du rugby et du score final des 2 matches pourrait dire que les Italiens sont meilleurs que les Français. Nous savons tous que c'est loin d'être le cas.

  • BoBoB
    7957 points
  • il y a 5 mois
@Kad Deb

Tu explicites ce qui est implicite pour moi à savoir que c'est l'humain qui introduit les biais.
Et il peut en introduire un paquet ! 😊
Par contre quand c'est bien utilisé et que les précautions d'usage sont prises sur les biais, c'est un outil qui est loin d'être inutile.
On dit la même chose et au final, on est d'accord. J'essayer d'argumenter sur un propos remettant en cause l'utilité des stats.
J'aurais utilisé les mêmes argument que toi sur un propos établissant les stats comme l'alpha et l'omega.
Suis je pervers? 😊

@Kad Deb

Oui, il y a la façon de l'interpréter, mais aussi la méthodologie adoptée pour recueillir et traiter les données qui sont cruciales pour juger de la valeur d'une statistique.

@BoBoB

Rado a deux Brennus de plus que Blanco. Les hommes mentent, pas les chiffres.

  • BoBoB
    7957 points
  • il y a 5 mois
@Team Viscères

Explosion de rire! 😊

Merci!!!!!!!

  • to7
    14366 points
  • il y a 5 mois

laissez tomber les stats regardez les matchs
si on ne regarde que le tableau d'affichage on se dit qu'ils ont pris une énorme branlée face à un pays de galles pas tant que ça au dessus des bleus

si on regarde le match, on voit qu'il y a des faiblesses mais aussi beaucoup de talent chez minozzi par exemple, si les talentueux sont dans un bon jour et les besogneux s'y filent ils ont les moyens de nous donner mal à la tête, ne soyons pas arrogants comme des anglais

@to7

+1
et cela me rassure, je ne suis pas le seul à penser qu'on doit rester sérieux

  • Ahma
    93197 points
  • il y a 5 mois
@amoureuxdubeaujeu

Je pense même qu'il y a unanimité sur ce point. Personne ne s'imagine qu'il est envisageable d'y aller la fleur au fusil.

  • to7
    14366 points
  • il y a 4 mois
@Ahma

on lit quand même beaucoup de monde parler déjà de bonus voire de grand chelem. d'abord il faut gagner les matchs, après voir si on peut gratter un bonus, ensuite essayer de gagner le tournoi et si on a gagné tous nos matchs à la veille de la dernière journée, on pourra parler de grand chelem

je ne dis pas que les bleus ne sont pas favoris face à l’Italie et j'espère voir des choses plus abouties offensivement que dans le match 1

  • Ahma
    93197 points
  • il y a 4 mois
@to7

Tiens, je viens de tomber fortapropo sur ce bel exemple d'humilité et de respect de l'adversaire :

https://twitter.com/OvaleMasque/status/1225882417883381761?ref_src=twsrc%5Egoogle%7Ctwcamp%5Eserp%7Ctwgr%5Etweet

  • Ahma
    93197 points
  • il y a 4 mois
@to7

Certes, il y a souvent cette ambivalence dans le ressenti du supporter. Il est conscient que l'Italie ne s'expédie pas en sifflotant, et se prend déjà à évoquer des rêves de triomphe général qui ont une chance infime (pour être poli) de se réaliser. C'est ce qui le distingue du sportif de haut niveau, bien conscient lui qu'il faut jouer les matchs les uns après les autres (eh ouais, au lieu de se moquer, faut réfléchir à ce que ça signifie).

@Ahma

Ce serait stupide, jamais la sécurité ne laisserait les joueurs entrer avec des fusils.

  • Ahma
    93197 points
  • il y a 5 mois
@Team Viscères

C'est vraiment problématique de n'avoir les notifications de tes réponses que sporadiquement, et de ne tomber parfois dessus que bien plus tard et par hasard. Parce que quand je ris trop après 22 heures j'ai beaucoup plus de mal à m'endormir.

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 5 mois

Ce match devrait se terminer avec une victoire et leBO pour les Bleus, et un BO possible pour les italien. Le système des Bonus hors compétitions françaises, favorise le jeu. Peu importe de prendre des essais quand on domine, si l’on marque plus que les autres. C’est un état d’esprit que l’on a perdu. Des que l’on a marqué trois essais de plus, on bloque le jeu par peur de prendre un essai en contre. Même avec 14pts de retard à une minute de la fin on peut espérer le BD, et il faut jouer jusqu’au coup de sifflet final.

Dans les statistiques de course: si on fait du travers ça compte comme 0?
Ou bien ca compte comme des mètres?

@pedronimo

Normalement les mètres comptés sont ceux vers l'avant, donc si tu fais un travers sur tout la largeur du terrain qui ne te fait avancer que d'un mètre ça compte comme 1.

@Team Viscères

Du coup il y a un géomètre qui fait des cosinus pour trouver la composante "vers l'avant" de ta course en diagonale?
J'adore.

  • Ahma
    93197 points
  • il y a 5 mois
@Team Viscères

Est-ce qu'ils retirent les mètres en arrière du total ?

Les stats d'accord mais malheureusement pour les transalpins, la réponse est sparring partner. La seule stat qui compte ici c'est: ils n'ont plus gagné un match au 6N depuis ...2015. Et c'était contre l’Écosse. Ils n'ont plus montré la capacité de tenir 80min complètes depuis autant de temps...

L'Italie, sparring-partner ou véritable adversaire ?
si on se pose encore la question, c'est que nous n'avons rien appris du passé.
On se doit de respecter tout le monde, encore plus quand nous venons de là ou nous venons, que nous avons vu un très beau match et une belle victoire dimanche mais que cela ne fait qu'un au compteur.
Ne pas oublier leur très belle prestation face au PdG...
Si on ne respecte pas les italiens, on sera certainement déçus

  • Ahma
    93197 points
  • il y a 5 mois
@amoureuxdubeaujeu

Une très belle prestation à 42 - 0 ?? Je sais qu'on peut perdre un match avec un rugby de bonne qualité, mais quand même...

@amoureuxdubeaujeu

Même en étant extrêmement mauvais ces dernières années, on n'a pas perdu contre eux depuis 7 ans et sur la même période on leur colle en moyenne 30 points par match (même le match honteux de 2019 on le gagne de 10 points).
Donc oui il faut les respecter comme chaque adversaire pour éviter la punition, mais non ce n'est pas un véritable adversaire.

@Team Viscères

j'ai vu leur match contre les gallois, ils ont été très sérieux... Si on ne fait pas gaffe, on peut avoir une très mauvaise surprise.
je ne les considère pas comme des sparring-partner

@amoureuxdubeaujeu

On peut perdre, c'est possible. Mais si on perd ce ne sera pas dû au fait que les Italiens sont assez forts pour battre la France, mais au fait que les Français sont assez idiots/suffisants pour perdre contre l'Italie. C'est triste à dire pour eux, mais l'Italie à 100% contre n'importe quelle équipe du Tournoi à 100% c'est une défaite assurée pour les Italiens.
Du coup si tu dois espérer que l'équipe d'en face joue complètement à l'envers pour éventuellement les battre, tu n'es pas dans la catégorie des adversaires sérieux.

Le terme de sparring-partner est lui exagéré parce qu'ils ne vont pas rentrer sur le terrain avec comme objectif de nous aider à nous entraîner. Mais ils ne sont clairement pas dans notre catégorie, même en tenant compte que nous ne sommes plus une nation majeure. Le fait que nous devions les prendre au sérieux ne change rien à cette situation.

@Team Viscères

idiots/suffisants pour perdre contre l'Italie.
exactement ce que je pensais/disais, peut-être mal expliqué j'en conviens...

Sacré boulot !

@lelinzhou

Merci de tes encouragements!

Derniers articles

News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News