Samoa. Les joueurs menacés par le gouvernement suite au mouvement de protestation
Samoa : les joueurs menacés par le gouvernement, dévoile Dan Leo.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

La menace de grève des Manu Samoa n'est pas du tout passé auprès du gouvernement, qui menace les joueurs et leurs familles. Dan Leo dénonce.
La nouvelle tombée vient mettre une claque à toutes les valeurs censées être représentées par le rugby. Dan Leo, deuxième-ligne des Manu Samoa, a dévoilé via The Telegraph avoir été menacé par son propre gouvernement pour avoir mené le mouvement de protestation des internationaux contre la Fédération samoane de rugby (SRU). Rappelons que les Samoans comptaient faire « la grève » en boycottant la rencontre de ce week-end contre l'Angleterre. Le but ? Dénoncer le dysfonctionnement de l'équipe nationale et le manque de transparence financière. Une intervention de l'IRB – devenue entre temps World Rugby – avait écarté cette menace de grève mais les problèmes demeurent. Et la SRU a manqué deux réunions censées résoudre le conflit.



Le fait que les joueurs samoans aient « osé » protester n'est pas du tout passé auprès du gouvernement national. Le problème ? Le président de la SRU, Tuilaepa Sailele Malielegaoi, est aussi premier ministre de son pays. Ce dernier a d'ailleurs qualifié les internationaux de « sales gosses », qui, en s'attaquant à la fédé, se seraient aussi attaqués au gouvernement. Dan Leo – passé par l'UBB et l'USAP - confie son inquiétude :

J'ai été menacé depuis le début des protestations. Si ça m'est arrivé, c'est sans doute arrivé aux autres. Tout le monde sait que les membres de la Fédération sont aussi membres de notre gouvernement. On y pense tout le temps, et c'est le problème qu'on essaie de résoudre : la politique et le sport doivent être séparés. On ne peut pas avoir des joueurs se battant contre le manque de transparence financière tout en ayant leurs familles menacées. Ce n'est pas ça le sport.

Leo répète que le but de la manœuvre n'est pas de « gagner plus d'argent. » Un Samoan touche environ 504€ par semaine contre une prime de match d'environ 22 000€ pour un international anglais selon le Telegraph. Une somme dérisoire en comparaison, mais importante quand on sait que les Samoa font partie des dix pays les plus pauvres au monde selon le Fond Monétaire International. Pour le joueur, « le but de notre action doit profiter à la future génération de rugbymen samoans. » Rappelons qu'en 2011, les joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde avaient dû payer leur voyage en Nouvelle-Zélande et avaient quitté le pays sans ballon pour s'entraîner : « On n'a pas retenu les leçons du passé... »

Sur Twitter, le monde du rugby s'est rassemblé derrière le #SamoaUnited pour soutenir le mouvement des Samoans, vainqueurs du Canada le week-end dernier.





Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Maubec
    4101 points
  • il y a 8 ans

Pour compléter l'article, rappelons que les menaces sur les familles des joueurs par le gouvernement Samoan sont à prendre très au sérieux.

Dans les années 90, le "Samoa Observer" (le quotidien local le plus important) avait mené une grande enquête d'investigation pendant plusieurs semaines sur la corruption du gouvernement et leurs locaux avaient été incendiés au plus fort de la tourmente.
Sachant qu'il s'agit du seul média indépendant diffusé sur les 3 îles, c'était assez imparable pour faire cesser le scandale...
Et après l'incendie, le journal avait été condamné par la justice (le chief justice est nommé par le 1er ministre...) à une forte amende qui avait failli le faire disparaître...

La structure sociale samoane est basée sur le système des matai (chef de famille), en faisant suffisamment pression sur eux (et les moyens de pression dans un pays aussi pauvre sont nombreux), une famille peut se retrouver isolée et donc condamnée à l'exil hors du pays car il n'existe pas de moyen de vivre en dehors de la structure du fa'amatai (même pour un Européen, si vous vous arrêtez dans un village, vous devez "😜ayer" (en argent, nourriture, travail ou autre) au village ce dont vous bénéficier [ce qui peut être la simple vue d'un panorama remarquable... il est aussi par exemple interdit de dormir en-dehors de chez une famille à qui vous "😜ayerez" la nuit car si jamais on apprenait que vous n'avez pas été hébergé, la honte retomberait sur la famille (ou le village) qui devrait alors payer une lourde amende. D'ailleurs chaque famille doit avoir sa "maison commune" qui doit toujours être prête pour accueillir des invités)

Côté purement rugby, rappelons qu'en 2011, l'IRB avait versé une aide aux Samoa pour participer à la Coupe du Monde. Que le gouvernement Samoan avait lancé une souscription auprès de la population locale et des communautés samoanes de Nouvelle-Zélande et d'Australie qui avait rapporté des millions de Tala. Un loto avait lui aussi été organisé pour lever des fonds. Et à Auckland, il y avait aussi eu une campagne de hot-dogs vendus au profit du rugby Samoan.
Et les joueurs avaient dû payer leurs billets d'avion Apia-Auckland et avaient découvert lors du premier entrainement qu'ils n'avaient même pas de ballons dans l'équipement du staff.
Sans parler dudit staff qui était plus occupé à boire et à faire la fête qu'à s'occuper de l'équipe (selon Sapolu, c'est parce que le staff était trop occupé qu'ils avaient oublié de faire les changements avant la 70e lors de Pays-de-Galles/Samoa...) et certains joueurs en seraient venu aux mains avec des amis du staff qui faisait la fête tard la nuit dans leur hotel la veille de Samoa/Fidji...

Schwalger, alors capitaine, avait dénoncé cela après l'échec de la CdM 2011 (échec bien aidé par un arbitrage qui fait passer M. Joubert pour un francophile éhonté sur leurs matchs face au Pays-de Galles et à l'Afrique du Sud)
Hier, c'est Mapusua, autre grande figure du rugby samoan qui a témoigné de cela et appeler à une vraie discussion entre les joueurs, la fédé samoane et l'IRB dans une interview au Samoa Observer.

Maintenant, pour aujourd'hui, moi je vais mettre mon maillot bleu pacifique et je vais pousser derrière les Manu en espérant une victoire historique sur les Rosbifs !
Ou au moins voir Fa'asavalu désosser Farrell sur un plaquage destructeur... 🙂

#SamoaUnited (comme ils disent sur Touiteur)

Amusant Marc , nous partageons les mêmes valeurs et les mêmes idées au rugby (car je voulais écrire la même chose que ce que tu écris) et dans la vie : nous sommes tous les 2 CVB !!

  • ced
    100511 points
  • il y a 8 ans

une fédération qui ne dispatche pas l'argent comme il faut, tiens ? comme quoi tout existe.

@Bantry

Ouh belle celle-là 😊 Merci !

  • Ekyrby
    6682 points
  • il y a 8 ans

M73: j'ai en mémoire le crunch de l'an dernier avec une superbe interview en anglais (enfin presque) qui donnait un truc du genre:
"it's a difficult match, they are difficult adversaires. I am.... Comment on dit "sur" déjà? Enfin on est sur qu'on va gagner!"

  • Bantry
    6400 points
  • il y a 8 ans

Première ligne de la citation : si ça m'est arrivé non? Il y a une coquille je crois 😉

Dommage pour cette équipe. Il ont un potentiel incroyable mais aucune chance de progresser collectivement...
Faudra pas s'étonner de voir les jeunes samoans tenter une sélection à l'étranger...

  • m73
    10463 points
  • il y a 8 ans

Ekyrby, je me souviens avec la paparazzi à la coupe du monde: "you stop to film! You stop j'ai dit!! If you continue on va s'occuper de toi " 😀

C'te marrade sérieux !

  • Ekyrby
    6682 points
  • il y a 8 ans

Le twit de Papé est clairement un fake, on sait tous comment il parle anglais en vrai 😀

Derniers articles

Vidéos
Réseaux Sociaux
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos