RUGBY. Qui est l'homme qui se détache pour le poste de président délégué de la FFR ?
Qui sera le président délégué de la FFR ?
Patrick Buisson, vice-président en charge du rugby amateur, pourrait être le futur président délégué de la FFR après la mise en retrait de Bernard Laporte.

RUGBY. Qui sera le digne successeur de Bernard Laporte, à la tête de la FFR ?RUGBY. Qui sera le digne successeur de Bernard Laporte, à la tête de la FFR ?Depuis la mise en retrait de Bernard Laporte de son poste de président de la FFR, une question taraude les amateurs de rugby en France : qui pour lui succéder de manière temporaire ? Pour rappel, Laporte est toujours présumé innocent dans l'attente de son appel après sa condamnation par le tribunal correctionnel de Paris. Un président délégué doit cependant assurer l'intérim pour ne pas laisser le poste vacant. Si le nom de Serge Simon avait été évoqué, le Midi Olympique avance ce mardi celui de Patrick Buisson. Une figure bien connue de l'ovalie hexagonale puisqu'il est le vice-président en charge du rugby amateur. Ancien de demi de mêlée, il a notamment été président de Comité avant de rejoindre le camp de Laporte. Il aurait l'avantage sur Simon de par son poste mais aussi parce que le Parquet National Financier a fait appel de la relaxe de Serge Simon dans l'affaire Laporte/Altrad. Le Midol de préciser :

Le président délégué sera donc proposé aux clubs à l’occasion du dernier bureau fédéral de Bernard Laporte le 6 janvier prochain ; les 1 490 entités que compte le rugby français devront alors valider (ou non) ce candidat lors d’une consultation électronique qui se tiendra dans la semaine du 23 au 27 janvier.

Cependant, tant qu'il n'y aura pas de nouvelles élections, ou que le comité directeur n'aura pas démissionné, la FFR sera toujours gouvernée par les proches de Bernard Laporte. Et ce, jusqu'en 2024, année où auront officiellement lieu de nouvelles élections. L'ancien sélectionneur, qui avait été réélu, avait indiqué qu'il ne se représentait pas. Également vice-président de World Rugby, il visait sans doute plus haut. Il a toutefois décidé d'abandonner ce poste après le jugement du tribunal. En France, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a validé l'option du président délégué. Il ne devrait donc pas y avoir de nouvelles élections avant 2024. D'ici là, les nombreux acteurs du rugby français espèrent que la situation sera apaisée afin que la France du rugby puisse vibrer derrière les Bleus lors de la Coupe du monde 2023.RUGBY. Après Laporte, deux autres accusés vont devoir revenir au tribunal en appelRUGBY. Après Laporte, deux autres accusés vont devoir revenir au tribunal en appel

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Buisson ... Qui le connait à part Laporte ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News