RUGBY. Finalistes en déroute, une première dans l'histoire du Top 14 ?
Après la finale du Top 14, Montpellier et Castres ne sont pas au mieux cette saison.
Finalistes du Top 14 l'an passé, Montpellier et Castres vivent une saison compliquée cette année. Avait-on déjà vu pareil scénario en championnat ?

RUGBY. Top 14. ''Nous sommes vraiment en grand danger'', Castres serre les fesses avant le match de LyonRUGBY. Top 14. ''Nous sommes vraiment en grand danger'', Castres serre les fesses avant le match de LyonEn Top 14, la saison d'après est parfois compliquée pour le champion en titre. Remobiliser les troupes mentalement n'est pas une partie de plaisir pour le staff. Physiquement, les joueurs sont aussi rincés. Ils ont parfois besoin d'une saison de transition avant de repartir au combat. Vainqueur du Brennus l'an passé, Montpellier n'est pas à la fête cette année. Le MHR occupe la 10e place du championnat à l'orée de la 20e journée. Les Héraultais ont le cul entre deux chaises. Ils sont à dix points de la sixième place qualificative. Et presque autant du 13e rang synonyme d'Access Match face au perdant de la finale de Pro D2. Mais ils ne sont pas les seuls à galérer cette année. Leur adversaire de juin dernier est encore plus mal loti. Le CO lutte clairement pour se maintenir dans l'élite. Championnat qu'il n'a jamais quitté. Contrairement au MHR, le matelas de Castres ressemble plus à un futon japonais qu'à un solide couchage avec mémoire de forme. Seuls deux points les séparent de Perpignan. Des finalistes ont-ils déjà connu ça ?RUGBY. Top 14. ''Nous sommes vraiment en grand danger'', Castres serre les fesses avant le match de LyonRUGBY. Top 14. ''Nous sommes vraiment en grand danger'', Castres serre les fesses avant le match de LyonÀ pareille époque, en 2010/2011, l'USAP occupait la 9e place après avoir joué la finale l'exercice précédent. Mais les Catalans comptaient tout de même 17 longueurs d'avance sur la zone de relégation. Ce qui n'était pas du tout le cas de Castres en 2014-2015. Vainqueur en 2013 puis à nouveau finaliste contre Toulon en 2014, le CO était lanterne rouge du championnat avant le 20e journée. Place qu'ils ont occupée à 10 reprises lors de cet exercice avant de se sauver en fin de saison tandis que Paris soulevait le titre. Et la "malédiction" du vainqueur s'est transmise au Stade Français, 12e après 19 matchs en 2015/2016, puis à Clermont dans un moindre mesure. L'ASM, titrée en 2017 a ensuite végété dans le ventre mou du classement. Avant la 20e journée, les Clermontois n'avaient que dix points d'avance sur la 13e place. Par le passé, seuls l'une ou l'autre des équipes a connu une année compliquée. Voir les deux finalistes en mauvaise posture, c'est donc inédit en Top 14. Ce qui pourrait l'être encore plus, c'est si Montpellier ou Castres descend en Pro D2. Ce serait alors historique.VIDÉO. 6 NATIONS. La charge coude en avant de Schoeman sur Dupont aurait-elle dû être sanctionnée ?VIDÉO. 6 NATIONS. La charge coude en avant de Schoeman sur Dupont aurait-elle dû être sanctionnée ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je ne vois ni l'un ni l'autre club descendre en D2. Ce serait un véritable tsunami.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News