Découvrez le Top 7 des joueurs à suivre au Sydney Sevens
Regan Ware a brillé à Hamilton avec les All Blacks Sevens.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Nouvelle étape du circuit mondial de rugby à 7 à Sydney ce week-end et nouveaux joueurs à surveiller de prêt.

Le circuit mondial pose ses valises à Sydney ce week-end pour la quatrième étape. Petit tour d'horizon des joueurs qui ont été particulièrement en vue à Hamilton et qu'il faudra suivre chez le voisin australien.

Regan Ware (Nouvelle-Zélande)

Regan Ware était en feu à Hamilton. 5 essais inscrits pour l'un des plus anciens joueurs de cette sélection, qui a énormément apporté lors de la troisième étape par son efficacité dans les duels. Une nouvelle bombe offensive pour les Néo-Zélandais, dont ils pourraient bien se servir pour s'imposer chez le voisin australien, à défaut de n'avoir obtenu qu'une troisième place à domicile.

Crédit vidéo : World Rugby

Ben O'Donnell (Australie)

Oui, mais voilà, côté australien, il y aura cet homme : Ben O'Donnell. Remarquable à Hamilton par sa capacité à gagner les duels, franchir et jouer après contact, il est le véritable homme clé du jeu australien. Il est également une vraie machine à marquer, puisqu'il tourne actuellement à trois essais par match. La saison dernière, à Sydney, il avait été élu parmi les meilleurs joueurs du tournoi.

Crédit vidéo : World Rugby

Amianasi Tuimaba (Fidji)

Il sort de nul part, mais comme tout fidjien, il a très vite trouvé son rythme sur le circuit mondial. Et pour cause, à Hamilton, quasiment chez lui, Tuimaba a inscrit huit essais. Meilleur marqueur côté fidjien, il a notamment planté un doublé face au Canada en quarts de finale et face à l'Afrique du Sud en demies. Un joueur qui a contribué à l'incontestable supériorité des Fidjiens sur cette étape. Il finit logiquement dans l'équipe type du tournoi. Espérons malgré tout qu'il ait récupéré, ce dernier ayant été annoncé malade par Gareth Baber selon les informations de FBC News.

Meli Derenalagi (Fidji)

Lui aussi est présent dans l'équipe type d'Hamilton. S'il a moins marqué que son coéquipier Tuimaba, Meri Derenalagi (4 essais) s'est également très bien imposé au sein de la sélection fidjienne. À 20 ans, ce jeune joueur possède déjà de grandes qualités physiques qui lui permettent de faire jouer facilement après-contact, la base du jeu fidjien.

Alatasi Tupou (Samoa)

Alatasi Tupou a été l'un des hommes forts côté samoan à Hamilton. C'est notamment en partie grâce à lui que les Samoa ont réussi à battre l'Angleterre en poule. Un résultat important qui leur a permis par la suite d'atteindre les quarts de finale pour la première fois cette saison. Désormais dans le Top 8 du classement, les Samoa vont beaucoup compter sur l'expérience de Tupou (290 matchs) à Sydney pour tenter de se qualifier une nouvelle fois en Cup.

Robbie Fergusson (Écosse)

Vainqueurs de la Plate à Hamilton, les Écossais ont envoyé un signal fort : ils seront bien présents à la lutte pour le top 4, directement qualificatif pour les Jeux olympiques. Pour cela, ils pourront compter sur un joueur qui s'est révélé à Hamilton le week-end dernier : Robbie Fergusson. Meilleur marqueur écossais avec huit essais dont un triplé en finale de la Plate face aux Samoa, il a extrêmement contribué à la belle performance de l'Écosse sur ce tournoi. Il sera donc très attendu à Sydney.

Crédit vidéo : World Rugby

Martin Iosefo (États-Unis)

Les États-Unis, privés de Perry Baker, s'en sont remis à Carlin Isles pour performer et arriver en finale à Hamilton. Oui, mais voilà, derrière Isles, il y a un joueur sensationnel qui permet de le faire briller. Ce joueur, c'est Martin Iosefo. Plutôt athlétique (1m84, 95 kg), il possède une telle facilité à gagner ses duels et à faire jouer autour de lui, que ça en devient souvent énervant pour ses adversaires. Un atout de poids dans la ligne offensive américaine, qui pourrait encore faire des ravages ce week-end.

Crédit vidéo : World Rugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

M'sieur ! M'sieur ! Si on veut, on peut suivre un Français ? C'est plus facile, ils courent moins vite.

Question : ce sont des joueurs prêtés à qui ?
Ah ! Ces correcteurs automatiques ...

@duodumat

Ça prête à rire...

Bandeau mulet et moustache. Ben O'Donnell a la plus belle degaine du rugby mondial

@Yionel ma star

Le honey badger restera a jamais la reference pour moi

ca m'ecoeure tous ces matchs sans commotion

@Le Haut Landais

Vi, ça fait vraiment pas sérieux.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News