Pro D2 - Le BO pourrait être sauvé par la municipalité de Biarritz
Pro D2 - Le Biarritz olympique se bat pour sa survie.
En proie à une crise financière, le Biarritz olympique pourrait parvenir à s'en sortir grâce au projet Aguiléra, voté ce mercredi par le Conseil municipal.

Pro D2 - Biarritz . La dissolution de la SASP pourrait être votée dans les semaines à venir !Pro D2 - Biarritz . La dissolution de la SASP pourrait être votée dans les semaines à venir !Ce mercredi, un vote de principe a eu lieu lors du Conseil municipal de Biarritz en vue d'un aménagement du site entourant le stade du BO. Trois délibérations étaient à l'ordre du jour : le projet Aguiléra, la création d'un centre d'entraînement et de formation et l'aménagement du plateau d'Aguiléra. À 24 voix pour et 11 contre, les élus ont voté en faveur d'un montage qui verrait la cession de terrain pour y construire des logements et un hôtel par des acteurs privés, mais aussi la construction d'un centre de formation pour le BO (pour 12 millions d'euros) ainsi que la rénovation du stade. "Dans ce cadre, le BO deviendrait alors un club résident, payerait un loyer", explique Rugbyrama. C'est la crise à Biarritz, l'avenir professionnel du club plus que jamais en danger !C'est la crise à Biarritz, l'avenir professionnel du club plus que jamais en danger !Sud Ouest indique que les votes ont été animés. Il faut dire qu'ils ont eu seulement quatre semaines avant les élections municipales. Le timing est plus que discutable pour certains élus. Ce qui ne garantit pas le vote final qui aura lieu après les élections. Le BO n'est donc pas encore sorti d'affaires, car le vote de principe pourrait être annulé. Pour rappel, il manque près de 3 millions dans les caisses. Et plus personne ne souhaite mettre la main au portefeuille pour éponger. Une assemblée générale est programmée le 3 mars avec les actionnaires avec pour ordre du jour la dissolution de la SASP. Soit avant le premier tout des élections municipales. Un report pourrait donc avoir lieu.PRO D2 : en déficit de 2,9 millions d'€, le Biarritz Olympique est menacé par la faillite !PRO D2 : en déficit de 2,9 millions d'€, le Biarritz Olympique est menacé par la faillite !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@Pianto Nous sommes confiants et nos dirigeants ne lâcheront rien! Bien sur, si comme à Pau, le département, la région, la mairie avaient mis la main à la poche pour payer les tribunes, à Biarritz nous avons été obligés d'avancer une part très importante de la tribune Kampf! J'ai beau chercher, mais il n'y a pas de cas équivalent! Pour ce qui est du montage immobilier, tu ne vois rien et surtout tu ne sais rien, mais c'est le cas de la majorité de ceux qui postent sur le sujet et meme de @imanol notre idole, qui lui est aveugle au sujet de nos progrès dans le jeu et de notre staff! Quand aux soit disant problème de Sowerby avec certains joueurs, il a fait le ménage et jeté les brebis galeuses assoiffées! Ne soyez pas inquiets, le BOPB redeviendra grand! MAKE BIARRITZ GREAT AGAIN

  • Pianto
    34447 points
  • il y a 1 semaine

Pour ce qui est du "projet" actuel.
Les élections pressent les candidats à soutenir ce qui maintiendrait le club en vie.
Le montage immobilier est le (seul?) but des investisseurs depuis le début. Tout le monde le sait et le voit.
Les supporters et les amoureux du club vont souffrir.

  • Pianto
    34447 points
  • il y a 1 semaine

le bassin économique et démographique peut-il permettre à 2 clubs pro de vivre ?
Oui mais petitement.

Un seul club concentrerait les talents locaux, les financements et pourrait défendre une position dans le top14.
Deux peuvent vivre mais en prod2 avec des ascenseurs de temps en temps.

Pau a un vivier comparable, une population comparable, un gros sponsor et arrive à tenir une place entre 7 et 12 de manière à peu près continue. mais pas beaucoup mieux...

Cependant, si on parle aux supporters, ils préfèrent à 80% exister en fédérale qu'être amalgamés dans une entité "côte-basque".

Re-cependant, ce ne sont pas les supporters qui décident. Ce sont les gens qui mettent les sous...

@Pianto

Disons que Biarritz pourrait survivre même en ProD2, mais à condition d'accepter d'être un club de ProD2. Certains arrivent à y survivre avec moins de 50% du budget du BO, réduire la voilure n'empêche pas d'avoir un projet cohérent en ProD2 (mais cela demande du sérieux et du travail, ce qui semble manquer aux équipes dirigeantes de ces dernières années).
Par contre pour le Top14 il faut arrêter de rêver c'est hors de portée, déjà monter pour redescendre leur semble hors de portée. Ceux qui font miroiter aux supporters de retrouver la grandeur passée sont des irresponsables.Je conçois qu'un supporter ait envie d'y croire, mais la seule chose qui sera obtenue de la sorte c'est la destruction du club.

  • AKA
    47274 points
  • il y a 1 semaine

Eh voilà l' affaire est dans le sac! Pitoyable! Voté au dernier conseil municipal de cette mandature avec un beau chantage des Hongkongais, digne "d’International Immobiliare" dans l' opus 3 du Parrain 😁 Un centre de 12 M€ rien que çà, la ville est encore en train d' éponger la dette de Biarritz Océan et Kléber (31,8 millions d’euros)! Ces élus sont complètement cintrés 😵 par contre la tribut Gave et ses affidés vont s' en mettre plein les fouilles en bétonnant le plateau d' Aguilera 😠 💢 💀

Ils n'ont qu'a dire que les 3 millions manquant sont dus au sommet du G7 de l'été dernier ...

  • adourAB
    2846 points
  • il y a 1 semaine

Ne pas oublier le renflouement de la section amateur du BOPB détenant la licence rugby dont le déficit était de 500 000euros, une partie payée par la municipalité, une autre par l’emprunt il me semble. Je vois les vois mal être en équilibre en une année.

  • MILIOUZ
    10738 points
  • il y a 1 semaine

Ce n'est reculer que pour mieux sauter. Le Biarritz Olympique suis là même trajectoire que Bourgoin-Jallieu. Encore une fois, on va demander aux contribuables d'assumer les errements d'un club privé. Et ça excusez-moi mais je trouve ça totalement inadmissible.

  • ced
    99137 points
  • il y a 1 semaine

au moins les Biarrots vont savoir pour quoi ils paient des impôts, ça faisait un peu rien que pour un aquarium

  • adourAB
    2846 points
  • il y a 1 semaine

Qui paiera les 3 millions pour cette année. Les comptes de la saison prochaine devront être validés, mais sur quelle base? Gave assumera-t-il les déficits jusqu’à la rentrée des premiers euros, en assumant un standing pouvant amener à la remontée. Bayonne est en meilleure position, mais ne sont pas à l’abri. Quand les premiers euros rentreront, combien de millions auront été avancés, et à qui faudra-t-il les rembourser en prenant sur les sommes perçues qui fondront en peu de temps, car non pérennes, si ce n’est il me semble 500 000euros de rente versés par Pichet sur une certaine période.

Bah ! Avant les municipales toutes les promesses sont permises.N'étant pas du cru, je ne sais pas mais je peux supposer qu' il y a un deal politique à la clef et que certains cadres du BO doivent publiquement soutenir la liste qui a le plus de chances de l'emporter.

@lelinzhou

A la suite du vote de mercredi, 3 des principaux candidats à la mairie de Biarritz se sont déclarés en faveur du projet.

Le point positif est que Maider Arosteguy, en tête des sondages, souhaite soutenir le club, tout comme Michel Veunac, maire sortant, et Jean-Benoît Saint-Cricq qui peut aussi avoir sa chance.
En revanche Guillaume Barucq, 3e des sondages, s'est exprimé en défaveur du projet.

Reste à voir si leur décision sera la même une fois élu car effectivement à 4 semaines des élections il est un peu suicidaire d'annoncer vouloir laisser le BO couler. Je me méfie par exemple de M. Veunac qui n'a jamais vraiment soutenu le club et qui a d'ores et déjà rappelé que le vote de cette semaine n'avait pas de valeur juridique.

@Imanol votre idole

bien vue ton analyse prêt électorale il risque de se raviser une fois élu ???

@Imanol votre idole

Sauver le BO ? Cela parait être une évidence. Sauver le BO en laissant l'équipe dirigeante en place ? Sauver le BO ou sauver un juteux projet immobilier ?
Pourrais-tu nous analyser la situation, parce que de l'extérieur, à travers les nombreux articles contradictoires et partiaux on ne sait plus quoi en penser.
Merci.

pas sûr que la nouvelle municipalité si elle est élue valide une aide de plusieurs millions d'euros pour ce montage financier plus le déficit, cela me parait assez improbable, bref on verra bien le dénouement de cette affaire

  • adourAB
    2846 points
  • il y a 1 semaine
@somport64

Une certitude, la nouvelle municipalité sera élue !!!!

  • Naoubil
    7799 points
  • il y a 1 semaine

Alerte pavé dans la mare :
Il y a-t-il vraiment la place pour deux clubs de haut niveau au Pays Basque ? Bayonne est en train de prendre le lead... De plus la plupart des basques que je connais ont l'Aviron dans le coeur et non le BO.
Honnêtement, est-ce que Biarritz forme encore des joueurs du cru ? Quand on regarde leur stat JIFF sur cette saison, ils sont derniers du classement.

Je ne souhaite pas la dissolution de ce club historique, même si ça arrangerait les affaires du RNR, mais j'ai du mal à croire à la viabilité d'un projet sur le long terme pour le BO.

@Naoubil

Attention gros pavé pour répondre au pavé dans la mare.

Je prêche pour ma paroisse mais oui, le BO est encore un grand club formateur.

Thomas, Lauret, Hamdaoui, Lucu, Roumat, Placines, Lesgourgues, Lonca, Arrate, Dachary pour ne citer qu'eux sortent de notre centre de formation. Ce n'est pas rien pour un club de ProD2.

Forme-t-on des joueurs du cru ? Là encore, oui. Je ne vais pas énumérer les noms, mais un rapide tour sur le site du club permet de voir un paquet de noms basques dans l'effectif, et d'ailleurs nul besoin d'avoir un nom basque pour être du coin. Par ailleurs, quand on est fauché comme nous le sommes, bien obligé d'axer sur la formation.

Pour la stat du JIFF, je te suis à moitié. Clarkin a expliqué que c'était essentiellement dû à un nombre important de joueurs français qui s'était blessé, l'obligeant à aligner plus de non-JIFFs que prévu. Il dit que la situation est maintenant sous contrôle et qu'on terminera dans les clous.
Personnellement, je ne le crois qu'à moitié. Si je pense qu'il fera les efforts pour que nous ne perdions pas de points, il est évident qu'il privilégié les non-JIFFs depuis son arrivée à la tête de l'effectif, nos joueurs JIFFs étant la plupart du temps des jeunes logiquement moins expérimentés.
Il n'y a qu'à voir son entêtement à faire jouer une charnière Hart-Du Plessis, plutôt mauvaise d'ailleurs, alors que Doubrère, Couilloud (frère de) et Bernard sont disponibles.
Ça n'engage que moi, mais je trouve son staff assez mauvais et le jeu s'est dégradé depuis son arrivée. En plus de cela, il s'est embrouillé avec plusieurs joueurs, forçant certains à partir. Mais comme le bilan comptable est dans les clous, il reste en place.

Il y a-t-il vraiment la place pour deux clubs de haut niveau au Pays Basque ?
C'est la grande question. A priori non surtout lorsqu'on sait que Biarritz est une petite ville de 25 000 habitants et que Bayonne n'en a pas beaucoup plus avec environ 50 000. Le bassin économique est petit, mais nous avons la "chance" de ne pas figurer dans l'élite dans d'autres sports ce qui concentre nos ressources sur le rugby.
Le problème est que nous avions un mécène qui a dépensé sans compter et depuis son décès et le retrait de sa fille, le club n'a jamais été géré correctement avec des dirigeants qui agissaient comme si Serge Kampf allait revenir d'entre les morts. Je pense qu'un club bien structuré pourrait tout de même se maintenir à l'échelon professionnel, même si on ne jouera probablement plus jamais pour le Brennus.

On peut leur reprocher leur côté calculateur voire cynique, mais Gave et Aldigé remettent de l'ordre depuis leur arrivée. L'avenir me donnera peut-être tort, mais j'ai l'impression qu'ils savent ce qu'ils font et même s'ils ne resteront surement pas sur le long-terme, le club pourrait en ressortir assaini.

  • sapiac76
    37982 points
  • il y a 1 semaine
@Imanol votre idole

Intéressant
Le montage tel qu'il se présente était envisagé à Montauban lors de sa descente avec la cession de sapiac pour combler le déficit
La mairie avait refusé et comme d autres ressources n'ont pas été trouvées nous sommes descendus...
La question que je me pose concerne la suite
Est ce que la mairie peut mettre des clauses ?
Quand le stade appartiendra à un privé et que le bo sera locataire... Comment sera défini le loyer ?
Le bo ne risque t il pas de se retrouver sans stade ? Etc etc ?

@Naoubil

cet homme est fou, il pose la question de savoir si ces deux clubs de rugby du pays basque peuvent vivre/survivre !!! 🙂
bonne chance à toi pour la suite...

Même si je pense que c'est une manœuvre politique, ça me ferait plaisir qu'un club soit sauvé. Historique ou non ça fait toujours ch*** de voir un club couler.

@Lausano Evrey

j'ai cru comprendre que les finances avaient été déjà impactées dans le passé, par un ancien dirigeant, qui est devenu dirigeant ailleurs, souvent comblées à l'époque de son vivant par un mécène du coin...

@Lausano Evrey

et pourtant, c'est la dure loi du sport éco : le Stadoceste Tarbais, le FC Lourdes, Cahors, Bourgoin, Narbonne, Albi, etc... Entre échec sportif et/ou finances difficiles/douteuses, la liste est longue 🙁

  • No2
    6363 points
  • il y a 1 semaine

Je ne connais pas les tenants et aboutissants de ce que deviendrait le club dans le cas ou le vote n'aboutirait pas, mais je leur souhaite de tout cœur que ce projet les sauve. À nos meilleurs ennemis !!
Oui, pour nous, nul besoin de traverser la Manche...

Derniers articles

Transferts
News
Transferts
Vidéos
Vidéos
Transferts
News
Transferts
Vidéos
News