Pro D2 - Grosse entrée d'argent à Béziers pour régler les problèmes de trésorerie
Pro D2 -Béziers a manqué de peu la qualification cette saison.
Pierre-Louis Angelotti a mis la main à la poche pour aider l'ASBH. L'homme d'affaires entre aussi au conseil d'administration du club.

Pro D2 : c'est officiel, le stade de l'AS Béziers Hérault change de nom !Pro D2 : c'est officiel, le stade de l'AS Béziers Hérault change de nom !Ça bouge du côté de Béziers. L'ASBH, qui évoluera désormais dans le stade Raoul Barrière, a annoncé ce lundi via le Midi Libre une grosse entrée d'argent. "Chaque année, le club avait des problèmes car il n'arrivait pas à faire face aux échéances. C'est la première chose, il fallait gommer ces problèmes de trésorerie", a commenté le maire de la ville. Celle-ci a donc apporté 300 000 euros. Ils viennent s'ajouter au million apporté par les actionnaires et à celui de Pierre-Louis Angelotti. Sur ces fonds propres, le promoteur, qui "aide" la formation biterroise depuis des années, a accepté de faire un effort supplémentaire pour que l'ASBH se débarrasse une fois pour toute de ses problèmes de trésorerie.

Crédit vidéo : Midi Libre

Un geste qui s'accompagne d'une contrepartie.
 Outre le fait que son nom soit désormais affilié à celui de l'ASBH, Pierre-Louis Angelotti va intégrer le conseil d'administration. Cela faisait plusieurs années qu'on le lui avait proposé. Mais il avait toujours refusé jusqu'à présent. Et il ne sera pas le seul. "La condition que j'ai posée, c'est qu'avec M. Angelotti nous siégions tous les deux au conseil de surveillance pour vérifier que l'argent est bien utilisé," explique le maire Robert Ménard. Des efforts ont d'ailleurs déjà été faits avec plus de 4 millions investis dans le stade pour développer l'hospitalité et les tribunes. Le retour sur investissement espéré est d'environ 400 000 euros par an. Soulever le Bouclier au Stade de France, ce rêve réalisé par les jeunes de Béziers [VIDÉO]Soulever le Bouclier au Stade de France, ce rêve réalisé par les jeunes de Béziers [VIDÉO]

Cette année, Béziers a terminé à la septième place de la Pro D2 à seulement quatre longueurs de la qualification pour les phases finales.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ménard qui veut développer l'hospitalité... Savoureux !

Des clubs historiques au fort potentiel sportif n'ont pas su, ou pas pu, prendre le virage du professionnalisme, parfois aussi des enjeux de pouvoir ont empêché de poursuivre la "Grande Histoire". Béziers, le Stado en sont des exemples. Par mes racines, j'ai aimé le Stado sur le plan sportif, mais tellement de décisions extra-sportives ont créé trop d'obstacle à des moments où il fallait mettre en avant l'avenir du club plutôt que son histoire. La politique est la meilleure et la pire des choses ... comme l'argent d'ailleurs !

@duodumat

Prendre le virage du professionnalisme, c'est pas facile pour de petites villes dont le bassin économique est faible ou siphonné par un grand club voisin, tel Bourgoin, Montauban, Colomiers. Exit donc le Stado, Dax, La Voulte, Romans, Narbonne, Cognac, Cahors,Albi, Stade Montois, Carmaux etc... D'autres avec des sponsors relativement modestes arrivent à survivre en faisant l'ascenseur : Agen (merci UPSA) Brive, Bayonne. Bien sûr on meut remettre en question la gestion de certains, mais je pense que l'aspect financier reste le facteur majeur de cette triste évolution.

@lelinzhou

Nous sommes d'accord.

C'est courant un maire au conseil de surveillance d'un club de rugby ? Ma 1ère réaction c'est l'inquiétude, mais j'ai pas de recul sur la question.

A Tarbes nous n avons pas la même chance où le rugby se monnaye pour exister comme récemment à Montauban, Albi , maintenant Béziers etc..... toujours debout malgré le trou financier, mais pas en Bigorre où le Stado est en voie de disparition pour être relégué en fédérale 3 voire en honneur, pour une 4ème saison consécutive où l on joue pour du beurre en faisant fuir une majorité de petits supporters !! Des sanctions à double tranchant où le supporter de base accepte à chaque fois la sentence comme une fatalité !!!!!!! L an dernier Biarritz avait flirté avec la relégation où les supporters se sont retrouvés dans la rue pour manifester auprès des élus , certainement plus puissants et réceptifs que les nôtres un peu beaucoup frileux !!!!!!! Qui dit que aujourd'hui l argent ne fait pas le bonheur dans le monde du rugby ??????

  • cahues
    106797 points
  • il y a 3 mois
@Stado 1973

Le fonctionnement de la DNACG restera pour moi un énorme mystère. Pourquoi certaines sanctions à certains et pas d'autres ?. Néanmoins il faut accepter de repartir de très bas pour retrouver la ferveur, sur et en-dehors du pré. Le parfait exemple c'est le RC Auch.

Il y a toujours des gros fonds à Béziers !!!

  • Yonolan
    29167 points
  • il y a 3 mois

Bon si cela leur permet d'avoir un besoin en fond de roulement comblé , c'est bien pour la tete et pour consacrer son énergie au jeu

L'argent fait des miracles mais le premier miracle, c'est de trouver de l'argent.
En ce moment ça va être plus facile, les municipales se profilent et à Béziers, le rugby ça compte dans les urnes.

L’argent est certes nécessaire dans le rugby moderne mais pas suffisant. C’est un bon point de départ mais totalement insuffisant pour affirmer “se débarrasser une fois pour toutes des problèmes de trésorerie”. Ce qui nous intéresserait c’est la stratégie globale du club (sportif et marketing global sur 3 ans), plutôt que de savoir qui va siéger au conseil d’administration du club...

@Bachibouzouk

Pas suffisant mais devenu sine qu'à non malheureusement... De là la disparition de tant de clubs dont il ne reste qu'une ligne sur le Brennus...

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News