Paul Goze favorable au pourcentage de JIFF sur les feuilles de match
La Ligue commence à réfléchir à plusieurs changements.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le président de la Ligue nationale de rugby (LNR) Paul Goze a consenti à plusieurs changements pour répondre aux attentes du sélectionneur et de l'équipe de France à long terme.
Le président de la Ligue nationale de rugby (LNR) Paul Goze a tenu à réagir suite aux propos du sélectionneur de l’équipe de France, Philippe Saint-André, faisant du Top 14 un des responsables des mauvais résultats des Bleus dans le Tournoi. « On est pour l'amélioration, mais on ne veut pas être un bouc émissaire » a déclaré Paul Goze au Parisien. Comme Mourad Boudjellal ce jeudi, le président de LNR est revenu sur la tournée de novembre pour étayer ses propos : « C'est le genre de propos qu'on tient aujourd'hui mais ce n'étaient pas les mêmes à la fin novembre. Si le constat que fait Philippe Saint-André était si fondamentalement vrai et irrévocable, il était vrai aussi le 25 novembre. »

Pour répondre à la nécessité de revoir le système voulue par le sélectionneur du XV de France, Paul Goze n’a pas fermé la porte à certains changements : « Sur un certain nombre de points, on pourra trouver des accords. » C’est dans cette optique que le président de la LNR a ouvert la porte à une modification du pourcentage de joueurs issus des filières de formation (JIFF). Si celui-ci pourrait être revu à la baisse, le fait qu’il s’applique aux feuilles de match et non à l’effectif global du club est une avancée considérable. Selon lui, ces mesures sont plus « concrètes » que le simple fait de vouloir revoir la préparation des Bleus en période internationale. « Ce n'est pas parce qu'on a trois jours de plus qu'on fait un match extraordinaire. C'est une mesurette. »

Autres projets évoqués par Paul Goze, « la stabilisation du salary cap » lors des prochaines saisons ainsi que « des restrictions » visant à établir un « fair-play financier » au sein du Top 14 semblable à ce qui se fait en football. Le Dauphine Libéré nous apprend à ce sujet que le président aurait songé à des pistes « sur des engagements sur certains déficits et des montants maximum que des actionnaires pourraient injecter dans les clubs par rapport au budget ». Alors que le plafond de la masse salariale est en constante augmentation depuis sa mise en place en 2010, la Ligue cherche aujourd’hui à réguler le rugby professionnel français. Une mesure qui pourrait, à court terme, obliger les clubs à lancer des jeunes éléments issus du cru et profiter aux XV de France dans quelques années.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • justice
  • il y a 7 ans

le fair play financier il devrait l 'appliquer d'abord pour lui il me doit apres une decision de justice 7400 euros depuis janvier 2013 alors mr goze le fair play financier ?????

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 7 ans

Ni Paul Goze ni les instances ne voudront diminuer le nombre de matches. Quand on sait que les internationaux francais ne sont ensemble que 87 jours, leur donner 119 jours comme les Anglais, ce n'est pas une mesurette.
Et les internationaux etrangers jouent au max 26 matches par an, contre 43 pour les Francais. Ce n'est pas un hasard si les autres grands pays ont la meme limite (Angleterre, Australie, Nelle Zelande).

  • Merluche (l'autre)
  • il y a 7 ans

Mutualiser les recettes pour tous les clubs me parait une idée peu réaliste vis à vis des sponsors qui apportent une part non négligeable des recettes.
Ouvrir plus largement le championnat en revenant a 2 poules de 7 ou 8 me parait souhaitable pour la santé des joueurs. Ou alors limiter le temps de jeu de chacun sur une periode d'un mois calendaire courant.... avec l'informatisation ce genre de contrIôle devient accessible techniquement.

  • alexf
  • il y a 7 ans

Fair play financier! Quelle connerie, en fait de salary cap, on fait un truc, du n'importe quoi, ou les clubs sont simplement limité dans l'augmentation de leur budget d'une année sur l'autre, par un porcentage fixé par la ligue. DOnc en resumé, si aujourd huo un club est a 35M de budget, et que son concurrent est a 10M, chacun ne pourra augmenté son budget que du meme pourcentage. En fait de fair play financier, on a la une vraie So.....ie financiere, puisqu'avec cette regle en aucun cas le petit ne peut rattraper le gros, et qu'on fige les differences entre les budgets. Pour moi, si on veut limité l'inflation, il faut que tout les clubs est la meme limite dans les budgets. Chose qui a bien reussi a la premiership anglaise, car elle permet d'avoir des champions differents regulierement. Pas comme en France ou l'on voit tout les ans memes club au sommet de l'elite.
Moi je suis pour, en partie une mutualisation des budgets, qu'on repartisse un peu plus equitablement les recettes publicitaires. La on aurait du fair play! Du vrai!!!

Il est plus que temps de fixer une limite de joueurs étrangers sur la feuille de match et non pas sur l'effectif global ; 50% pour la saison prochaine et en diminuant chaque saison

Une refonte de l'élite me parait souhaitable 2 poules de 10 pour ouvrir l’éventail de joueurs sélectionnables. Les 4 premiers de chaque poule se rencontrent à partir des quarts

"Un fair play financier semblable à celui du football" ... Quand on voit ce que le QSG (euh ... PSG désolé) en fait du fair play financier, le RCT ne va pas en faire grand chose non plus ! Pour ce qui est du nombre de JIFF ça me semble assez hypocrite comme mesure, Goze devrait simplement raccourcir le championnat, par exemple en le divisant en 2 poules de 7 et en faisant des playoffs avec les 2 premiers de chaque poule ... ça amènerait la saison régulière à 12 matchs au lieu de 26 actuellement.

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News