On a vu l’opposition France 98 vs Stade Toulousain
France 98 affrontait le Stade Toulousain.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Ce lundi, le Stade Toulousain défiait France 98 au stade Ernest-Wallon, devant un public conquis et ravi de revoir les champions du monde.

L’association de Pascal Olmeta « Un sourire, un espoir pour la vie » est ravie. Sept champions du monde 1998 et 20 000 spectateurs se sont donnés rendez-vous au stade Ernest Wallon ce 10 juillet 2017 pour un match en faveur de l’association. Fabien Barthez, Laurent Blanc, Bixente Lizarazu, Vincent Candela, Alain Boghossian mais aussi et surtout Didier Deschamps et Zinédine Zidane ont joué une mi-temps de football et une mi-temps de rugby pour se dégourdir les jambes et faire exploser un record de selfies dans l’enceinte du Stade Toulousain

1ère mi-temps football

Iosefa Tekori nous avouera après le match que la technique des footballeurs était impressionnante, et qu’il était étonné de la vitesse des anciens. Score final ? 6 à 2 pour France 98 dans une rencontre de gala qui manquait logiquement de folie. On aurait aimé voir Bixente Lizarazu remuer les piliers toulousains !

L’homme du match

Claude Portolan. A 57 ans, l’ancien pilier du Stade Toulousain a fait rêver tout un stade. Arrivé avec ses gants pour remplacer Richie Gray dans les cages, Portolan a brillé dans ses duels face aux anciennes gloires. Même s’il a provoqué un pénalty litigieux, la bonhommie de Claude Portolan n’a pas d’égal. Et il n’est pas parti en taxi à la mi-temps du match de rugby ! Un bon apéro avec les copains du Stade pour fêter cette beau retour sur la pelouse sur laquelle il a fait souffrir plus d’un pilier.

La surprise

Lucas Pointud à l'aise. Puissant, véloce, précis au pied. A l'origine du 2e but grâce à un corner très bien frappé, le nouveau pilier du stade a l’air bien affûté.

Le fail

Ernest Wallon rêvait de voir un très beau but de l’entraîneur madrilène. Il n’en fut rien. Zizou n’a pas forcé son talent et sur la seule balle frappée au but, il n’a pas cadré. L’ancien meneur des Bleus a joué très collectif... Quand on a marqué des buts à Gianluigi Buffon, on peut penser qu’en inscrire un ou deux à Claude Portolan, c'est jouable.

Crédit photo : Adri Avo

La célébration

Gilian Galan a marqué le 2ème but et fait la célébration du saumon. Le poisson de plus de 100kg est une perle rare !

Le remplacement

Une des plus belles ovations ? Fabien Barthez remplacé par... son fils. La transmission : une valeur bien rugbystique.

Le joueur qui la joue sérieux

Sans contestation, Gaëtan Huard. Ce nom ne parlera qu'aux fans de foot de plus de 30 ans... Mais croyez-moi, il a fait preuve de vigilance du haut de ses 55 ans. L’ancien gardien de Marseille et Bordeaux a géré plusieurs fois des surnombres à 1 vs 6. Il a quand même encaissé un but de Labit et un de Galan... Oui, je sais.

2ème mi-temps :  rugby à toucher

Pour l'occasion, l'équipe de France 98 s'est mélangée avec celle du Stade Toulousain. Le principe de cette seconde période ? Un 15 vs 15 sur grand terrain, et du rugby à toucher… même si les Bleus ont tenté d'avancer en créant un maul ! 

La meilleure action du match

Califano, arbitre en début de match, s'est fait bien plaisir. Une bonne mêlée à 3 vs 3 pour sanctionner un en-avant. Le public a apprécié cette dérive du règlement du toucher.

Les plus délires

Bernard Mendy et Pascal Chimbonda. Coups d'épaule, plaquages, transfo... Ils se sont filés un bon duel bien drôle pendant le match de rugby.

Les plus rapides

Les taxis de Zinédine Zidane et Didier Deschamps. Sortis rapidement de l’opposition rugby, les deux hommes ont rapidement plié les gaules pour revenir sur leur lieu de villégiature. On n'a pas eu le temps de voir des chistéras du Basque ou un coup de tête à la sortie d’un maul !


France 98 a marqué un bel essai pour clore le spectacle, mais on a bien senti que la priorité du jour était le “zéro blessé”. Les joueurs de Toulouse étaient émus d’avoir joué face à des idoles, mais comme le disait Maxime Médard, “personne ne voulait tacler Zidane”. Le nouveau président du Stade Toulousain, Didier Lacroix, se souvenait de la première finale de Top 14 jouée au Stade de France en 1999 où tous les joueurs Rouge et Noir essayaient de prendre la place de Zidane dans le vestiaire. Ce Lundi, c’est Zizou qui portait le maillot Rouge et Noir… pour une belle oeuvre et un public toulousain rarement aussi heureux de voir un ballon rond.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    100132 points
  • il y a 3 ans

Portolan, son frère et Soula, Dispagne en 3e ligne, que c'était bon

  • Ahma
    93829 points
  • il y a 3 ans

Apparemment, les problèmes de buteur du Stade toulousain sont en passe d'être résolus.

  • Lex
    38505 points
  • il y a 3 ans

J'y étais, et c'était très fun.

Je vous trouve un peu dur avec Deschamps et Zidane, notamment le dernier qui était à Madrid le matin, et devait rejoindre le Real aux Etats-Unis dans la foulée, qui malgré ça à pris du temps de venir pour l'association et le public toulousain.

Seul bémol du jour, paradoxalement la partie rugby était à mourir d'ennuis.

Derniers articles

News
News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News