Ecrit par vous !
On a rencontré Matteo Minozzi, diamant brut et avenir du rugby italien
On a rencontré Matteo Minozzi, diamant brut et avenir du rugby italien.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'arrière international italien (16 sélections), a rejoint les Wasps suite à la Coupe du Monde. Titulaire face aux Gallois, il parle de sa nouvelle vie, et du renouveau de la Squadra Azzurra.

Avec une forte envie de passer un cap de sa carrière et de prendre une autre dimension. Matteo Minozzi, le jeune arrière de vingt-trois ans, a quitté les Zebre pour l'Angleterre"J’ai décidé de rejoindre les Wasps pour une raison personnelle. Je voulais me mesurer à un des plus grands championnats au monde. La Premiership contient beaucoup de champions, de joueurs internationaux. Je voulais côtoyer ce type de joueurs, me mesurer eux, et savoir si je pouvais évoluer à ce niveau. C'est un tournant dans ma carrière. J'espère pouvoir confirmer et m’améliorer en tant que joueur et en tant que personne."

Ce départ de Parme est un énorme changement dans le quotidien de la pépite italienne. Lui qui n'avait jamais quitté l'Italie, a dû changer ses habitudes lors de son arrivée en Angleterre. 

L’intégration en Angleterre n’a pas été simple. C'st un pays différent de l’Italie avec des habitudes complètement divergentes. Au début ce qui a été le plus difficile est le fait d'intégrer un nouveau mode de vie. L’intégration dans aux Wasps n'a par contre pas été difficile. Je suis très content. Je me suis tout de suite bien senti avec mes nouveaux camarades et avec l’équipe. 

Pour Matteo Minozzi, de nombreux changements sont également remarqués dans les entraînements. "Je me suis tout de suite rendu compte que le niveau des entraînements était très élevé et qu’ils demandaient beaucoup d’attention et de précision. Je sens que je m’améliore. Le fait de faire le maximum me tire vers le haut et me donne une confiance que je n’avais pas. Les plus grandes améliorations que je constate ? Le fait de faire attention aux moindres petits détails, et d’apprendre au niveau technique à gérer le match. Les 80 minutes sont toujours les mêmes mais elles sont managés différemment. La différence entre les Wasps et les Zebre est la plus grande intensité des entraînements. Ils sont beaucoup plus proches du match. De plus, ici, nous avons des relations de travail alors qu'aux Zebre c'était plus familial."

Pas de 6 Nations l'an dernier

L'an passé, à cause d'une blessure, Matteo Minozzi avait manqué le Tournoi des 6 Nations. Lui qui a été nominé en tant que révélation du Tournoi 2018 arrive donc sur cette édition 2020 avec beaucoup intention. "Mon objectif personnel lors de 6 nations est de jouer le plus possible, et de donner le meilleur de moi-même pour être sélectionné tous les week-ends. Et puis mon objectif est d’avoir la possibilité de retrouver mon niveau et de refaire un grand tournoi comme il y a 2 ans. De me prouver à moi-même que je peux encore être meilleur."

L'Italie avec un nouveau capitaine, et Tommaso Allan en 10 face au Pays de GallesL'Italie avec un nouveau capitaine, et Tommaso Allan en 10 face au Pays de GallesFranco Smith, ancien international Sud-africain, et joueur puis entraîneur du Benetton Trévise de 2007 à 2013, est le nouveau sélectionneur de la Squadra Azzura. Lui qui fut également adjoint de la sélection sud-africaine en 2017 connaîtra son premier match à la tête de la sélection italienne samedi, au Principality Staduim, contre le Pays de Galles. Ce match conclura deux semaines de préparation. Il sera également la première sélection de Matteo Minozzi sans Conor O'Shea à la tête de l'Italie. 

Ce sont mes premières semaines de travail avec Franco Smith. Chaque entraîneur a sa façon de travailler, d’envisager le rugby, le groupe. Avec Franco, pour l’instant, je me sens très bien  C'est une personne sérieuse, impliquée dans son travail, qui nous a de suite clairement aiguillé. Pour lui l’éthique du travail et de la préparation du match sont importantes. J’espère que sa façon de voir le rugby pourra apporter de suite des résultats. La préparation aux 6 nations est un peu différente d’une tournée d’été, des tests de novembre ou de la Coupe du Monde. C’est un tournoi beaucoup plus long qui dure deux mois. De plus il se trouve au milieu de la saison, il faut donc créer une cohésion de groupe afin de préparer de grands matchs et chercher à produire les meilleurs résultats possibles.

Lors du dernier match de ce Tournoi des 6 Nations, contre l'Angleterre, Sergio Parisse jouera son seul match de cette édition 2020 afin de dire définitivement au-revoir à la sélection italienne. L'emblématique capitaine de la Squadra Azzurra laissera un vide derrière lui et une nouvelle ère s'ouvrira après son départ. "Sergio Parisse a laissé une trace indélébile dans le rugby italien. Sans Sergio l'équipe nationale italienne aura un autre visage, cela ne signifie pas qu‘elle sera meilleure ou moins bonne. Ce sera simplement une nouvelle Italie. C’est à nous et au nouveau capitaine, Luca Bigi, d’écrire une nouvelle page du rugby italien. En espérant que l'équipe soit grande comme l’a demandé Sergio. J’espère être sur le terrain le jour où l'Italie brillera sur la scène internationale."

BaptistePiquel
BaptistePiquel
Cet article est rédigé par BaptistePiquel, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Encore un joueur de talent qui s'exporte. Pauvre équipe italienne.

  • Ahma
    94809 points
  • il y a 8 mois

Ce que je retiens de Minozzi après le match contre les Gallois, c'est qu'il est capable de vociférer au nez de l'arbitre alors qu'il vient de commettre une faute sur un ruck et que le ballon a quand même été rendu aux Italiens.

Un super joueur mais ce qu'il dit ne pas me rassure pas sur le niveau des italiens

  • to7
    14657 points
  • il y a 8 mois

un excellent jeune qui pourrait faire des misères à ceux qui prennent l’Italie d'un peu trop haut

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News