L'exploit de l'Uruguay qui pousse les Fidji vers la sortie !
L'Uruguay crée l'exploit !

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
C'est un exploit pour l'Uruguay qui bat les Fidji sur un match rondement mené : 30 à 27 ! 3e victoire dans cette compétition pour Los Teros !

Ce mercredi matin, dans un lieu chargé en émotion à Kamaishi, touché par le tsunami de 2011, les Fidjiens affrontaient l'Uruguay pour un match que tout le monde donnait gagnant pour les joueurs du Pacifique. Mais l'équipe qui a battu le XV de France il y a quelque temps a deçu. Après avoir craqué face aux Wallabies, ils se devaient de rectifier le tir face à une petite nation de cette Coupe du monde, mais les choses ne se sont pas passés comme prévu. 

Des Uruguayens plaisants

Cette équipe en constante progression depuis l'arrivée de l'Argentin Esteban Menenzes au poste de sélectionneur, voit des jeunes joueurs jongler entre le championnat local et des piges dans le récent championnat nord-américain. Pour ce premier match de Coupe du monde, les Uruguayens ont tout donné sur tous les secteurs de jeu. En première mi-temps, c'est pas moins de 3 essais inscrits en 26 minutes face aux Fidji. Derrière, l'ouvreur dacquois Berchesi a aligné la mire pour bonifier chaque point au pied. Ils ont eu ensuite plus de difficulté en deuxième mi-temps avec des Fidjiens un peu plus concentrés. Le banc des Teros a fait le boulot en maintenant une défense solide. Ils ont notamment gagné énormément de ballons au grattage par manque de soutien et d'agressivité des Fidjiens.

Nicolás Freitas et Felipe Berchesi, les Uruguayens surprises

L'ailien uruguayen a impressionné avec sa performance. Face aux meilleurs joueurs de Top 14, il n'a pas hésité à jouer et à mettre son équipe dans l'avancée. C'est surtout sa défense qui doit être notifiée avec des montées inversées qui ont mises en difficulté les attaques fidjienne. Il a été bien aidé par son ouvreur Felipe Berchesi auteur de 15 points au pied !

Les travers fidjiens

Les joueurs fidjiens souffrent depuis des années d'une image de joueur "fantasque", mais ils ont su prouver qu'ils étaient capables du meilleur...comme du pire. Sur ce match, ils sont retombés dans leurs travers avec des fautes données aux Uruguayens : en-avant, passes impossibles, touches pas droites, coups de pied inutiles, etc. Malgré cela, ils ont garder une défense solide qui chasse l'adversaire. L'entrée de Ben Volavola, le joueur du Racing 92, a permis à son équipe de recadrer le jeu et de revenir dans le match mais ce n'a pas été suffisant. Trop de points laissés au pied poussent les Fidjiens vers la sortie, après une défaite face à l'Australie malgré deux bonus : défensif et offensif. La qualification sera compliquée mais les Fidjiens sont encore capables de l'accrocher.

Une victoire historique pour l'Uruguay

C'est une victoire historique pour l'Uruguay qui gagne seulement son 3e match en Coupe du monde ! En 4 participations, ils ont gagné deux fois, face à l'Espagne en 1999 (27-15) et la Gérogie en 2003 (24-12). Cette victoire face aux Fidjiens qui étaient favoris pour se qualifier en quart de finale est un exploit pour cette équipe qui ne cesse de grandir. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bravo à l’Uruguay! Très content pour eux

Euh, non, les Fidji n'ont jamais été les favoris de cette poule D. D'aucuns les voyaient certes réaliser un exploit et se qualifier, ce à quoi je n'ai jamais cru personnellement, mais les favoris de cette poule ont toujours été l'Australie et le Pays de Galles. Et la hiérarchie sera respectée.

Trop de déchet dans le tir au but a le plus souvent de fâcheuses conséquences !

Beau match des uruguayens, accrocheur, ils se sont envoyé au combat et ont tenté sur tous les ballons. Par contre les fidjiens sont pour moi rentre avec la fleur au fusil, ils pourront chercher des excuses mais voir des mecs comme Nakarawa déjoué et balancer du ballon et Tuisova qui a été un déchet à lui seul, faut pas s'étonner de cette défaite. Je reviens notamment vers Tuisova qui a fait le bourrin sans une once d’intelligence de jeu qui a fait trop d'en-avants. Avec du sérieux, du respect de l'adversaire le match aurait été bouclé avant la mi-temps. Bravo à l'uruguay, c'était plaisant et très mérité.

@schallerthomas17

je veux bien que Fidji ai qq peu déçu mais pour ce qui est de Tuisova, n'ayant pas joué, difficile de lui adresser trop de reproches non-plus !

  • Ahma
    92153 points
  • il y a 7 mois
@MARCFANXV

Il est facile de le confondre avec Nakosi.

@Ahma

Oui mea culpa j'ai confondu les 2 frères

@Ahma

visiblement oui.

Champagne pour Capó Ortega ! Ça fait me vraiment plaisir pour l'Uruguay mais ce n'est pas sans une certaine tristesse de voir les Fidjiens retomber dans des errements que l'on croyait révolus. À moins d'un miraculeux miracle, c'est à dire l'effondrement de l'Australie (face à l'Uruguay et la Géorgie) et du Pays de Galles (contre eux et l'Uruguay) les carottes sont bien cuites. Le retour de John McKee à la maison risque d'être douloureux.
Le sourire du jour :
https://lelinzhou.blogspot.com/2019/09/le-sourire-du-25-septembre.html

  • Ahma
    92153 points
  • il y a 7 mois

"Cette équipe en constante progression" : la nature a horreur du vide. La légende de la progression argentine s'étant lamentablement dégonflée, il lui fallait une remplaçante.
Il est vrai que les Uruguayens, au moins, n'ont pas régressé : vingtièmes après la précédente Coupe du monde, les voilà dix neuvièmes. De quoi espérer très raisonnablement une présence dans le trio de tête avant 2100.

  • gjc
    5791 points
  • il y a 7 mois

pas vu le match mais ce n'était pas l'équipe B des Fidji? ce n'est pas mentionné dans l'article

ça reste un bel exploit pour l'Uruguay de toute façon, et une très bonne chose pour la compétition qu'il n'y ait plus de matches gagnés d'avance

@gjc

En effet, 13 changements sur le XV de départ il me semble.
Ça plus le fait qu'ils rejouent avec seulement 3 jours de repos/préparation depuis leur premier match contre l'adversaire le plus faible de la poule (sur le papier), cela donnait tous les ingrédients du piège. Malheureusement pour eux ils sont tombés en plein dedans.

@Team Viscères

3 jours entre 2 matches pour les fidjiens, 12 pour la France...

@Le Haut Landais

Il nous faut bien ça pour nous remettre d'une victoire, on n'a pas l'habitude.

  • Ahma
    92153 points
  • il y a 7 mois
@Team Viscères

Douze changements, et deux changements de postes sur les trois joueurs maintenus.

  • Ahma
    92153 points
  • il y a 7 mois
@gjc

Curieux que personne ne l'ait fait remarquer, mais en effet : les Fidjiens n'avaient reconduit que trois joueurs de leur match contre l'Australie, où on peut supposer qu'ils alignaient la meilleure composition possible.

  • gjc
    5791 points
  • il y a 7 mois
@Ahma

OK merci
ce n'est pas si bizarre que l'équipe A des Fidji aille titiller l'Australie et que l'équipe B perde contre l'Uruguay

  • Ahma
    92153 points
  • il y a 7 mois
@gjc

L'équipe des Fidji joue peu sur une saison, avec de fréquents changements de joueurs dus aux indisponibilités, et n'a pas dû avoir tant de temps pour se préparer, et sans doute pas dans des conditions optimales. En changeant presque toute l'équipe par rapport au match précédent, ils ont dû se retrouver avec des joueurs qui n'avaient à peu près jamais joué ensemble.

@gjc

Je n'ai vu que les 30 premières minutes mais l'envie et l'application étaient clairement côté urugayens.
Les Fidji sont venus trop en dilettante primo (et à méditer pour les Bleus).
Secundo - leur buteur est complètement à la rue. j'ai vu au moins deux transformations ratées. Quand on voit l'écart de score.....

  • cahues
    118442 points
  • il y a 7 mois

Bravo à l'Uruguay pour cette perf qui démontre encore une fois que l'exploit est possible en coupe du monde malgré le nom de l'adversaire.Des Fidjiens brouillons et contrés mais tout de même à l'envers durant toute la rencontre.Pas trop de logique par contre dans le calendrier : l'Uruguay doit rejouer dans quatre jours.

  • Yonolan
    71818 points
  • il y a 7 mois

Rien a redire sur le match des uruguayens qui sans grandes individualités ont montré un collectif sérieux et solidaire
Pour les fidjiens , je ne vois pas bien comment ils vont pouvoir s'en sortir : espérer une victoire de L'Australie sur le PdG qu'ils devront à leur tour battre et alors la qualification se jouera sur les bonus...
Mais franchement ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux sur ce match
Comment ont-ils pu foirer leur match comme ça ... c'est sidérant ce manque d'organisation et d'inspiration collective

Propre et mérité pour eux !!

L'Uruguay avait battu la Gérogie ? Cette performance a dû tellement les marquer qu'ils en ont changé de nom !

  • Ay74
    18352 points
  • il y a 7 mois

Quelle beau match des uruguayens !
Bien placés en défense, joueurs, certes aidés par les approximations fidjiennes, mais c'est un peu de fraicheur dans cette compétition.

Deux choses sur ce match :
Tout d'abord, je suis toujours partagé sur ce genre de match entre voir de nouvelles nations émergés et voir les nations du tier 2 s'éloigner un peu plus du tier 1. Bravo à l'Uruguay pour se super match de rugby, ce qui m'amène au deuxième point :
le mensonge des statistiques. Sur ce match nous avons eu une superbe démonstration des limites des statistiques parce avec 44 plaquages ratés, plus de 600 mètres parcourus balle par le perdant du match (contre à peine 200 pour les Uruguayens) a priori ils n'ont aucune chance. Mais le courage, l'abnégation, la solidarité sont d'autant plus importants et peuvent tout à fait faire mentir ses stats.

Vous avez oublié de mentionner le fait que tous les plaquages des Uruguayens étaient aux jambes !!
Contre une équipe plus forte, plus rapide, ils ont été très précis en attaque et en défense ils ont plaqué direct aux jambes sans se poser de question, quel plaisir de voir ce genre de choses arriver !

Dans la poule de l'Australie et des gallois, je ne crois pas que les Fidji etaient favoris pour la qualification en 1/4. Mais c'est vrai que ca reste une enorme surprise. Je trouve qu'il y a de moins en moins de petites equipes, la Russie - qui n'aurait jamais du etre là - par exemple est loin d'etre ridicule. On verra ce que fera la Namibie face aux 2 monstres mais je pense que la periode des scores à 100 points est revolue. Et c'est tant mieux parce que j'ai beau aimer le rugby, j'en ai marre de cette consanguinite et de voir toujours les memes tetes gagner.

@Silkerin

Dernièrement il y a quand même la rencontre NZ-Tonga. La différence par rapport à avant c'est que les nations majeures rencontrent beaucoup moins les nations mineures et encore moins les accueillent. Auparavant des accords plus ou moins tacites faisaient que des tournées et des échanges avaient lieu régulièrement entre fédérations. C'est la consanguinité qui fait justement qu'on a un niveau relativement homogène et que ça se ressent éventuellement au niveau du tableau d'affichage. C'est quand la dernière fois que la France a accueilli l'Uruguay ? la Namibie ? la Roumanie ? le Canada ? Je trouve justement que depuis qu'on a pris le virage du professionnalisme tout un tas d'équipes (comme la Roumanie ou la Russie) ont régressé ou plutôt que les meilleurs ont tellement progressé qu'ils sont devenus intouchables.

  • Ahma
    92153 points
  • il y a 7 mois
@Un riz savant scie

Les nations majeures n'ont jamais rencontré les petites de façon régulière, à la seule exception du match annuel entre Français et Roumains.
Les Français, par exemple, ont joué une seule et unique série de tests contre la Namibie, en 90. Je n'ai pas trouvé trace d'un seul match contre l'Uruguay.
Quant à l'hémisphère Sud, il est connu que les gros ont joué très peu de matchs contre les petits îliens, quelle que soit l'époque.

@Ahma

On avait des tournées régulières dans les îles jusqu'à la fin des années 1990. L'équipe de France (version universitaire pour ne pas déséquilibrer le niveau) et l'équipe d'Italie ont participé à un tournoi européen annuel jusqu'à la fin des années 1990 qui comptait des pays comme la Roumanie, la Tchécoslovaquie, l'URSS, la Pologne, l'Espagne et même le Maroc. Avec la création du T6N la France et l'Italie l'ont quitté.

Ma vision des relations entre grandes et petites nations est sûrement biaisée par mon prisme français.parce qu'on se rend compte que la France a eu une politique d'ouverture et de développement international du rugby très précoce : création de la FIRA et du tournoi européen, conventions avec d'autres fédé. Ce sont finalement les anglo-saxons avec l'IRB, le T5N (exclusion de la France puis réinvitation sûrement parce que le tournoi européen marchait trop bien) et le Rugby Championship qui ont créé le côté exclusif du rugby mondial.

  • Ahma
    92153 points
  • il y a 7 mois
@Un riz savant scie

"On avait des tournées régulières dans les îles jusqu'à la fin des années 1990" : faux, archifaux.
L'équipe de France a joué deux tests contre les Fidji en tout et pour tout jusqu'au années 90 (comprises).
Ils n'ont pas joué un seul match contre les Samoa avant 99, idem contre les Tonga.
Quant à jouer contre France universitaire et l'Italie, hein...

@Ahma

OK pour les îles au temps pour moi. Pour le reste je le maintiens.

L'Italie avait un niveau tellement infamant que les instances du Tournoi des 5 nations se sont dit qu'ils allaient les intégrer et France A était tellement faible qu'elle n'a perdu qu'une poignée de fois le tournoi européen en trente ans. Le principe selon lequel la réserve de l'EdF rencontre des petites nations me semble un bon principe bénéfique pour tout le monde.

  • Ahma
    92153 points
  • il y a 7 mois
@Un riz savant scie

Pour le reste ? Parce qu'il reste quoi ?

@Ahma

L'équipe de France (version universitaire pour ne pas déséquilibrer le niveau) et l'équipe d'Italie ont participé à un tournoi européen annuel jusqu'à la fin des années 1990 qui comptait des pays comme la Roumanie, la Tchécoslovaquie, l'URSS, la Pologne, l'Espagne et même le Maroc. Avec la création du T6N la France et l'Italie l'ont quitté.

Ma vision des relations entre grandes et petites nations est sûrement biaisée par mon prisme français.parce qu'on se rend compte que la France a eu une politique d'ouverture et de développement international du rugby très précoce : création de la FIRA et du tournoi européen, conventions avec d'autres fédé.

@Silkerin

Après sa victoire contre l'équipe de France, les Fidji n'étaient pas favoris ? Quelle honte !

L'Afrique du Sud a fait tourner son effectif contre la Namibie. J'espère aussi qu'ils s'en sortiront avec les honneurs comme la Russie et les Tonga, qui ont affiché un très bel état d'esprit et un haut niveau de jeu.

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
Vidéos
News
News
News
News