Les clés de la superbe victoire du Japon sur l'Irlande à la Coupe du monde [INFOGRAPHIE]
Coupe du monde - Le Japon domine sa poule après sa victoire sur l'Irlande.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Japon avait très bien préparé son match face à l'Irlande à la Coupe du monde. Découvrez les chiffres de cette victoire historique.

COUPE DU MONDE - L'EXPLOIT DU JAPON QUI FAIT TOMBER L'IRLANDE !!!COUPE DU MONDE - L'EXPLOIT DU JAPON QUI FAIT TOMBER L'IRLANDE !!!Ce samedi, le Japon a battu l'Irlande à la Coupe du monde. Mais peut-on vraiment parler d'exploit ? Alors certes, l'Irlande était entrée dans ce Mondial dans la peau de la nation numéro mondial. Mais les Japonais avaient déjà prouvé par le passé, et particulièrement en 2015 en s'offrant les Boks, qu'il ne fallait pas les prendre à la légère. Et qu'importe le statut des Irlandais, ils avaient ciblé ce match comme le confie le sélectionneur des Brave Blossoms Jamie Joseph en conférence de presse via L'Equipe : "Ça fait un moment qu'on se prépare et qu'on pense à ce match. Les Irlandais, de leur côté, n'ont dû commencer à penser à ce match qu'il y a six ou sept jours." Et on peut dire qu'ils avaient bien fait leurs devoirs.

93%
Premièrement, ils ont été excellents en défense avec seulement 14 plaquages manqués sur 176 (contre 18 pour les Irlandais). A ce petit jeu, c'est le deuxième ligne japonais James Moore qui a été le plus en vue avec 24 plaquages réussis et 0 manqué.

Si l'occupation a globalement été à l'avantage de l'Irlande (52%), c'est bien le Japon qui a tenu le ballon dans cette partie (51%) avec près de 60 % de possession dans le premier acte, et ce, alors que l'Irlande a marqué les deux premiers essais de la partie. Par la suite, les locaux ont tenu le cuir et ont bonifié leur conservation en poussant leurs adversaires à la faute. Une aubaine pour le pied de Tamura, auteur de quatre pénalités.

Ballon en mains, les Japonais ont parcouru 503 mètres. C'est bien plus que les Irlandais avec seulement 318. Le sélectionneur irlandais Joe Schmidt confie à ce titre via Le Figaro : "Nous avons bien joué dans le premier quart-temps, terminé avec un avantage de 12-3. Et ensuite, d'une certaine manière, nous avons arrêté de jouer".
Course

Eux si réaliste contre l'Écosse n'ont pas du trouver la faille malgré un nombre de franchissements supérieur au Japon (10 contre 6) tout comme celui des offloads (6 contre 4). Le Japon a réalisé de son côté plus de passes (201/166) et de courses (157/133). De plus, ils ont fait plus que rivaliser avec les Irlandais en conquête et dans les rucks (115 gagnés contre 107).

Si on leur a tenu la dragée haute sur les phases statiques, c'est en grande partie parce qu'on peut compter sur un super entraîneur de la mêlée (Shin Hasegawa). Merci aussi à Tony Brown (entraîneur des lignes arrières) pour la stratégie offensive qu'il a mise en place. 

11
Pour ce match, l'Irlande avait choisi de se passer de Sexton pour confier les clés du camion à Carty. Une manière de le préserver pour la suite. Mais Carty n'a clairement pas pesé sur cette rencontre avec seulement 11 passes contre 31 pour son homologue. La discipline des Japonais (seulement 6 pénalités concédées), ne l'a pas aidé à briller face aux perches également.

Rory Best analyse très bien la physionomie de cette rencontre via L'Equipe : "On les a laissés faire le jeu, et laisser une équipe comme ça faire le jeu, c'est s'exposer à de gros problèmes." Chose rare pour être notée, l'Irlande n'a pas bien terminé sa rencontre malgré 63% de possession dans les dix dernières minutes. D'ordinaire si attentive aux détails, elle n'a pas été à la hauteur ce samedi. Elle aurait d'ailleurs pu perdre le bonus défensif suite à l'interception de Fukuoka (79m parcourus, 2 franchissements). "Ils nous ont posé beaucoup de problèmes, et malheureusement, on n'a pas trouvé les bonnes réponses." Pourtant des joueurs comme Ringrose (63m parcourus, 7 défenseurs battus, 4 franchissements) ont été en vue. Mais il était sans doute écrit que le Japon devait remporter ce match. "La chose la plus importante, ça a été notre état d'esprit, notre volonté de vaincre", commentait Michael Leitch à l'issue du match.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Sissa
    713 points
  • il y a 10 mois

La meilleure perf japonaise en terme de discipline me semble quand même en bonne partie du fait de l'arbitrage. J'ai vu dans la presse irlandaise pas mal de critiques sur Gardner, et apparemment il avait déjà eu une micro-polémique sur l'arbitrage avant le match (Schmidt indiquant en gros que la dernière fois il ne les avait pas aidés) Je n'avais pas trouvé Gardner toujours cohérent sur Argentine-France, je l'ai trouvé très complaisant avec les Japonais et très pointilleux contre les Irlandais aujourd'hui. Je pense à un hors-jeu pas évident en fin de match alors que la ligne de défense japonaise était à la limite en permanence sans jamais être pénalisée, ou encore à la pénalité du 12-9 (?) en fin de 1ère mi-temps sur un contest parfaitement licite.

Aucune erreur d'arbitrage grossière bien sûr parce que le mec est un "bon" et qu'il a la vidéo, mais ça m'a rappelé un Galles-Samoa de 2011 où les Samoans passent 80% du match dans les 40 adverses, avancent sur tous les contacts, sans jamais obtenir la moindre pénalité, l'impression que l'arbitre a un a priori (ça arrive aussi pas mal sur les matchs des blacks évidemment).

  • Sissa
    713 points
  • il y a 10 mois

La meilleure perf japonaise en terme de discipline me semble quand même en bonne partie du fait de l'arbitrage. J'ai vu dans la presse irlandaise pas mal de critiques sur Gardner, et apparemment il avait déjà eu une micro-polémique sur l'arbitrage avant le match (Schmidt indiquant en gros que la dernière fois il ne les avait pas aidés) Je n'avais pas trouvé Gardner toujours cohérent sur Argentine-France, je l'ai trouvé très complaisant avec les Japonais et très pointilleux contre les Irlandais aujourd'hui. Je pense à un hors-jeu pas évident en fin de match alors que la ligne de défense japonaise était à la limite en permanence sans jamais être pénalisée, ou encore à la pénalité du 12-9 (?) en fin de 1ère mi-temps sur un contest parfaitement licite.

Aucune erreur d'arbitrage grossière bien sûr parce que le mec est un "bon" et qu'il a la vidéo, mais ça m'a rappelé un Galles-Samoa de 2011 où les Samoans passent 80% du match dans les 40 adverses, avancent sur tous les contacts, sans jamais obtenir la moindre pénalité, l'impression que l'arbitre a un a priori (ça arrive aussi pas mal sur les matchs des blacks évidemment).

@Sissa

En admettant deux pénalités non accordées au Japonais (les japonais ont effectivement été du bon coté de l'arbitrage), ça aurait fait encore 13-12 et donc une victoire japonaise.
Le match a été globalement équilibré, et la pièce est tombée coté japonais. C'est tant mieux car les japonais pratiquent un beau rugby, par opposition aux Irlandais qui ferment presque tout et sont devenus incapable de construire des mouvements impliquant plus de 3 joueurs.

  • Sissa
    713 points
  • il y a 10 mois
@Cote rotie

Bah on peut pas enlever 6pts comme ça, ça change forcément tout le match. Mais peu importe, en effet je ne dis pas que le Japon aurait volé quoi que ce soit et esthétiquement leur rugby est plus agréable que celui des irlandais. Je n'aime aucune des deux équipes parce qu'elles font partie des EN qui planifient le recrutement d'étrangers, ce qui est pour moi une aberration totale quand on réfléchit un peu à ce qu'est une EN. Mais quitte à recruter, autant que ça soit beau (contre la Russie c'était atroce, là c'était très beau). Je fais juste cette remarque sur l'arbitrage, qui doit valoir sur la plupart des matchs équilibrés.

@Ahma en effet celle dont je parle est celle du 6-12, fin de première MT aussi. Après c'est du rugby, c'est le boxon, sur chaque action on peut trouver 3 fautes vertes si on veut... et sur ton action je suis sûr qu'on peut trouver 3 fautes nippones, ou des passes "à plat" qui sont en réalité en avant (celle d'afsud-namibie est juste magique au passage), etc. Les irlandais ne se sont pas fait voler, mais je pense sincèrement que si c'est la Géorgie ou les Tonga en face, ça siffle différemment.

  • Ahma
    93921 points
  • il y a 10 mois
@Sissa

Tu es sérieux ? La pénalité du 6-12 sanctionne une faute particulièrement flagrante, le plaqueur ne relâche à aucun moment l'adversaire, il ne fait même pas vaguement semblant. Et cela vient, encore une fois, après une succession de fautes irlandaises sur les rucks précédents.

  • Sissa
    713 points
  • il y a 10 mois
@Ahma

Oui pardon je ne l'avais vue qu'à vitesse réelle, il est assistant plaqueur et ne lâche pas le joueur.

  • Ahma
    93921 points
  • il y a 10 mois
@Sissa

"Un contest parfaitement licite" d'un plaqueur qui continue à jouer le ballon sans avoir jamais lâché le plaqué, puis se couche carrément sur le ballon...
Les arbitres ne sont pas les seuls à avoir des a prioris, n'est-ce pas ?

  • Sissa
    713 points
  • il y a 10 mois
@Ahma

Non on ne parle pas de la même je pense. La mienne est dans les 22 en MT1, il me semble que c'est Murray, il est complètement sur les appuis, se met même direct debout quand l'arbitre lui dit d'arrêter, et il lui fout quand même la pénalité. Le mec est totalement surpris sur le moment d'ailleurs.

Après comme je le dis, des erreurs d'arbitrage, il y en a sur chaque action, et malheureusement c'est très difficile pour l'arbitre de maintenir une forme d'équité et de ne pas tomber dans la facilité (arbitrage "maison", ou arbitrage en faveur du "gros").

  • Ahma
    93921 points
  • il y a 10 mois
@Sissa

Celle dont je parlais est effectivement celle du 12-9. Je n'ai pas retrouvé celle que tu décris, par contre en la cherchant sur la fin de première mi-temps j'ai revu une série de grosses fautes irlandaises non sanctionnées, comme quoi l'arbitrage à la maison c'était pas vraiment ça.

Battre l’Irlande sur le fighting spirit... tout un symbole. La gnac, la grinta, хъс, ça se dit comment en Japonais.?

  • Caesar
    1665 points
  • il y a 10 mois

Dire que nous on a fait match nul contre eux. Finalement on est bon !

  • ced
    100164 points
  • il y a 10 mois

les Japonais ils ont un gars qui entraîne les avants et un autre qui entraîne les arrières et ils se tapent les Irlandais
nous on a Brunel, Galthié, Bruno, Bonnaire, Labit, Jeanjean et j'en passe et on est capable de perdre contre les Fidji

@ced

Tu fais un blocage sur JBE ?

  • ced
    100164 points
  • il y a 10 mois
@lelinzhou

C'était trop long à écrire

  • CofCof
    17999 points
  • il y a 10 mois

Tu contre les irlandais devant comme les maul au début + sexton absent et les irlandais ne maîtrisent plus le match.
Derrière les jap envoient du jeu et ont l'honneur d'avoir abordé ce match avec la volonté de le gagner. Belle attitude à domicile!

@CofCof

Les Irlandais n'ont qu'un seul plan de jeu et à partir du moment ou ils sont battu dans la vitesse leur système ne fonctionne pas. La machine se dérègle, les Anglais l'ont très bien compris et les Japonnais aussi. Les Irlandais ne gagneront pas la CDM.

  • to7
    14402 points
  • il y a 10 mois

les irlandais ont aussi été "du mauvais coté du sifflet" d'après rory best, et on ne peut pas dire que ce soit une chose à laquelle il sont habitués

Compte-tenu du nombre "d'étrangers", peut-être vaut-il mieux parler d'équipe du Japon que des "Japonais".

@lelinzhou

Je n’aime pas trop ce genre de discours en général parce que tu peux être né ailleurs et être totalement impliqué dans ton nouveau pays (Tuilagi, Betsen, De Villiers, Parisse). Cependant quand tu vois qu’une grande partie de l’équipe est incapable de parler japonais et que tout le monde échange en anglais, il y a un côté assez gênant oui.

@Un riz savant scie

On est sur la même longueur d'onde, c'est le côté artificiel et le nombre d de ces naturalisations qui me gênent. Par exemple je ne qualifierais pas Michael Leitch d'étranger.

@lelinzhou

Si ça peut aider à développer le rugby au Japon ou ailleurs c'est bien.

  • straits
    19231 points
  • il y a 10 mois
@lelinzhou

Effectivement, Leitch a fait toute sa scolarité au Japon et parlait mieux japonais que anglais à 15 ans. Il a joué au Japon avant son contrat avecles Chiefs.

Belle leçon de rugby. L'intelligence des Japonais ont sapé le jeu stéréotypé des Irlandais. Ils ont su se sortir du piège physique du pack irlandais. Ils ont joué leur jeu coûte que coûte, certainement in exemple à suivre pour une équipe qui joue en bleu avec un coq sur la poitrine.

C'est surtout que les irlandais on un jeu tellement restrictif (et moche) que quand ils on voulu écarté les ballons parce que les japonnais on été impeccable défensivement (jamais à la faute, prend ça mccaw) et bah ils savent pas faire... C'est flagrant...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News