Tournoi des 6 nations. Les 5 points à retenir du match entre le Pays de Galles et l'Irlande
Les 5 points à retenir du match entre le Pays de Galles et l'Irlande.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Ce samedi en ouverture de la 4e journée du Tournoi des 6 nations, le Pays de Galles s'est offert le scalp de l'Irlande à la faveur d'une énorme défense.
Tournoi des 6 nations, Pays de Galles - Irlande (23-16) du 14-03-2015

Le réalisme gallois

Ce samedi en ouverture de la 4e journée du Tournoi des 6 nations, le Pays de Galles s'est offert le scalp de l'Irlande, favorite pour le titre final après ses trois précédents succès. Un revers qui signifie que le Xv dy Trèfle n'est plus en course pour le Grand Chelem. Un succès que Sam Warburton (élu homme du match) et ses coéquipiers doivent en partie à leur excellente entame de match marquée par les quatre pénalités de Leigh Halfpenny (2e, 7e, 11e, 13e) et le drop de Biggar (33e). Lesquelles ont permis aux locaux de tourner en tête à la pause après un premier extrêmement haché (15-9), ce alors même qu'ils ont joué à 14 contre 15 pendant dix minutes.

Crédit vidéo : RBS 6 nations

Dix minutes de folie

À l'inverse, la deuxième mi-temps s'est déroulée dans une intensité rare. Remontés après les citrons, les Irlandais ont en effet mis la main sur le cuir et multiplié les temps de jeu. Experts dans la conservation du ballon, ils ont campé dans les 22 mètres du Pays de Galles en alternant jeu au près puis au large durant 32 temps jusqu'à pousser leurs homologues à la faute. Mais contrairement aux Gallois, ils n'ont pas réussi à marquer, se faisant même pénaliser à leur tour. Il faut dire qu'ils sont tombés sur des Gallois morts de faim en défense.

L'énorme défense du Pays de Galles

289 plaquages ! C'est la statistique folle de ce match. Les Irlandais se sont envoyés (185 courses contre seulement 94), mais ils n'ont pas réussi à franchir le rideau défensif rouge. Sept joueurs ont terminé avec 20 plaquages et plus comme l'ouvreur Biggar (22). Mais que dire de la deuxième et troisième ligne : Lydiate (21), Faletau (24), Warburton (30) et Charteris (37 !). Ils ont littéralement étouffé leurs adversaires. Une défense qu'ils ont ensuite transformé en attaque avec l'essai du remplaçant Scott Williams, tout juste entré, à l'heure de jeu.

L'Irlande déjoue

À l'image d'un Jonathan Sexton peu inspiré (renvoi direct à la 12e, pénalité manquée à la 16e), l'Irlande n'a pas réussi à imposer son jeu comme elle avait réussi à le faire lors trois premières journées. Pris dès les premières minutes par l'engagement des Gallois, ils ont subi tout au long de la rencontre. Les Irlandais ont surtout été contrés sur leurs points forts à savoir la touche, avec plusieurs lancés contrés dont un crucial à la fin de partie, et les ballons portés. Ajoutez à cela un gros manque de lucidité comme sur ce surnombre énorme au large gâché par un en-avant au près à la 66e et vous obtenez une défaite logique.

Le Pays de Galles à nouveau dans la course

Désormais plus aucune équipe ne peut remporter le Grand Chelem puisque comme l'Irlande, l'Angleterre compte aussi une défaite (19-9 à Dublin). Mais en battant les Irlandais, le Pays de Galles s'est replacé dans la course au titre et compte désormais autant de points que son adversaire du jour. En cas de victoire de l'Angleterre sur l'Écosse ce samedi, trois équipes seront en tête du classement avec 6 points, autant dire que le moindre essai va compter au moment de faire les comptes. Avec seulement deux points à l'heure actuelle, la France ne semble plus dans la course au titre, mais une victoire contre l'Italie et un exploit lors du Crunch pourrait lui offrir une place plus convenable.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kad Deb
    31207 points
  • il y a 5 ans

@Harry
Holà ! Fais redescendre la pression. Tu vas faire péter une durite. 😀

1. Joe Schmidt est un entraîneur que j'estime beaucoup et que je ne crois pas sournois. Les dirigeants irlandais, c'est autre chose. Ce n'est pas pour rien que Français et Anglais ont créé une nouvelle coupe d'Europe où les Irlandais n'ont plus autant de pouvoir.

2. Papé est peut-être has been mais les Britanniques et Irlandais ont toujours aimé se taper du Français en commission de discipline (souvent à juste titre d'ailleurs).

3. Quatre semaines sans match - ce qui ne fait pas 4 semaines sans entraînement - pour de véritables fractures des vertèbres, c'est impossible. En fait, il a eu une blessure bien moins grave, comme l'expliquent d'autres internautes. Les médias irlandais en ont beaucoup rajouté. Malgré cela, le geste de Papé est inexcusable et sa sanction est justifiée.

  • Harry
  • il y a 5 ans

@CadDeb;c'est pourtant bel et bien une théorie du complot que tu évoques …comme si J.Shmidt et les irlandais étaient obnubilés par l'éventuelle présence ou l'absence d'un joueur has been (ils n'ignorent pas qu'il y a meilleur en magasin..)…La durée d'indisponiblité d'Heaslip a été évaluée d'entrée à 4 semaines,il a été blessé le 12 février et a rejoué le 14 mars,ça fait bien 4 semaines..et il n'a pas rejoué le we dernier en Ligue Celtique!

  • jumisao
    20998 points
  • il y a 5 ans

@Ledocdurugby
@Harry

C'est surtout qu'Heaslip n'a jamais eu des fractures de vertèbres très dangereuses. En réalité, il a "simplement" eu les apophyses transverses fracturées. C'est un petit bobo en comparaison à ce que l'on pouvait imaginer en lisant les journaux français.

Drôle d'arbitrage de Barnes quand même. C'est limite gonflant de ne plus rien comprendre à l'arbitrage tellement chaque arbitre prend des décisions totalement différentes selon les matchs. Et si on revenait un peu plus aux règles telles qu'elles sont inscrites?

  • Kad Deb
    31207 points
  • il y a 5 ans

@Harry
Les Irlandais voient peut-être plus loin que le seul Tournoi. Les Bleus seront aussi leurs adversaires en poule de CdM et ils se disent éventuellement que serait pas mal que Papé soit écarté du groupe ou au moins dans le collimateur des arbitres.
Même sans tomber dans la théorie du complot, un mec qui rejoue deux semaines après avoir eu 3 vertèbres fracturées, c'est de la science-fiction ! J'ai un ami médecin que ça fait beaucoup rire...

2 points communs avec Irlande-France côté arbitrage: un arbitrage très approximatif et peu cohérent des rucks, mais ça on a l'habitude, et cette coquinerie récurrente des irlandais qui déblayent systématiquement en entrant sur le côté, en phase offensive. Ca leur permet de sortir assez vite les ballons (mais quand même cette fois-ci moins que contre l'Angleterre). A voir en CdM, si les arbitres seront plus vigilants (mais j'en doute).

  • Harry
  • il y a 5 ans

@LeDoc:je vois bien ce que tu insinues mais tu devrais réfléchir un peu plus:quel intérêt avait IRL d'inventer une blessure pour faire suspendre Papé ? Leur intérêt était au contraire inverse ! Leur match contre FRA était joué et remporté ;dès lors,mieux valait pour IRL que FRA soit "avec toutes ses armes" pour rencontrer ses futurs adversaires GAL et ENG notamment qui sont aussi ses concurrents pour le titre …en plus Papé joue dans un club qui ne joue pas la CC et est éliminé du CE...

Barnes avait choisi d'arbitrer contre sa nature ?
Normal qu'il en loupe pas mal !!!!!!

Déjà que quand il arbitre selon ses goûts, il est discutable!

Et depuis le début du tournoi il est pas le premier à fausser le jeu en jouant avec son sifflet ! Cela peut en devenir pénible ...

Ça Tu l'as dis !

Autre chose: France 2 il faut vraiment virer Laurent Bellet, déjà il a une voix de crécelle, mais passe encore ce n'est pas sa faute. Par contre il pourrait préparer un minimum ses matchs non? Pour moi un commentateur ça devrait préparer ne serait-ce qu'une demi-heure sa feuille pour avoir des choses à dire, et si possible pas des co*neries comme dès le début de match: "dans ce stade de Murrayfield" et puis il a passé le match à confondre les joueurs. En Écosse il avait appelé Laidlaw "Redpath" pendant une demi-heure.
Je suis en école de journalisme, si je me retrouve un jour commentateur à France 2 j'espère pouvoir faire mieux que ce triste sire. Même mon petit frère de 17 ans pourrait faire mieux, des fois je suis vraiment affligé par la pauvreté journalistique, du Monde à France 2. Et malheureusement c'est la disparition progressive du journalisme papier qui fait ça.
Voilà, désolé c'était ma petite diatribe anti-incompétence journalistique. Mais des fois c'est quand même vraiment exaspérant.

Le geste de pape etait inadmissible certe ... Mais on en Parle des trois " vertebres cassées" d'heaslip ou pas ?

  • henjak
    4032 points
  • il y a 5 ans

merci qui? merci MR l'arbitre pour cet arbitrage très cohérent
malheureusement l'arbitre a toujours raison

  • Fanch
    20579 points
  • il y a 5 ans

Très beau match entre les 2 nations celtes, 1 seul point énervant: l'arbitrage incompréhensible de Mr Barnes. Plus le temps passe, plus je me demande pourquoi il est encore gardé par les instances internationales.

6e point: l'arbitrage étrange de Mr Barnes.
Il avait manifestement en tête de favoriser l'attaque, très bien mais il ne faut pas en oublier de récompenser les grattages et de pénaliser les fautes de l'équipe attaquante dans les rucks, comme on a pu le voir sur les séquences offensives (peu inspirées) irlandaises.
À souligner aussi les 2 fautes d'arbitrage en fin de match en faveur des gallois.

Ne vous inquiétez pas, Marc Andreu est là.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News