Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire
Rugby amateur : les types de joueurs qu'on croise dans les vestiaires.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Découvrez les 12 types de joueurs qu'on croise dans un vestiaire de rugby, lieu sacré de notre sport. Et vous, vous êtes lequel ?
L'adage est connu : ce qui se passe dans un vestiaire... reste dans le vestiaire. Surtout au rugby, où l'esprit de camaraderie doit donner un supplément d'âme à l'équipe, au moment de chausser les crampons. Si vous taquinez l'ovale depuis plusieurs saisons, il y a des chances pour que vous ayez remarqué des profils bien particuliers dans les vestiaires d'avant-match. Pourtant, sachez une chose : tous les vestiaires se ressemblent... On s'est donc amusés à compiler les 12 types de rugbymen qu'on croise dans un vestaire.

Allez, on sait que que vous vous êtes reconnus. Et que tous ces coéquipier(e)s vous manqueront quand viendra le temps de raccrocher.

L'ancien :

Boire du synthol avant un match, une légende ? Pas pour l'ancien. Ni son nez, cassé trois fois, ni son léger embonpoint, ne l'empêcheront de jouer avec les copains, tout en couvant la nouvelle génération. Le casque audio pendant l'échauffement ? Très peu pour lui, car rien ne vaut un bon coup de boule au mur... ou sur un coéquipier. Généralement, c'est lui qui parle pendant le discours, où il est souvent question de "se faire mal", "se faire respecter" et de "sacrifice pour les autres". Pour lui, ces avant-matchs sont très précieux, car il s'approche de la fin.

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

Le Gavin Henson :

Au rugby, on transpire. Pire : on se décoiffe... Dans une équipe, il y a toujours un joueur qui passera plus de temps devant un miroir qu'à vérifier si ses lacets sont bien attachés. Généralement, le Gavin Henson - du nom de l'international gallois qui se rasait les jambes et se mettait de l'auto-bronzant - accorde ses chaussures avec son maillot... et son lycra. Parce que le style, c'est important. Et c'est bien connu : quand on est beau, on joue bien.

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

Le DJ :

C'est devenu la mode, et les pros ne sont pas les seuls à y avoir succombé. Avant un match, il arrive que certains joueurs aient besoin de s'enfermer dans une bulle et de se couper de leurs coéquipiers en écoutant de la musique, d'Eminem en passant par Manau (si, si...). Le DJ se prépare donc avec un casque audio sur les oreilles. Calé en matière de musique, il a dépensé la moitié de son salaire mensuel dans ce dernier, ainsi que dans des enceintes dernière génération. Mais par chance, il en fait profiter toute l'équipe après les victoires. Par contre, s'il continue de passer "Quand il pète il troue son slip", faite quelque chose. On est en 2016 put**...

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

L'hyperactif :

Pour lui, impossible de rester assis, et de se préparer dans le calme. Il tourne en rond dans le vestiaire, a besoin d'aller taper dans la main de tout le monde, de vous parler, ou même de crier sa motivation devant tout le monde avec des phrases faites et refaites, quand certains coéquipiers préfèrent se concentrer dans le silence. Le problème de l'hyperactif, c'est qu'il a bien souvent joué le match... avant que le coup d'envoi n'ait été donné. Résultat ? Il n'a plus d'énergie durant la rencontre.

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

Le stressé :

Comme d'habitude, l'entraînement du vendredi soir a été consacré à la mise en place. Vous avez bossé les combinaisons, et tout s'est bien passé. Mais rien n'a y faire : le stressé est du genre à paniquer avant une rencontre. Comme par hasard, c'est à vous qu'il demande s'il doit bien se placer à l'extérieur du 12 sur la "XV d'Angleterre". Il ne vous l'avouera pas, mais le stressé se met tellement la pression qu'il doit obligatoirement passer par les toilettes avant le coup d'envoi. On vous épargne les détails.

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

Le canard :

Les casques audios, ce n'est déjà pas top, mais alors ceux qui préparent leur match collé à leur téléphone... Pourtant, le canard ne peut pas s'en empêcher. Il a besoin de lire le message d'encouragements de "doudou", tout en s'assurant qu'elle sera présente dans les tribunes pour l'encourager. Les plus amoureux inscrivent les initiales de leur dulcinée sur leurs straps. Trop mignon !

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

Le supersitieux :

Son caleçon à fleurs ne ressemble plus rien, mais qu'importe : depuis son doublé en 2008/2009, il ne peut plus jouer sans. Le supersitieux est également du genre à mettre la chaussure gauche avant la droite, à s'asseoir au même endroit dans un vestiaire, à boire trois gorgées d'eau avant de sortir du vestiaire... en avant-dernière position, et pas avant ! Il serait même capable de dire qu'il "sent bien cette rencontre, parce que [son] horoscope du jour est positif". Bref, encourage-le, sinon il te traitera de chat noir.

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

Le bout-en-train :

La pression, quelle pression ? Le bout-en-train fait souvent du bien dans un groupe, et ce ne sont pas les réprimandes du coach qui le changeront. À cinq minutes du coup d'envoi, il est capable de sortir une vanne ou d'évoquer la dernière vidéo publiée sur Jacquie et Michel. Pendant le discours d'avant-match, quand le capitaine distribue quelques gifles, lui ne peut s'empêcher de sourire. Ce qui ne veut pas forcément dire qu'il n'est pas fin prêt pour débuter la rencontre. Mais A'men'donné, faut arrêter de se prendre la tête.

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

La momie :

Si vous voulez voir le kiné, vous êtes obligés de prendre en compte un point : la momie. Ce joueur représente 1/3 du budget strap annuel. Genou, coude, épaule, cheville... Tout y passe. C'est psychologique : il ne peut pas jouer sans. Bien sûr, le kiné va préalablement devoir le masser, ce qui va entraîner une file d'attente encombrant le vestiaire. Certains craqueront, et se contenteront de mettre de la crème chauffante.

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

Le Jean-Michel Cordula :

Ses chaussures ont des semelles baillantes, raccomodées avec du gros scotch. Son short est troué et ses chaussettes délavées n'ont plus leur élastique. Surtout quand ton club ne te donne pas les dotations promises en début de saison... Bref, il n'a aucun style. Bizarrement, il joue souvent aux postes de la première ligne, les 3/4 ne jurant que par les dernières chaussures fluos siglées de la célèbre virgule.

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

Le mec qui schlingue :

En gros, c'est le mec qui ne lave jamais ses affaires, et les terrains gadoueux en plein hiver n'y changent (malheureusement) rien. Étonnement, personne ne veut se placer à côté de lui dans le vestiaire. Est-ce qu'on a vraiment besoin d'en dire plus ?

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire

Le poisson rouge :

"Euh les gars... Y'a pas quelqu'un qui a pris une paire de chaussettes en plus ?" Chaque vestiaire a son poisson rouge : un coup c'est le short, l'autre fois les chaussettes, la serviette, voire même les crampons... Il oublie tout ! Comme par hasard, il chausse du 42,5 et personne n'a sa pointure. Point positif : avec lui, il y a des chances que le cerveau soit laissé au vestiaire. #LaBagaaaaaarre

Les 12 types de rugbymen que tu croises dans un vestiaire
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • straits
    19303 points
  • il y a 4 ans

La momie hélas...
J'y ai laissé, une cheville, les deux genoux (dont un 2 fois) et un biceps (arraché).
Je vous laisse calculer:
- le métrage en élasto,
- le nombre de mois où j'ai regardé les copains sur le banc 🙁

  • straits
    19303 points
  • il y a 4 ans
@straits

Ah oui et quand j'étais pas Momie, j'étais Bouch'Trou; le mec pas très doué mais qu'on peut mettre à tous les postes en 1ère ligne au moins pour un temps très court !
C'était peut-être pour ça que j'étais momie d'ailleurs 🙁

  • mounjet
    23246 points
  • il y a 4 ans

le vieux talon vicieux: dolpic sur le bandeau d'élasto et coup de lime sur les crampons de 22, le tout avec un sourire narquois aussi silencieux qu'effrayant...

Le glisseur: 1 kilo de vaseline sur le pif et les sourcils, il attrapera pas un ballon parce qu'il a les mains comme des savonnettes...En même temps, pas grave, il est pilier droit.

  • Compte supprimé
  • il y a 4 ans

C'est bizarre... Nous, notre ancien il dit surtout "grosse paire de couilles" dans toutes ses phrases... Mais bon, il dit aussi le reste hein...

"Eminem en passant par Manau (si, si...)" Et mince je suis pisté. Bon en même temps faut avouer que c'est super motivant

Malheureusement un poisson rouge !
Et comme jusqu'en - de 16 je jouais avec les garçons, ça donnait lieu à des situations cocasses. J'ai souvent joué avec un maillot ou un short XL 😊

  • MadMax
    3235 points
  • il y a 4 ans

Mix bout-en-train/Cordula.
A un moment, le coach a été obligé de nous mettre a part (9-10-12) car on faisait les cons avant le match (souvent pendant les discours de l'ancien). Ca nous permettait d'evacuer la pression a notre façon, et de ne pas déranger les autres.
Le pire pour ceux comme nous étant bien sur les minutes de silence, la il faut regarder par terre pour eviter le fou rire (qui n'est pas un manque de respect).


  • Zejack
    16746 points
  • il y a 4 ans
@MadMax

Le cas typique du "syndrome enterrement" : un fou rire incontrolable sans raison.

Si je me fie au Sondage, 20°/° de Bout-en-train cela signifie 7 mecs qui font les cons sur une FDM de 22 !!!! Hé, les Rugbynistères, si vous montez une équipe, j'veux en être, on va s'marrer.....

@MARCFANXV

Sorry, je ne suis pas t bon en Maths...20°/° de 22 cela fait 4,4....Entre 4 et 5 Vedettes cela fait déjà un excellent Ratio....

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 4 ans

Cordula, pourtant je jouais à l'aile...

Je pense que toute équipe a eu le remplaçant qui ne joue jamais, n'a aucun talent, n'est ni rapide ni costaud, ne sait pas faire une passe oui un plaquage correct

  • straits
    19303 points
  • il y a 4 ans
@Le Haut Landais

Y'a aussi celui qui n'a pas de talent, a démarré tard dans le rugby, lance en touche comme un pizzaïolo mais est costaud. Ça peut aider quand le talonneur titulaire est fatigué, le pilier s'est cassé un ongle etc... (rarement quand l'ailier a raté sa mise en pli quand même).
Et ça c'est moi 🙁

@Le Haut Landais

Celui que vous décrivez si bien, devrait avoir droit à tous les égards, parce que c'est le + Important pour un Collectif, un Club, le Rugby....Lui, il est porteur d'une incommensurable qualité, c'est la passion des autres...Ainsi, son sort que la majorité décriraient comme "😜eu enviable" hé bien lui, il s'en accommode sans siller... Et puis, il est hautement probable que ce soit lui qui accueille ton Gamin en EDR dans 20 ans, parce que sa passion à lui, elle est inaltérable, non mercantile, sans concession, jamais égocentrée...Tu peux être sur qu'il rendra au Centuple ce que le Rugby lui a (pas toujours !) donné....S'il réussit, il sera le meilleur Président de demain, si tel n'est pas le cas, il sera Educ, tiendra le Stand Merguez/Frites lors des Tournois, lavera les maillots, le Club-House....Pas sur du tout que tous les autres profils aient cette vocation.....

@Le Haut Landais

En minime ( il a longtemps ) Un mec comme ça.. Quentin ******** . Un jour il a même réussit a me surprendre, il commençait à jouer. je pense qu'il faut leur donner confiance et leur confier des roles, on doit apprendre étape par étape.. aucune cause n'est pardu... enfin presque... On ne peut motivé quelqu'un à sa place..

@Le Haut Landais

Mais qu'est la a tous les entrainements, qui a acheter tous les teeshirts de l'amicale et vendu le plus de ticket de tombolat... il a aussi son merite a lui ce remplacant. dnas les films il marque meme l'essai de la gagne, mais ca c'est dans les films...

Nous on avait aussi Rocco... toujours présent à l'entraînement, toujours dispo pour le match du WE... mais jamais sur la feuille de match ! Et quand il était sur la feuille de match... ben il faisait la touche pendant 80 minutes !

  • pepe31
    6785 points
  • il y a 4 ans
@Le Roi Dodo

on a tous eu un Rocco dans ntre equipe mdr!

  • ufot
    1028 points
  • il y a 4 ans
@Le Roi Dodo

c'est clair, on l'a tous eu ce type de joueur, nous on l'appelait Joker!!! Il faisait tout, s'entrainait, nous portait l'eau pendant le match, les oranges pendant la mi temps, et faisait souvent la touche! Mais ne jouait quasi jamais!! Bref c'était pas super pour lui mais bon c'était comme ça...

  • Kad Deb
    29853 points
  • il y a 4 ans

J'ai voté pour le stressé parce que j'ai toujours eu la boule au ventre avant un match.
Mais il manque un profil : le remplaçant. Celui qui vient à tous les entraînements et qui est rarement titulaire parce que pas assez costaud, ni rapide, ni agile... Mon profil quand je jouais, quoi ! Bouhou ! 🙁

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News