Le Flop 10 des treizistes passés au Rugby à XV
Benji Marshall, la grosse déception.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Du 27 octobre au 2 décembre, la planète XIII va s’enflammer pour la Coupe du monde. Et les recruteurs du rugby à XV ne devraient pas être bien loin…

Il s’appelle Semi Radradra, empile les essais en NRL depuis ses débuts chez les Eels… et vient d’arriver en France. Pourtant, ce ne sont pas les Dragons Catalans qui accueillent l’ailier fidjien, mais bien le Rugby Club Toulonnais. Un vrai pari, donc, mais pour quel réussite ? Le passage du XIII au XV n’est pas toujours un succès : soyons honnêtes, certains sont mêmes des gros flops.

Retour sur dix d’entre eux, avec un classement ne prenant en compte que les joueurs ayant joué au moins une fois chez les pros, à XIII comme à XV, depuis l’année 2000.

  • 1/ Benji Marshall

Si vous êtes amateurs de highlights sur Youtube, vous n’ignorez pas son existence. Benji Marshall, c’est un peu ce mec qui ferait passer les skills de Quade Cooper pour ceux d’un pilier des années 70. Rajoutez à ça une vitesse de pointe phénoménale et vous comprendrez pourquoi les vidéos de ses exploits sur les terrains tournent autant… Pendant dix ans, le Néo-Zélandais va porter avec succès le maillot des Wests Tigers. Jusqu’à cette opportunité de partir à XV dans l’optique de disputer le Mondial 2015 avec les All Blacks. L’attente autour de lui est très (trop ?) forte. Positionné à l’arrière pour sa première titularisation avec les Blues face aux Lions, il franchit deux fois, délivre deux passes décisives, avance de 130 mètres balle en main et inscrit un essai. Mais le reste de son aventure dans le Super Rugby 2014 ne sera pas aussi prolifique. Son bilan est même famélique : une titularisation pour six apparitions, et une libération dès le mois d’avril. Une grosse déception, pour celui qui a depuis fait son retour en NRL.

  • 2/ Willie Mason

Si Sonny Bill Williams était la thèse, Willie Mason serait l’antithèse. Ça tombe bien, les deux sont venus au XV au même endroit… et ont joué ensemble sous le maillot des Bulldogs dans leur discipline de formation. Annoncé comme le successeur de SBW dans le Var, Mason aura été l’un des plus grands flops du recrutement de Mourad Boudjellal depuis son arrivée à la présidence. Il ne dispute finalement qu’un seul match en Rouge et Noir, avant d’être libéré de son contrat quelques mois après son arrivée. Pas vraiment une perte. International tongien et australien à XIII, il enchaînera les clubs et terminera aux Dragons Catalans sans y laisser un très grand souvenir...

  • 3/ Sam Burgess

Difficile de juger un joueur qu’on a finalement si peu vu, et qui n’a pas bénéficié du temps nécessaire pour s’exprimer. Mais l’attente autour de lui fut si grande ! Star parmi les stars du rugby à XIII anglais, Burgess effectue la majorité de sa carrière sous les maillots de Rabbitohs, en NRL. Seulement, le Mondial 2015 approche et la RFU veut faire un gros coup dans l’optique d’une compétition qu’elle organise. Un pont d’or lui est offert, et Burgess débarque à Bath, l’équipe hype de la Premiership. Il y disputera 21 matchs, la plupart au poste de ¾ centre. Le problème, c’est que tout le monde s’accorde à dire que l’Anglais a plus le profil d’un 3e-ligne… Stuart Lancaster va pourtant lui faire confiance et le sélectionner pour le Mondial, le positionnant en 12. Ses performances ne sont pas malhonnêtes, mais Burgess coule en même temps que l’équipe, sortie dès le premier tour. Le bouc émissaire est trouvé. Burgess s’arrête à cinq sélections et retournera chez les Rabbitohs. Quel gâchis !

  • 4/ Lesley Vainikolo

Quand on a inscrit 143 essais en 148 matchs de Super League, on est en droit d’attendre quelque chose du colosse Vainikolo, surnommé the Volcano. 1,88m et 112 kilos, l’ailier se la joue plus Nadolo que Palisson et son potentiel saute aux yeux des quinzistes. En 2007, il rejoint Gloucester et reçoit une convocation en équipe d’Angleterre après seulement neuf matchs disputés. International néo-zélandais à XIII (14 sélections, 14 essais), il est sélectionnable après avoir vécu trois ans outre-Manche. Le Volcan entre en éruption dans le championnat - un quintuplé pour son premier match ! - mais reste muet sous le maillot du XV de la Rose, en cinq sélections. Son passage en 2012-2013 à la Rochelle ne fera pas plus de bruit. Dommage.

  • 5/ Timana Tahu

Récemment, Marika Koroibete a inscrit un doublé face à l’Afrique du Sud pour sa première titularisation chez les Wallabies. Quelques semaines plus tôt, Curtis Rona avait fêté sa 1ère sélection face aux All Blacks. En 2016, tous deux jouaient pourtant à XIII. Mais avant de s’enflammer, les deux ailiers peuvent toujours se rappeler la trajectoire de Timana Tahu. Annoncé comme une météorite, il passe à XV en 2007 et l’ARU l’envoie aux Waratahs pour quatre ans. Mais le XV n’est pas le XIII et ses 102 essais en 143 matchs de NRL ne pèsent pas lourds. Les Wallabies vont pourtant insister, le temps pour Tahu de jouer quatre matchs. Utilisé au centre et à l’aile, il ne s’adapte pas et revient à XIII...

  • 6/ Ben Barba

Un petit tour et puis repart... C'est ainsi qu'on pourrait résumer l'aventure de Ben Barba chez les quinzistes. L'ailier a longtemps été la vedette des Bulldogs. Considéré comme le joueur le plus rapide de la NRL, passé ensuite par les Broncos et les Sharks, la fin de son aventure en Australie coïncide avec un test positif à la cocaïne. C'est dans ce contexte qu'il débarque à Toulon en plein milieu de la saison dernière. Ses exploits tournent encore en boucle sur Youtube, et les espoirs sont grands. Mais là-bas, Barba sert plus à faire le nombre à l'entraînement qu'à jouer les matchs (seulement quatre disputés). Le RCT lui dit au revoir en mai, et Barba retourne à XIII du côté de Saint-Helens.

  • 7/ Andy Farrell

Vous connaissez Owen, mais les treizistes ont un autre membre de la famille pour référence : son papa, Andy. Devenu coach… à XV (Saracens, Angleterre, Lions, Irlande), Farrell est une légende de l’équipe de Wigan, avec qui il remporte quatre fois la Cup et une fois la Super League. En 2005, il quitte pourtant le XIII pour son cousin quinziste. Mais âgé de 30 ans, et blessé au genou, il ne brillera jamais autant que prévu. Il est tout de même sélectionné pour le Mondial 2007, sans être titulaire. Au total, il compte 8 sélections avec le XV de la Rose et prend sa retraite en 2009. Le temps de jouer avec son fils...

  • 8/ Tasesa Lavea

Les Clermontois se rappellent de lui comme d’un joueur censé être le GRANDISSE du club : Lavea aura été à peine digne d’être la doublure de Brock James. International néo-zélandais à XIII, il passe à XV en 2003, où il évoluera en Super Rugby chez les Blues, puis les Chiefs. Il reste deux saisons en Auvergne et dispute seulement 13 rencontres de Top 14. Le temps, tout de même, de soulever le Brennus, et de devenir international samoan. Confirmant malgré lui le manque d’ouvreur de talent international de ce pays.

  • 9/ Henry Paul

Un client, ce Henry Paul. International kiwi, il fera polémique en portant le maillot de l’Angleterre, pays de son grand-père. En 2001, il est entraîné par Philippe Saint-André à Gloucester, mais reste bloqué dans le rôle de couteau suisse. Arrière, dix, puis centre, il débute sur la scène internationale face au XV de France, en 2002. Mais malgré sa réputation, Clive Woodward ne l’emmène pas en Australie pour le Mondial, l’année suivante, et Paul ne jouera qu’à six reprises sous le maillot anglais. Bien loin des espoirs placés en lui, malgré une nomination comme “joueur de l’année” en 2004 et de belles perf’... à 7 ! Il retourne à XIII en 2006.

  • 10/ Mark Gasnier

Le placer dans ce Flop 10 peut paraître sévère, même s’il figure à la dernière place. Comme Krisnan Inu, champion du monde à XIII et passé par le Stade Français sans laisser un souvenir impérissable, c’est chez les Soldats Roses que Gasnier passe chez les quinzistes, pour deux saisons. Mais au-delà de sa glorieuse réputation, son bilan n’est “que” de onze essais en quarante-huit apparitions. Bien loin de la mégastar annoncée, même s’il convient de rappeler que le Stade Français n’était pas au mieux à cette époque. International avec l’Australie, membre des Blues durant le State of Origin, Gasnier retournera finalement lui aussi à XIII. Avec la sensation qu’il aurait pu faire bien mieux...

Ce vendredi, retrouvez notre Top 10 des treizistes passés à XV !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Semi Radrada a humilié l'équipe de France avec les Fidji en novembre dernier !!! Défaite historique de la France avec un gros match de Semi Radrada qui a marqué,a eu un essai refusé , et qui en défense a humilié Bastareaud avec une reculade de 3-4 mètres sur placage !

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans

Tout ça à cause de la pseudo jurisprudence SBW...

@straits

Pourtant dans la liste plus de la moitié arrive au XV avant ou en même temps que SBW (2008) : Paul (2000), Lavea (2003), Farrell (2005), Tahu (2007), Vainikolo (2007), Gasnier (2008).
Je pense que le phénomène est plus profond que SBW, ce dernier a juste servi de catalyseur.

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Oui remarque juste.
Ça ne vaut que pour Barba, Mason voire Gasnier.
Si on fait le décompte, pour pas mal d'échecs, on aura eu peu de réussites.
Celle de SBW reste la plus emblématique.

@straits

Apres pour Barba j ne suis pas daccord, les matchs qu il a fait n étais pas mauvais, c est juste qu il n entrait pas dans les plan des coachs successifs de l année dernière. parcequ il etait plus qu intéressant

  • Ahma
    94817 points
  • il y a 3 ans
@Fafa2a le toulo né corse

Le constat vaut d'ailleurs pour d'autres joueurs passés en France et qu'on considère comme des flops, alors qu'en fait ils n'ont jamais eu vraiment le temps de faire leurs preuves. Quand on ne joue pas on ne peut pas être bon.

@straits

Je dirais la plus médiatique, pour moi la plus belle réussite c'est Jason Robinson. Un des meilleurs à son poste, une classe folle et un sens du jeu qui faisait du bien dans une équipe anglaise qui manquait cruellement de folie à l'époque. Je mettrais même des Ashton ou Tuqiri devant SBW qui a longtemps juste été un joker de luxe chez les Blacks et a fait des allers-retours avec le XIII.

@Team Viscères

Et Jonah Lomu ? Tana Humaga ? Beaucoup de gens ignorent que Jonah Lomu et Tana Humaga étaient treizistes , mon ancien entraîneur à XIII à Toulouse , Peter Lima était international junior kiwis néo-zélandais avec Lomu et humaga

  • Ahma
    94817 points
  • il y a 1 an
@akoula

L'info est intéressante, par contre il faut savoir que nous autres on est plus ou moins tous en mars 2019, si tu souhaites rencontrer du monde ça se passera plus dans ce coin-là.

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Robinson & Ashton certainement, pas Tuqiri pour moi.
C'est le seul qui ait cependant été champion du monde et qui possède une telle carte de visite (et je ne parle pas de la boxe...).

@straits

Tuqiri a longtemps été un titulaire indiscutable avec les Wallabies, SBW a dû attendre 2017 pour enfin apparaître comme un titulaire. SBW en est à 6 saisons depuis son premier appel en noir pour "seulement" 41 apparitions et 28 titus. En 7 saisons Tuqiri était aligné 67 fois dont 59 comme titu, c'est moins clinquant et médiatique mais c'est très solide.
Alors certes SBW est double champion du monde mais sans rien montrer de transcendant (titulaire que sur les rotations), les Blacks auraient probablement été champions avec un autre joueur sur le banc à sa place. Son geste le plus remarquable du Mondial c'est d'offrir sa médaille à un gamin. Il est fort, il est capable de faire des gestes extraordinaires, mais je ne suis toujours pas convaincu et pas persuadé qu'il est installé pour longtemps.

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Non, son geste le plus remarquable a été d'offrir l'essai à Nonu sur un offload en mobilisant 3 défenseurs ! Reconnais-lui au moins ça avec un peu de bonne foi...
Je ne suis pas fan de ce joueur, tu le sais. Il coûte trop à son équipe par ses fautes et sa brutalité. J'en ai même fait l'étendard de l'aveuglement d'Hansen vis à vis de certains "cadres".
Mais déjà être titulaire chez les AB est une performance.
D'un autre côté, Tuqiri, à part son nez, je n'en garde pas un souvenir flamboyant. Un gars solide, un bon finisseur mais pas suffisamment décisif pour marquer les esprits.
Et puis, côté méchanceté: être titulaire chez les Wallabies dans ce pays de footie et de XIII et pendant cette période (je mets de côté la période magique des 90's), ce n'est pas comparable. Estebanez et DeuxMérous y seraient des légendes !

@straits

Bien sûr qu'avec la médaille j'abuse. Mais c'est peut-être lié à ma conception du sport co, SBW est capable de gestes exceptionnels mais ce sont des gestes "individuels". Bien sûr ses offloads sont pour des coéquipiers, mais ce sont des gestes qui n'opèrent qu'autour de lui. Je préfère 100 fois une simple passe voir un simple replacement de la ligne par un Jauzion ou un Smith, qui sans flamber pesaient sur l'ensemble du terrain. Et je n'oublie pas que s'il est titulaire chez les Blacks, c'est parce que depuis le départ de Smith et Nonu personne n'a vraiment émergé à ce poste. Le jour où il sera champion du monde en étant titulaire toute la compétition avec les Blacks, ou s'il s'impose comme titulaire plusieurs saisons à la suite je le mettrais dans les grands. Pour l'instant à mes yeux c'est un joueur très fort mais qui n'a pas encore marqué son sport. Si sa carrière s'arrêtait aujourd'hui, dans 20 ans on ne se souviendrait de lui que pour des compilations Youtube faites d'offloads et de gestes dangereux. Robinson par exemple est à ce jour le plus grand arrière anglais

Et tu es dur pour l'Australie des années 2000. Un Mondial en 1999, à un cheveu de faire le doublé en 2003, le Tri Nation en 2000 et 2001 (seule équipe a avoir empêché les Blacks de remporter le titre 2 ans à la suite), ce n'étaient pas des peintres.

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Je suis 100% OK avec toi pour SBW (et son match d'aujourd'hui a encore été d'une pauvreté offensive navrante) sauf pour le fait qu'il a quand même marqué son sport, sans en être un génie.
Quant à l'Australie, celle de 2003 à 2009 n'a pas laissé de souvenir impérissable. Arrivés après les Little, Horan, Roff , Burke, Larkham, les treizistes cités plus haut n'ont jamais réussi à porter cette équipe vers des résultats constants à haut niveau.

@straits

Bof toujours pas convaincu. Franchement avec ce qu'il a fait pour l'instant si on me demandait un top 50 voir plus des All-Blacks de tous les temps il n'y serait pas, et dans 30 ans si on me demande de citer des joueurs marquants il n'y sera pas non plus. On ne doit pas avoir la même notion de "marquer son sport", pour moi il ne l'a marqué ni par la manière (ces joueurs qui traversent les temps et dont on parle longtemps après leur carrière) ni par la constance (ces joueurs qui sans être géniaux ont été solidement en place assez longtemps pour qu'on les intègre inconsciemment au paysage rugbystique, Tuqiri serait un peu de cette catégorie là).

Il a encore le temps de rentrer dans une voir les deux catégories mais le temps presse, il a déjà 32 ans et seulement une saison solidement installé en noir. Et entre la concurrence en Black et son profil de joueur cela va être compliqué de durer très longtemps, je le vois mal aller beaucoup plus loin que le Japon dans 2 ans.

  • straits
    19323 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

En fait on est d'accord.
Il n'a pas marqué le rugby sportivement.
Il a simplement une aura un peu particulière qui entre son passage à Toulon, son retour en NZ, ses passages dans divers sports, sa présence médiatique etc...
En cela il aura quand même marqué "un peu" son sport.
Et pour beaucoup, dans l'imaginaire, il reste l'exemple de la conversion réussie du XIII au XV.

Je crois me rappeler que Krisnan Inu c'était pas non plus tip top à XV, peut-être que les amis du Stade pourront en dire plus à son sujet? Il me semble qu'il est resté chez les Dracs depuis.

Quand on a inscrit 143 essais en 148 matchs de Super League, on est en droit d’attendre quelque chose du colosse Vainikolo, surnommé the Volcano.
-> Absurde cette phrase. Si on est en droit d'attendre quelque chose de Vainikolo, c'est qu'on n'est pas Vainikolo. Du coup, on n'a pas inscrit 143 essais.

QUand j'ai marqué 143 essais, je suis en droit d'attendre de moi même quelque chose.

  • Ahma
    94817 points
  • il y a 3 ans
@pedronimo

Sévère mais juste.

j'ai jamais compris ce délire de vouloir recruter des joueurs de 13 dans un club de 15 c'est pas le même sport.
C'est comme demander à Usain Bolt de faire du 100m haies ou a Chris Froome du VTT, avec de l'entrainement ils pourront faire de très bons résultats mais n'auront jamais les mêmes perfs que leur leur discipline d'origine

@fabien81

Les clubs de XV le font pour faire un coup médiatique/marketing et prient pour un bon coup sportif sans trop y croire.
Les joueurs le font souvent parce que ça gagne beaucoup plus à XV.

@Team Viscères

Pascal bomati champion d'Europe avec Brive , Jean-emmanuel Cassin champion de France avec le Biarritz Olympique en 2003 alors que le stade toulousain n'a pas été incapable de repérer cette perle du stade des Minimes ( tout comme Estébanez )....La différence entre XIII et XV c'est le jeu d'avants , derrière ça reste plus ou moins similaire , comme lors du middlesex à 7 ,après les écrasantes victoires de Wigan sur toutes les équipes de XV de première division anglaise ,et ce avec les règles du XV .ou wigan avait remporté le tournoi ( et n'avait plus été invité depuis mdr ! ) ...Et quand la France se prenait des raclées par l'Australie et la Nlle Zélande début des années 2000 , c'est que leur jeu était calqué sur le XIII , des avants de chaque coté,des rucks de 3 libération rapide,jeu après contact, peu de touches et de mawls ....

Gasnier a été plutôt solide chez nous j'en garde plutôt un bon souvenir en tout cas ! Après, rien d'exceptionnel certes

  • ced
    100443 points
  • il y a 3 ans
@Sergio Président

on parlait du terrain pas du reste de la soirée

@Sergio Président

Il y a en effet des différences entre les flops présentés. Gasnier n'est pas un échec, c'était un joueur honnête. Pareil pour Burgess qui n'était pas si mauvais que ça et qui a surtout souffert de son passage au centre et de l'échec anglais au Mondial. Ils sont loin d'un Mason par exemple.

@Team Viscères

Je vais peut être paraître un peu dur, mais Burgess est pas arrivé avec énormément de modestie au Mondial Anglais, et mis à part deux manchettes et le fait qu"il aille tout droit sans jamais faire jouer derrière lui... Je retiens rien de plus !

@Jean-Baptiste SEREIN

C'est bien ce que je dis, on ne retient que le Mondial et le fait qu'il n'était pas extra en centre. On oublie sa saison en club qui est honorable ou son court passage en troisième latte qui était intéressant.

  • oZbeck
    26173 points
  • il y a 3 ans
@Jean-Baptiste SEREIN

Un anglais modeste????

@Team Viscères

je me faisais la meme réflexion. surtout pour Burgess, je ne l avais trouvé pas plus mauvais que le reste de son équipe.
Non Wili, notre bon et beau Wili devrais avoir la place de numéro 1 !!!!!
Le plus grand flop qu on ai eu ... pourtant on en a eu quelques uns ... mais lui ... et le pire c est qu il a chié sur tous les clubs qui l ont viré .... Parcontre il a fait le bonheur des patrons de bars, mais pas des videurs 😀

  • Iyhel
    23006 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Vainikolo n’a pas été ridicule non plus dans mon souvenir.

  • Ahma
    94817 points
  • il y a 3 ans
@Iyhel

Et d'ailleurs s'il l'avait été, qui serait allé le lui dire en face ?

@Ahma

Une fois en sortant du Stade de France je suis accidentellement rentré dans Chabal, le type a baissé les yeux direct et a marmonné un "désolé" (d'après un témoin de la scène ce serait lié à une nécessité physique pour me voir à cause d'un important différentiel de taille et à un truc appelé "politesse", mais je pense que c'est juste parce qu'il est jaloux). Alors votre Vrairigolo, quand vous voulez...

  • Ahma
    94817 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

T'as commencé à tester les produits recommandés par Marc, non ?

@Ahma

Cette anecdote est 100% authentique et réalisée sans l'aide d'aucune substance (puisque c'était un match au Stade de France, il n'y avait donc pas d'alcool).

@Team Viscères

Tu vis dangereusement tézigue
Tu traînes aux abords des stades et tu manques de te colleter avec des bestiaux...
Heureusement que ton physique avantageux calme toute ardeur velléitaire...
?

  • ced
    100443 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

c'est pour ça que ça devrait être interdit de jouer là-bas

  • oZbeck
    26173 points
  • il y a 3 ans
@Ahma

A Mason perso je lui dit rien, même je prends le trottoir d'en face

@oZbeck

Alors autant Mason a une image d'idiot, autant il m'a impressionne recement quand il a fait une real TV de cuisine. C'etait peut etre le moins con et le plus respectueux de tous les candidats.

Derniers articles

News
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
News
News