La FFR en danger selon le rapport confidientiel de la Cour des comptes sur le Grand Stade
Le Grand stade, un projet pharaonique.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Mediapart a mis la main sur le rapport confidentiel de la Cour des comptes concernant le Grand Stade de la FFR. Un projet qui, selon elle, met en danger la Fédération.

En mars 2016, la Cour des comptes avait émis un avis défavorable sur le projet pharaonique de la Fédération française de rugby. On en découvre aujourd'hui les raisons suite aux révélations du site Mediapart. Pour rappel, la FFR souhaite s'affranchir du Stade de France et devenir propriétaire de son enceinte de 82 000 places, avec pelouse et toit rétractables. Un projet à plus de 600 millions d'euros soutenu notamment par l'État, et plus particulièrement son Premier ministre Manuel Valls.
Coup dur pour le Grand Stade de la Fédération Française de Rugby
Ce dernier était d'ailleurs présent le 24 juin 2016, lorsque le président de la FFR Pierre Camou a signé le contrat constructeur. Et par la même occasion le premier contrat d'intérêt général de France, signifiant que l'État était engagé à hauteur de 75 millions d'euros sur cinq ans. Une preuve de la bonne santé du projet diront certains. Mais pour les magistrats de la Cour des comptes, le problème se situe autant dans le financement que dans la capacité du Grand Stade à être rentable pour couvrir les dépenses liées à sa construction.

La FFR prend de gros risques

Pour financer ce Twickenham à la française, la FFR veut emprunter 450 millions d'euros sur 20 ans en s'appuyant sur 200 millions de fonds propres : 50 millions ponctionnés sur les caisses - soit la totalité des fonds disponibles de la FFR - et 150 millions levés grâce à des obligations, appelées débentures. Mediapart d'indiquer que la première levée "s'est soldée en février 2014 par un échec cuisant, seuls 350 000 euros ayant été récoltés au lieu des 4,99 millions d'euros escomptés". De plus, ce n'est qu'au terme de la période de remboursement étalée sur vingt années que la Fédération pourra "éventuellement bénéficier des recettes supplémentaires générées par son stade". Cette dernière assure cependant malgré les risques, que le rugby français, et notamment les clubs qui bénéficient de ses aides, n'en pâtiront pas. Encore faut-il que les recettes soient conformes aux prévisions.
GRAND STADE. Serge Blanco défend le projet après l'avis défavorable de la Cour des Comptes

Des calculs erronés ?

Pour faire rentrer de l'argent dans les caisses, la FFR compte s'appuyer sur les prestations d'hospitalités (loges et places VIP). Au Stade de France, les revenus dégagés par ces places - 8 000 contre 14 000 au Grand Stade - sont au bénéfice du consortium en charge de sa gestion. La Fédération évoque un manque à gagner de 5,2 millions d'euros par match soit plus de 30 millions pour 6 matchs programmés à Saint-Denis par saison. Des chiffres que la Cour, qui doute de "la capacité de remplir un tel niveau d'offres" dans l'Essonne, remet en cause. Les calculs s'appuieraient "sur le contrat signé entre la FFR et le CSDF (consortium du Stade de France, ndlr) pour la période 1998-2013, sans prendre en compte la convention en vigueur pour la période 2013-2017". Laquelle est plus favorable à la FFR à l'heure actuelle, et le serait également sur le long terme "sans risque financiers nouveaux pesant sur les finances fédérales", indique la Cour des comptes.

Un financement loin d'être acquis

Autant d'incertitudes qui pourraient remettre en cause ce projet si cher aux yeux de Pierre Camou. Ce dernier n'est d'ailleurs pas assuré de le mener jusqu'au bout en raison des élections programmées en 2017. Sans parler du fait que son principal adversaire, l'ancien sélectionneur du XV de France, Bernard Laporte, y est fermement opposé. À l'heure actuelle, la FFR assure que "son plan de financement est réactualisé périodiquement en fonction des conditions du marché". Elle attend également que les recours contre les permis de construire soient purgés pour avoir "la vraie discussion finale sur le financement" alors que les coûts estimés pour l'aménagement des transports avoisinent également les 500 millions d'euros.

Retrouvez l'intégralité de l'article sur Mediapart.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je rappellerai aux dirigeants du rugby français qui ont la mémoire quand même assez courte qu'il n'y a pas très longtemps (18 ans à l'échelle du rugby, c'est pas grand chose pour un sport vieux de 130 ans), on n'avait même pas le SdF ...
Avant 1998, la France ne disposait d'aucun stade de plus de 80000 places, le plus grand stade du pays étant alors le Vélodrome et ses 67000 places. Il a fallu qu'on ait la coupe du monde de foot 1998 pour qu'on s'équipe d'un stade de très grande capacité.
Le XV de France jouait alors à Yves du Manoir puis à partir de 72 au Parc des Princes, respectivement 60000 et 50000 places.

Historiquement, nous n'avons jamais eu (avant le SdF je parle) de très grande enceinte sportive dans la capitale, tandis que Londres se payait le luxe d'en avoir 2, Wembley et Twickenham, respectivement temple du foot et du rugby. En même temps, dans le pays qui a inventé ces deux sports, c'est un peu normal.
Nous n'avions pas cette culture d'une arène immense, temple du sport. Or maintenant on en a une, qui en plus est pas si mal foutue que ça, autant l'utiliser à fond, ce qui est loin d'être le cas à l'heure actuelle.

Et ces vieux rapaces de la fédé non seulement veulent se désengager d'une structure qui ne tourne pas à fond, mais veulent en créer une de taille équivalente de l'autre côté de l'agglomération parisienne, juste pour flatter leur ego et leur mégalomanie ...
Putain les mecs, réfléchissez un peu. Entre le SdF, le Parc et le nouveau Jean Bouin, plus la Lorenzetti Arena, le marché parisien de l’événementiel va avoir plus d'offre que de demande, et vous voulez encore rajouter une structure. Et puis pas dans la catégorie Jean Bouin (20000 places) ou Lorenzetti Arena (40000 places en mode concert), qui du fait d'une taille modérée sont plus aisément remplissable. N😳😳😳😳😳NNNNNNNNNNNNNN, ils veulent pondre une marmite de 82000 places, histoire de la positionner sur un marché où niveau événements susceptibles de générer un tel besoin de places, ça se bouscule pas au portillon non plus ... C'est pas tous les jours que les Rolling Stones passent à Paris (exemple super pas orienté, j'adore leur musique ...).

Certains répliqueront que s'il n'y a pas beaucoup d'événements suscitant de tels déplacements de foules, c'est qu'on manque justement d'infrastructures pour les accueillir. Et là, je suis bien obligé de reconnaitre qu'ils n'ont pas complètement tort. Sauf que du coup, on retombe sur la seconde connerie fondamentale de ce projet d'aménagement du territoire : foutre ce bordel dans un coin perdu au fin fond de l'Essonne (oui je caricature un peu et je suis de mauvaise foi, et alors ?).
Je n'ai fondamentalement rien contre les gens de Ris-Orangis, je n'y ai jamais mis les pieds, c'est sûrement très joli. Le seul truc, c'est que le SdF a été bâti à moins de 5 kilomètres du périphérique, dans une zone densément peuplée et fort bien desservie par les systèmes de transports en commun. Donc pour acheminer et pour évacuer les gens qui viennent au stade, sans aller jusqu'à dire que c'est facile, ça reste jouable. De la porte de la chapelle, 7 minutes de bus, et 10 de marche. Ca se fait.
Ris est à plus de 30 bornes de Paris, loin des infrastructures de transports. Ya bien de RER D qui passe, sauf que je viens de regarder, le site du stade est à une demi heure de marche de la gare ... Il va sûrement y avoir des lignes de bus mises en place, mais bon, si on se place porte de d'orléans, la plus proche du site en étant à Paris, c'est à minima 1h30 de trajet ... Vous la voyez la couille dans le pâté ou pas ???
Et ne me parlez pas du Grand Paris Express, il est pas financé pour le moment, c'est même pas sûr qu'il se fasse un jour alors ...

Donc entre le manque d'événements à accueillir, la mauvaise position géographique et l'absence totale de financement à l'heure actuelle, tous les voyants sont au rouge pour ce projet et que font nos grands dirigeants pardi ? ils annoncent que le projet est sur les rails. Ha les beaux visionnaires que voilà.
Je ne sais pas si les chiffres de Médiapart sont vrai ou faux. Je sais juste que c'est complètement débile de vouloir aller se mettre là où ils ont choisi parce que ça va entraîner l'explosion d'un budget qui est à des années lumières d'être bouclé ... Si ça se fait, c'est encore une fois le contribuable qui va payer la folie des grandeurs des dirigeants de la FFR, parce que ce n'est pas avec leur argent le système de transport en commun de l'IdF va devoir être réaménagé, mais bien avec celui des habitants de la région ...

Bref, encore une belle connerie ce stade, et on a pas fini d'en entendre parler ...

PS : désolé pour le pavé, mais la recontextualisation est souvent longue et chiante.

  • straits
    19303 points
  • il y a 4 ans
@WarriusZero

Euh non, Ris c'est pas terrible !
J'ai habité à Evry et Bondoufle.
Le coin est pas terrible en général entre zones logistiques, zones pavillonnaires sans âme et ZUP/ZEP & Co...
J'ai joué à Evry (avant que le club ne soit absorbé par Ris) et Corbeil.
Ce n'est pas forcément un coin de rugby.

Et c'est effectivement galère d'y accéder.
Bref, je n'ai jamais compris ce choix...

@straits

Je ne me prononçais pas sur la situation de Ris, hormis pour la partie transport, parce que je suis un bon provincial qui n'a jamais habité en région parisienne et qui est toujorus très content de rentrer dans son Auvergne natale les rares fois où il est allé en IdF. La vie la haut, c'est vraiment pas fait pour moi ...

Du coup au vu de ce que tu me dis, oui c'est vraiment complètement con de vouloir se mettre là ...

  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 ans

Hé le troll sort d' ici, plus tu interviens plus tu t' enfonces!!!

L'information de Mediapart reprise par le Rugbynistère est juste FAUSSE. Le manque à gagner pour la FFR en jouant au Stade de France est bien de 5 M d'euros avec la nouvelle convention. Si on prenait l'ancienne convention ce serait encore pire pour la FFR!! Au total et par rapport à la convention actuelle donc, le manque à gagner par an est bien au minimum de 30 M d'euros!!! Dans le détail sur un match le manque à gagner est de 2,5 M d'euros pour les prestations salons, 1,5 M d'euros pour les prestations en loge, 1,2 M d'euros pour la location. Dans l'ancienne convention la FFR devait aussi payer pour avoir le droit de mettre ses partenaires dans le stade et le coût de location était supérieur.

@florianrugby

Florianrugby a raison la dernière renégociation a un peu rééquilibré les choses...Il n'empèche continuer à se scotcher au Consortium, tout comme construire une Enceinte FFR telle que calibrée ne sont pas les voies de la Sagesse économique aujourd'hui (ou alors renégociation drastique à l'horizon 2017 !)....Concernant Consortium, le SDF fonctionne grâce à qqs rencontres Sportives et un peu d'Evènementiel ! Au début, le lien avec EDF de Rugby s'est fait naturellement car l'enceinte dépassait allègrement en contenance le Parc de Princes & autres Stades en France. Le cout prohibitif de Location était couvert par le gros supplément de Spectateurs drainés. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas. Des Enceintes comme Lyon, Lille, Marseille, ne sont pas si loin de SDF en terme de contenance avec la différence Notable que ces Stades ont un Club résidant à l'Année !!!! Cela entend que la Location de ces Enceintes se fait à un moindre cout que SDF et l'économie réalisée comble largement le manque à gagner sur les ventes de Billet...Ce n'est pas pour rien que les Finales d'European-Cup de Rugby se sont déroulées à Lyon et pas Paris...Aujourd'hui comme ecrit par un Forumeur, la voie de la sagesse me semble ètre une EDF qui navigue sur ces différentes enceintes sauf à renégocier très nettement les accords avec SDF à la baisse, sauf à penser un Projet FFR mieux pensé & surtout affranchi des Politiques...

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 4 ans
@MARCFANXV

oui je pense qu en effet, naviguer entre differentes enceintes peut etre un tres bon compromis. ca peut aussi etre une solution temporaire en attendant la livraison du stade.
si le projet est reellement viable (en vrai je n en sais rien et je me mefie de ce qu avance mediapart, souvent ils sont partis pris), a terme ca permettra a tout le rugby francais d en beneficier, et a la fede de gagner en puissance.
en plus de ca, je me dis que si le dossier etait vraiment trop limite, ils auraient fait signer un sponsor maillot quite a revoir a la baisse leur prix, histoire de faire balancer en leur faveur, or ils ne l ont pas fait...

  • Cedirak
    20477 points
  • il y a 4 ans
@florianrugby

On sent bien la neutralité du commentateur avisé qui commente pour la 1e fois sur ce site, de manière trollesque, pour défendre ardemment ce projet à coup de chiffres mais sans citer aucune source...

  • vevere
    51442 points
  • il y a 4 ans
@florianrugby

Source?

@florianrugby

Donc 600 divisés par 30 ça fait 20 ans .Le retour sur investissement est un peu long ?

En attendant que la situation se décante (ou pas), c'est à dire pas avant de nombreuses années eu égard aux difficultés de financement, recours multiples, délais de construction si d'aventure etc...se pose la question de demain...La convention FFR/Consortium court jusqu'à fin 2017 c'est à dire demain !!! Quid d'une "Bonne renégociation" ? Je suis sur que certaines enceintes existantes seraient ravies d'accueillir l'EDF à des tarifs autrement + avantageux que ce qui se pratique actuellement avec SDF...

@MARCFANXV

La FFR a déjà renégocié l'ancienne convention à la baisse. Elle n'hésitera pas à le refaire si possible. Au passage si la négociation a été possible c'est bien parce que le projet Grand Stade fait peur 🙂

En tout cas, autant ce projet me dérangeait à la base, mais si effectivement la FFR est prête à se mettre en danger pour un projet aussi farfelu... Ces types sont encore plus irresponsables que je ne le pensais.

Le genre d'irresponsables qui se disent que s'ils se plantent et bouffent leur chemises, ça sera l'état (donc le contribuable) qui n'aura d'autre choix que de les renflouer.

Suite à leur mandat ces messieurs pourront se recycler dans la banque ou la finance internationale, ils en ont déjà tous les réflèxes.

@Glas.Wegian

Sauf que l'article part sur des données fausses car le manque à gagner de 5 M d'euros est bien calculé sur la nouvelle convention avec le consortium du Stade de France.

  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 ans

Pitoyable à tous les points de vue! L' arrogance de nos dirigeants fédéraux et nationaux (1er ministre..) qui s' assoient sur l' avis de la cour des comptes , organe d' état créé pour éviter ce genre de folie Merci à eux de la part des contribuables qui vont raquer!!!

@AKA

La cour des comptes avait aussi émis des réserves sur la Coupe du monde 2007 (un succès) et sur Marcoussis jugé trop loin, trop grand et trop cher et qui est un autre succès.

  • AKA
    49439 points
  • il y a 4 ans
@florianrugby

Il ne faut pas confondre succès populaire et comptes nets et si je me rappelle bien il y a eu qques petits problèmes financiers pour la CDM en particulier avec le responsable (dont je ne citerai pas le nom) et surtout ne viens pas parler de Marcoussis, dont l' emprunt obligataire a été un flop et qui a valut un redressement de 12 millions € à la FFR ......

On a pas fini de raquer pour regarder le rugby en france ^ ^
m'enfin, on aura plus à se déplacer en Espagne pour la finale du Top14...

  • vevere
    51442 points
  • il y a 4 ans

"les coûts estimés pour l'aménagement des transports avoisinent également les 500 millions d'euros." directement pris dans les poches des contribuables!!!

Il est joli le pseudo projet "totalement privé"...un peu comme le Stade du naboléon lyonnais financé moyennant le paiement des infrastructures d'accès par les collectivités locales et la "caution bancaire" de la région sur les emprunts souscrits pour la construction...

@vevere

Pour l'Essonne il s'agit d'aménager une zone de 133 hectares. Le stade ne représente que 15 hectares sur ce total. L'enjeu pour l'Essonne est énorme.

  • vevere
    51442 points
  • il y a 4 ans
@florianrugby

Ben voyons... c'est toujours les mêmes arguments!!! Les entreprises déjà implantées en IDF vont donc déménager de St Denis, La Défense...pour venir s'installer à Évry...vaste blague. 😀 😀 😀

  • floyd
    4651 points
  • il y a 4 ans

Projet absurde et mégalo, voué à l'échec, à l'image de la gouvernance du rugby français. Incapables de tirer les leçons de leurs échecs, ni même de regarder la vérité en face quand des experts leur montre le mur sur lequel ils foncent. Je n'ai rien contre l'Essonne, mais ça s'annonce galère depuis Paris. Alors pour les supporters de Castres ou d'Oyo, Google Maps va bugger... Mais bon, ça compte pas : ils ne vont pas en loge !

@floyd

sauf que les chiffres de l'article de Mediapart sont faux. Le manque à gagner de 5 M d'euros par match est bien calculé sur la nouvelle convention avec le consortium du Stade de France.

  • vevere
    51442 points
  • il y a 4 ans
@florianrugby

Source?

  • benny
    15373 points
  • il y a 4 ans

Enfin une bonne nouvelle !
Vont ils enfin comprendre leur connerie ? Ils n'ont ont qu'à racheter colombes ou charlety !!!
Personne ne veut aller dans l'Essonne voir du rugby, dans un truc tout neuf sans âmes, sans histoire qui pue le propre et le coca cola

@benny

Seul 8% du public du Stade de France vient de Paris! 75% vient du Sud. Et Colombes et Charlety ne sont pas des jauges à 80 000 places!

  • vevere
    51442 points
  • il y a 4 ans
@florianrugby

Lille, Lyon, Marseille...ont des jauges suffisantes et des accès routiers/SNCF compatibles....

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 4 ans

Il n'y a aucun moyen, je suppose, pour la FFR de racheter le SdF? Ca couterait moins cher en penalites ?

@Kadova

Peut-être, mais ça m’étonnerais grave que la FFR ait le droit d’acquérir le SdF.

  • vevere
    51442 points
  • il y a 4 ans
@Marc Lièvre Entremont

Vu que le propriétaire est un consortium privé avec une délégation de service public...tout est possible 😉

Sauf que cette enceinte est vraiment "naze" pour le rugby et pas de toit rétractable donc invendable pour des manifestations en automne/hiver.

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 4 ans
@vevere

L'enceinte n'est pas si naze que ca pour el rugby, faut pas exxagerer. Disons que l'ambiance depend de ce qui se passe sur le terrain, et ces 4 dernieres annees, on n'a pas toujours ete gates. Mais avec notre Guytou national ca va changer 😉

  • Garba
    206 points
  • il y a 4 ans

Aujourd'hui, et personne ne peut le nier, ce serait très sympa que l'Equipe de France possède son propre stade. Je comprends d'ailleurs la FFR qui se fait "bouffer" financièrement par le Stade de France et qui n'a aucun pouvoir de décision.

Malgré tout, à l'heure actuelle, le débat n'a pas lieu d'être. Il faut avoir le sens des priorités et savoir prioriser les choses. Par rapport au risque financier que prend le FFR, quel est l’Intérêt de construire ce grand stade ? Que la FFR se concentre à développer son formidable outil, Marcoussis, à former les joueurs et les éducateurs au mieux, à développer le Rugby à 7, le Rugby Féminin et le Rugby Masculin.
Lorsque nous serons Champions du Monde dans l'une de ses catégories (et plus particulièrement à XV), alors là, nous pourrons envisager de rêver plus grand avec la construction d'un nouveau stade.

Pour le moment, je ne vois pas vraiment en quoi la construction d'un grand stade, avec tous les risques que cela constitue, soit véritablement profitable à l'intérêt supérieur du Rugby français.

@Garba

Sauf si le manque à gagner est énorme ! Or c'est le cas car contrairement à ce que dit Mediapart repris par le Rugbynistère, le manque à gagner est bien de 5 M d'euros par match et c'est bien calculé sur la nouvelle convention et pas sur l'ancienne!

  • vevere
    51442 points
  • il y a 4 ans
@florianrugby

Source?

@Garba

Personne ne peut le nier, pourtant je ne vois pas ce qu'il y aurait de "sympa". Ce que je trouverais sympa, c'est qu'au contraire l'EDF n'ait pas de stade et joue ses matchs dans un stade différent à chaque fois pour visiter un maximum de régions et faire la promotion du rugby. Je préfèrerais voir l'EDF dans les "petits stades" du Mans, de Strasbourg, de Rennes ou de Lille que dans un grand stade unique.

@Grand Sachem aux sages commentaires

Sauf que le manque à gagner serait le même avec en plus moins de places!

@Grand Sachem aux sages commentaires

Ce que ça aurait de sympa, c'est l'argent que ça rapporterait au rugby (dans un projet cohérent, et non pas le projet démesuré et utopique du Grand Stade). Les arrangements autour des internationaux anglais ou leurs efforts de formation sont financés par la fédé anglaise grâce à la manne que représente le fait d'être propriétaire de leur stade.

Je comprends que voir la sélection nationale proche de chez soi c'est sympa. Mais soyons cohérent: soit on veut cette proximité mais on en assume les inconvénients, soit on souhaite être aussi performant que nos voisins mais on accepte de faire comme eux. Le XV de la Rose ne joue pas à Manchester ou Liverpool, elle joue dans son stade. Mais on ne peut pas à la fois dire "pourquoi ne regarde pas ce qui marche chez nos voisins?" et "ne faisons pas comme eux".

Pour expliquer pourquoi la première souscription d'obligations a été un fiasco, il faut rappeler que les obligations seront remboursées dans 50 ans (en 2064), sans intérêt et sans prise en compte de l'inflation me semble-t-il. Vous prêtez 100 euros aujourd'hui, vous aurez récupéré 100 euros dans 50 ans. Et tout ça sans garantie.

Mais, durant 15 ans, "chaque obligation donnera à son propriétaire le droit prioritaire d’acheter, à sa valeur faciale et sans décote ni réduction, une place, auprès de la FFR, pour une personne, pour un siège situé dans les tribunes latérales". Càd qu'après avoir prêté de l'argent aux conditions exposées ci-dessus, on vous autorise à acheter des places mal situées au même prix que tout le monde.

Valls a qu'à demander au Qatar ou a l'Arabie saoudite un peu d'argent...

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 4 ans

4.99M c etait le maximum autorisé par la demarche debenture et non pas la somme escontee. meme si 350000€ ca fait peu, la desinformation est la.
autant c est possible que le grand stade soit une vaste connerie, autant mediapart je leur fait pas toujours confiance...

@dusqual

D'autant que les données qu'ils donnent sont fausses !! Le manque à gagner de 5 M d'euros est bien calculé par rapport à la nouvelle convention. Si on calculait par rapport à l'ancienne ce serait encore plus!

  • Kad Deb
    29805 points
  • il y a 4 ans
@dusqual

Quelle désinformation ? Si on peut aller jusqu'à 4,99 M euros, il faut s'estimer heureux avec 350 000, soit moins de 10 % du maximum ? Aurais-tu été heureux d'avoir 2/20 au bac ?

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 4 ans
@Kad Deb

oui je vois ce que tu veux dire mais c est pas la 1e fois que je vois mediapart utiliser des raccourcis pas completement vrais qui agreementent leurs arguments...
alors oui ils sont certainement tres loin de ce qu ils esperaient et pour repondre a l autre commentaire, en effet les magnats du btp et de la finance, je leur fais encore moins confiance qu a mediapart

  • Kad Deb
    29805 points
  • il y a 4 ans
@dusqual

Moi, c'est aux gros requins du BTP et de la finance auxquels je ne fais jamais confiance ! Camou, Blanco et consort sont des pantins qui se font manipuler pour engraisser des gros portefeuilles qui n'ont que faire du rugby...

  • Ay74
    18636 points
  • il y a 4 ans

Grosse surprise.
Un stade de rugby dans l'Essonne, en concurrence avec le Stade de France, sans équipe résidente (comme le stade de France) et les autres stades de la région parisienne.
C'est pas viable ?

Je comprend la volonté d'avoir une antre pour le rugby, une citadelle emblématique. Mais proposer des matchs en province, c'est un mode d'ouverture aussi, ça permet de toucher plus de monde.
La LNR veut un maillage de clubs homogène, la FFR veut se caler dans l'Essonne. J'ai du mal à comprendre.

La priorité de la FFR c'est d'assurer le niveau de l'équipe de France.
Si ça continue, avec le spectacle proposé ce dernières années, même en recevant les All-Black, le stade de France ne sera pas plein.

@Ay74

La FFR veut se caler dans l'Essonne, avec le soutien ardent de Manuel Valls qui pendant plus de 10 ans et jusqu'en 2012 était Député de... l'Essonne?! et maire... d'Evry?!

Le hasard fait bien les choses parfois... mais ça peut aider à comprendre pourquoi ils tiennent tant à aller s'enterrer dans l'Essonne.

  • Kad Deb
    29805 points
  • il y a 4 ans
@Glas.Wegian

T'as tout compris !
Je n'ai rien contre la région Île-de-France mais il faut quand même bien admettre que malgré les 2 derniers titres en Top 14, la grande majorité des joueuses, joueurs et supporters-trices de rugby se trouvent au sud de la Loire.
Paris et sa région sont déjà bien dotés en terme d'infrastructures sportives. S'il faut construire un grand stade de rugby, pourquoi pas dans le sud, suivant une logique de déconcentration ? Et qu'on cesse les comparaisons avec Twickenham : Londres est précisément au sud de l'Angleterre, là où bat le cœur du XV anglais, contrairement au XIII qui est dans le nord. C'est donc très différent de la région parisienne.
De plus, le foncier serait plutôt moins cher dans le sud de la France et il y aurait davantage moyen de trouver un (ou plusieurs) clubs résidents, puisqu'en plus l'Essonne est assez éloigné de Colombes et de la porte d'Auteuil.
Et puis, 600 M euros ! Le Millenium de Cardiff, qui est aussi couvert, a coûté 3 ou 4 fois moins cher ! Y en a forcément qui se sucrent au passage !

@Kad Deb

Si Twickenham est situé dans le sud de l'Angleterre ce n'est pas parce que c'est là que bat le coeur du rugby anglais, c'est parce que c'est la capitale: plus d'habitants, mieux desservie pour depuis l'extérieur comme depuis l'intérieur, plus d'opportunités annexes, meilleure visibilité depuis l'étranger. Londres pour les Anglais, Dublin pour les Irlandais, Edimbourg pour les Écossais, Cardiff pour les Gallois: les sélections jouent toutes dans leur capitale et dans un stade unique.

Par contre je suis bien d'accord sur votre constat du BTP. Pourquoi chez nous cela coûte plus cher de construire un stade pour en plus en avoir de moins bons? Le Stade de France a déjà coûté un bras pour un stade horrible, avec le Grand Stade on aura probablement deux stades moches, peu fonctionnels, trop chers et durs à rentabiliser.

  • Kad Deb
    29805 points
  • il y a 4 ans
@Team Viscères

Le XIII anglais se joue essentiellement dans les villes du Nord et très peu à Londres, bien que ce soit la capitale. Ils se rapprochent de leur public. C'est pour ça que j'ai comparé les 2 sports en Angleterre. Relis bien mon post.
Le fait que Londres soit la capitale et une métropole mondiale renforce bien évidemment sa domination sur le XV anglais. Et le XV anglais domine au sud, plus riche et universitaire, contre le nord ouvrier qui préfère le XIII.
La comparaison avec Cardiff et Dublin n'est pas pertinente car ce sont aussi des places fortes du XV (en plus le PdG est très peu peuplé au nord). Par contre, Édimbourg n'est pas la plus grande ville d'Écosse, il me semble. Si le stade majeur est construit là-bas, c'est pour atténuer la concurrence du foot à Glasgow contrairement à Édimbourg...

@Kad Deb

Les grands stades uniques de rugby en Europe sont dans les capitales parce que ce sont des capitales. Parfois ça correspond à la plus grande ville du pays, parfois ça correspond à la région la plus rugby. Mais la décision a été prise parce que c'est la capitale.

Relis bien mon poste, ce que tu racontes sur le XIII, l'aspect universitaire et bourgeois du XV, la taille des villes en Écosse ou les bastions de foot est très juste et à aucun moment je ne le contredis. Je dis juste que ça ne change rien au fait que le XV de la Rose joue à Londres parce que c'est la capitale, ils ne se sont pas demandé si le foot était trop populaire à Londres. Chez nous on peut parler du bastion sud-ouest du rugby ou des premiers clubs dans le nord de la France autant qu'on veut, mais si la sélection joue à Paris c'est parce que c'est la capitale. Pareil en Écosse, lors du premier match international en 1871 ils ne se sont pas demandé qui du foot ou du rugby serait le plus populaire dans quelle région au XXème siècle, ils ont choisi de jouer dans la capitale. Parce que ce sont des matchs internationaux pour représenter leur pays et que la capitale est un symbole du pays comme l'hymne ou le drapeau.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 4 ans
@Kad Deb

oui c est une chose que j ai du mal a comprendre aussi. on est quand meme beaucoup plus au sud de la loire a pratiquer et suivre le rugby. mais ils ont pas du vouloir s eloigner trop du cnr. pour beaucoup moins cher ils auraient pu avoir beaucoup plus.

Le cochon est dans le maïs!

Ah ce fameux Grand Stade...

He beh, je sais pas dans quoi ils s'embarquent, mais ça sent pas bon...

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
Transferts
News
News
News