L'analyse de la presse britannique et irlandaise après la victoire du RCT contre le Munster
L'analyse de la presse étrangère après RCT - Munster

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Découvrez l'analyse de la presse britannique et irlandaise après la victoire du RCT contre le Munster. Si la combativité des Munstermen est vantée, la supériorité des Toulonnais ne faisait pas de doutes...
Le RCT défendra bien son titre le 24 mai prochain à Cardiff. Les champions d'Europe auront donc l'opportunité de réaliser un doublé qui n'a été réussi que par deux équipes jusque-là : Leicester (2001-2002) et Leinster (2011-2012).

En demi-finale contre le Munster, les Toulonnais ont certes paru moins faciles que lors du ¼ face au Leinster. Mais ils ont malgré tout laissé l'impression de dominer leur sujet, face à des Munstermen particulièrement courageux et accrocheurs. Intéressons-nous donc à l'analyse de la rencontre par la presse britannique et irlandaise...

The express – Jonny Wilkinson s'offre un final de rêve

La presse anglaise rend évidemment hommage à l'un des joyaux de la couronne, Jonny Wilkinson. Auteur de 21 des 24 points toulonnais, Sir Jonny a montré qu'il était toujours un monstre de sang froid lors des matchs couperets. S'il n'a pas encore annoncé clairement qu'il mettrait un terme à sa carrière en fin de saison, il pourrait partir en beauté sur une seconde H Cup consécutive. Un Wilko qui se méfie néanmoins des Saracens, qui ont laminé Clermont à Twickenham :

« Nous n'entendons que de bonnes choses à leur sujet. Ils dominent le Premiership chaque semaine. Battre Clermont sur un tel score, c'est incroyable. Nous avons beaucoup de respect pour eux. »

The Irish Independant – Toulon nous a offert un aperçu de ce que nous réserve le futur

Le journaliste irlandais George Hook commence par applaudir la performance du Munster, qui est passé « proche d'une des plus belles performances de son histoire, en déjouant les pronostics qui les annonçaient perdants ». Mais il reconnaît la supériorité des Toulonnais, qui ont dominé leurs adversaires pendant les ¾ de la rencontre. Selon lui, ce n'est pas par manque de chance que le Munster s'est incliné, mais par manque de jugement.

Jusqu'à la 50ème minute, le Munster se dirigeait vers une défaite dans un match ennuyeux et mal arbitré, quand ils ont décidé d'opter pour la touche plutôt que de tenter la pénalité. Simon Zebo a marqué dans la foulée et à ce moment là, les Français n'ont jamais semblé jouer avec la confiance qu'ils avaient affiché contre le Leinster. Pendant 10 minutes, les Munstermen ont sauvagement attaqué les fortifications toulonnaises, et une victoire semblait possible. Mais si la décision de botter en touche était judicieuse plus tôt, celle de ne pas tenter les 3 points à 8 minutes de la fin du match était catastrophique. Avec seulement deux points d'avance, les Toulonnais auraient pu s'écrouler sous la pression (…) Individuellement, seul Paul O'Connell serait titulaire à Toulon. Le Munster n'est que l'ombre de l'équipe qu'elle était et n'a pas ce réalisme indispensable pour gagner ce genre de matchs à l'extérieur contre des équipes plus fortes.

Hook critique également sévèrement l'arbitrage de Wayne Barnes, qui n'a pas été à la hauteur selon lui.

Le Munster peut tout de même s'estimer heureux que la vidéo n'ait pas été demandée sur l'essai de Simon Zebo, sur lequel il y avait un vrai doute (NDLR : après visionnage du ralenti, l'essai était pourtant bien valable). L'arbitre a eu un match affreux. Il a accordé des bras cassés et des pénalités sur pratiquement toutes les mêlées : seules deux ont pu générer du jeu derrière. Surtout, il a infligé un carton jaune à Juan-Martin Fernandez Lobbe pour un contact involontaire avec la tête de Connor Murray (…) On peut s'estimer heureux que Barnes ait choisi le rugby plutôt que le droit, sinon nous pourrions tous aller en prison sans avoir intention de nuire. »

The Telegraph – Le maître va rencontrer l'élève en finale

Pour Mick Cleary, le Maître Jonny Wilkinson va affronter son élève en finale, celui qui doit vivre avec la lourde tâche de lui succéder avec le N°10 du XV de la Rose : Owen Farrell. « Les champions en titre auront du mal à reconnaître l'équipe vaincue il y a 12 mois, lors de la demi-finale de H Cup 2013 à Twickenham. A l'image de Farrell, les Sarries sont plus durs, plus multidimensionnels, plus matures... l'apprentissage de cette défaite a été conséquent ».

Cleary en rajoute sur l'éloge de Sir Jonny : « Toulon a toujours semblé être une classe au dessus, porté par la puissance de Mathieu Bastareaud. Bryan Habana aurait pu tuer le match sur trois occasions franches. Et au centre de cette équipe, il y a Wilkinson. Il dicte le rythme, organise ses hommes, et son pied gauche est toujours là pour sanctionner la moindre erreur de l'équipe adverse. »

The Sport Review - Trop de fautes pour le Munster

Gareth Llewellyn-Stevens, pour The Sport Review, y va également de son couplet pour féliciter Jonny Wilkinson, décisif alors que les Toulonnais « ont peiné à trouver des solutions, malgré leurs menaces offensives comme Armitage, Giteau ou Habana ». Selon lui, c'est le manque de discipline des Irlandais qui a fait la différence dans ce match, même si leur « performance héroïque » devrait leur faire gagner quelques nouveaux admirateurs. Mathieu Bastareaud, encore une fois qualifié de « boule de démolition humaine », est également complimenté pour son grand match en attaque comme en défense.

Pour le journaliste gallois, le Munster doit « sortir le chéquier » pour se trouver une meilleure ligne arrière, des joueurs comme Keith Earls, Casey Laulala, James Downey ou Simon Zebo étant jugés « bons, mais pas de classe mondiale ». Le banc des Munstermen a également manqué d'impact à son goût, contrairement à celui de Toulon, rempli d'internationaux confirmés. Le problème ? Le Munster n'a pas les moyens de rivaliser avec Toulon, « qui peut acheter pratiquement qui il veut », ou même avec les Saracens qui « flirtent un peu plus dangereusement avec le salary cap chaque année ».

The Irish Time – Le Munster a fait mieux que le Leinster, mais ce n'était pas suffisant

Dans The Irish Time, on félicite également l'état d'esprit des Munstermen, qui ont fait honneur au célèbre Fighting Spirit © au Stade Vélodrome. Mais les Irlandais ont commis une poignée d'erreurs dommageables, notamment deux ballons perdus sous des renvois qui ont permis à Jonny Wilkinson d'inscrire 6 points. Selon le journaliste, les Munstermen ont « trop joué depuis leur propre camp, et de façon trop latérale ». Parmi les bons points, l'alignement en touche a été « superbe », ainsi que le jeu au sol, « supérieur à celui du Leinster, l'influence de Steffon Armitage dans ce secteur ayant été considérablement réduite ».

La défense a également été à la hauteur, avec plusieurs « choke tackles », leur spécialité (plaquer un joueur à deux en haut du corps, afin d'arracher un ballon ou d'obtenir une mêlée). Et ne pas avoir encaissé un seul essai contre une équipe de cette classe « n'est pas anodin ». Mais là encore, la décision de taper en touche plutôt que de prendre les 3 points à la 72ème minute est pointée du doigt, d'autant plus que Ian Keatley semblait être dans un grand jour au pied. Au final, trop de petites erreurs et trop de pénalités ont anéanti les chances irlandaises. Malgré tout, les performances de Paul O'Connell, CJ Stander, James Coughlan, Connor Murray et Simon Zebo sont mises en avant.

Dave Kilcoyne et l'arbitrage de Wayne Barnes en mêlée

En difficulté face à Carl Hayman lors de la première mi-temps, avant de rectifier le tir après la pause, le pilier du Munster Dave Kilcoyne était un peu frustré par l'arbitrage des mêlées :

« J'ai mi du temps à comprendre l'interprétation de Wayne Barnes. On a rectifié le tir en seconde période mais ce n'était pas suffisant, c'était trop tard. La conquête n'a pas fonctionnée en première mi-temps et nous avons dû courir après le score durant toute partie ensuite. (…) Si les choses étaient allées dans notre sens ? On aurait une autre conversation à présent. C'est le jeu. C'est très dur à encaisser, surtout après l'année dernière (NDLR : une défaite étriquée en demi-finale contre Clermont, 16-10) ».

Même constat pour Simon Zebo, qui regrette cette première mi-temps ratée : « On s'était dit qu'on essayerait de frapper fort dans les 20 premières minutes, pour les faire douter. Mais on a fait trop d'erreurs et trop de fautes. Cela nous a coûté à la fin ».

Enfin, le capitaine Damien Varley est revenu sur cette fameuse décision de ne pas tenter la pénalité à la 72ème minute :

C'était une décision collective. On avait l'impression de prendre le dessus, notre conquête ne nous avait pas rapporté ce qu'on voulait en première mi-temps, et on avait l'impression que si on partait sur un maul, nous leur marcherions dessus (…) Nous assumons notre décision à 100% mais on a encore fait des erreurs bêtes et on a reculé lors des dix dernières minutes... et quand on recule au rugby, on est rien. On a manqué de précision et d'efficacité. »

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Sur ce match on peut ergoter sur la performance de l'arbitre, mais ce sont plutôt les erreurs des joueurs qui sont à blamer. Ce match n'a que rarement semblé trouver son rythme, avec un nombre important de ballons perdus, de ballons arrachés, de mauls. Au final bien peu de jeu a pu se développer. Il y a eu du suspens et de grosses actions défensives, mais les beaux mouvements furent rares. Espérons que la finale soient un peu plus enlevée

@LouRugby: bien d'accord, à côté de la performance d'Owens dans l'autre demi-finale, Barnes n'a pas mérité de se faire insulter comme ça, je me demande ce qu'Hook a dit de Saracens-Clermont...

@Grand Sachem aux sages commentaires
Bien d'accord. Je ne peux d'ailleurs pas reprocher aux téléspectateurs de se fier à ce que disent les commentateurs. Ces derniers devraient avoir une connaissance approfondie des règles du sport qu'ils commentent. Car on ne peut pas décemment demander au spectateur d'avoir sur lui les règles du rugby en vigueur quand il regarde un match.

Zebo pardon (sacre correcteur d orthographe ...)

Il m a semble que la passe entre connor et zéro était en avant, suis je le seul ? J aimerais bien revoir ces images ..

@Ephileth
Le problème est que les gens commentent en se fiant aux règles expliquées par la télé. Or, ce que Lartot ne sait pas, c’est qu’il n’y a de plaquage que dans le champ de jeu, càd entre les lignes d’en-but.

Dans l’en-but, il n’y a pas de plaquage, pas d’obligation de libérer le ballon ni, pour les défenseurs, de lacher le joueur plaqué.

La règle 22.10 précise «  JOUEUR BLOQUÉ DANS L’EN-BUT
Lorsqu’un joueur porteur du ballon est bloqué dans l’en-but et ne peut donc pas effectuer de touché à terre, le ballon est mort. Une mêlée à 5 mètres sera ordonnée. Cette Règle s’appliquera également si une forme de jeu semblable à un maul a lieu dans l’en-but. L’équipe attaquante bénéficiera de l’introduction. »

Tant que l’attaquant n’est pas bloqué, il peut essayer de faire un toucher à terre.

Règle 15.5 (f)
"Si le mouvement exercé sur le joueur plaqué le conduit dans l’en-but, il peut marquer un essai ou faire un touché en but."

Règle 15.5 (g)
"Si les joueurs sont plaqués près de la ligne de but, ils peuvent immédiatement tendre les bras et placer le ballon au sol sur la ligne de but ou au-delà, pour marquer un essai ou faire un touché en but."

L'absence du mot "immédiatement" dans la 15.5 (f) fait toute la différence. Dans le cas où le joueur est plaqué jusque dans l'en-but, il n'y a pas de précision sur les conditions dans lesquelles il peut marquer un essai. Plaqué avant l'en-but, il doit effectivement marquer en un seul mouvement.
Dans ce cas, le plaquage se termine dans l'en-but, la 15.5 (f) s'applique.

Après, l'interprétation des règles dans le rugby, c'est toujours sujet à discussion !

  • Arpian
    4235 points
  • il y a 6 ans

Je suis impressionné par Bastarocket et sa capacité a faire la différence lors des matchs couperets. Espérons que ca se confirme pour la prochaine coupe du monde.

L'essai n'était pas valable,non...
Si ça ce n'est pas en deux temps...

  • derry69
    20585 points
  • il y a 6 ans

défavorable non mais il lui envoi des petites piques au pere barnes le journaliste irlandais !

@Derry69 et Paupiette bistufly
Où avez-vous vu que les Irlandais dénonçaient un arbitrage défavorable ?

Alors, apprenons le rugby : Tu gagnes, tu as fait un super match , tu perds l'arbitre était à ch***. Alternative : l'adversaire n'a que 2 français dans son effectif.

Qui a dit que ce sport était compliqué?

"On peut s'estimer heureux que Barnes ait choisi le rugby plutôt que le droit, sinon nous pourrions tous aller en prison sans avoir intention de nuire."

Merci Georges Hook : Très bon ! et honnête ....
Maintenant, s'il dit ça de ce match, j'aimerais bien lire son analyse de l'arbitrage du match Saracens - Clermont !

PS : c'est mon premier commentaire ici : bien le bonjour à tous !

@Jumisao
Règle 15.5 (f)
"Si le mouvement exercé sur le joueur plaqué le conduit dans l’en-but, il peut marquer un essai ou faire un touché en but."

Dans l'en-but adverse on peut jouer le ballon, même plaqué, même au sol.
Et ce n'est pas une règle nouvelle.

  • Harry
  • il y a 6 ans

Le carton de JML est la conséquence de la simulation (après un léger retard...)de Murray (que STB a réédité ensuite sans succès ..), il y avait simple pénalité contre JML;le touché de Zebo est valable,le juge de touche le voit et le confirme, ce qui le semble moins en revanche c'est la passe qu'il reçoit de Murray qui semble bel et bien en-avant...c'est sur ce point que les arbitres et le TMO aurait du intervenir et visionner images par images.

  • Harry
  • il y a 6 ans

Quand, à ce jeu ,tu es "😜ris" pendant les 3/4 du match , tu ne peux pas le gagner,ils n'ont pas de regrets à avoir ..ils ont cru à un moment avoir pris le dessus et,pressentant que ça ne durerait sans doute pas, ont tenté la pénal-touche ,ce n'était pas spécialement incongru, car on a bien vu à la fin même quand RCT était assuré du match qu'ils n' y arrivaient pas..ils auraient pu jouer pendant des heures...la veille ASM avait refusé de prendre 3 pts à 3/14 et surtout à 14 contre 15 ,là c'était une faute qui d'ailleurs ,a marqué pour eux le début de la fin...

  • jumisao
    21002 points
  • il y a 6 ans

J'ai toujours pas compris cet essai accordé. Soit les règles ont bien changé, soit ya un souci: Zebo applatit bien...mais dans le 3eme mouvement. On a déjà vu des essais être refusés car le toucher n'était pas dans le même mouvement. Pourquoi serait-il valable, là?

j'avoue, l'essai de zebo, j'ai gueulé, gueulé, mais en fait, bien vu à l'arbitre de touche.... pour le carton de Fernandez lobbe, je suis plus sceptique, mais on ne voit pas très bien sur le ralenti, s'il lui mets le pied dans la gueule, c'est un jaune, pied haut = jaune que ce soit volontaire ou non. si c'est un genou, y'a pas jaune....

  • Glas.Wegian
  • il y a 6 ans

Les propos de George Hook ont le mérite de nous rassurer: on est pas paranos!
L'arbitre à franchement pas assure sur le carton pour Lobbe et l'essai de Zebo c'est tout à son honneur de le reconnaitre.

Par contre je les trouve durs, Earls (meme s'il a pas fait un très bon match), Laulala et Zebo c'est quand meme un très bon niveau (niveau international pour moi sans problème).

Si l'arbitrage n'a pas été parfait, il a en revanche eu le mérite de ne pas avantager outrageusement une équipe au détriment de l'autre, ce qui est en soi une excellente chose comparé à certaines prestations arbitrales
Après j'ai en effet trouvé le jaune pour Juan martin sévère, une simple pénalité aurait suffit, quand à la mêlée, j'ai vraiment du mal avec ce domaine pour savoir qui pousse bien ou non.

  • indy
    23083 points
  • il y a 6 ans

C'est sur que quand tu recules de 15 mètre apres avoir balayé le terrain 3 fois et t'etre fait 40 passes et 15 percu en attaque devant les 22 adverses ....et quand on recule au rugby, on est rien !
C'est là dessus que le RCT a gagné un match qu'il pouvait perdre

  • derry69
    20585 points
  • il y a 6 ans

"se plaignent" désolé !

  • derry69
    20585 points
  • il y a 6 ans

le munster et la presse britannique qui se plaint de l'arbitrage de monsieur Barnes ! on aura tout vu !!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News