Juan Imhoff s'explique sur son choix de privilégier le Racing 92 à l'Argentine
Racing 92 : Juan Imhoff parle de son avenir avec l'Argentine.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
L'ailier des Pumas Juan Imhoff explique pourquoi il privilégie le Racing 92 à l'Argentine et revient sur ses sentiments suite aux attentats de Paris.
Lors de la dernière Coupe du monde de rugby, on a beaucoup parlé de l'Argentine et de sa pépite sur l'aile droite, Santiago Cordero. Normal : le jeune Puma a été l'une des grosses révélations de la compétition. Mais sur l'aile gauche, ce n'était pas mal non plus... Déjà très en forme dans le dernier Rugby Championship, l'expérimenté Juan Imhoff (27 ans, 35 sélections) a fait le boulot, confirmant au passage son statut de cadre de la sélection jusqu'à ce KO fatal lors de la demi-finale face à l'Afrique du Sud. Il faudra pourtant patienter jusqu'en 2017 pour revoir Imhoff sous le maillot de l'équipe nationale...

La raison ? L'ailier est sous contrat avec le Racing 92, et n'a pas souhaité prendre part à l'aventure du Super Rugby au sein des Jaguars, la nouvelle franchise argentine. Or, pour être sélectionné au sein des Pumas, il faut absolument faire partie de cette équipe et à l'instar de Marcelo Bosch (Saracens) ou Marcos Ayerza (Leicester), Imhoff devra se contenter de jouer en club. Le journal L'Equipe est allé à sa rencontre pour comprendre son choix :

Déjà, je n'aurais pas accepté de rester ailleurs qu'au Racing. C'est ici que je suis arrivé en 2011 et j'ai grandi en même temps que le club, ces dernières saisons. Je suis né au rugby dans un club amateur et c'est l'amour du maillot qui me fait avancer. L'année prochaine, on jouera dans notre nouveau stade, j'ai connu toutes les étapes de ce projet, j'ai des amis et, quand j'ai discuté avec mon père au moment de prendre cette grande décision, il m'a dit de rester en France. "Ton histoire là-bas n'est pas terminée. Si tu veux revenir, il faut que ce soit avec le Bouclier ou la Champion's Cup dans tes bagages !"

Si Imhoff se tient prêt à jouer à tout moment avec l'équipe nationale, il avoue également avoir pensé à son avenir, répondant ainsi à ceux lui reprochant de privilégier l'argent à l'amour du maillot : "Je suis un professionnel. Cette vie loin de mon pays, je veux la valoriser". Enfin, il confie également que les attentats ayant touché Paris pourraient être la seule chose pouvant le faire changer d'avis puisque le joueur se sent plus en sécurité en Argentine que dans la capitale... On a quand même envie de le voir rester dans le Top 14 pendant quelques saisons !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Tu te rends compte qu'entre quelqu'un de bien et un mercenaire ce n'est parfois que le bon choix des mots.

Ça doit être difficile, surtout pour un argentin, de tirer un trait sur la sélection nationale. C'est un choix fort.

  • ositia
    13231 points
  • il y a 4 ans

Un grand homme et un grand joueur!

Il a grandi au Racing, il est logique qu'il y reste. Quand il rentrera au pays, il sera encore bien meilleur.

  • XVOurs
    13972 points
  • il y a 4 ans

Juan Imhoff est sincère dans sa démarche et son propos. Rien à rajouter si ce n'est que c'est dommage pour le rugby argentin (franchise + sélection nationale) qui devra passer de ses précieux services.

  • mimi12
    75507 points
  • il y a 4 ans

J'espère que ''El Huevo''continuera de lui maintenir sa confiance !

  • Fanch
    20363 points
  • il y a 4 ans

Je suis très content.

J'ai lu toute son interview. Je l'ai trouvé plutôt clair, droit dans ses bottes.
Il a tout donné pour l'Argentine ces dernières années, a fait une belle coupe du monde, et il veut se concentrer sur son équipe ce qu'on peut comprendre. C'est le choix de beaucoup de joueurs à un moment donné.

Et puis, avec les belles couleurs de Racing, il n'est pas complètement dépaysé.

  • mche
    147369 points
  • il y a 4 ans

Juan Imhoff a de bonnes raisons pour rester au Racing, il a l'honneteté de ne pas cacher que le pognon en fait partie.
J'espère pour lui que son équipe remportera un titre, excepté si elle tombe contre le ST en finale!

@mche

@Marc : C'est pas du fair-play, mais du réalisme bougnat ! Clermont en finale, c'est souvent le titre à l'adversaire !

@mche

Tout pareil, sauf qu'étant clermontois, je lui souhaite de nous battre... Putain de fair-play bougnat...

  • 6592
    31776 points
  • il y a 4 ans
@mche

Ahah, tout pareil, de A à Z 🙂

pardon, les années hors CdM le 4 nations est de aout à octobre, donc en meme temps que les championnats européens

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 4 ans

Obligé de faire partie de la franchise argentine pour être sélectionné chez les Pumas? Ok donc Jaguars😛umas et on a une équipe nationale dans le super rugby...C'est bien de vouloir faire avancer la sélection mais là c'est un peu fort!!

  • XVOurs
    13972 points
  • il y a 4 ans
@Aouan

Si la méthode employée semble tranchante, les instances du rugby argentin sont cohérentes pour mener à bien leurs ambitions. Le très beau parcours des Pumas lors de la dernière Coupe du monde en Angleterre leur donne raison de persévérer. J'espère que la franchise argentine fera de même dans le Super 15. Le rugby argentin mérite d'être récompensé de tous ses efforts.

@Aouan

C'est juste que c'est techniquement impossible de faire saison en Europe et Rugby Championship :
championnat de fin aout à mai, puis tournée de juin puis 4 Nations en juillet aout puis retour au championnat sans présaison...

  • 6592
    31776 points
  • il y a 4 ans
@Aouan

Je suis d'accord avec toi que c'est un peu brutal, mais parfois il faut contre-braquer un gros coup pour ensuite re-centrer en douceur.

C'est clairement extrême et contraignant, mais je pense qu'ils ont raison à long terme pour leur rugby national (championnat et sélection).

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News