Jean-Baptiste Gobelet : « je ne serais pas étonné de voir des clubs de NFL s'intéresser à Virimi Vakatawa »
Virimi Vakatawa était en feu à Singapour.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La saison 2015-2016 des World Series touche à sa fin. Jean-Baptiste Gobelet analyse la tournée asiatique et évoque les performances de Virimi Vakatawa.
La saison 2015-2016 de rugby à 7 touche à sa fin. Il ne reste en effet plus que la tournée européenne à Paris et Londres. L'occasion pour l'équipe de France de terminer en beauté après deux tournois asiatiques en demi-teinte. L'ancien international à 7 Jean-Baptiste Gobelet livre son analyse.

La tournée des Bleus en Asie

Il y a plusieurs façons d’analyser la performance des Français sur cette tournée asiatique. Du supporter novice du 7 qui va s’extasier de la victoire face aux All Blacks et déjà envisager une médaille d’or olympique, au supporter frustré de pas voir les Bleus participer aux phases finales plus régulièrement et ayant peur de l’avenir du 7. Au regard d’un squad renforcé à 90 % par ses joueurs majeurs pour cette tournée, la France termine 11e et 7e de cette tournée asiatique et se retrouve 10e mondiale à 2 tournois de la fin de la saison.

Avec l’annonce depuis le début du World Series, de l'intention des équipes du Top 3 de faire l'impasse sur le tournoi de Singapour, pour laisser les cadres au repos, l’occasion était trop belle pour que certaines équipes la laissent passer. Hormis les USA, les autres ont su saisir leur chance et atteindre leurs objectifs.

La victoire face à la Nouvelle-Zélande en trompe l’œil

C'est le tournoi où on a assisté aux plus grand nombre de surprises, notamment coté français. Ils ont réussi à sortir de la poule avec 3 victoires battant les Blacks et les USA. La réelle performance des Français, c'est celle contre les USA. Ils ont su résister jusqu'à la dernière seconde aux assauts américains. Celle contre les All Blacks est anecdotique puisqu’il manquait pas moins de 10 joueurs mais elle fait du bien après 11 an d’attente. Elle déclenchera par contre pour certains un déclic psychologique pour la suite face aux grandes nations.Jean-Baptiste Gobelet : « je ne serais pas étonné de voir des clubs de NFL s'intéresser à Virimi Vakatawa »VIDEO. Singapour 7s. La France s'offre la Nouvelle-Zélande et les USA et se qualifie en Cup

Une Vakatawa dépendance ?

Le projet de jeu des Tricolores sur la tournée asiatique était assez simple. Le coach de l’équipe de France l'avait résumé sur le plateau de Stade 2 : on donne la balle a Virimi et après on voit. Et c’est ce que l’on a vu ! Un Vakatawa en feu qui a fait la différence sur chaque prise de balle et conclu soit par un essai soit par un offload magique.Jean-Baptiste Gobelet : « je ne serais pas étonné de voir des clubs de NFL s'intéresser à Virimi Vakatawa »VIDEO. Singapour 7s. Virimi Vakatawa danse dans la défense du Canada pour un 3e succès de rangLes joueurs ayant peu joué depuis le début de saison comme Jérémy Aicardi, Sacha Valleau ont sorti leur épingle du jeu. Mais le joueur de la tournée est sans contestation Virimi Vakatawa. Il permet à son équipe d’avoir 1 ou 2 jokers défensifs tellement il est efficace dans ses prises de balles. Son utilisation est à revoir pour permettre a son équipe d’être performante sur le jour 2, lors des phases de Cup. S'l concentre 2/3 joueurs cela veut dire qu’il y a des espaces ailleurs. Sur 4 tournois, il est 3 fois dans la Dream Team, c’est très rare pour un joueur jouant le milieu de tableau. Cela prouve le talent extraordinaire de ce joueur.Jean-Baptiste Gobelet : « je ne serais pas étonné de voir des clubs de NFL s'intéresser à Virimi Vakatawa »VIDEO. Virimi Vakatawa dans le Top 7 de Singapour, Camille Grassineau dans l'équipe type à LangfordLe plaquage de Vakatawa sur Nate Ebner va notamment faire le tour de la planète et notamment dans l’univers de la NFL. Cela ne m’étonnerait pas de voir certains clubs de NFL s’intéresser à lui tout comme ils ont fait avec Ben Cohen après la Coupe du monde 2003.Jean-Baptiste Gobelet : « je ne serais pas étonné de voir des clubs de NFL s'intéresser à Virimi Vakatawa »VIDEO. Singapour 7s : l'énorme cartouche de Virimi Vakatawa sur un ancien vainqueur du Super Bowl

La suite en page 2 >>



Par contre, une fois que les Bleus accèdent à la Cup ou sur le J2, les équipes lui laissent beaucoup moins d’espaces et arrivent à le sevrer de ballons. Avec Vakatawa, l’équipe de France joue mieux, c’est évident. On joue en avançant, les rucks et les soutiens sont propres. Ce que j’ai surtout aimé c’est la capacité des Français à ne pas s’isoler en attaque et à lever la tête pour trouver des solutions.

Défensivement, les montées sont plus agressives mais malheureusement sans cohésion, ce qui permet aux équipes de transpercer le rideau en plein milieu. La présence de Manoël Dall'igna, toujours positionné au milieu du terrain assurant les connections de lignes, a fait du bien a l’équipe de France dans ce secteur.

Les Français ont gommé les ½ matchs de Hong Kong sur le J1 en résistant aux attaques de dernières minutes. Mais dès le ¼ de final sur la seconde journée, on les a vu assez fragiles sans l’omniprésence de Vakatawa bien muselé défensivement. On a un trop voulu l'exploiter et les solutions collectives n’ont pas été à la hauteur pour se hisser dans le dernier carré.

Les Bleus ratent le coche

La France avait l’opportunité de sortir de la poule en Cup à Singapour et elle a fait le boulot. Elle a profité de l'accalmie du Top 3 pour s’assurer une poule abordable au tournoi de Paris. On pourrait lui reprocher de se contenter de cette qualification en Cup sur le Jour 2 et de ne pas aller chercher à gagner la Plate. C’est autant dommage sachant quand on sait que la dernière victoire en Cup remonte à 2005 et celle en Plate à 2008.Jean-Baptiste Gobelet : « je ne serais pas étonné de voir des clubs de NFL s'intéresser à Virimi Vakatawa »VIDÉO. Singapour 7s. La France passe au travers en 1/4 de finale contre le KenyaLe niveau sur le J2 monte d’un cran et chaque erreur se paye cash. Les Kényans étaient nettement au dessus et ont joué intelligemment face aux Français. Il est impossible pour une équipe qui côtoie rarement la Cup d’effectuer 6 matchs de haut standing sur un seul tournoi et surtout de réaliser 3 exploits sur la phase de playoff même si le tableau final était assez ouvert. L’expérience en Cup est primordiale pour performer et atteindre régulièrement le dernier carré.

Un manque d'expérience

Lors du tournoi de Hong Kong, l’équipe de France était l’équipe la plus expérimentée du circuit sauf que l’expérience des Français en Cup est assez faible depuis quelques saisons si on regarde de plus près les statistiques. La France ne s’est qualifiée en Cup que seulement 4 fois en 26 Tournois du World Series sur les 3 dernières saisons !

La France a été reversée en Bowl et Shield 22 fois sur 26. Ce qui correspond à un classement entre la 9e à la 16e place. On comprend les difficultés des Français une fois arrivée en Cup. La Bowl ne prépare pas malheureusement à performer en Cup mais surtout ne permet pas de progresser. On remarque que la France stagne et reste dans le ventre mou du World Series depuis quelques saisons avec des équipes comme le Canada et l’Ecosse. Elle a même régressé si on regarde le classement mondial depuis 10 ans alors que les autres nations progressent.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Iyhel
    24723 points
  • il y a 5 ans

Les points positifs pour moi : Parez qui a bien pris les choses en main en l'absence de Bourhaoua, il s'est beaucoup affirmè par rapport au début de saison ; Vakatawa repositionné au centre et beaucoup plus efficace qu'à l'aile ; la condition physique générale.

Le négatif : un manque de hargne et d'engagement chronique dans les rucks ; Bonneval (à l'instar de ses compères du XV cette année, contrairement à l'an passée où Martial, Grosso et Ouedraogo avaient largement contribué à la qualif).

Espérons qu'ils maintiendront le niveau pour Paris, à domicile faire moins qu'uen finale de Plate serait décevant.

Ah et puis JBG un peu dur à propos de la victoire contre les Blacks, un 7 de départ avec Kaka, Messam, Baker et Williams, ça reste du très lourd !

  • tipunch
    11443 points
  • il y a 5 ans

Tiens etrange il n'a pas tape sur le coach pourtant qu'il ne fait pas tourner ou tres peu (peu de changement pendant les gros matches)
Par contre l'absence de Terry et Steeve on vraiment ete le point noir de cette tournee.
Aussi Bonneval a moins apporte que Millet et Reutiere (donc je pense out pour les JO)

A Paris encore une poule difficile (on retrouve les USA et Canada) mais les AB remplaces par les Argentins (que l'on a du mal a battre) Jouable mais cela va etre difficile de sortir.

Sinon il serait bien pour les 2 derniers tournois de mettre les joueurs selectionnes pour RIO (donc avec des joueurs du top 14 avec Reutiere et/ou Millet.

Pour les JO dans le groupe France sont en danger:
Laugel (trop lent)
Gracbling (present a Singapore mais qui a tres peu joue.
Valllaud (mais ...)
Aicardi (probleme em defense ) meme s'il combine bien avec Vakatawa

Les Possibles du top 14 ou jeune pousse
Grosso si revient de blessure a temps et ce met au 7 des maintenant,
Martial (mieux que Laugel mais moins bien que Grosso)
Reutiere (super ce qui l'a fait sur les tournois ou il etait present) mais avec Perez et Terry a son poste...
Millet (idem peut remplacer Aircadi)
Fufu ne m'a pas convaincu
La surprise Huget ou Tuisova

@tipunch

Millet a rien prouvé faut pas délirer ... d’ailleurs le seul truc dont je me souviens de lui c’est son casque et accessoirement son énorme bévue qui nous fait perdre la Bowl à Vancouver. Retière par contre c’est très bon mais malheureusement ces imbéciles préfèrent le prendre pour une anecdotique CDM U20 ... ensuite Grosso et cie faut pas oublier non plus que c’était le circuit européen hein 😊 l’Angleterre et ses provinces (lol) alignaient l’équipe C car déjà qualifiés donc les seuls adversaires c’étaient les Espagnols (même pas en circuit mondial cette année), Russes, Portugais (habitués à la Shield) voire Allemands ... Comparaison n’est pas raison

Analyse peu encourageante de JBG. Malheureusement il a très certainement raison.
Cela soulèvera une fois de plus les incohérences de la Fédé en ce qui concerne le 7

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News