INTERVIEW. Eric Mercadier, nouveau sélectionneur du Monténégro : "le langage du rugby est universel"
Eric Mercadier sait comment motiver ses troupes. Crédit photo : Hata'e

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Eric Mercadier va exporter son talent à la tête de la sélection du Monténégro. Un challenge qui excite le technicien tricolore.

Surprise, Eric Mercadier, coach des avants de Blagnac en Fédérale 1, sera également l’entraîneur de l’équipe du Monténégro. Celui qui officiait à Saverdun (F3 puis F2) puis à Castelnaudary (F3) se lance un défi supplémentaire dans un pays qui a seulement connu son indépendance en 2006. La fédération existe depuis 2014 et a joué un premier match en 2015 contre l’Estonie (victoire 29 à 27). Nous avons voulu en savoir plus avec Eric Mercadier concernant cette mission exotique.


Quel sera votre rôle auprès de la fédération du Monténégro ?

Mon rôle sera d’être le manager de l’équipe nationale de rugby à XV. Mon ami Michel Milovic, président de la fédération avec qui j’ai joué au LOU, a suivi mon parcours d’entraîneur et a pensé que je pourrais être l’homme de la situation. Pouvoir rencontrer, partager et faire passer un message qui plus est pour une équipe nationale est un challenge qui m’excite fortement.

Êtes-vous déjà allé à Podgorica, la capitale du Monténégro ?

Non je n’ai pas eu encore cette chance. Je sais qu’à l’époque de l’ex-Yougoslavie la capitale s’appelait Titograd ( Tito du nom de l’ex président). Le Monténégro semble être un pays magnifique en pleine expansion sur les bords de la mer adriatique entre la Croatie et l’Albanie qu’il me tarde découvrir.

 
Quel est votre programme avec la sélection ?

Un stage sera organisé courant avril afin que je puisse m’imprégner de la culture monténégrine et faire connaissance avec les joueurs et les dirigeants. J’aurais la chance d’avoir à mes côtés comme adjoint Marko Zravica, qui sera un soutien précieux travaillant également pour la fédération et qui a entrainé la SerbieCe stage sera pour moi l’occasion de commencer à mettre en place un système de jeu adapté. Ensuite, du 13 au 21 mai, une triangulaire sera organisée à l‘issue de laquelle le vainqueur montera en deuxième division européenne (le 14/05 contre la Slovaquie et le 20/05 contre la Bulgarie ).


Quels sont les objectifs à court et moyen terme fixés par la fédération ?

Dans un premier temps, un des objectifs fixés sera de faire monter le Monténégro en deuxième division européenne et dans un second temps de travailler sur la formation des joueurs et des entraîneurs. Mon but n’étant pas d’être venu au Monténégro pour faire du tourisme...
Il existe dans ce pays un fort potentiel physique avec des gens de fort tempérament. Un bon travail avait déjà était enclenché par mon prédécesseur, un irlandais Marty Lustiono, je souhaite continuer dans cette lignée et d’amener modestement ma pierre à l’édifice pour faire progresser le rugby au Monténégro.
 
Comment est organise le rugby local dans ce petit pays de 660 000 habitants ?

Sous la houlette du nouveau président, un nouveau championnat a été organisé opposant 6 à 7 équipes. Le rugby à 7 connaît également un franc succès puisqu’ils ont été sacrés vice-champions d’Europe à VII en troisième division en 2016. Aujourd’hui, ils travaillent également à mettre en place un rugby éducatif et ils s’emploient à développer le rugby dans les écoles. Rapidement un des objectifs majeurs sera de créer une ligue Serbie/Monténégro pour y intégrer dans un premier temps l’équipe nationale et lui permettre ainsi de faire plus de rencontres
 
Avez-vous analysé les matchs du Monténégro sur Youtube avant de dire oui ?

Oui j’ai pu visionner des matches. Je m’aperçois du travail qui a déjà été fait et du travail qui reste à faire. Je suis très optimiste et très motivé. Relever ce challenge ne m'a fait pas peur.

Sur Facebook et Youtube, la puissance de vos discours d’avant-match est reconnue. Comment on traduit ball trap en montenegrin ?

« Ball trap », je ne sais pas, d'ailleurs, c'est un mot que je n'ai employé qu’une seule fois dans ma vie. Ce que je sais, c’est que le langage du rugby est universel, les valeurs d’engagement, de motivation et de courage n’ont pas de frontières. Et puis Ball trap où n'importe quelle autre expression si tu parles avec ton cœur et ta passion il n'y a pas besoin de traducteur.Crédit vidéo : Chaîne de loicast1
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Eh les mecs, ça existe pas le monténégrin, ils parlent serbe là-bas ! 😀

En tout cas je confirme ce qui est dit sur le potentiel physique des Monténégrins. Autant les Géorgiens sont des 1ères lignes idéales, autant les Fidjiens sont les parfait ailiers, autant les Monténégrins mesurent en moyenne une tête de plus que le seconde latte moyen en Top 14 !

Et Joyeux Noël, puisque visiblement l'article date du 7, soit le Noël orthodoxe 😉

  • ciolito
    18312 points
  • il y a 3 ans

Ils ont intérêt de courir vite les gonzes et de se donner à l'entrainement sinon ils va leur foutre sur la gueule 😊

Les Monténégrins, ont les connait bien chez moi, vu qu'on les a joués deux fois.
Le premier match mentionné dans l'article, victoire pour eux avec un arbitrage "à la maison" il faut bien le dire.
La deuxième fois pour nous, ce qui nous a permis de monter en Conférence 2.

Au niveau rugbystique ils sont intenses et rugueux façon Toulon-Bègles "91, ils pratiquent la défense inversée à outrance et galopent comme des garennes, version Fédérale 3/Honneur.
Extrêmement (trop) aggressifs sur des plaquages dignes d'un PPV Wrestlemania, et surtout dans les rucks où c'est la foire aux bourre-pifs au fond de la piscine, là où les arbitres ne voient goutte.

Bienvenue dans le monde merveilleux du dernier tableau des championnats de Rugby Europe ou La Saussouze de la Baltique 😊

@San Atonio

Tu joues en sélection San Atonio ?

@Maxime Rouquié

Aha! Non, je ne suis pas éligible et surtout pas assez bon. J'ai juste fais quelques piges avec les "Babaas" estoniens 😉
En revanche, je fais partie de l'encadrement de la Fédé depuis 2013, ancien membre du board et désormais officier de liaison avec Rugby Europe.
Je m'occupe aussi de l'accueil et de la gestion logistique des officiels et équipes visteuses pendant les tournées/tournois.
Prochaine grosse échéance en Juillet où on organise le Rugby Europe Men 7's Conf.2 avec 7 équipes visiteuses sur 5 jours, je vais avoir du pain sur la planche!

@San Atonio

Super, on fera un article avec tes photos et ton ressenti si tu es chaud 😉

@Maxime Rouquié

Comme une baraque à frites! 🙂

  • mimi12
    76227 points
  • il y a 3 ans

C'est un joli défi qui se prépare !

  • Fronti
    6196 points
  • il y a 3 ans

Toujours intéressant de mettre en lumière les "petits" pays du rugby, et bonne chance à E.Mercadier !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos