Frédéric Michalak au Stade Français en 2012 ?
Finaliste de la dernière Currie Cup et meilleur marqueur de la compétition, Frédéric Michalak souhaite revenir en France la saison prochaine.
Frédéric Michalak au Stade Français en 2012 ?
Fred Michalak
Finaliste de la dernière Currie Cup et meilleur marqueur de la compétition, Frédéric Michalak souhaite revenir en France la saison prochaine. Après avoir montré qu'il était un bon travailleur chez les Lolo Noirs, le demi d'ouverture a mûrement réfléchi à son avenir. Même s'il se régale sur le continent Africain, Michalak veut porter à nouveau le maillot Bleu. Sachant parfaitement qu'un retour dans le Top 14 est incontournable pour postuler en Equipe de France, il a commencé à réfléchir à sa prochaine destination.

Le 10 sport, annonce ce jeudi 10 novembre, que l'ancien Toulousain aurait déjà fait son choix. Il signerait au Stade Français à l'horizon 2012 après le Super 15. Frédéric Michalak se fixerait ainsi au poste de demi d'ouverture. Logique quand on connaît l'embouteillage au poste de demi de mêlée chez les Parisiens (Dupuy, Kelleher, Fillol). Le journal explique que le joueur aurait dû signer à Paris si la FACEM n'avait pas arnaqué le club en Mai 2011.

Dimitri Szarzewski sur le départ ?

Le Midi Olympique annonçait de son côté ce lundi que Dimitri Szarzewski réfléchissait également à son avenir. En fin de contrat au Stade Français, il est pressenti du côté du Racing ou du Stade Toulousain, mais le talonneur international s'est donné une période de réflexion avant d'annoncer son choix. Des proches du dossier ont déclaré que le Narbonnais serait favorable à l'idée de rester sur Paris, et qu'un accord aurait déjà été trouvé entre le Racing et lui.

Merci à Laurent Chabada pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Yonolan
    190821 points
  • il y a 5 ans

ben non

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos