France - Ecosse avec Edusport Academy : ''J'ai fait exprès d'arriver à l'entraînement avec le survêtement du XV de France !''
Comme Ivan, tentez l'aventure avec Edusport Academy !

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Écosse, cours d'anglais et championnat écossais. Voilà ce que vous propose Edusport Academy. Qui de mieux pour en parler qu'Etienne et Ivan ? Deux jeunes Français qui ont tenté l'expérience.

INFORMATIONS & INSCRIPTIONS 

Partir en Écosse pour développer son anglais dans une académie, élever son niveau rugbystique dans des installations de qualité au cœur du championnat écossais ? C'est ce que vous propose Edusport Academy. Quoi de mieux que d'allier le travail à l'agréable dans un environnement unique d'apprentissage pour vivre une expérience valorisante. Edusport Academy vous permet de concilier anglais et rugby avec un programme de 10h d’anglais par semaine ainsi que 3 séances de musculation et de 2 entraînements au sein de l’académie, en plus des entraînements du club support. Tout cela entouré de nutritionnistes, de kinésithérapeutes et de préparateurs physiques. Un projet mené par Chris Ewing, ancien footballeur professionnel, et dont bénéficient cette saison plusieurs jeunes, dont Étienne Boudouresques et Ivan Beau de Loménie.

À 20 ans, Étienne a décidé de tenter l'aventure avec Edusport Academy cette année. Il est actuellement en année de césure en STAPS à Toulouse, où il entrera en 3e année de licence à son retour, avant d'enchaîner avec un master. Il a choisi Edusport Academy par envie de vivre de nouvelles choses et d'évoluer en anglais et en rugby. "J’ai connu Edusport academy sur les réseaux sociaux plus précisément sur facebook, où j’ai vu qu’il y avait des détections à Toulouse. Le projet me plaisait et j’ai donc fait les sélections et j’ai été pris." Aujourd’hui, il est à Glasgow où il étudie l’anglais et le Sport Management, tout en s'entraînant avec l’académie et son club support, le Cartha Queens Park. 

« Choisir l’Edusport est une façon de continuer sa passion sportive tout en continuant d’apprendre à côté ! » - Ivan

REJOINS CETTE AVENTURE 

Ivan, originaire de Bordeaux, a 20 ans également et a découvert Edusport Academy via les réseaux sociaux l’année dernière. Ses débuts avec un ballon ovale se font à l’âge de 6 ans à 20 min de Bordeaux à La Brede, où il se spécialisera très vite au poste d’arrière et quelques fois ailier jusqu’à jouer à Leognan, actuellement en Fédérale 3. « J’ai intégré l’Edusport academy Rugby en septembre 2018, qui se situe à Glasgow en Écosse, j’alterne entre cours d’anglais et rugby. » Ce diplômé de cuisine joue actuellement grâce à Edusport pour le club de GHK en Tennents National Ligue en 2e division écossaise. 

Le rugby écossais est différent de celui pratiqué dans le Sud de la France ?

Étienne : "Les Écossais sont amoureux du ballon, ils jouent vraiment pour se faire plaisir et cela se voit lors des entraînements et des matchs, où le jeu est basé sur la vitesse et la prise d’espaces libres. Ce n’est pas comme en France où il y a beaucoup plus de défi physique avec des collisions frontales. Par exemple, vu que leur jeu est basé sur la vitesse et la prise d’intervalle, les entraînements sont la plupart du temps joué en toucher !"

Ivan : "Je trouve ça très différent car le jeu du sud de la France reste quand même très physique finalement, se déplacer dans les Landes ou jouer contre les équipes basques reste toujours des matchs avec de l’engagement très prononcé ! Je trouve quand même que les lignes arrières sont plus organisées et rapides ici en Écosse que par chez moi ! Les entraînements sont sûrement peut être plus sérieux et appliqués ! Mais les matchs sont différents. Pour moi il manque parfois de sérieux dans le vestiaire avant le match ce qui est un peu gênant pour se préparer correctement et se mettre en conditions propices ! (rires)"

Ivan Beau De Loménie, un des académiciens ! Crédit vidéo @EdusportAcademy

As-tu progressé en anglais ?

Étienne : "Oui ! J’ai beaucoup progressé en anglais (j’étais vraiment nul en arrivant). J’arrive à tenir une conversation avec les Écossais et je comprends presque tout quand ils parlent (je leur demande de répéter quand même quelques fois avec leur accent...) Maintenant, je n’ai aucun mal à regarder des films en anglais et sans sous-titres !"

Ivan : "Alors pour être très honnête, je ne pouvais que progresser ! (rires) Donc oui, évidemment et au fur et à mesure des automatismes se créent. Même si je manque encore de vocabulaire, je suis content de moi et c’était l’objectif."

"J’ai la chance déjà en club d’avoir l’analyste vidéo de toutes les équipes nationales masculines écossaises (7, -20 et XV)." - Ivan

Et en rugby ?

Étienne : "Oui aussi, j’ai beaucoup progressé dans la prise de décision, dans le jeu dans l’espace, dans les prises d’informations. Même si il me reste beaucoup de travail à faire pour progresser..."

Ivan : "En rugby aussi j’ai progressé car avec tous les entraînements que nous avons nous ne pouvons que nous améliorer. Même si l'année prochaine est encore vague dans ma tête, bien évidemment, l’envie de croquer un peu de Fédérale 1 ou 2 en France me tente. Mais mon amour pour la cuisine me fait longuement réfléchir !"

L’ambiance est bonne avec tes camarades écossais après la victoire française ?

Etienne : "Oui ! On a regardé le match dans le club house des Accies après un match amical disputé contre eux où on a gagné 45-13 (avec en prime une bonne performance de Tom Decelle, un autre élève de l’académie). On n’a pas pu s’empêcher de les chambrer un peu et de rigoler du score bien sûr…"

Ivan : "Tout se passe très bien en club ! Nous avons été super bien accueilli, c’est très agréable, vraiment ! Mon côté chambreur sur le terrain les fait beaucoup rire et je me fais chambrer à mon tour à la fin des matchs ! (rires) La victoire française n’a pas été trop mal perçue ici, ils se justifient en nous disant qu’ils leurs manquaient deux piliers essentiels dans l’équipe, plus Russell et Hogg ! J’ai fait exprès d’arriver à l’entraînement le mardi soir avec le survêtement de l’équipe de France quand même…"

Tu as rencontré des joueurs professionnels en Écosse ?

Etienne : "Je vais vous citer Gary Strain qui est notre entraîneur à l’académie qui nous propose des entraînements de qualité. C’est un peu notre idole… Mais je n’oublie pas Nic (autre entraîneur de l’académie) qui est vraiment hyper technique et très pédagogue avec nous (ce qui n’est pas facile parfois). C’est sûrement le meilleur entraîneur que j’ai eu jusqu’à maintenant."

Ivan : "Oui j’ai la chance déjà en club d’avoir l’analyste vidéo de toutes les équipes nationales masculines écossaises (7, -20 et XV). C’est un atout considérable car j’ai réussi à améliorer mon placement offensif et défensif ! Et nous avons la chance d’avoir régulièrement à GHK Chris Fusaro qui vient nous coacher , et parfois aussi Peter Horne !"

Etienne Boudouresques a tenté l'aventure Edusport Academy. Crédit vidéo @EdusportAcademy

Et les 3e mi-temps, c’est différent ou c’est un langage universel ?

Etienne : "Pour être universel, c’est universel ! (rires) Pas besoin d’être bilingue pour s’amuser et passer du bon temps autour d’une bière avec ses coéquipiers et les copains."

Ivan : "Alors moi qui vient d’un club où nous avions les troisièmes mi-temps facile, je trouve quand même que c’est le moment le plus agréable. Pas besoin de discuter pour boire un coup ensemble et rigoler, c’est très amusant. Le bizutage était quand même très costaud, J’ai mérité mon intégration et je vous passe les détails ! (rires) Par contre de mon surnom Ivan Guetta en soirée à Ourcade (l’enclave de mon ancien club), on va dire qu'ici ils ont leurs propres classiques ! 

6 journées de détection en France pour intégrer l'Academy 

Ces journées permettent d'évaluer le niveau des tous les joueurs avant le départ : 

  • le 11 mars à Lille
  • le 12 mars à Paris 
  • le 19 mars à Toulouse
  • le 22 mars à Clermont
  • le 25 mars à Bordeaux
  • le 8 avril à Montpellier

 

TU VEUX VIVRE CETTE AVENTURE ? INSCRIS-TOI ICI !  

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mouais...
Je connais personnellement quelqu'un qui a fait partie de cette «académie»... C'est du business.
C'est 20k € grosso modo pour apprendre l'anglais. Dans une «structure» qui te donne l'impression d'être un sportif de haut niveau, ou d'être dans un pôle espoir ou tout est beau tout est aménagé.
En ce qui concerne la partie sportive... C'est assez maigre. J'ai vu quelque vidéo des seances de «muscu» c'est assez catastrophique. En terme de rugby, le niveau c'est pas ouf, les mecs ne donnaient même pas l'impression de maîtriser la passe des deux côtés sur les videos que j'ai pu voir, et t'as l'occasion de jouer avec l'équipe du coin quoi...

L'expérience reste sympa dans l'idée, tu rêves un peu, mais bon au final c'est 20 000€ pour apprendre l'anglais quoi.

  • kelval
    12914 points
  • il y a 2 ans

Bonjour,
Ce ne sont pas des news, c'est un publi reportage.
De la pub déguisée.
Remarquez, je n'ai rien contre, mais l'honnêteté voudrait que ce soit signalé en entête.

@kelval

J’abonde ! Beaucoup trop discret le mot « sponsorisé ». Et d’ailleurs c’est vraiment du publi-reportage au premier degré, j’en ai la panse pleine de haggis !

  • kelval
    12914 points
  • il y a 2 ans
@kelval

Je viens de remarquer le tag gris clair sur blanc "sponsorisé" sur le lien en première page. C'était habilement planqué en pleine lumière.
Mea Culpa

Single malt , rugby …. etc etc I have a dream ….

@batelier

And haggis, worse dream...

@lelinzhou

C’est bon le haggis mais, c’est comme tout, si tu as goûté un haggis de mauvaise qualité tu en as une mauvaise idée

Derniers articles

News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
News
Vidéos