European Rugby Challenge Cup - Création d'une compétition qualificative élargie entre la Russie, l'Espagne, l'Italie et le Portugal
Challenge Cup – Création d'une compétition qualificative élargie.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
European Rugby Challenge Cup - Création d'une compétition qualificative entre la Russie, l'Espagne, l'Italie et le Portugal pour accéder au tableau principal.
Ce lundi, l'EPCR, l’organisme en charge des Coupes d’Europe de rugby, a annoncé la mise en place d'une compétition qualificative élargie pour l'European Rugby Challenge Cup 2015/2016. Vont prendre y part dès le mois de janvier, des clubs des fédérations membres de Rugby Europe (anciennement FIRA), à savoir la Russie, l'Espagne et le Portugal ainsi que des formations évoluant dans l'Eccellenza italienne. Six clubs participeront à cette compétition parallèle. Ils seront répartis en deux poules de trois qui se joueront sur trois journées.

Le vainqueur de chaque poule se qualifiera ensuite pour la phase finale de la compétition qui se disputera en barrages aller-retour à domicile et en déplacement soit contre les Bucharest Wolves ou le Femi-CZ Rugby Rovigo. Ces deux clubs participent déjà à la Challenge Cup dans la poule du Stade Français pour le premier et de Grenoble pour le second. Les deux clubs victorieux de la phase finale se qualifieront pour l'European Rugby Challenge Cup 2015/2016. Une expansion qui représente beaucoup pour le Président de Rugby Europe, Octavian Morariu :

Nous espérons que cette troisième compétition de l'EPCR sera le point de départ d'une expansion du rugby des clubs européens et qu'elle permettra aussi bien aux clubs qu'aux ambitieuses fédérations de Rugby Europe de développer et d'accroitre une structure professionnelle méritocratique. Cela ne changera pas les structures du rugby en Europe du jour au lendemain, mais il s'agit d'un premier pas important dans la bonne direction ».

Compétition Qualificative pour l'European Rugby Challenge Cup 2015/2016

Poule 1 Cammi Rugby Calvisano
Rugby Viadana
El Salvador Rugby (Espagne)

Poule 2
Enisei-STM (Russie)
Universitário de Lisboa (Portugal)
Rugby Mogliano

Calendrier

Phase de poules Journée 1 : samedi 17 janvier 2015
Poule 1: Cammi Rugby Calvisano - Rugby Viadana, Peroni Stadium
Poule 2: Rugby Mogliano - Universitário de Lisboa, Stadio Maurizio Quaggia

Journée 2 : samedi 24 janvier 2015
Poule 1: Rugby Viadana - El Salvador Rugby, Stadio Pierluigi Zaffanella
Poule 2: Universitário de Lisboa - Enisei-STM, stade à Lisbonne à confirmer

Journée 3 : samedi 4 avril 2015
Poule 1: El Salvador Rugby - Cammi Rugby Calvisano, Campo de Pepe Rojo
Poule 2: Enisei-STM - Rugby Mogliano, stade à Sochi à confirmer

Barrages de la phase finale

Samedi 18 avril 2015 Femi-CZ Rugby Rovigo - vainqueur Poule 1, Stadio Mario Battaglini
Bucharest Wolves - vainqueur Poule 2, Stadium Arcul de Triumf

Samedi 2 mai 2015
Vainqueur Poule 1 - Femi-CZ Rugby Rovigo
Vainqueur Poule 2 - Bucharest Wolves

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Avant de faire une autre coupe d Europe ils faut développer davantage ces championnats les professionnalisée faire des club pro un peut comme en Italie même en plus avec pourquoi pas des possibilités d'achat de grand joueurs pourquoi pas!!! et la peut être qu'on aura une grande coupe d'Europe ça va pas ce faire desuite!!

Surement intéressannt pour une réelection à l'IRB, mais aucun n'intëret au niveau du jeu.
Limite assassin de faire croire à ces nations là qu'elles ont leur place avec les grands.
Ceci dit sans vouloir manquer de respect à quiquoncque.

@ Bebz : Pour l'équipe géorgienne, je n'étais pas au courant, merci pour l'info. Et en plus, ça renforce mon propos disant que ce n'est ni fait ni à faire cette compet, le club géorgien indiquant que l'EPCR ne leur verse pas un centime d'aide alors que si on voulait vraiment mettre en avant ces clubs, on leur donnerait un minimum de moyens, ne serait-ce que pour les déplacements à l'étranger.

  • bebz
  • il y a 6 ans

Quelques questions sur cette annonce de l'EPCR, Enisey-STM voulait jouer en Avril dans son stade à Krasnoyarsk et d'après l'EPCR il devront jouer à Sochi, soit à plus de 5 000 km de leur stade.
L'EPCR avait lui même annoncé que seuls les équipes évoluant dans un championnat domestique pourront prendre part à cette compétition et la annonce la franchise des Bucharest Wolves alors que les roumains eux même annoncent que ce sera le champion de Roumanie, Baia Mare...

@WarriusZero
L'équipe géorgienne a du déclarer forfait, je cite le président de la fédé géorgienne :
"Le premier tournoi de qualifications en Septembre nous a déjà fait modifier le calendrier du championnat de Géorgie. Nous avons ensuite reçu une lettre officielle nous informant que les prochaines qualifications se joueraient en Septembre 2015 et en Novembre lors de la réunion de la FIRA on nous informe que les qualifications se joueraient à partir de Janvier. On ne peut pas imposer un nouveau changement de calendrier à nos clubs... De plus, nous avons calculé que nous devrions disposer d'un budget de plus de 300 000€ pour organiser les déplacements et nos matchs à domicile (en cas de qualification en Challenge Européen) et l'EPCR ne nous donne pas un centime. Nous ne pouvons pas monter ce budget en un mois surtout que 2015 est une année de Coupe du Monde et donc demande un budget plus important. Nous restons cependant ouvert au tournoi de qualifications 2016 et sommes prêts à aider financièrement le champion de Géorgie à participer à la compétition".

Cette phase qualificative m’apparaît comme bien bancale, je m'explique.

Six clubs vont ferrailler dur pour essayer de décrocher deux places ... de barragistes contre les deux clubs déjà en place ... Selon moi, ça va à l'encontre de la nouvelle politique au niveau des compétition européennes qui veut que ce soit le classement dans le championnat national qui détermine votre statut au niveau européen.
Si ils veulent ouvrir deux places dans la compétition pour des clubs de nations moins cotées, soit, mais que les deux places soient intégralement remises en jeu chaque année, qu'il n'y ait pas cette espèce de prime pour ceux déjà dans la place. Une formule plus équitable serait de prendre les champions de Roumanie, Russie, Géorgie, Portugal, Espagne et celui d'Excellenza, puis effectivement, de mettre tout ce beau monde dans deux poules de trois, avec le premier de chaque poule qui est qualifié pour la Challenge Cup.
Dans la formule actuelle, sur huit clubs, on a 4 clubs italiens, et aucun géorgien, alors que l'an dernier, le champion de géorgie avait pu participer à la mini phase qualificative destinée à désigner les deux clubs de la FIRA-AER qui joueraient la Challenge Cup ...

Ou tiens, mieux encore, on rebascule à un format 24 clubs, 6 poules de 4, et en plus des 5 clubs anglais, des 7 français, des 5 de Pro 12 et au perdant du barrage d'accession à la Champions Cup (ce qui fait 18 clubs si je sais encore compter), on prend les 6 clubs FIRA-AER évoqués plus hauts.
Alors je sais ce que certains diront, que ça va faire une victime expiatoire dans chaque poule qui va manger sévère à chaque match contre les clubs issus du Top14 ou de Premiership. Et vous n'aurez pas complètement tort, mais ça permettrait aussi à ces clubs issus de nations plus mineures de se frotter à un niveau de rugby qu'ils ne doivent pas forcément côtoyer quotidiennement dans leurs championnats domestiques. Mais si ça peut leur permettre de monter en puissance, ça sera une bonne chose. Et puis ça pourra éventuellement donner un peu de visibilité au rugby qui ne vient pas du Commonwealth, ce qui, pour l'IRB (j'ai du mal avec cette appellation World Rugby, pas vous ???) serait une bonne opération pour montrer qu'il n'y a pas que les anglais et les blacks dans la vie. Ils veulent ouvrir et développer le rugby ? qu'ils montrent autre chose que des affrontements purement anglo-saxons ...

@le roi dodo: tout à fait

Avec en prime le rugby à VII au JO, qui devrait ouvrir également des opportunités de visibilité et de développement. Et on peut espérer que cette compétition s'ouvre petit à petit à d'autres clubs/pays.

La vraie révolution ce sera quand la commission de discipline sera "mixte" et que les documents world rugby seront traduits correctement dans les langues vernaculaires...

20 ans de professionnalisme et on commence seulement à se rendre compte que ça pourrait être pas mal d'avoir des équipes ailleurs qu'au Royaume-Uni...

Bien vu les aveugles !

C'est essentiel pour ce sport de mélanger les cultures !
La consanguinité anglo-saxonne pénalise fortement le développement du rugby. Vivement que, à l'instar du foot ou du tennis, l'ensemble de la planète y joue et, que la mainmise du Commonwealth se fasse moins ressentir !

  • tom4995
    16836 points
  • il y a 6 ans

Une excellente chose pour le développement du rugby !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News