Daniel Besson : « Le club risque d'être en déficit »
Le président de l'USAP veut rassurer.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Malgré les difficultés financières, le président catalan aborde cette fin de saison avec optimisme. La rencontre face au Racing métro sera déterminante pour l'avenir sportif de son club.
En ces temps de crise, beaucoup de clubs de Top 14 éprouvent des difficultés financières. Selon le Midi Olympique, l’USA Perpignan serait, avec Toulouse, le Stade Français, le BO ou encore Agen, en déficit. A l’instar du champion en titre toulousain, le club catalan n’a pas la chance de disposer d’un mécène capable de combler les trous dans le portefeuille. Malgré tout le président du l’USAP, Daniel Besson, se veut rassurant dans les colonnes de l’Indépendant : « Je crois qu'il faut relativiser les choses. Je n'irai pas jusqu'à dire que la fin de saison sera facile. Le club risque d'être en déficit de 300 ou 500 000 euros, je ne peux pas le dire aujourd'hui. »

En dépit de cette « situation tendue », le dirigeant est confiant pour l’avenir club. Fort du soutien des partenaires de l’USAP, il ne prête guerre attention aux « bruits » qui nuisent à son équipe. « Si, demain, l'USAP se qualifie pour la demi-finale d'Amlin Cup et accroche la sixième place du Top 14, ceux qui ont colporté ce type d'informations en seront pour leur frais. » En attendant la fin de la saison, se profile à l’horizon de la 22ème de Top 14, un match sur la pelouse du Racing métro qu’il s’agit de négocier au mieux pour faire oublier un début d'exercice difficile.

« Aujourd'hui, notre situation est enviable, nous sommes 6e pour la première fois de la saison. Nous sommes très proches des objectifs de début de saison » indique Daniel Besson. Restant sur quatre victoires de rang, l’USAP aura fort à faire chez un prétendant sérieux aux places qualificatives : « On va vivre un match capital à Colombes, puisque nous sommes quatre (USAP, Racing, Castres et Montpellier) pour trois places. Au complet, nous sommes capables de battre n'importe quelle équipe. » Même le Stade Toulousain en quart de finale d’Amlin Cup début avril, ajoute le président. Preuve de la bonne santé du club, trois joueurs catalans ont été retenus en équipe de France lors du dernier Tournoi : « C'est une belle reconnaissance de la qualité de l'équipe et de notre formation, car, tous les trois en sortent. »

Source : L'Indépendant
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    100040 points
  • il y a 7 ans

bien sûr c'était une boutade mais tu l'as bien compris.
à la prochaine car j'adore chambrer

  • TPhib
    47863 points
  • il y a 7 ans

Je me permets un petit lol Bonne soirée Ced

  • ced
    100040 points
  • il y a 7 ans

ho oui pardon, j'ai mal lu, d'habitude c'est plein de fautes et d'oublis.
enfin tu vois de quoi je parle.
dès qu'on change mes habitudes je suis perdu.

  • TPhib
    47863 points
  • il y a 7 ans

Effectivement Ced, Toulouse, comme l'USAP ne dispose pas d'un mécène. "A l'instar" signifie "À la manière de".

  • ced
    100040 points
  • il y a 7 ans

j'ai lu dans la bible ("L'Indep'"😉 que seul 2 clubs du topXIV (Toulouse et l'Usap) vivaient des revenus rugbystiques, les autres vivant grâce à des mécènes, hors dans l'article Toulouse aurait un mécène, nous serions donc les seuls ?

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News