Dagg, Haskell, Best... : voici le XV des joueurs retraités à la fin de la saison !
Israel Dagg a déjà raccroché les crampons.
Le monde du rugby va perdre de nombreux joueurs, qui ont déjà annoncé leur départ à la retraite.

De Vincent Clerc à Bryan Habana, en passant par Aurélien Rougerie, Juan Martin Fernandez Lobbe, Jamie Heaslip ou Fred Michalak, le monde du rugby professionnel a perdu plusieurs de ses légendes l’été dernier. Ces joueurs ont fait rêver les supporters durant de nombreuses saisons, avant de prendre une retraite bien méritée… sans toujours trop s’éloigner du ballon ovale.

Le XV des joueurs de légende qui prendront leur retraite à la fin de la saison 2017/2018Le XV des joueurs de légende qui prendront leur retraite à la fin de la saison 2017/2018

Quid de cette saison ? A quoi ressemblerait une équipe de futurs retraités ? La récente annonce de Thomas Domingo vient rappeler que les glorieux anciens ne sont pas éternels : l’été 2019 sera lui aussi marqué par de nombreux départs à la retraite. Cette liste ne comprend pas quelques glorieux anciens prochainement sans contrat (Henson, Pisi, G. Smith, Fotuali’i, C. Ma’afu, Nalaga, S. Burger…) et rattrapés par l’âge, mais qui n’ont pas encore officiellement annoncé leur retraite. En France, c’est notamment le cas de Dimitri Szarzewski, qui déclarait il y a peu :

Je suis encore en train de réfléchir mais si je devais rempiler, ce serait pour accompagner le club durant la Coupe du monde, si Camille (Chat, ndlr) est pris en équipe de France. Si le club a besoin de moi pour quelques mois, je serais prêt à l’aider - via Rugbyrama

Voici le XV des retraités 2019/2020, qui pourrait franchement faire quelques dégâts !

15 : Delon Armitage

Des London Irish à Lyon, en passant par Toulon, Delon Armitage aura été l’une des références européennes au poste d’arrière. 26 sélections avec le XV d’Angleterre, et surtout de nombreux trophées gagnés avec le RCT : trois coupes d’Europe, et un Brennus.

14 : Israel Dagg

Déjà retraité, Israel Dagg n’en reste pas moins un joueur immense. Arrière ou ailier des Highlanders, puis des Crusaders, le Kiwi a remporté à quatre reprises le Tri-Nations/Rugby Championship avec les All Blacks, participé à la tournée face aux Lions en 2017… sans oublier le titre de champion du monde en 2011 (66 sélections au total). On oublierait presque le Super Rugby 2017 avec la province de Canterbury.

13 : Marcelo Bosch

Révélé à Biarritz (2006-2013), le polyvalent argentin porte depuis le maillot des Saracens. Il jouera l’an prochain… en 5ème division anglaise, à Burton. Son palmarès ? Quatre coupes d’Europe (dont un Challenge avec le BO), trois championnats d’Angleterre (bientôt quatre ?) et 39 sélections avec les Pumas, avec lesquels il dispute deux Mondiaux.

12 : Wynand Olivier

L’ancien centre de Montpellier est l’un des rares champions du monde 2007 encore en activité. Plus pour très longtemps ! Le centre, aujourd’hui à Worcester, aura porté à 38 reprises le maillot des Boks et connu la période glorieuse des Bulls, lui permettant de trois fois la Currie Cup et le Super Rugby...

11 : David Strettle

Voilà un joueur qui n’a sans doute pas eu une carrière internationale à la hauteur de son talent (14 sélections avec le XV de la Rose). Mais Strettle restera comme un joueur phare de la Premiership avec des essais enfilés comme des perles sous le maillot des Harlequins et des Saracens (1 Champions Cup, 2x champions d’Angleterre). L’ailier n’aura également laissé que des bons souvenirs à Clermont, avec le Brennus en 2017.

10 : Pat Lambie

Comme Dagg, Pat Lambie a été forcé de prendre une retraite prématurée. Le Bok a été victime de trop nombreuses commotions, et n’aura sans doute pas eu une carrière aussi aboutie que le laissaient espérer ses débuts chez les pros. Le n°10 aura tout de même porté le maillot des Springboks lors de deux Coupes du monde (2011-2015) pour un total de 56 sélections. Pas de titres majeurs, à part la Currie Cup.

9 : Julien Tomas

Julien Tomas a déjà raccroché les crampons, mais il mérite sa place dans ce XV. Seulement trois sélections avec le XV de France, mais une carrière bien remplie en Top 14 avec Montpellier, Castres, le Stade Français et Pau. Champion du monde U21, il soulève le Brennus en 2015 avec Paris.

8 : Robert Barbieri

Né au Canada, Barbieri compte pourtant 41 sélections avec la Squadra Azzurra (une Coupe du monde, en 2011, après un forfait en 2007). Excepté deux championnats italiens avant l’arrivée de Trévise en Ligue Celte, le 3ème-ligne polyvalent n’aura pas gagné le moindre trophée au cours de sa carrière malgré un passage par Leicester, avant de revenir au Benetton, qualifié surprise des phases finales du Pro 14 cette saison.

7 : James Haskell

L’ancien joueur du Stade Français compte 77 sélections avec le XV de la Rose, et aurait pu prétendre à disputer une troisième Coupe du monde à la rentrée. Mais Haskell a vécu une saison presque blanche avec Northampton, qu’il a rejoint l’été dernier. Passé par le Japon et la Nouvelle-Zélande, le 3ème-ligne aura surtout été l’une des vedettes des Wasps. Trois fois champion d’Angleterre, et deux fois champion d’Europe avec les Guêpes, il remporte le 6 Nations à deux reprises.

6 : Dewald Potgieter

Comme Olivier, il a connu les fastes des Bulls, avec deux titres en Super Rugby. Mais il n’a jamais vraiment percé avec les Springboks (6 sélections, la dernière en 2010), ce qui explique son départ vers le Japon, puis l’Europe, à Worcester.

5 : James Horwill

Capitaine des Wallabies lors de la victoire en Tri Nations (2011), Horwill évolue depuis 2015 aux Harlequins. Et à bientôt 34 ans, le 2ème-ligne a choisi de raccrocher les crampons. Son seul trophée en club ? Le Super Rugby 2011 avec les Reds version Quade Cooper, Will Genia ou Digby Ioane.

4 : Luke Charteris

Joueur de l’USAP puis du Racing, le 2ème-ligne gallois va dire stop avec 74 sélections au compteur sous le maillot du Pays de Galles. Un Brennus et un Grand Chelem figurent à son palmarès. Pas mal.

3 : Juan Pablo Orlandi

Déjà parti à la retraite, Orlandi aura pas mal bourlingué en France (Pau, Bayonne, Racing) mais aussi en Angleterre (Bath, Newcastle) et en Italie (Rovigo). S’il n’a jamais été un joueur “star” des Pumas, le pilier compte 20 sélections avec l’Argentine, et une participation au Mondial 2015.

2 : Rory Best

116 sélections (et dix essais), ça vous classe le bonhomme. Best, c’est une Ligue Celte mais surtout quatre tournois des 6 Nations, réalisant le Grand Chelem à deux reprises avec l’Irlande. Capitaine du XV du Trèfle, terminera-t-il sur un podium lors du prochain Mondial ? Ce serait une première… Seule déception personnelle : en deux tournées avec les Lions, il n’a jamais joué un test officiel.

1 : Thomas Domingo

Grand Chelemard en 2010, Domingo vient d’annoncer sa retraite via son compte Twitter. La vachette, c’est deux Brennus et 36 sélections sous le maillot bleu. Une blessure le prive du Mondial 2011, où la France échoue en finale contre les Blacks.


Et aussi : Scott Spedding, Mathew Tait, Topsy Ojo, Luke McLean, Darren Cave, Romain Cabannes, Piet Van Zyl, Yannick Caballero, Flip Van der Merwe, François Van der Merwe, Manuel Carizza, Albertus Buckle, Karena Wihongi, Alberto De Marchi, Virgile Lacombe, Matthew Rees



Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je ne veux pas faire le mec trop tâtillon mais Dagg n'a pas remporté le Super Rugby avec la province de Canterbury. Il a plutôt remporté le Super Rugby avec la franchise des Crusaders. Attention à ne pas confondre franchise (Super Rugby) et province (Mitre 10 Cup) où la province de Canterbury évolue bel et bien. D'ailleurs je ne crois pas que Dagg ait jamais joué avec Canterbury...

  • Ahma
    77610 points
  • il y a 4 mois
@Aristaxe

En effet : jeté un œil à its rugby, il a toujours joué avec Hawkes Bay.

Si Domingo ne s'etait pas fait les genoux... (et 2 fois contre le BO), il aurait sans doute fait une plus grande carriere internationale... Merci la Vachette!

@beberarverne

Il y a quelques années il était vraiment redoutable

Équipe solide, qui si elle aurait été réuni aurait dit des dégâts
Une époque prend fin, je prend un coup de vieux d'un coup

  • Tragon
    4124 points
  • il y a 4 mois

Sacrée équipe, dont certains j'apprends avec nostalgie leur future retraite !

Luke McLean qui prend sa retraite, c'est le petit Guilford illustre qui perd de sa saveur... Avec en plus Galthie qui ne sera plus aux commentaires, il va falloir être inventif !

"Grand Chelemard" ça fait 'grand flemmard' lol

Derniers articles

News
News
News
Amateur
News
News
News
Transferts
News
Ecrit par vous !
News
News