Coupe du monde. Irlande. Sean O'Brien regrette son geste après la petite provocation de Pascal Papé
Coupe du monde. Irlande. Sean O'Brien regrette son geste sur Pascal Papé.
Le troisième ligne irlandais Sean O'Brien regrette d'avoir frappé Pascal Papé lors du match de Coupe du monde entre l'Irlande et la France dimanche.
"J'aurais aimé que ça n'arrive pas. Je me sens vraiment mal vis-à-vis de tout ça." Tels ont été les mots de Sean O'Brien lors de son audience disciplinaire suite à son coup de poing donné à Pascal Papé. "Les deux derniers jours n'ont pas été faciles", a ajouté le troisième ligne irlandais dans le rapport rendu public. Les images de son geste ont fait le tour de la planète en quelques minutes grâce aux réseaux sociaux. Et tout le monde s'attendait à ce qu'il écope d'une suspension en accord avec les images. Or, la commission de discipline l'a seulement sanctionné d'une semaine de frigo. Le privant seulement du quart de finale de Coupe du monde face à l'Argentine. Une décision difficile à avaler pour les observateurs.Coupe du monde. Irlande. Sean O'Brien regrette son geste après la petite provocation de Pascal PapéCoupe du monde. Irlande. Suspension minimale pour Sean O'Brien après son coup de poing donné à Pascal PapéCes derniers ne disposaient cependant pas de tous les éléments contrairement aux officiers judiciaires, qui ont pu regarder l'action à travers de nombreux angles de caméra. Ils ont ainsi constaté que le deuxième ligne du XV de France n'avait pas tiré O'Brien par le maillot sur deux mètres, comme l'avait prétendu son avocat, mais qu'il l'avait bien accroché, de manière à l'énerver. "Il y a eu de la provocation, mais rien de significatif", a déclaré Terry Willis, l'officier en charge du dossier. Il considère cependant que le geste, bien qu'intentionnel, a résulté de sa volonté de s'écarter de son adversaire sans chercher à lui faire mal. D'où cette sanction loin des attentes générales.

Une question demeure encore. Pourquoi personne n'a vu le geste lors du match ? Dans un e-mail envoyé par l'arbitre de la rencontre Nigel Owens, on apprend que Papé est venu le voir pour lui dire qu'il "avait été touché à l'estomac. Il a dit "touché" et pas frappé." De fait, l'officiel gallois a pensé que la blessure du Français résultait d'un contact dans un ruck, et n'a pas arrêté le match. En anglais, Papé aurait employé le mot "hit" et non "punched", ce qui a sans doute prêté à confusion. Surtout qu'aucun autre joueur, ni le capitaine Thierry Dusautoir, n'est venu le voir alors que Papé est resté dans les mains des médecins tricolores pendant deux minutes.

Le Parisien a de son côté confirmé dans sa déclaration qu'il avait reçu "un violent coup au niveau du sternum", lui occasionnant une telle douleur qu'il s'est écroulé, le souffle coupé. Douleur qu'il a confié avoir ressentie durant tout le reste du match. Si la commission a reconnu que le coup aurait pu engendrer des blessures internes, elle a également pris en compte le fait que le Tricolore a joué 74 minutes d'un match très physique et subi plus de 30 chocs en se basant sur les statistiques. Elle a donc réfuté l'argument selon lequel l'action d'O'Brien avait eu une incidence sur la façon de jouer de Papé.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • FRLab
    75546 points
  • il y a 8 ans

"j'aurais aimé que ça n'arrive pas " sans déconner on nous prend pour des jambons. Bah le fais pas gars si tu veux pas que ça arrive. Et la meilleure à ce jeu là c'est la commission de discipline. Elle nous prend pour des jambons et nous découpe en morceaux dès qu'elle peut.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News