Coupe d'Europe. ASM - Saracens : l'analyse de la presse britannique
Coupe d'Europe. ASM - Saracens : l'analyse de la presse britannique

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Coupe d'Europe. L'analyse de la presse britannique après la victoire de Clermont sur les Saracens en Rugby Champions Cup. Les Sarries se sont bien battus, mais ils manquaient de créativité.
Le samedi 2 mai à Twickenham, l'ASM va disputer sa deuxième finale de Coupe d'Europe. Avec en vue, un premier sacre européen.

On l'a vu, la presse britannique n'a pas vraiment été convaincue par la performance de Toulon en demi-finale contre le Leinster. De son côté, Clermont récolte plus de louanges, même si les hommes de Franck Azéma ont eu toutes les peines du monde à battre des Saracens qui excellent dans l'art de faire déjouer leurs adversaires.

Les Saracens présents tactiquement et physiquement, mais trop peu créatif

Dans le Telegraph, le légendaire Ian McGeechan, sélectionneur des Lions Britanniques et Irlandais à 4 reprises, estime que les Saracens ont manqué de créativité pour venir à bout des Auvergnats :

Ils ont frustré Clermont, particulièrement lors de la première période où leur tactique a été judicieuse. Ils ont fait jeu égal au niveau du combat. Mais au final, ils n'ont pas créé assez. C'est Clermont qui a eu la seule vraie inspiration offensive du match, avec ce cup de pied de Brock James pour l'essai de Wesley Fofana. En réalité, ils auraient déjà dû avoir un essai en première période quand Chris Ashton a plaqué Napolioni Nalaga à l'épaule le long de la ligne de touche. En comparaison, je ne me rappelle pas avoir vu les Saracens avoir une seule occasion durant l'intégralité de la rencontre, c'est pour ça que selon moi, la meilleure équipe a gagné. »

Pas un si grand écart entre les équipes françaises et les autres

Outre-Manche, c'est un débat qui revient souvent : peut-on rivaliser avec la force de frappe financière des clubs français ? Faut-il supprimer le salary cap ? Brian Moore ne le pense pas. Toujours dans le Telegraph, l'ancien talonneur international du XV de la Rose estime que l'écart n'est pas si grand entre les clubs français et les clubs anglais et irlandais :

Les Saracens sont passés remarquablement près d'une victoire improbable contre Clermont. Leurs efforts sur le plan physique et défensif étaient exemplaires, mais il y avait un peu plus d'expérience et un meilleur banc du côté de l'ASM. Cela dit, le pack des Sarries contenait 5 joueurs âgés de 24 ans ou moins. Le fait qu'ils aient rivalisé avec Clermont en mêlée et sur les rucks pendant la majeure partie du match est à noter et peut inciter à l'optimiste pour les futures campagnes européennes du club »

Toujours selon Moore, les Saracens ont laissé passé les rares occasions qu'ils ont eu, à l'image de Jacques Burger, qui n'a pas su profiter d'un cadeau de Napolioni Nalaga, auteur d'un en-avant juste devant son en-but. Comme McGeechan, il pense qu'il a manque l'étincelle créative pour que les Londoniens fassent la différence et réalisent un exploit à Saint-Étienne.

Ils ont fait des erreurs à des moments cruciaux, comme quand Jacques Burger n'a pas pu se saisir du ballon alors que l'en-but clermontois lui tendait les bras. Alex Goode et Chris Ashton ont également franchi le premier rideau clermontois sans que cela ne se traduise par des poins au tableau d'affichage. Les Saracens ont manqué de créativité pour rendre la pareille à Cermont, auteur du seul essai du match »

Moore conclu en félicitant la politique des clubs anglais et de leurs voisins, qui préfèrent miser sur le long terme et la formation (faute de mieux ?). Pas un hasard si selon lui, le XV de la Rose se porte bien mieux que le XV de France. Cette finale franco-française pourrait donc n'être pas une si bonne nouvelle que ça pour le rugby français.

Les clubs anglais, irlandais et gallois sont peut-être désavantagés et trouveront difficile de battre le Top du Top 14, mais l'écart n'est pas le fossé qu'on annonce. La réponse des clubs non-français sera d'élever ses standards et en particulier au niveau de la formation. Il est plus facile d'acheter un produit terminé à l'étranger, mais à quel prix pour l'équipe nationale ? C'est un choix à faire en faire face aux difficultés à court terme ou dépenser à tour de bras, au risque que cela ait des conséquences désastreuses pour le plus grand nombre ».

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Hormis un avant sur une réception de chandelle en fin de match, j'ai trouvé Goode très bon...

A la difference de la presse irlandaise, je trouve la presse Anglaise plutot dans le vrai.

Vu que je me suis foiré avec la fonction réponse, je précise que mon message était une réponse à celui de @Françoislebougnat.

C'est donc la seule faute de l'actuel staff des bleus si la France n'a jamais gagné de coupe du monde ? Malgré nôtre deuxième place en nombre de licenciés il me semble.
Leur faute si le XV de France régresse depuis bientôt une dizaine d'années ? Depuis la coupe du monde 2007 à domicile complètement foirée, c'est seulement un tournoi et une finale de coupe du monde en trompe l’œil. Mais si certains pensent que le seul problème c'est le staff, Youpi, à la fin de la coupe du monde on va en changer et on va enchainer les victoires. Jusqu'à ce que les gens reprennent la même mélodie : "c'est la faute du sélectionneur".
Et pendant ce temps les vrais problèmes ne seront toujours pas résolus...

  • Kad Deb
    29913 points
  • il y a 5 ans

@Glas.Wegian
Bien dit. Les clubs du Top 14 n'ont pas le monopole du recrutement d'étrangers. De plus, les dirigeants des Saracens militent pour l'assouplissement du salary cap, afin de recruter encore davantage.

Est-ce que l'ASM compte éditer un T-shirt "Brocked - on les a brockés", en hommage à Brock James et à son jeu au pied gagnant ? Histoire de répliquer au T-shirt "Bosched" des Saracens, après leur victoire sur la pénalité de Marcelo Bosch contre le RM 92... 😉

Comme pour Toulon, l'analyse de la presse britannique est à mettre en perspective avec la frustration d'avoir perdu le match...

Apres 7-8 minutes d'entame en faveur de l'ASM, le match aurait pu tourner à une réplique de Racing/Saracens de la quinzaine d'avant. Le plan de jeu des Sarries était globalement le même et le intentions identiques : faire déjouer, imposer son (absence de) rythme et capitaliser sur les ballons rendus... J'ajouterai même que c'était le copier/coller de celui de la demie 2014... 😉

Après, ces articles c'est globalement un tissu de mauvaise fois... le pack anglais est apparu plus à son avantage que celui des jaunard parce que Vunipola n'avait pas affaire à Lee. En toute logique Naps aurait du marqué ou même bénéficier d'un essai de pénalité au vu de la faute d'Asthon, même pas revue en vidéo alors que le jaune pour James et l'essai de pénalité de la demie 2014 Nigel Owens ne s'en était pas privé...

Bref, l'ASM a gagné par qu'elle a été patiente, pragmatique et a su se créer des (2) occasions, voire les convertir en points lorsque c'était le moment...

Après, les commentaires sur la formation en parlant des Sarries, et même par comparaison avec l'ASM c'est une vraie rigolade !

  • epa
    36800 points
  • il y a 5 ans

Sacrés journaliste Anglais , capables de la plus grande mauvaise fois mais aussi capable d'accorder un essais de pénalité à l'ASM sur la faute de Chris Ashton et de soutenir leurs équipes. En tout cas, si les deux équipes françaises avaient perdues, les commentaires du "jaune" auraient été mignons.....

C'est bien beau de voir le positif dans la défaite, mais l'argument de la formation appliqué aux Saracens, ça me fait doucement rigoler.

C'est un des rares clubs anglais à avoir plus d'étrangers dans son effectif que la plupart des clubs du Top14.

Pour info les Saracens c'est 50% d'étrangers dans leur effectif (7 Sudafs, 3 Américains, 3 Ecossais, 2 Argentins, 1 Roumain, Gallois, Australien, Samoan).

Point positif côté anglais (oui j'arrive à en trouver quelques fois 😉 ) c'est le "😜etit" Itoje ! Pour un joueur de son âge je l'ai trouvé vraiment bien ! Prometteur le golgoth !

  • Chams
    7093 points
  • il y a 5 ans

Je trouve les journalistes trop tendres avec les Saracens et le Leinster.
Ils ont choisi de la jouer petit bras, rendant ces deux demi-finales chiantes à crever, à base d'occupation de terrain. Particulièrement les Saracens d'ailleurs, dont il parait que les triangle 11-14-15 à déçu, mais qui n'a surtout pas eu de ballons pour faire autre chose que de shooter dedans 50m plus loin.
Il est heureux que ces deux équipes aient perdues, et j'ose espérer que la finale sera un peu plus mouvementée et que ni Clermont ni Toulon n'essaiera de se restreindre à un rugby aussi chiant.
C'est pas parce que la jouer rugby soporifique à permis au anglais (sans majuscule) de gagner une CdM en 2003 que ce genre de modèle de jeu est intéressant. C'est du cour terme, et la seule efficacité réelle c'est de vider les stades.

  • françoislebougnat
  • il y a 5 ans

Personnellement ce qui me "choc" dans cette article c'est la petite pic lancée sur la formation.
Si nous prenons les sectionnables en edf des 2 équipes je pense qu'on peut faire quelque de bien sympa, même si on a du vieux en fin de carrière ou des jeune sans trop d’expérience. Le problème ne serait pas plus le sélectionneur ? (Ouin ouin si tu m'écoutes ... )

  • vevere
    51883 points
  • il y a 5 ans

Très étonné du commentaire plutôt objectif des commentateurs de BT qui auraient accordé sans sourciller un essais de pénalité à l'ASM sur la faute (non sifflée) de Chris Ashton...Impossible d'imaginer Lartot le dire 😉

  • pldg34
    108 points
  • il y a 5 ans

Nos amis britanniques, toujours donneurs de leçons. Si un débat de fond est nécessaire concernant la formation en France, il ne faut pas non plus nous faire croire pour autant que les clubs anglais sont démunis . Après, c'est un choix, en France on paye les joueurs et au Royaume Uni on paye les arbitres 😀😀😀😀

En effet 😊 no comment !

une remarque fort juste
les clubs anglais ont investi dans la formation et Bath l'a montré en coupe d'europe et aussi dans le XV de la Rose
Mais c'est drôle de vanter la formation anglaise pour un club comme les Saracens qui parlent avec accent sud af , qui jouent un rugby avec accent sud af et qui avancent avec argent sud af !!!

Pour parler de la formation en angleterre ils auraient mieux fait de choisir un autre jour !

  • indy
    23083 points
  • il y a 5 ans

Toujours les mêmes les journaleux brittish même quand ils se font sortir il trouvent toujours un motif pour critiquer les Français sur un point ou un autre !
Nous on a un gros avantage : 99 fois sur 100 les arbitres ont pour origine proche ou éloignée les iles britanniques !

  • Spagg
    20490 points
  • il y a 5 ans

@La Baudruche Ovale
Pour Grenoble, je dis pas, mais Bordeaux-Bègles est composée majoritairement de joueurs français

  • Lape83
  • il y a 5 ans

@ la baudruche ovale
Il faut quand même préciser que dans le top 12 ( ou ligue celte) il y a :
4 irlandais- ( Munster- Leinster- Ulster- Connacht)
4 Gallois- (Cardiff- Ospreys- Scarlets- Newport)
2 Ecossais - (Edimbourg- Glasgow)
2 Italiens- (Parme- Trevise)
Donc c' est plus facile de former ou de compter des internationaux dans ses rangs quand le nombre de clubs élites est aussi restreint.
Si demain on fait un Top 6 en France et qu' on rajoute des Italiens, des Espagnols et des Portuguais tu verras que le nombre d' internationaux sera concentré dans ses 6 clubs.
Une meme solution ne peut s'appliquer ( ou du moins etre aussi efficace) quand les problémes et les données de deux équations sont différentes.

A voir les critiques sur michalak ( la plupart sur facebook ) on comprends c'est quoi etre Français 😊
L'acclammer qd il sort un bon match puis le huer quand il jou mal ! et vis repetita ! jusqu'a sa retraite ... Mais le probleme c'est que notre Michou ça fait 10 ans qu'il enchaine du tres lourd et du tres mauvais ! C'est un joueur inconstant capable du meilleur comme du pire ... un peu comme notre EDF chérie qui peut gagner contre les All Blacks mais perdre contre les Tongas ou l'italie 🙂
Mais c'est ce qui nous fait vibrer ! Et aujd michou n'etait pas dans un grand jour berni l'a vite compris il l'a sortis point barre. Je pense que c'est dur mais c'est un bon coaching mm si giteau n'a pas assurer derriere :/
Donc arretons de detruire michalak il a toujours ete comme ça, il le restera ... c'est ce qui fait son charme aussi ( 1/4 de finale 2007 <3 )

Ils sont mignons avec leurs histoires de formation et tout le tralala, le XV de départ Clermontois comprenait 9 joueurs sélectionnables en EdF, et le banc comprenait 6 internationaux français (sur les 7 remplaçants), donc ça me parait très correct.

Au niveau du match c'était très tendu, mais on connait les Saracens, le beau jeu c'est malheureusement pas leur priorité... Clermont a réussi à tenir la pression contrairement aux années précédentes, et à réussi un bon match malgré le défi opposé. Je pense qu'en finale on verra Parra en titulaire, Rado n'avait pas l'air à l'aise avec la pression (de l'évènement et de la défense anglaise), et j'espère un retour de Lee afin d'avoir une équipe au top pour affronter nos meilleures amis et ennemis toulonnais! 🙂

  • Pianto
    36271 points
  • il y a 5 ans

c'est une évidence, nos clubs gagnent mais la formation après l'âge d'espoir n'est pas terminée et ne se concrétise qu'avec des responsabilités.
Quand je vois que les "😜etites cylindrées" genre Bordeaux, Grenoble qui disputent une place en barrage sont composées de si peu de joueurs français, je suis inquiet, ce n'est même pas réservé aux nantis, c'est tous.
La section qui monte ne fait pas autre chose parce que les expériences des montées qui sont pérennisées sont rares et presque toujours réussies grâce à un gros recrutement massivement tourné vers les joueurs étrangers.
Je suis un ardent défenseur d'une limitation des joueurs n'ayant pas un passeport français dans les effectifs, quitte à être moins forts. Ma priorité c'est l'équipe nationale.

Moore dit malheureusement vrai! On se réjouit béatement de l'arrivée de joueurs étrangers formés (moi le premier, avec la section et son rectrutement de bourrin), avec le: "nos petits apprennent vachement a leurs cotés", mais force est de constater que, comme le dit tres justement Moore, ce n'est peut-etre pas un hasard qu'au niveau de la formation et de l'equipe nationale, les Anglais, Irlandais et Gallois sont de fait devant!
C'est, comme il le dit, le court terme face au long-terme. Le rugby francais a fait un choix, qui se respecte!
Mais taper sur le selectionneur, et vouloir sa démission, ne changera peut-etre pas tant qu'on l'espere!
La difference d'exigence et de productivité sur la formation est flagrante: les anglais eux-memes qui viennent reconnaissent etre étonnés par le "laxisme" de nos centres (j'ai oublié qui avait dit ca, Mannix, ou le gars de Narbonne?).
Le leinster aligne une tres grande majorité d'irlandais, et tres peu de stars du sud. Le RCT en est l'opposé et C'EST UN CHOIX A PART ENTIERE QUI SE RESPECTE TOUT A FAIT!!! Je ne critique pas! Mais apres il va falloir s'attendre a un profond déclin du rugby francais, a l'image du foot en angleterre (clubs tres puissants et equipe nationale en berne).
Mais BRAVO au RCT et a l'ASM qui font des merveilles neanmoins!
Voila, j'ai fini, hahaha 😉

C'est comme pour élections, le soir des résultats, ils sont tous contents.

Je suis impressionné par le soutien que les médias "outre-Manche" apporte à leur rugby quelque soit ses résultats.
Je ne sais pas s'il y a une différence de niveau énorme entre les rugby "britanniques" et "hexagonaux" mais entre les journalistes et "spécialistes" il y en a une de taille.
Eux ils arrivent toujours à trouver du bon dans la défaite.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News