Coronavirus et risque cardiaque : 'il y a un sur-risque important de l'ordre de 1600 fois plus''
A Bayonne, on ne prend aucun risque avec la santé des joueurs.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Du côté de l'Aviron bayonnais on prend toutes les précautions vis-à-vis du coronavirus afin d'éviter les contaminations.

La FFR valide le stade 3 de la reprise : c'est le retour des passes !La FFR valide le stade 3 de la reprise : c'est le retour des passes !La FFR a autorisé dès la semaine prochaine la mise en place du stade 3 de la reprise du rugby. Dès le 8 juin, les passes seront possibles. Ce qui ne veut pas dire qu'il faudra faire n'importe quoi. La vigilance est toujours de mise. Et pour cause, du côté de Grenoble, on a décelé pas moins de sept joueurs positifs au Covid-19. Et ce, alors qu'ils n'ont pas eu de symptômes. Chaque club a mis en place des règles strictes. À Bayonne, comme ailleurs, l'heure n'est pas seulement aux entraînements. Les tests font désormais partie de la routine des joueurs. France Bleu explique que ça commence dès le parking avec une prise de température. Viennent ensuite les prélèvements au niveau du nez, mais aussi sérologiques. Tout cela découle du document de 100 pages de la commission médicale de la Ligue.Coronavirus - Test d'effort et bilan cardiaque obligatoire avant la reprise ?Coronavirus - Test d'effort et bilan cardiaque obligatoire avant la reprise ?Il est important de savoir si les joueurs sont positifs, mais aussi s'ils ont contracté le virus ou non pendant le confinement. Médecin référent du club basque, Benjamin Laffourcade explique en effet que le risque au niveau cardiaque pour une personne infectée est énorme. Il évoque même un sur-risque "de l'ordre de 1600 fois plus". Les professionnels de la santé en font-ils trop pour se protéger ? Il explique que les études montrent que pour ceux qui comme les sportifs de haut niveau font des efforts importants "à plus de 85% de sa puissance maximale, le risque de mort subite est très élevé." Pas question donc de jouer avec la vie des joueurs. Il y a eu déjà bien assez de décès dans le rugby tricolore ces dernières années.

Pour l'heure, aucune contamination n'est à déplorer parmi les joueurs basques. Et ce, en dépit du déconfinement. Les mesures prises au stade, et la responsabilisation des joueurs, permettent ainsi d'éviter une nouvelle mise en quarantaine. Si un cas ou plusieurs devaient se déclarer, tout a été prévu. En effet, les joueurs s'entraînent par groupes de quatre. Nul besoin donc de priver tous les autres éléments de l'entraînement. Seul le groupe concerné et son entraîneur devront retourner à la maison. Une situation qui pourrait durer encore de nombreuses semaines. D'autant plus que le prochain stade de la reprise prévoit des situations de toucher puis le retour des contacts.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

je me demande comment ils ont réussi a conduire une etude epidemilogique dans les conditions actuelles qui les amène a de telles conclusions

"Pas question donc de jouer avec la vie des joueurs"

On y croit vraiment à cette affirmation?

  • Jak3192
    56659 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

moi j'attends l'avis éclairé de @LO joseph, qui semble très au fait de tout cela (Cf. "La FFR valide le stade 3...." sur la validité de l'affirmation du titre avant de lire l'article...
Déjà que l'OMS se gourre lamentablement dans ses écrits, faudrait pas non plus qu'ici un article anodin continue de nous induire en erreur
En attente réelle d'un éclairage éclairé.

  • ced
    100040 points
  • il y a 1 mois

j'attends le moment où un apprenti sorcier ... pardon un médecin va nous expliquer qu'un joueur dopé a moins de risque de contracter la maladie

@ced

je me suis dope au bourgogne hier soir et ne suis pas mort. c'est la preuve que le dopage sauve des vies!

  • ced
    100040 points
  • il y a 1 mois
@Le Haut Landais

le Bourgogne c'est pour ceux qui sont fragiles du palais

@ced

ce chardonnay nous aura coute un bras chacun mais qu'est ce qu'il était bon.
t'inquietes, on désinfecte au Syrah de temps en temps

Derniers articles

Transferts
News
News
News
News
News
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
News