Comment les jeunes Tricolores ont fait honneur au maillot des Barbarians face aux Tonga
Les Barbarians français ont réalisé une superbe deuxième mi-temps.
Retour sur le test-match entre les Barbarians français et les Tonga à Bordeaux. Quels enseignements peut-on en tirer ?

Les 5 minutes les plus marquantes :

  • 5e -  Le Tonga d'entrée (0-7)Les Tongiens sont dominateurs. Derrière une mêlée, Vailanu joue rapidement la pénalité et permet à son pilier de marquer.
  • 52e - Domination des Iliens (0-14). Takulua bénéficie du travail de sape de ses avants pour doubler la mise pour les Tonga, bien installés dans le camp tricolore.
  • 33e - La réaction de Barbarians (7-21). Après une demi-heure de défense, les Barbarians réussissent à mettre la main sur le cuir. Daubagna récompense les efforts des Barbarians en jouant rapidement une pénalité.
  • 61e - Balès sonne la charge (26-49). Le score est déjà lourd, mais les Barbarians ne lâchent rien. Le Rochelais Balès joue rapidement une pénalité. Clément Laporte est au relais et sert parfaitement Pierre-Louis Barassi pour un essai de plus 50m.
  • 69e - L'esprit baabaas (31-49). Malgré la pluie on n'hésite pas à envoyer du jeu dans de ce second acte. Joseph sert parfaitement Laveau qui accélère puis joue au pied pour Reilhac qui marque plus de 80m plus loin.

Le Top 3 du rédacteur :

  • Sonatane Takulua : le demi de mêlée tongien a été le maître à jouer de son équipe à Bordeaux. Il a parfaitement conduit ses avants, marqué deux essais et servi Fosita sur un plateau. Sans oublier son 100% face aux perches.
  • Les champions du monde U20 : ils étaient cinq sur la pelouse (Clément Laporte, Pierre-Louis Barassi, Romain Ntamack, Louis Carbonel et Jordan Joseph) et tous ont eu un impact sur la rencontre en portant le ballon, en marquant en mettant le feu à la défense.
  • Sione Vailanu : le numéro 8 îlien a été le fer de lance de son équipe avec ses charges puissantes. Il symbolise cette envie des Tonga de mettre à mal les Barbarians devant. 

Le bilan :

Ce match sera riche d'enseignements pour le XV de France, qui retrouvera les Tonga lors de la Coupe du monde au Japon dans moins d'un an. Si les Îliens ont montré qu'ils pouvaient écarter et marquer par leur 3/4, c'est avant tout devant qu'ils ont construit leur victoire. En particulier dans le premier acte en multipliant les prises de balle puissantes par les avants. S'ils ont profité des fautes adverses pour marquer, ils ont aussi payé cette dépense physique en deuxième période. Les Barbarians, qui ont beaucoup défendu en première mi-temps, ont bien mieux géré cette rencontre d'un point de vue physique. 

En manque de repères collectifs, les Tricolores ont mis du temps à trouver leur rythme. Mais quand ils ont eu la main sur le cuir, ils ont pu laisser leur talent parler. Tout n'a pas été parfait, mais on a vu de très belles choses de la part des 3/4 avec des initiatives et surtout des cannes et de l'envie. De bon augure pour l'avenir et notamment pour 2023 avec une jeune génération prometteuse. Avec un peu plus de maîtrise et plus d'entraînement, ils auraient pu remporter cette rencontre face à une sélection qui prépare la Coupe du monde. Ils ont cependant pu voir le travail qu'ils leur restaient encore à faire.

Composition :

Barbarians français :

BARBARIANS FRANÇAIS : la composition pour affronter les Tonga

Tonga :

1. Siegfried Fisi'ihoi, 2. Paula Ngauamo, 3. Ma'afu Fia, 4. Sam Ulufonua, 5. Leva Fifita, 6. Dan Faleafa, 7. Fotu Lokotui, 8. Sione Vailanu, 9. Sonatane Takulua, 10. Kurt Morath, 11. Daniel Kilioni, 12. Siale Piutau (c), 13. Alaska Taufa, 14. Viliami Lolohea, 15. Vunga Lilo.

La fiche de la rencontre :

Barbarians français vs Tonga 38-49 (MT : 7-28)

Evolution du score : 0-7 ; 0-14 ; 0-21 ; 7-21 ; 7-28 ; 7-35 ; 14-35 ; 14-42 ; 14-49 ; 21-49 ; 26-49 ; 31-49 ; 38-49

Barbarians français : 
6E Daubagna (35e), Ntamack (52e), Barassi (61e), Laveau (66e), Reilhac (69e), Laporte (76e) ; 4T Carbonel (36e, 53e), Ntamack (62e), Balès (77e)
Carton jaune : Rebbadj (44e)

Tonga : 
7E Fia (5e), Takulua (15e, 48e), Vailanu (27e), Taufa (40+1), Fosita (56e), Lilo (59e) ; 2T Takulua (6e, 16e, 28e, 40+2, 49e, 56e, 60e) 
Carton jaune : 75e

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Seyfr
    4395 points
  • il y a 10 mois

C'est... Une défaite encourageante alors ?

@Seyfr

C'est une spécialité française la "défaite encourageante"

  • AKA
    44691 points
  • il y a 10 mois

Je ne veux pas plomber l' ambiance mais je pensais que nos Ba'Bas, qui sont censés être la réserve du XV national, allaient gagner mais ils ont pris 50 boules par les Tongas 12éme nation à l' IRB! Bien que...! En y regardant bien on est 9émes....

Article très condescendant avec les tongiens. Dire que nous avons perdu car nous n'étions pas entraîné est faux car les îliens jouent tous aux quatre coins du monde et n'ont pas plus d'automatismes que nous voir même moins.

En définitive, les Tonga ont gagné parce qu'ils étaient bien meilleurs, la seconde période étant plus du relâchement dû au fait qu'ils ne sont pas habitués à gagner et donc à peu défendre.

Côté français Martin Laveau a montré ce qu'était un bon ailier, j'ai hâte de le revoir à l'oeuvre.

J'ai bien fait de n'allumer ma télé que à la 50 ème ? Ou est ce que même loin au score nos barbarians ont fait de belles choses tout le match?

@math1907

Ils ont été à la hauteur de leurs aînés, brouillon, gâchant le moindre début d'action, heureusement leur préparation physique a payée à partir de la 50e...

  • mimi12
    65896 points
  • il y a 10 mois

Une deuxième mi-temps qui incarne bien l'esprit baabaas : un grain de folie , des joueurs qui tentent de jouer d'une manière plus libre qu'en Top 14... Comme on va bientôt les retrouver en coupe du monde , cela aurait été intéressant que le XV de France affronte cette équipe tongienne. Une chose me fait toujours peur , se sont ces plaquages destructeurs qui sont souvent à la limite !

  • TPhib
    40548 points
  • il y a 10 mois

Oui, j'ai précisé ma pensée 😊

Je n'ai pas vu le match,vu le score,ça a envoyé du jeu on dirait...

"Les Barbarians, qui ont beaucoup défendu, ont bien mieux géré cette rencontre"

Comment peut-on dire ça avec une défaite à la clé ?

@Marc Lièvre Entremont

Il voulait dire qu'on était plus frais qu'eux à la fin.

@Imblairable Connord

OK. Donc on a pas tout donné au bon moment. On a donc mal géré notre condition physique.

@Imblairable Connord

Finir plus frais que l'adversaire ne sert quand même à rien si tu perds à la fin, et peut même juste montrer que tu ne t'es pas assez engagé lors du match. Ce serait un argument en notre faveur si l'on avait remporté la rencontre en renversant le score en fin de match grâce à la différence de fraîcheur.

@Team Viscères

Mais c'est qui qu'est payé pour bosser gratuitement ? Toi ou moi ?

@Marc Lièvre Entremont

Le dire, je ne sais pas, mais apparemment on peut l'écrire.

Derniers articles

News
News
News
Amateur
News
News
News
Transferts
News
Ecrit par vous !
News
News