Champions Cup : un Racing 92 bleu-blanc-rouge pour décrocher sa place en finale
Henry Chavancy, symbole du Racing 92.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Racing 92 a aligné de nombreux joueurs sélectionnables avec les Bleus pour sa demi-finale. Un record pour un club tricolore à ce stade de la compétition.

Douze, c'est le nombre de joueurs sélectionnables avec le XV de France présents dans le XV de départ du Racing 92, ce dimanche. Pour sa demi-finale de Champions Cup, le club francilien a largement fait confiance à ses Tricolores... Victoire à la clé. Douze joueurs auxquels il convient d'ajouter quatre remplaçants également sélectionnables avec les Bleus (Szarzewski, Claassen, Chouzenoux, Iribaren). Match à enjeu ou pas, force est de constater que le champion de France 2016 fait confiance aux Français.

Une recette qui paie, donc, en témoigne la qualification en finale. Sans oublier la troisième place du classement en Top 14, où le Racing est le club qui utilise le plus de JIFF dans notre championnat.

JIFF - Quels clubs pourraient être sanctionnés la saison prochaine ?Le Racing 92 est-il l'équipe française à titulariser le plus de potentiels internationaux tricolores en demi-finale, dans l'histoire récente de la Champions Cup ? Depuis la création de la compétition, le Top 14 place chaque année au moins une de ses formations dans le dernier carré.

Année Equipe Nombre de sélectionnables
2018 Racing 92 (vs Munster) 12
2017 ASM (vs Leinster) 10
2016 Racing 92 (vs Leicester) 7
2015 ASM (vs Saracens) 8
2015 RCT (vs Leinster) 5

On remarque que depuis 2015 et la première édition de la Champions Cup, le nombre de joueurs va (presque) crescendo, de Toulon - seulement cinq joueurs pour sa demi-finale face au Leinster - au Racing 92 de cette saison, qui est bien l'équipe ayant aligné le plus de sélectionnables à ce stade de la compétition. On remarque d'ailleurs qu'en deux ans, le club francilien est passé de sept joueurs (contre Leicester en 2016) à douze joueurs, même s'il convient de préciser que parmi ces douze joueurs, Virimi Vakatawa et Bernard Le Roux sont respectivement d'origine fidjienne et sud-africaine.

100

C'est en pourcentage, les matchs gagnés par les clubs français arrivés en demi-finale de la Champions Cup. Top niveau.


Les joueurs français alignés en demi-finale :

2018 - Racing 92 : Ben Arous, Chat, Gomes Sa, Lauret, Le Roux, Nyanga, Machenaud, Andreu, Chavancy, Vakatawa, Thomas, Dupichot

2017 - ASM : Chaume, Kayser, Iturria, Vahaamahina, Chouly, Parra, Lopez, Lamerat, Rougerie, Spedding

2016 - Racing : Ben Arous, Lacombe, Lauret, Le Roux, Machenaud, Dumoulin, Dulin

2015 - ASM : Debaty, Kayser, Vahaamahina, Bonnaire, Chouly, Radosavljevic, Fofana, Nakaitaci

2015 - RCT : Chiocci, Guirado, Tillous-Borde, Michalak, Bastareaud

VIDÉO. Champions Cup : avec un Teddy Thomas en feu, le Racing 92 bat le Munster et se qualifie en finaleChampions Cup - Les 5 points à retenir de la victoire du Racing 92 face au Munster

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est grace à l'equipementier, le coq sportif, les autres refusent de rentrer sur le terrain avec un coq sur la poitrine!

C’est une belle leçon et cela montre que ça peut marcher ! Pour le Racing tous les voyants semblent au vert. Bravo au club, aux joueurs et à l’encadrement.

  • to7
    14402 points
  • il y a 2 ans

il faut reconnaitre, et je suis pourtant bien loin d'être un fan du racing des deux lolos et de jacky; qu(il y a du beau boulot de fait dans le jeu et dans le fonctionnement ( quand un ailier avec une sale réputation devient altruiste, chapi chapo)
et puis cette deuxième mi temps en roue libre c'était tellement français, il ne manquait que les chisteras devant l'en but

  • Pianto
    35960 points
  • il y a 2 ans

aligner autant de joueurs sélectionnables ce n'est pas du tout anodin.
Il faut un bon centre de formation et/ou du pognon pour acheter les joueurs JIFF performants d'ailleurs (et ça coûte cher).

Le racing a les deux et se sert admirablement bien du contexte actuel avec ces JIFFs pour se construire un effectif cohérent.

La section paloise est en difficultés sur ce plan là pour les mêmes raisons (centre de formation moins performant et moins d'argent). Dur de marier la recherche de performance avec cet impératif de JIFF et un budget "moyen". De source proche du directoire de la section, quand on les félicitait pour Smith et Slade, ils répondaient "on aurait pu faire d'autres "stars" mais il nous faut des JIFFs..."

La formation permet d'en avoir à moindre frais, à condition d'avoir aussi des perspectives de haut-niveau sur la durée, pour les garder. Et la continuité au haut-niveau, pour l'avoir, il te faut des mecs performants maintenant pour ne pas faire l'ascenseur et perdre tes jeunes. A un moment, vers le milieu des années 2000, Pau était en ProD2, et le troisième club formateur le plus représenté en top14...
C'est ce qui doit pas être loin d'arriver à l'aviron bayonais en ce moment.

J'espère que cette tendance (de plus en plus de français dans les qualifiés en 1/2 finale de Champion's cup) va se poursuivre en tous cas. On a besoin de top teams avec une ossature française pour le redressement de l'équipe de France.

@Pianto

Merci pour tes infos intéressantes.

  • VivaRCF
    17785 points
  • il y a 2 ans

Très fier de ça à vrai dire ! Surtout quand on note que Chat, Gomes Sa, Ben Arous, Le Roux, Chavancy, Vakatawa et Dupichot ont été formés au club (pendant plus ou moins longtemps évidemment, mais enfin au moins 3 ans au centre de formation) !

@VivaRCF

Et il y a de quoi. On louait il y a peu les ASM ou autres toulouse en denigrant le Racing.
Enfin les jeunes pointent le bout du museau, même s'il me semble que certains n'ont pas eu la chance de montrer ce qu'ils valaient et ont dû s'exiler.

  • VivaRCF
    17785 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Beaucoup oui ! Le Racing fournit mine de rien pas mal de joueurs au Top 14 et au ProD2.
Barba, Lasmarrigues, Vartanov à Oyonnax ; Bourdeau à Béziers ; Pourteau, Maïau, Dussartre à Grenoble ; Bly à Vannes ; Diaby à l'UBB ; Torfs à l'USAP ; ...
Tous n'avait pas le niveau pour le haut de tableau de Top14, même si certains auraient surement pu avec le temps. Certains ont aussi voulu éclore plus vite, et ça se comprend. J'espère simplement qu'on conservera des joueurs comme GH Colombe, Hassan Kolingar, Matthieu Voisin ou Ibra Diallo qui ont un bel avenir, mais à des postes parfois bouchés, ou alors où les coachs veulent de l'expérience (à la pile notamment), et qu'on pariera sur eux plutôt que sur un Kakovin à l'avenir...

  • Kad Deb
    29797 points
  • il y a 2 ans

Comme quoi, le renforcement du système JIFF que beaucoup dénigrent est en train de porter ses fruits...

Bravo à eux . J'attends le jour où il sera normal d'aligner 20 sélectionnables sur 23 avec impatience

Vraiment très fier de cette première ligne en particulier.

toujours intéressants ces articles sur ce genre de stats. Il n'y a que sur votre site que l'ont en trouve! Merci le rugbynistère!

On ne peut que se réjouir de la présence de 12 bleus dans l'équipe de ce week-end. Peu importe au passage que Vaka et Le Roux soient français ou non. L'important est surtout qu'ils soient sélectionnables en bleu.
Tous les clubs du Top 14 devraient en prendre de la graine. A commencer par Montpellier. Il faudrait 9-10 joueurs sélectionnables minimum dans l'idéal.

  • Kad Deb
    29797 points
  • il y a 2 ans
@artillon

C'est en train de se faire : Altrad a investi dans son centre de formation et le MHR respecte le quota de JIFF de la saison qui est de 14 par match, même s'il est encore loin de la tête du classement JIFF. Il faut leur laisser le temps de solder la période White...

@Kad Deb

La période "White" qui était quand même déjà la période "Altrad" non ?

  • Kad Deb
    29797 points
  • il y a 2 ans
@garcon63

C'est bien Mohed Altrad qui a nommé Jake White et a approuvé sa politique de recrutement : aucun doute là-dessus. Mais il y a bien eu une rupture avec l'arrivée de White en terme de style de jeu et d'effectif. Si le Racing 92 remporte un titre cette année en faisant jouer le plus de Français, nul doute qu'Altrad ne voudra pas être en reste par rapport à Lorenzetti...

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News