CHALLENGE CUP. 1/2 finales : les 5 points à retenir de la victoire du Stade Français face à Bath
Les joueurs du Stade Français sont en finale du Challenge Européen.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Le Stade Français accueillait Bath à Jean Bouin pour les demi-finales de Challenge Cup. Un match serré qui a accouché d'une victoire pour les coéquipiers de Jules Plisson.

Un dernier quart d'heure complètement fou

Après avoir mené pendant les 3/4 du temps, le Stade Français s'est fait rejoindre et ensuite dépasser en fin de seconde période. En moins de 15 minutes, les Parisiens ont encaissé trois essais consécutifs par l'intermédiaire de Rokuduguni, Fruean et Stooke. De la fatigue sans doute, qui a contribué à resserrer la défense parisienne ce qui a ouvert des espaces aux extrémités. Pas de quoi éteindre les espoirs des Parisiens qui ont su répliquer directement grâce à un essai de Hugh Pyle et un drop de Jules Plisson pour arracher cette victoire au bout du temps réglementaire.

Une paire de centres étincelante

Ils étaient au four et au moulin cet après-midi. Jonathan Danty et Geoffrey Doumayrou ont su élever leur niveau de jeu pour mener leurs coéquipiers à la victoire. Des plaquages à tour de bras, des ballons grattés, des offloads, on oserait plus se moquer de Greg Cooper qui comparait son joueur à un All Black il y a quelques temps. Comme une dizaine d'autres, il partira en fin de saison, ce qui devait contribuer à motiver ses coéquipiers. Mission réussie avec brio.

Une mêlée conquérante

Les premières minutes donnaient directement le ton, quand la mêlée parisienne offrait une toute première pénalité à Jules Plisson. Avec un pack pourtant inférieur en poids à son homologue anglais, les partenaires de Sergio Parisse n'ont cessé de contrarier leurs vis-à-vis, et notamment en première ligne où Slimani et Zhvania puis Van Der Merwe ont su prendre le dessus. Et pourtant la sortie de Zhvania sur blessure aurait pu les inquiéter, mais son remplaçant a été efficace là où on lui a demandé de faire parler ses qualités. No scrum, no win.

Une victoire acquise avec les tripes

Jules Plisson a été le chef d'orchestre de son équipe cet après-midi, avec 16 points au compteur, et a inscrit le drop de la gagne dans les derniers instants. Un signe peut être que le joueur a passé un palier cette saison. Il l'a exprimé en fin de match, tout comme son coéquipier Hugo Bonneval au micro de Beinsports: "On en a chié". On a d'ailleurs rarement vu les Parisiens mettre autant de coeur à l'ouvrage cette saison, notamment au niveau défensif où les joueurs se sont parfaitement organisés pendant 60 minutes afin de contenir les vagues anglaises. La 2e période fut plus mitigée là où les joueurs de Gonzalo Quesada pliaient mais ne rompaient pas, acculés dans leurs 22 mètres par les offensives de Bath. Semesa Rokuduguni a par ailleurs été excellent, nous offrant un cad'deb monstrueux sur Hugo Bonneval pour son essai.

Une finale Stade Français - Gloucester

Le Stade Français n'a jamais rien gagné au niveau européen. C'est peut être l'occasion pour les joueurs partants de rendre un dernier service à leur club de coeur, au club qui les a vu grandir et exploser. Gloucester, qui a battu La Rochelle hier, ne sera sûrement pas à prendre à la légère et nous offrira peut être une deuxième finale franco-anglaise en attendant le match de Clermont. Rendez-vous le 12 Mai au BT Murrayfield Stadium à 21h pour cette finale de Challenge Européen qui s'annonce déjà palpitante.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Franchement j ai jamais aimé le SF mais là je dis chapeau sur ce match ils le méritent vraiment c etait un tres beau match bravo

  • vevere
    50762 points
  • il y a 3 ans

Merci Jacky...et Thomas!!! 😊 😊 😊

Ravi de voir cette fin de saison (laborieuse) pour le SF, un titre européen serait le top (pour motiver le repreneur)...par contre, je ne leur souhaite pas de faire les phases finales afin de préparer au mieux la saison prochaine (grosse transition à venir) pour revenir avec des ambitions en 2018-2019. 😉

  • mimi12
    75815 points
  • il y a 3 ans

La Ford a calé sous la pression ! Bravo aux Parisiens ! J'ai l'impression que la fusion avortée a permis à l'équipe de retrouver la flamme ! On devrait faire pareil dans mon club de cœur !

La paire de centres ou plutôt la paire de couilles de Paris. Quelle solidarité et quelle puissance en défense.

  • Olmo
    13114 points
  • il y a 3 ans

Comment vous pouvez ne pas parler du Full House de Jules Plisson, il a quand même été incroyable !

@Olmo

Il a fait une ou deux cagades quand même !
Mais à part ça, bon match. Il fallait le mettre ce drop !
Pas un match pour cardiaque en tout cas.

Bon allez un doublé français challenge/H-Cup, ça aurait de la gueule !

un gros match des deux équipes , un final de dingue , tout y était ! parfois cette équipe et ce club arrivent encore me bluffer . En route pour le doublé 🙂 .... bon peut être pas quand même mais une victoire en challenge et la 06ème place m'iraient très bien

Pas de commentaire et pas d'analyse, juste immensément CONTENT pour le SF du fond du coeur!
Bravo 😀

J'aimerais bien que Dédé nous explique pourquoi les Français ont autant été pénalisés, ont autant subit​ sur les phases de ruck (hormis l'ASM sur cette première mi-temps de 1/2 finale).
Est-ce que les Anglo-Saxons ont eu un passe droit arbitral ? Ont-ils su s'adapter plus rapidement ? Jouons nous ces phases différemment en Top14 ?

@Marc Lièvre Entremont

Le Stade Français n'a pas été désavantagé, je comprends pas trop ton argumentaire là. Tu évoques quelle phase de jeu ?
Pour La Rochelle hier, je suis d'accord. Mais les Rochelais ont pris ce match à l'envers... Ils devaient s'adapter c'est tout. Quand tu fais 5 cocottes à la suite et que la possession est chaque fois retournée, tu dois te poser des questions, et changer de stratégie. On voit bien que Gloucester, se sachant moins fort notamment devant, avait préparé le piège, et il a fonctionné.
Quant au SF, pfff... Je vois rien de choquant quant à l'arbitre.

@artillon

J'ai vu des joueurs parfois hors jeu dans les zones de rucks, des deblayages sur des joueurs hors de la zone, des plongeons devant les mauls, avec en point d'orgue, un deblayage en corde à linge au niveau du coup (sur Doumayrou je crois) d'un anglais à 5m de la ligne d'en but du SF.

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News