Brian O'Driscoll seigneur même en dehors du terrain
Brian O'Driscoll fête la victoire des Lions avec Paul O'Connell.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'emblématique centre irlandais a prouvé qu'il était un véritable gentleman malgré son éviction. Les Lions remportent une tournée pour la 1ère fois depuis 1997.
Brian O'Driscoll, la classe incarnée... On se souvient que l'éviction du légendaire centre irlandais avait provoqué un véritable tollé outre-manche. Sur Twitter, nombreux avaient été les Irlandais à protester contre le choix de Warren Gatland. Pourtant, BOD s'est mis cette semaine dans la peau du parfait coéquipier. Pas un mot plus haut que l'autre, pas de sortie fracassante dans les médias... O'Driscoll s'est comporté en véritable seigneur. Préféré à celui qui était déjà présent en 2001 avec les Lions, Jamie Roberts en a profité, inscrivant un essai splendide.

En tribune pour le dernier test-match, O'Driscoll n'en est pas moins vainqueur de cette tournée 2013. Quoi de plus normal, alors, de le retrouver faire la fête avec ses coéquipiers ? On se doute que nos amis britanniques et irlandais ont du se lâcher samedi soir...

Brian O'Driscoll seigneur même en dehors du terrain

Pris pour cible tout au long de la semaine pour son choix, Warren Gatland a profité de la victoire pour revenir sur sa décision. Il concède que la campagne de manifestation l'a profondément touché, comme le rapporte superxv : « J'ai été choqué par certains propos, certaines critiques. Nous savions en faisant l'équipe mardi soir qu'il y aurait des retombées négatives. Mais d'autres joueurs ont été écartés... Ce soir (samedi ndlr), je n'ai pris aucun plaisir. Je n'ai apprécié les dernières 72 heures. J'ai été touché personnellement. […] Dans ce job, nous devons prendre des décisions difficiles. Parfois, ce sont les bonnes et tout nous réussit. » Une chose est sûre : Gatland a pris un risque énorme. Son pari était osé. Il l'a gagné. Et fait maintenant partie de l'histoire. Le sélectionneur revient sur ce match, tout comme son capitaine A. W. Jones et le sélectionneur aussie, Robbie Deans.






Crédit photo : Twitter, balls.ie

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 7 ans

Oui, tu as loupe que BOD est venu féliciter tout de suite celui qui a "😜ris sa place" pour sa selection, et qu'il a participé aux entrainements, motivé les troupes et donné ses conseils toute la semaine aux 23 selectionnes.
BOD a aussi dit qu'il avait apprecie que Gatland l'ait prevenu avant de donner la liste des 23 aux medias.
Il faut aussi dire que la derniere fois que BOD n'avait pas ete selectionne alors qu'il etait selectionnable, c'etait quand il etait junior au college. ca n'etait jamais arrive depuis qu'il est international.
Et pour l'anecdote, c'etait Gatland, alors en charge de l'Irlande, qui lui avait offert sa 1ere selection internationale en 1999.

  • CedricH
    15270 points
  • il y a 7 ans

Bah j'admire BOD, m'enfin c'est normal qu'il célèbre la victoire finale avec ses potes de tournée...!
Peut-on dire que Lakafia est grand seigneur, parce qu'il a, je crois trois titres de champion de France sans avoir pratiquement joué, mais qu'il a célébrés tout autant?

Ou alors j'ai loupé un épisode... 🙂

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News