Avec 130 millions d'euros, la NZRU se donne les moyens de conserver ses stars
Kieran Read sera l'un des All Blacks les mieux payés.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La Fédération néo-zélandaise de rugby va bénéficier de plus d'argent pour tenter de conserver ses internationaux au pays.

La venue des All Blacks à Paris fin novembre a permis aux présidents de clubs français de rencontrer plusieurs joueurs. Cruden, Dagg, Whitelock ou encore Fekitoa faisaient partie des principales cibles des recruteurs. En ce qui concerne le premier, les contacts sont plus qu'avancés avec Montpellier. Le deuxième intéresse grandement Toulon quand le troisième est sur les tablettes du RCT mais aussi de Toulouse. Jusqu'à présent, la Fédération néo-zélandaise n'avait pas vraiment les moyens de garder ses stars lorsque les gros payeurs européens mettaient la main à la poche.
Point Transferts. Antoine Dupont à Toulouse, le MHR veut vraiment Aaron Cruden, une offre de Toulon à Israel Dagg ?
En dehors du cas de Charles Piutau, parti à l'Ulster, ou de Colin Slade, recrutée par Pau pour 660 000 euros par an, la NZRU s'en est plutôt bien tiré jusqu'à présent puisque ceux qui ont décidé de partir pour l'Europe avaient déjà bien transpiré sous le maillot à la fougère. Mais Cruden ou encore Dagg sont encore loin d'en avoir terminé avec leur carrière internationale à l'instar de Dan Carter, Conrad Smith ou Ma'a Nonu. Pour tenter de conserver ses internationaux dans le giron fédéral, la NZRU s'est finalement donné les moyens. Suite à un accord avec l'Association des joueurs, et grâce à la revalorisation prochaine des droits télé des All Blacks et du Super Rugby, elle va désormais bénéficier de 130 millions d'euros sur trois ans contre 82 auparavant, indique Stuff. A titre de comparaison, l'Assemblée générale de la FFR a récemment voté un budget de fonctionnement de 115 millions pour 2016-2017. Mais en dehors de Virimi Vakatawa, aucun joueur du XV de France ne possède un contrat fédéral.

70 millions supplémentaires qui vont permettre de rivaliser avec les offres proposées par les clubs européens. S'il n'est pour le moment pas ciblé, le capitaine des All Blacks Kieran Read va être sécurisé par la NZRU jusqu'en 2019 pour un montant annuel avoisinant le million de dollars néo-zélandais, soit presque 680 000 euros. Un salaire énorme au pays du long nuage blanc mais qui est plus de deux fois moins important que celui de son compatriote Dan Carter au Racing 92, dont les revenus globaux dépasseraient le million et demi. L'an passé, les Toulonnais Matt Giteau et Leigh Halfpenny touchaient respectivement 900 000 et 750 000 euros par an, et leur coéquipier Bryan Habana, 600 000. Avec 680 000 euros, Read serait un des joueurs les plus mieux payés en Europe. Mais tous les All Blacks ne seront pas logés à la même enseigne et certains pourraient succomber aux sirènes du Top 14 voire de la Premiership.Top 14 / Premiership : Louis Picamoles parmi les mieux payés, quel championnat paie les plus gros salaires ?


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • popi28
    739 points
  • il y a 3 ans

"Read serait un des joueurs les plus mieux payés en Europe."

Ah ouais quand même, bonjour patron j'voudrais être plus mieux payé.

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans

"L'an passé, les Toulonnais Matt Giteau et Leigh Halfpenny touchaient respectivement 900 000 et 750 000 euros par an, et leur coéquipier Bryan Habana, 600 000."

Salary Cap bounjour !

@Zejack

Ces chiffres sont toujours différents, et jamais justes. Ainsi, pour Giteau, même Lorenzetti avait admis que le RCT proposait 650k, lors de la "lutte" à son sujet entre les 2 clubs à l'époque. Si un adversaire du Boudjellal le dit, c'est qu'il doit y avoir du vrai. Pourtant, selon les sources, j'ai déjà vu Giteau à 1,5 millions. Faudrait savoir alors!

D'autant plus risible que Giteau accepte de ne pas être payé quand indisponible à cause de la sélection australienne. Il ne doit donc pas coûter bien cher au RCT (mais à l'assurance australienne, oui).

Ou alors, on parle bien de revenus globaux, et 0 rapport avec le SC. Ainsi, pour rester avec l'Australie et le RCT, Goromaru gagnait 10 fois plus de pognon grâce à son image, que grâce à son contrat rugby, lorsqu'il jouait chez les australiens. Petite différence non?Et des mecs comme Giteau, demi-penny, ou Haban doivent se faire plaisir avec les contrats pubs. Un peu comme certains joueurs français plus efficaces pendant la mi-temps que pendant le match.

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 3 ans

Dites moi si je me trompe, mais j'ai cru lire 130-82=70...?

@Aouan

Camou leur a tout apprit

@Aouan

oui, certains devraient retourner sur les bancs d'ecole...

  • LeKude
    3316 points
  • il y a 3 ans

Oui quand on veut , on peut!

Une bonne nouvelle pour le rugby ... français ?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News