ASM Clermont : Scott Spedding devant le conseil d'Etat et la commission européenne
Scott Spedding se bat contre le statut JIFF.
Selon les informations de L'Equipe, l'arrière de l'ASM Clermont va saisir le conseil d'Etat et la commission européenne.

Où évoluera Scott Spedding la saison prochaine ? Pas à l'ASM Clermont, puisque le n°15 international n'est pas conservé par la formation auvergnate. Problème : le joueur d'origine sud-africaine galère à trouver un nouveau club. En cause, des prestations moyennes depuis quelques mois, mais surtout un statut de joueur non-JIFF qui pose problème, alors que les quotas augmenteront en 2018/2019.

International tricolore à 23 reprises, Spedding pensait pouvoir obtenir ce précieux statut JIFF - joueur issu de la formation française - après l'avis favorable du CNOSF. La balle était dans le camp de la FFR. Las, la Fédération ne lui a finalement pas accordé.

Top 14 - ASM. La FFR n'accorde pas le statut de JIFF à Scott SpeddingÂgé de 31 ans, le joueur passé par Brive et Bayonne a déposé trois recours selon L'Equipe : "devant le conseil d'Etat, le tribunal administratif de Versailles et la commission européenne. Avec des délais allant de quelques semaines (pour les référés) à un an voire davantage." Son but ? Contester la légalité du dispositif JIFF de la Ligue nationale de rugby.

Pas sûr que ses recours aboutissent d'ici le coup d'envoi de la prochaine saison, donc. Si Spedding souhaite disputer le Mondial 2019, va-t-il devoir passer par la Premiership ou la Ligue Celte ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bon alors le règle est débile, LNR et FFR sont débiles parce qu'ils ne veulent pas y toucher.

Mais qu'on arrête d'essayer de nous faire croire que Scott ne peut pas trouver de clubs en Top14 à cause du JIFF. Toutes les semaines depuis des mois on a des clubs qui font signer des étrangers qui ne sont pourtant pas JIFF.
Si aucun club ne veut signer Scott c'est qu'en terme de rapport qualité/prix, il n'est pas assez intéressant. À lui aussi de reconnaître que sportivement sa saison n'a pas été flamboyante et d'accepter qu'à 32 ans et avec son niveau actuel, il ne peut pas prétendre palper autant qu'avant juste en mettant en avant son statut d'international.

@Team Viscères

C’est très juste. Cependant ça met quand même en lumière quelques incohérences...

  • Pianto
    28075 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

tu as raison sur tout mais il va quand même faire péter le statut.
Et c'est pas dommage.
La seule règle permettant de protéger les joueurs français serait un gentleman's agreement.

Vous voyez nos chers présidents de clubs se mettre autour de la table et dire "ok, les gars, on est tous d'accord. A partir de l'année prochaine on met 17 sélectionnables par feuilles de match. Pas de règle attaquable, juste on le fait." ?

A la première blessure, on aurait un joker médical sudaf.
Je ne cite personne, les plus attaqués ne sont, en général, pas pire que les autres. (à commencer par Pontneau).

  • to7
    10848 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

tu as sans doute raison ce qui est problématique pour un éventuel employeur c'est qu'il n'est pas jiff tout en étant sélectionnable, donc outre le problème salarial, qui doit entrer en ligne de compte, se pose la question de compter dans ses rangs un joueur potentiellement réquisitionné par l'edf avec tout ce que ça implique (doublons, blessures, moral en berne pour certains joueurs) et qui prendrait une place de "non jiff" et donc souvent d'un joueur ayant renoncé à son équipe nationale.

@to7

Il y a aussi en effet l'éventualité qu'il soit retenu en période EdF qui entre en compte. Mais même avec cela s'il était vraiment en forme et pas gourmand financièrement, il y aurait bien un club pour le prendre. Rado a réussi à se trouver un club l'année dernière, Doussain en a trouvé un cette année. Quand on veut, on peut.

  • SebPBN
    8601 points
  • il y a 1 an

Ils sont bien loin les épisodes du mur Facebook du XV de France où on lui donnait le rôle de Captain France!

Et si Spedding était juste un prétexte pour faire sauter ce fameux statut de Jiff? En attendant en lisant l'interview de Speeding on peut constater une nouvelle fois le rôle de Simon. Un vrai St Bernard

@Droitdevant

mais oui ! Plutôt que de supprimer ce statut que tout le monde juge débile, la LNR a missioné Scott Spedding en sous-main et a demandé à la FFR de refuser sa demande pour qu'il ait un prétexte pour aller devant une juridiction supra-nationale.

C'est encore plus fort que les magouilles des Irlandais de l'ERC.

Ca montre bien l'idiotie de cette règle des JIFF : tu ne peux pas compter comme un joueur issu de la formation française mais tu peux jouer en EDF alors que les JIFF sont normalement fait pour aider l'équipe de France à obtenir des joueurs en les faisant jouer, non ?

@Les Courses En Travers

Et que proposes-tu pour limiter les dérives qui se développent depuis 10 ans en matière de recrutement massif de joueurs formés à l'étranger ?
Le dispositif JIFF va certainement disparaître sous peu. Spedding est un prétexte. Mais quant à dire que ce sera mieux après pour les joueurs formés en France...

@Les Courses En Travers

Ca montre bien l'idiotie de cette règle : tu est poli toi !!!

il est venue en EDF quand laporte et sa bande l'on appelé il c'est battu comme un francais (voir plus)et maintenant rend service à bertrand"bernard" il te le rend en chiant !!!

Pauvre Scott mais les règles sont claires... t'es pas JIFF et c'est tout !!!

  • epa
    32230 points
  • il y a 1 an
@schallerthomas17

Quand la règle est mauvaise il ne faut pas suivre la règle. Et c'est tout!!!

@epa

Oui mais la finalité n'est pas justement de devoir éviter que des joueurs étrangers soient choisis au détriment de joueurs "français" (n'allons pas faire du Marine). Car malgré tout l'attachement que Spedding peut donner à la France il est et reste Sud Af. Là où la règle doit être revu c'est pour les joueurs étrangers qui disposent eux du JIFF comme l'armada fidjienne de l'ASM.

  • epa
    32230 points
  • il y a 1 an
@schallerthomas17

houla.... Ce n'est pas très clair ton post. Il n'est justement pas question de joueurs étrangers ou non mais de faire jouer à haut niveau le plus de personnes possible qui sont éligible pour l'EDF. Donc favoriser l'embauche des joueurs qui peuvent prétendre jouer pour l'EDF... C'est pour ça que la règle des jiff est mal faite

@epa

et que certains clubs recrutent à l'étranger de jeunes joueurs à qui ils font passer un nombre d'années en espoir pour qu'il rentrent dans les critères du JIFF et ainsi contourner le problème pour eux mais qui ne résout rien pour les bleus .

@epa

Le plus simple serait quand même plutôt de la changer.

  • Ahma
    71332 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Monsieur, vous n'êtes pas un vrai Français. Honte à vous.

  • epa
    32230 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

Oui aussi. Le plus drôle c'est que j'ai entendu un des mecs de la commission à la radio qui disait " On comprends Speeding mais le problème c'est que ça ouvrirais la porte à d'autres dossiers" En gros ça nous donnerais du boulot.... Faut pas déconner non plus, ta carrière c'est bien mignon mais il y a des limites à tout. Le mec ne s'en cache même pas. il dit ça sur l'antenne sans trembler.

  • Ahma
    71332 points
  • il y a 1 an
@epa

Comme pour les passes en avant.

@Ahma

Non, pour les passes en-avant le dicton est :
"Quand la règle ne nous plait pas il faut ne pas connaître la règle".

  • Ahma
    71332 points
  • il y a 1 an
@Team Viscères

C'est la tendance majoritaire. On en a aussi deux ou trois qui la connaissent et ont fait le choix d'entrer en résistance.

@Ahma

C'est la lutte

  • Ahma
    71332 points
  • il y a 1 an
@Babalonis

La phrase est finie...?
Allô ? Allô ??
I call 911. Tiens bon.

Cette affaire sent de plus en plus le coup fourré.
Spedding n'aura pas gain de cause avant des mois, mais cela permettra de remettre en cause le dispositif JIFF au moment où il devient plus contraignant pour les clubs pros. Comme par hasard...
Ça fait beaucoup penser au cas du footballeur belge Bosman qui fait sauter les quotas de nationalité en 1995, ce qui a surtout profité aux grands clubs de foot qui voulaient recruter plus d'étrangers et très peu à lui-même...

  • Pianto
    28075 points
  • il y a 1 an
@Kad Deb

avec une différence notable la directive européenne qui a donné vie à l'arrêt Bosman c'est celle de la libre circulation des travailleurs à l'intérieur de l'Union Européenne. Cela ne concernerait ni les Sudafs, ni les australiens, ni les NZ, ni les fidjiens, ni les samoans, ni les tongiens, ni les georgiens voire pas non plus les anglais, gallois et écossais.

Bref, en terme de haut-niveau cela signifierai une libre circulation entre Irlande, France, Italie et Roumanie. Paye ton haut-niveau.

Pour tous les autres, on peut légiférer comme on veut.

Au final, les directives européennes m'iraient mieux que les règles actuelles...

  • Ahma
    71332 points
  • il y a 1 an
@Pianto

En fait si, l'arrêt Bosman s'applique aussi à l'Afrique du Sud, les Fidji, les Samoa et les Tonga ( les ressortissants des pays signataires de l'accord de Cotonou bénéficient des mêmes règles que ceux de l'Union Européenne ).
Et le Royaume-Uni fait toujours partie de l'Union européenne pour le moment.

@Ahma

Merci. Ça me fait plaisir que d'autres aient pris la peine de se renseigner sur le droit européen et les accords internationaux. Encore une fois, s'il n'y a aucune mesure pour protéger les joueurs formés en France - JIFF ou quel qu'autre accord que ce soit - les signes encourageants en matière de lancement de jeunes locaux qu'on a vus ces 2 dernières saisons vont vite disparaître. Et ce sera le règne sans partage de quelques gros clubs...
Renseignez-vous sur ce que pensent les spécialistes du foot et le propre avocat de Bosman des conséquences de l'arrêt Bosman.
C'est ici : http://www.sofoot.com/il-y-a-20-ans-l-arret-bosman-130168.html
Et là : https://www.lemonde.fr/football/article/2015/12/15/football-vingt-ans-apres-l-arret-bosman-le-footballeur-reste-une-marchandise_4832430_1616938.html

  • jlr974
    4998 points
  • il y a 1 an
@Pianto

Je crois qu'il existe une règle au niveau international concernant un certain nombre de pays ( dont les îles du Pacifique et , je crois , également l'Argentine sansen êtres sûr ) , règle selon laquelle les travailleurs originaires de ces pays, donc les rugbymens professionnels , ont obtenu l'équivalence de la libre circulation en Europe , il leur suffit d'un contrat de travail .

@Kad Deb

C'est tout à fait ça : Nanards et ses potes Altrad, Boudgellal, Lorenzetti en tête vont voir cette règle qui les emmerdent sauter, sans même qu'ils n'aient eu à se salir les mains. Et Nanard pourra même mettre les futurs résultats calamiteux de l'EDF sur le dos de ce pauvre Scott ... Elle est pas belle la vie ?

@WallonForEver

Oui et non. Certes, ça soulagera ces présidents mais faut pas croire, ils trouvent toujours une solution. On le voit bien avec ces gamins fidjiens "jiffisés" alors qu'ils ne joueront jamais pour l'EDF. Et de toutes façon, les clubs les plus riches pourront toujours allonger l'oseille pour les JIFF (cf Camara). C'est le bas du tableau et la D2 qui souffre réellement en se faisant piquer tous leurs jeunes au bout de 2 bons matchs. Surtout que si je pense que recruter des "stars" amène malgré tout quelque chose, c'est le nombre incalculable d'étrangers au niveau moyennasse mais pas cher jusqu'en Fédérale qui pose problème.
Alors si l'histoire de Scott permet de se débarrasser de cette ineptie, ça me dérange pas si ça en arrange d'autres. Là où je suis moins confiant c'est sur la capacité du rugby français à trouver une meilleure alternative.

@Silkerin

L'attraction des jeunes a toujours été là, c'est d'ailleurs le premier levier utilisé par le Stade dans ses grandes années. C'est dans la nature des choses, même si le système JIFF augmente un peu le débit, je doute que ce soit le facteur premier. Et puis, au final, c'est plutôt une bonne choses que nos jeunes arrivent au plus haut niveau le plus tôt possible, et aussi un peu le boulot ingrat des clubs de divisions inférieures de les former pour l’élite (un système de compensation serait le bien venu néanmoins).
Le problème en supprimant, c'est que se sera de même dans les divisions inférieures qui, comme tu le soulignes, sont déjà pleines d'étrangers et qui, du coup, n'auront elles non plus besoin de faire les efforts de la formation aussi.
On arrivera donc avec une situation où il n'y aura plus de jeunes et donc plus de français puisque aucun n'aura été formé.
C'est qu'il s'est passé dans le foot anglais dans les années 2000, et il n'y aucune raison que cela ne se passe pas dans notre rugby si on laisse faire les clubs.

  • Moa64
    420 points
  • il y a 1 an

Pauvre scott !

  • Bagnar
    7002 points
  • il y a 1 an

#JeSuisScott

Derniers articles

News
News
News
News
News
Transferts
Vidéos
News
News
News
Vidéos