En vue de la Coupe du monde 2023, l'Ecosse va devoir faire sa mue
L'Écosse pourrait perdre de nombreux cadres avant le Mondial 2023.
Ce sera un des effectifs les plus chamboulés. Beaucoup de joueurs seront atteints par la limite d'âge. Etat des lieux de l'Écosse en vue du Mondial 2023.

Nouvelle-Zélande - Qui seront les successeurs des Read, SBW, Smith et autres Crotty en 2023 ?Nouvelle-Zélande - Qui seront les successeurs des Read, SBW, Smith et autres Crotty en 2023 ?Vous connaissez le principe : on fait un tour d’horizon du rugby écossais afin de voir quel groupe pourrait être présenté à la Coupe du monde 2023. Or la sélection écossaise va devoir, c’est une certitude, faire une importante mue. On peut s’attendre à beaucoup de changements par rapport à l’édition 2019. Atteints par la limite d’âge (arbitrairement définie), ces joueurs sont amenés à être remplacés : Gordon Reid, W.P Nel, John Barclay, Greig Laidlaw, Peter Horne, Duncan Taylor, Sean Maitland, Tommy Seymour. Et de nombreux éléments seront à la limite : Fraser Brown, Stuart McInally, Simon Berghan, Grant Gilchrist, Blade Thomson, Ryan Wilson et Chris Harris.

Tous ne seront pas du voyage. 
L’Ecosse va sûrement préparer l’échéance 2023 en mettant à l’essai dans les mois qui viennent des "prospects" pour la Coupe du monde en France. Comme toujours avec l’Ecosse, il faudra s’attendre à l’éligibilité à la sélection de joueurs étrangers.

Piliers gauches : 

(entre parenthèse l’âge du joueur en 2023)

Talonneurs :

  • Fraser Brown (34 ans)
  • Stuart McInally (33 ans)
  • George Turner (31 ans)

Piliers droits :

2èmes-lignes :

3èmes-lignes :

Numéros 8 :

  • Blade Thomson (33 ans)
  • Ryan Wilson (34 ans)

Demis de mêlée :

Demis d’ouverture :

Centres :

Ailiers :

Arrières :

Où est la relève?

Les avants

Au poste de pilier il y aura bien deux ou trois places à prendre. Gregor Townsend a déjà essayé plusieurs éléments qui se positionnent comme favoris : Murray McCallum (27 ans, 3 sélections), Jamie Bhatti (30 ans, Edimbourg, 15 sélections), Rory Sutherland (31 ans, Edimbourg, 3 sélections), Alex Allan (31 ans, Glasgow, 7 sélections), D’Arcy Rae (29 ans, Glasgow, 1 sélection).

Des jeunes peuvent se révéler : Jack Owlett (28 ans, Wasps), Adam Nicol (26 ans, Glasgow) et Charlie Capps (26 ans, Glasgow) qui jouait à Nice la saison dernière. 
Et puis on met un billet sur l’éligibilité de deux Sud-Africains : Pierre Schoeman (29 ans, Edimbourg) et Olli Kebble (31 ans, Glasgow).


Au talon, Fraser Brown et Stuart McInally ne seront plus tout jeunes. Ça pousse derrière avec Jake Kerr (27 ans, Leicester, 1 sélection) et Grant Stewart (28 ans, Glasgow, 1 sélection). Ça pourrait le faire avec Ewan Ashman (23 ans, Sale), Isaac Miller (29 ans, Worcester), Cameron Fenton (27 ans, Edimbourg). Une chance pourrait être offerte au Sud-Africain, Mike Willemse (30 ans, Edimbourg) qui tourne déjà à 6 matchs pour deux essais.


Traditionnellement le poste de seconde ligne est bien pourvu. Richie Gray (34 ans) sera sûrement trop vieux. Lewis Carmichael (28 ans, Edimbourg, 2 sélections) part en tête. Mais trois joueurs qui évoluent à l’étranger seront à surveiller: Alex Craig (26 ans, Gloucester), Callum Hunter-Hill (26 ans, Saracens) et le Racingman Ewan Johnson (24 ans). Passés par les sélections de jeunes, on aura un oeil sur Jamie Hodgson (25 ans, Edimbourg), Andrew Davidson (27 ans, Glasgow) et Cameron Henderson (23 ans), Kiran McDonald (29 ans, Glasgow, 4 titularisations cette saison)


L’Ecosse a toujours fourni de bons flankers. Il y a du monde au portillon pour prendre la place laissée vacante par John Barclay. Ceux qui ont connu les honneurs de la sélection : Gary Graham (31 ans, Newcastle, 2 sélections), Luke Hamilton (31 ans, Bristol, 3 sélections), Matt Fagerson (25 ans, Glasgow, 3 sélections) et Luke Crosbie (26 ans, Edimbourg) qui a été appelé par Townsend au dernier Six Nations. Cinq jeunes pousses pourraient se mêler à la lutte : Kwagga Van Niekerk (24 ans), Conor Boyle (23 ans), Guy Graham (25 ans, Newcastle) et Devante Onojaife (25 ans, Northampton).


En 8, il risque d’y avoir un problème. Wilson et Thomson seront âgés et les candidats ne se sont pas, à l’exception de Ashe, révélés au haut niveau. Favori donc : Adam Ashe (30 ans, Glasgow, 6 sélections). Derrière, ces joueurs doivent faire leurs preuves : Bruce Flockhart (26 ans, ex-Nice) Lewis Wynne (26 ans, London Scottish) et Jack Mann (23 ans).


Les arrières

Laidlaw parti, notre favori est Ben Vellacott (28 ans, Wasps). Mais Gus Warr (24 ans, Sale) déjà deux feuilles de match cette saison, Charlie Chapman (25 ans, Gloucester), Charlie Shiel (25 ans, Edimbourg) et le Niçois Kaleem Barreto (24 ans) sont tous des habitués des sélections de jeunes. Attention à Jamie Dobie (22 ans) de Glasgow qui a 18 ans a été aligné quatre fois cette année.


A l’ouverture, on voit bien deux talents sûrs comme Hastings et Russell. Mais qui sera le remplaçant de Peter Horne ? Sans doute James Lang (28 ans, Harlequins, 2 sélections). Nathan Chamberlain (23 ans, Bristol) a tout à prouver. Et si devenaient éligibles à la sélection des pointures comme Simon Hickey (29 ans, Edimbourg, ex-UBB, néo-zélandais), Jaco Van der Walt (29 ans, Edimbourg, Sud-Africain) ou Brandon Thomson (28 ans, Glasgow, Afrique du sud) ?


Au centre on ne se fait pas de souci pour le XV du chardon, il y a du talent. D’abord avec les internationaux : Rory Hutchinson (27 ans, Northampton, 3 sélections), Huw Jones (31 ans, 17 sélections), Nick Grigg (31 ans, 6 sélections) et Mark Bennett (30 ans, Edimbourg, 22 sélections). Le jeune Stafford McDowall (25 ans) a déjà été convoqué au camp d’entraînement de la sélection.  On est prêt à parier que Chris Dean (29 ans, Edimbourg, 20 matchs, 4 essais la saison dernière) sera bientôt essayé. Ils ont quatre ans pour percer : Fraser Strachan (25 ans, Northampton), Cameron Anderson (23 ans Wasps) et l’U20 Andrew Jardine (23 ans).


Aux ailes où manqueront, excusez du peu, Seymour et Maitland, il y a trois favoris : Damian Hoyland (29 ans, 4 sélections), le spécialiste du Seven Kyle Steyn (29 ans). Et, s’il est éligible, il sera incontournable, Duhan Van der Merwe (28 ans) qui est à 5 matchs, 4 essais cette saison (23 matchs, 10 essais la saison dernière). Jamie Farndale (29 ans, Edimbourg, 3 matchs, 2 essais cette saison) réussit un bon début de saison. Robbie Nairn (26 ans, Glasgow) et le joueur d’origine fidjienne Sam Yawayawa (25 ans) son deux espoirs au poste.


A l’arrière on voit ce qui pourrait freiner Hogg et Kinghorn. Rory Hughes (30 ans, Glasgow, 4 sélections) se tient en embuscade.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

@nroyer1982
le football est tellement plus populaire que le rugby qu'ils ne sont pas dans la meme catégorie et de tres loin si ce n'est dans la region des borders ou le rugby était (je ne suis meme pas sur que ce soit toujours le cas) plus populaire

  • Kad Deb
    26884 points
  • il y a 1 semaine

Le problème de l'Écosse est son 5 de devant. Ils auront beau avoir les 3/4 les plus talentueux et les plus inspirés, s'ils ne tiennent pas le choc devant, ils réaliseront quelques exploits ponctuels mais ne s'imposeront pas sur la durée.

Moi j'aime bien cette nation. J'espère vraiment qu'un jour ils seront plus réguliers et solides, sans renier leur jeu flamboyant, et finiront par gagner le tournoi. Ils ont un problème de réservoir de talents, sont obligés de prendre des étrangers, et la concurrence avec le football est à mon avis un handicap. Quand on voit l'équipe nationale, les Rangers et le Celtic, j'ai du mal à comprendre pourquoi d'ailleurs. Dans mon imaginaire c'est un pays de rugby.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts